Moonlight City

Forum RP Fantasy
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand, toute seule, la vie est rendue trop lourde a porter [PV Dagnir]

Aller en bas 
AuteurMessage
Elfée Manuelle
Victime du paranormal
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 272
Date d'inscription : 22/06/2010
Age : 20
Localisation : Proche des arbres...
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 200 ans elfiques, 23 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Quand, toute seule, la vie est rendue trop lourde a porter [PV Dagnir]   Sam 2 Nov 2013 - 14:33

Rester cloitrer, à attendre...
Rester cloitrer a attendre le reste de ma vie. Mais comment saurais-je que le reste de ma vie est arrivé? Pourtant, passer le reste de mes jours pourrait être envisageable, mais je suis sure que le reste de ma vie est autre chose... Je veux voir le reste de Moonlight, je veux découvrir des secrets, je veux prendre des parts actives dans ce qu'il se passe, dans la lute contre le mal et tout ce tralala... Mais rester cacher. Restée tapis dans l'ombre. Pourquoi? Car je suis malade. Une grave maladie terrible qui m'a frapper, qui m'étourdie, me rend folle et m'affaiblit de jour en jour. Bientôt, je ne serai plus capable de marcher, et alors elle aura tôt fait de m'emporter. Un jour, il faudrat bien en parler a l'homme de ma vie, mais la peur de sa réaction me ronge... aura-t-il peur de la contamination? Se sauvera-t-il car il ne voudra pas être affecté par tout ça? La mort raude dans notre chaumière, elle m'attend, elle attend que je sois faible. Pour une immortelle, voilà qui est presque irél, pourtant...
Peut-être fut-ce ce manque de contact avec mon élément pendant si longtemps et ce drastique retour aux sources qui m'a mis ainsi... voilà des mois que ça dure, maintenant.. je ne peux retourner chasser par manque de force. Toutes les fois où Dagnir me l'a proposer, j'ai décliner avec prétexte du ménage a faire dans notre chaumière. Quelle làche suis-je, de ne pas vouloir lui en parler! Il me manque, son corps me manque, son odeur me manque, et. Horriblement, qui plus est! Mais je l'aime tellement... le désir de vouloir l'épargner, de le chérir même a distance ne vient pourtant que de mon amour pour lui... mais tout ça ne peut parraitre, evidement...


-Qu'est ce qui va m'arriver?, me demande-je, dans un tremblement de voix.

Car outre la peur de le perdre, la peur de ce qui va m'arriver me submerge et me transporte aussi. Comment c'est, de l'autre côté? Ne vais-je donc jamais revoir mes soeurs? Comment est-ce que je vais mourir? Va-t-Il etre proche de moi ou garderais-je mon orgueil jusque dans la tombe? Vais-je lui dire assez tôt pour qu'il ait le temps de me guérir?

Non, tout ça suffit. Je lui dit ce matin. Lorsqu'il rentrera de sa chasse quotidienne. Comme sa réaction me fait peur...

~~~~~~~~~~~~

Une nouvelle pouce de vie ~



Love is hard to find, love is hard to keep, but love is in me like stars in the sky...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagnir D'al Senir
Victime du paranormal
avatar

Féminin Poissons Rat
Messages : 256
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 22
Localisation : Errant à travers Moonlight ...
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 150 ans elfiques, 19 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Quand, toute seule, la vie est rendue trop lourde a porter [PV Dagnir]   Dim 3 Nov 2013 - 0:50

Une journée parmi tant d'autres.

Comme tous les matins depuis maintenant plusieurs semaines, Dagnir s'était réveillé aux cotés de sa jolie fiancée qu'il avait regardé dormir paisiblement, attendant patiemment son réveil. Il adorait vraiment la contempler ainsi, elle semblait tellement apaisée et innocente dans ces moment là ... Puis quand elle ouvrit doucement ses beaux yeux mauves, il déposa un baiser sur son front en guise de bonjour. Le bel elfe avait appris la tendresse en vivant avec Elfée, et puis, il n'aimait pas lui montrer son côté guerrier. C'est pour cela que lorsqu'il partait en chasse, il n'était pas plus embêté que ça que sa compagne ne l'accompagne pas, bien au contraire. Au moins, il pouvait s'en donner à coeur joie et se défouler comme bon lui semblait, et contre des démons tant qu'à faire.

C'était d'ailleurs ce qu'il fit ce matin là comme tous les autres jours, pendant environ deux heures. Une fois content de lui et estimant qu'il en avait assez fait, il retourna au village, s'attarda un peu à discuter avec quelques autres elfes mâles qui revenaient aussi de chasse, puis rentra finalement à la maison.


- Je suis là Meleth, s'annonça-t-il en entrant, même si c'était inutile puisque sa promise pouvait le sentir arriver à plusieurs dizaines de mètres.

Il avança dans la chaumière et trouva sa dulcinée assise dans le salon, immobile. Le fin sourire qu'il affichait se transforma bien vite en une expression légèrement inquiète. Son sixième sens lui souffla que quelque chose n'allait pas, Elfée n'était pas dans son état normal. Il s'avança alors doucement pour s'accroupir devant elle, se mettant ainsi un peu plus bas que sa hauteur, et il prit ses mains dans les siennes,plongeant ensuite son regard sombre dans ses si beaux yeux améthystes.


- Tu n'as pas l'air bien ... Il s'est passé quelque chose ? demanda-t-il alors que ses mains serraient un peu plus celles, toutes fines, de la jeune elfe blonde.

~~~~~~~~~~~~

~ Elfe de la lune ¤

Love is hard to find, love is hard to keep, but love is in me, like the moon in the sky ... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfée Manuelle
Victime du paranormal
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 272
Date d'inscription : 22/06/2010
Age : 20
Localisation : Proche des arbres...
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 200 ans elfiques, 23 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Quand, toute seule, la vie est rendue trop lourde a porter [PV Dagnir]   Dim 3 Nov 2013 - 1:56

Et encore le tournis. Encore la faiblesse qui me prend. Encore le voile qui couvre mes yeux, mes sens, et qui me fait presque perdre ma lucidité. Alors, pour reprendre mes esprit, je me cale dans le divan. Si doux, si chaud, si réconfortant, avec Son odeur... mes pensées prennent alors avantage de ce voile sur mes sens et j'imagine. J'imagine un champ. J'imagine une forêt. J'imagine un lac... j'imagine un temps où nous étions heureux. Retrouvera-t-Il son détachement, son charme?... oh oui, comme il est fort, comme il est parfait, que je ne peux pas douter une seule seconde qu'il s'en sortira plus fort, et qu'il, peut-être, ne m'oubliera pas..

*Quelle égoïste, va*

Et mes sens qui reviennent. Alors j'écoute, je respire, je vois. J'écoute les sons des animaux qui jouent dans la forêt, le son des gouttes de rosées qui perlent sur l'herbe fraiche. J'écoute le murmure des gens de mon village, j'écoute la rivière qui coule.
Je respire le parfum de chaque fleur qui pousse, qui fleurit, qui fane dans la forêt. Je respire l'odeur de la mousse des arbres et je respire les odeurs des gâteaux et du thé qui sont préparés dans les chaumières autour...
Je vois ma chaumière, chaque poussière qui vole, qui valse dans l'air de ma maison, et je vis. Je profite du temps où mes sens me laissent la possibilité de vivre. J'aime vivre...
Et lorsque j'entend le bruit de Ses pas, que je sens Son odeur, et que je Le vois, je Le sens approcher, mon cœur se met a battre, si vite, si fort...


-Je suis là Meleth.

Et sa voix, son respire... mes mains deviennent moites. Et de nouveau le tournis. Car lorsqu'il s'approche de moi, qu'il s'accroupie devant moi, et que de nouveau je peux tendre la main pour caresser ses magnifiques cheveux et regarder ses merveilleux yeux, je ne me sens plus. Je suis partie. Et dans un temps qui me paraît interminable, je reprend mes esprits. Assez pour lui répondre:

-Je.. je vais bien, désolée

C'est cet orgueil, qui ne lâche pas. Ce désir de rester avec lui encore... jusqu'à la fin, si il y en a une... j'ai tellement peur de le voir partir que tout ce qui pouvait nous lier, m'attacher à lui était important pour moi en ce moment. Je l'attirai avec moi sur le divan et m'entourai de ses bras et de son corps. Ainsi, ma tête reposant sous sa tête, je savais encore que tout pouvait arriver, mais j'avais maintenant la sensation d'être un peu moins seule au monde devant cette chose qui m'habitait..

-Une mauvaise passe, c'est tout, dis-je, en forçant un sourire

~~~~~~~~~~~~

Une nouvelle pouce de vie ~



Love is hard to find, love is hard to keep, but love is in me like stars in the sky...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagnir D'al Senir
Victime du paranormal
avatar

Féminin Poissons Rat
Messages : 256
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 22
Localisation : Errant à travers Moonlight ...
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 150 ans elfiques, 19 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Quand, toute seule, la vie est rendue trop lourde a porter [PV Dagnir]   Lun 11 Nov 2013 - 19:56

Une ignorance qui fait souffrir.

Dagnir était inquiet, il sentait parfaitement que sa compagne n'était pas bien, mais elle lui assura le contraire, tout en s'excusant, ce qu'il trouva assez bizarre, voire suspect. Pourtant, il se laissa faire tandis qu'elle l'attirai pour qu'il s'assoit près d'elle et qu'elle puisse se mettre dans ses bras. Il l'entoura donc de ses bras protecteurs et posa sa tête contre la sienne, caressant doucement son dos et ses longs cheveux blonds avec une main. La jeune femme ajouta qu'il ne s'agissait que d'une mauvaise passe, mais Dagnir lâcha un léger soupire.


- Dis moi ce qui ne va pas, je ne veux pas que tu gardes de mauvaises choses en toi.

Il n'aimait pas quand elle faisait ça, quand elle lui cachait des choses, bien qu'il sache que c'était pour le préserver. Mais bon sang, c'était à lui de la protéger, pas l'inverse ! Il recula alors légèrement pour soulever le visage de sa belle afin qu'elle le regarde. Il voulait qu'elle affronte son regard et qu'elle lui réponde avec franchise. Il n'était plus un enfant, il pouvait comprendre ses problèmes, il pouvait faire face maintenant.

- Fais moi confiance, je suis ton fiancé non ? essaya-t-il dans un sourire, pour la rassurer.

En effet, il était son fiancé, elle était sa promise, il allaient vivre ensemble pour l'éternité si tout allait bien, alors il n'était pas question de se faire des cachotteries ou de se mentir, sinon, cette promesse, cette alliance ne servirait à rien. Après tout, sans confiance, une liaison stable n'est pas possible ...

~~~~~~~~~~~~

~ Elfe de la lune ¤

Love is hard to find, love is hard to keep, but love is in me, like the moon in the sky ... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfée Manuelle
Victime du paranormal
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 272
Date d'inscription : 22/06/2010
Age : 20
Localisation : Proche des arbres...
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 200 ans elfiques, 23 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Quand, toute seule, la vie est rendue trop lourde a porter [PV Dagnir]   Lun 11 Nov 2013 - 20:23

Il y a des choses qu'on ne peut controler

Comme ces affreux moments où la réalité disparait en un flou impossible à maitriser. Et alors la peur me prend, et au fur et a mesure que le flou revient, il apporte avec lui d'autre complications. Du picotement au bout des doigts. Un mal de tête incroyable. Mes visions du futur de moins en moins claires. Mes capacités sur la terre et sur la nature presques annéhanties. Je savais que le moment où arrêter de marcher arriverait bientot. Mais lorsqu'Il était à côté, tout allait mieux, même si ces flous revenait constament. Je l'aimais tellement...
Il me demandais de lui dire ce qui n'allait pas. Et ma conscience me suppliait de fondre littéralement et de lui faire part de tout mes inquiètudes et problèmes. De tout mes symptômes. Mais je me devais de ne pas lui dire si cru... comment allait-il réagir? J'avais tellement peur...


-Je veux que tu restes avec moi...

Alors je pris une grande inspiration mais c'est à ce moment qu'un flou s'empara de moi si brusquement, si soudainement, comme les autres bien entendu, mais c'était à ce moment qu'il ne fallait pas que je partes... mon regard devint vide et toute force m'avait quitter... j'avais perdu toute conscistence dans mon corps. Alors même si mon amour avait une main posée sur mon menton, ma tête, sous cet effet, semblait balancé par l'arrière et mon corps relachém
Une éternité sembla s'écouler avant que je ne reprenne mes esprits. Alors ma voix revint et j'articulais difficilement, dans un souffle:


-Je crois que je ne vais pas bien... ça fait des jours que ça dure...

Mon fiancé... j'en avais tellement besoin... il devait savoir...

-S'il te plais, n'ait pas peur... il ne t'arrivera rien... ne me quitte pas...

*Je suis une telle égoïste...*

-Ou alors si tu as peur, sauve toi... je ne veux pas qu'il ne t'arrive quoi que ce soit...


Il fallait aussi dire que je perdais totalement la carte... mes propos n'étaient donc plus très cohérants, ni mes pensées, pour tout dire.

~~~~~~~~~~~~

Une nouvelle pouce de vie ~



Love is hard to find, love is hard to keep, but love is in me like stars in the sky...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagnir D'al Senir
Victime du paranormal
avatar

Féminin Poissons Rat
Messages : 256
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 22
Localisation : Errant à travers Moonlight ...
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 150 ans elfiques, 19 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Quand, toute seule, la vie est rendue trop lourde a porter [PV Dagnir]   Jeu 16 Jan 2014 - 23:19

Quand en un instant, on perd tous ses moyens ...

Dagnir ne comprenait rien à ce qui était en train de se dérouler. Sous ses yeux, sa fiancée semblait absente, il eut même l'impression que son esprit l'avait quittée pendant un instant avant de revenir vers lui et de lui répéter qu'elle ne voulait pas qu'il parte et qu'elle ne se sentait pas bien depuis plusieurs jours. Le bel elfe de la lune ne la lâchait pas, et son regard était toujours braqué sur son visage, essayant âr tous les moyens de déceler quelque chose qui pourrait l'aider à comprendre les agissements de sa dulcinée. Il avait beaucoup de mal à assimiler le fait qu'elle puisse ne serait-ce que penser au fait qu'il puisse la quitter, comme ça, du jour au lendemain.


- Mais bien sûr que je reste avec toi, qu'est ce que tu vas imaginer, mmh ?

Il tenta de lui sourire tout doucement et toujours très tendrement pour la rassurer, mais les mots de la jeunes filles ne s'arrangèrent pas. Voilà que maintenant, elle lui disait de ne pas avoir peur et qu'il ne lui arriverait rien. Dagnir était perdu, et comme il ne savait que dire ni comment réagir, il la prit à nouveau dans ses bras et la serra comme jamais, comme si elle pouvait disparaître en un instant. Il voulait la protéger, c'était son devoir, et ce n'était pas à elle de le préserver. Il en vnt même à penser que c'était de sa faute si elle se sentait si mal, qu'il avait dû mal agir. Parce qu'il était bien conscient d'être maladroit, très certainement à cause de son passé dénué de tous rapports affectifs.

- Si tu es dans un tel état d'esprit, c'est que je ne t'apporte pas tout ce dont tu as besoin, alors ... Dis moi ce qu'il te manque, dis moi ce que tu veux et j'exaucerai le moindre de tes souhaits.

Il était prêt à tout et n'importe quoi pour faire le bonheur de sa belle, il voulait la voir heureuse, la voir sourire, l'entendre rire, l'emmener danser sous le clair de lune, au beau milieu des lucioles de la cascade enchantée. Il voulait l'écouter chanter de sa voix mélodieuse dans leur langue natale. t par dessus tout, il ne voulait pas abandonner la vie qu'il avait désormais, pour rien au monde.

- Je t'aime Meleth, maintenant et à jamais ... lui souffla-t-il à l'oreille comme si c'était un secret.

~~~~~~~~~~~~

~ Elfe de la lune ¤

Love is hard to find, love is hard to keep, but love is in me, like the moon in the sky ... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfée Manuelle
Victime du paranormal
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 272
Date d'inscription : 22/06/2010
Age : 20
Localisation : Proche des arbres...
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 200 ans elfiques, 23 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Quand, toute seule, la vie est rendue trop lourde a porter [PV Dagnir]   Mar 25 Mar 2014 - 12:45

Comme si c'était une évidence meme, qu'il reste avec moi...
Pourtant, lorsqu'il saurait ce qu'il m'arrive - ce qui, j espere, arriverait apres que moi-meme, j'aie compris -, sa réaction me prendrait une nouvelle fois de court, étant biensûre modelée par son passé. Qui sait... peut-être que ce qu'il dit maintenant n'aura plus d'effets sur lui plus tard.
Mais qu'est-ce que j'avais, à douter de lui ainsi? Surtout lorsque ses prochaines inquiétudes étaient qu'il avait fait quelque chose de mal. Il voulait que je lui dise ce qu'il me manquait, puisqu'il voulait exaucer chacun de mes désirs, mais ce qu'il fallait comprendre, c'est que mon seul véritable désir était de rester présente d'esprit assez longtemps pour lui dire que je me sentais partir et que je ne savais pas combien de temps il me restait. Il me dit qu'il m'aimait, comme pour me sortir de mes sombres pensées, et je le regardai dans les yeux avant de reperdre concience de nouveau. Mes yeux voilés, comme si plus aucune vie ne les abitait, et la température aussi basse de ma peau serviraient peut-être à lui faire réaliser que je n'étais pas si alerte que je devrais l'être, et que je ne me croyais plus assez en vie, comme j'étais censée l'être
Lorsque je repris conscience, je me levai du salon, me dirigeai dans la cuisine et laissa couler de l'eau sur mes mains, tout en en aspergeant sur mon visage afin de me redonner une quelconque vivacité. Au moins, puisqu'il était là, je sentais mes problèmes s'oiidrir légèrement.
Restant penchée sur la cuvette du lavabo, je me dis qu'il était peut-être pas nécessaire de le lui dire aujourd'hui, que je pouvais attendre encore un peu. Ça, c'était bien évidemment ma peur qui parlait encore, mais peut-être que la meilleure solution finalement, c'était de ne pas lui en parler du tout.


-Désolée, Meleth. Ce n'est probablement qu'un effet secondaire de ce qur j'ai manger hier soir.

Mais il n'était pas dupe. Mettre tout ça sur la faute de simple nourriture humaine... non, je ne croyais pas qu'il avalerait mes salades, mais au moins, c'était le mieux que je pouvais faire. Je regardai mes mains et jouai avec le minuscule anneau en bois qu'il m'avait offert, peu longtemps avant, et je me dis qu'au moins je ne verrais pas le jour où il partirait pour une autre. Voila au moins quelque chose de réconfortant dans ce tas de chose incompréhensibles et déroutantes.

*jalouse, va*

Ce petit anneau me suivrait jusqu'à la mort, j'en étais sure. J'y avais tellement rêvé...
Une autre chose qui me suiverait dans la mort était mon orgueil. "J'ai peur de mourir." 5 petits mots ridiculement facile a prononcé qui me restaient coincés dans la gorge.


-Tu as faim?

~~~~~~~~~~~~

Une nouvelle pouce de vie ~



Love is hard to find, love is hard to keep, but love is in me like stars in the sky...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagnir D'al Senir
Victime du paranormal
avatar

Féminin Poissons Rat
Messages : 256
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 22
Localisation : Errant à travers Moonlight ...
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 150 ans elfiques, 19 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Quand, toute seule, la vie est rendue trop lourde a porter [PV Dagnir]   Mar 26 Aoû 2014 - 23:49

Il n'est pas toujours facile de garder son sang-froid.

Malgré les mots d'amour que Dagnir venait de souffler à sa belle, le regard de celle-ci sembla soudainement se vider. Il sentit la froideur de sa peau en un instant et sursauta d'inquiétude, puis sa compagne revint à elle en une seconde et se leva pour aller dans la cuisine. Il la suivit du regard, encore choqué de la scène à laquelle il venait d'assister. Il avait eut l'impression de la voir morte l'espace d'un instant. C'était vraiment bizarre. Soit il avait des hallucinations, soit il se passait quelque chose de grave ...

Il l'entendit alors s'excuser, disant qu'il ne s'agissait certainement que de ce qu'elle avait manger la veille, puis lui demandant s'il avait faim. Il se leva alors en trombe et, se plaçant à coté d'elle, il frappa le mur le plus proche avec l'un de ses poings, tout en posant son regard gris sur Elfée, puis il éleva la voix.


- Ca suffit maintenant ! Arrête de faire comme si de rien n'était !

Son intonation laissait transparaitre de la colère, mais aussi de l'inquiétude. Il était mort de trouille, parce qu'il ne voulait pas risquer de perdre encore une personne qu'il aimait. Il voulait avoir toutes les clefs en main pour pouvoir protéger sa bien aimée de ce qui pouvait l'effrayer ou la blesser. Il comptait bien apprendre ce qui tracassait ainsi Elfée, quitte à lui faire peur ou même à la menacer un peu.

- Ne me dit pas que tout va bien, je vois bien que ce n'est pas le cas, et je déteste être pris pour un imbécile. Alors dépêche toi de me dire la vérité. Je ne veux rien entendre d'autre.

Sa voix avait était ferme et légèrement autoritaire. Il avait eut l'impression de s'entendre réprimander Elwyn ou Xecty lorsqu'ils étaient enfants et qu'elles n'en faisaient qu'à leur tête. Mais aujourd'hui, la situation était beaucoup plus grave qu'à l'époque, et il ne lâcherait pas l'affaire juqu'à obtenir ce qu'il voulait.

~~~~~~~~~~~~

~ Elfe de la lune ¤

Love is hard to find, love is hard to keep, but love is in me, like the moon in the sky ... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfée Manuelle
Victime du paranormal
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 272
Date d'inscription : 22/06/2010
Age : 20
Localisation : Proche des arbres...
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 200 ans elfiques, 23 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Quand, toute seule, la vie est rendue trop lourde a porter [PV Dagnir]   Dim 12 Oct 2014 - 22:38

Soudain, mon cher et tendre se rua vers moi et asséna un coup au mur qui fit trembler la maison plus que je ne puis supporter, et prit un tond de voix menaçant afin de clairement me faire comprendre qu'il ne voulait plus que je perde de temps avant de lui expliquer ce qu'il m'arrivait. Il avait l'air fâché, pourtant je savais que ce n'était que par inquiétude. Que dire? Il m'accusait de le prendre pour un imbécile et il m'ordonna de lui dire la vérité. Mais même moi je ne la connaissais pas, la vérité, ou à tout de moins, je n'étais sûre de rien.

C'est à ce moment que je le sentis pour vrai. Alors que, de nouveau, je basculai dans cette sorte de "transe", tout mon esprit et mon âme se concentra sur un seul point névralgique de mon corps, mon bas-ventre. Je ne compris pas tout à fait ce que cette nouvelle vision venait m'indiquer. Était-ce un problème de reins? Je ne comprenais pas vraiment, mais je pouvais le sentir. On aurait dit que la maladie qui m'avait prise se développait rapidement lorsque j'étais en transe, et plus du tout lorsque j'en sortais. Il fallait que je me battes pour sortir de ma transe et ne pas replonger, ce qui prenait toute mon énergie et qui m'épuisait.

Cette information semblait plus claire à exprimer, et bien que ma peur de perdre Dagnir à cause de ça était encore présente, la nouvelle peur de le perdre parce que je ne lui avais pas dit dépassait tout. Je pris une profonde inspiration, plus pour ramasser mon courage que pour éviter de plonger dans une nouvelle transe, et essayai de faire concorder mes idées pas très claires à des mots.


-Je ne sais pas ce qui m'arrive. Je crois que c'est là, dis-je, en pointant mon bas-ventre.

Je m'assis lorsque ma tête se mit à tourner de nouveau et laissai la transe revenir me prendre. Lorsque j'en émergeai, un nouveau détail venu s'ajouter. La maladie bougeait.
Ce détail me choqua. Je regardai mon ventre avec incrédulité. Peut-être que Dagnir avait pu le sentir lui aussi, avec ses sens surdéveloppés...


-As-tu senti... ça?

~~~~~~~~~~~~

Une nouvelle pouce de vie ~



Love is hard to find, love is hard to keep, but love is in me like stars in the sky...:
 


Dernière édition par Elfée Manuelle le Lun 13 Oct 2014 - 16:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagnir D'al Senir
Victime du paranormal
avatar

Féminin Poissons Rat
Messages : 256
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 22
Localisation : Errant à travers Moonlight ...
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 150 ans elfiques, 19 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Quand, toute seule, la vie est rendue trop lourde a porter [PV Dagnir]   Dim 12 Oct 2014 - 23:07

Une nouvelle boulversante.

Dagnir observait sa douce qui sembla à nouveau prise d'une crise puisque son regard se vida à nouveau. Dagnir posa ses mains sur les épaules d'Elfée pour la tenir au cas où. Un instant, elle sembla revenir à elle puis lui indiqua qu'elle pensait que le problème venait de son ventre. Dagnir baissa son regard, puis la jeune fille se laissa tomber sur une chaise, prise d'un vertige. Elle regarda son ventre et le jeune elfe s'agenouilla devant elle pour l'observer également. Ce qu'il vit alors le subjuga : un léger mouvement avait fait bouger sa peau, comme s'il y avait quelque chose juste sous la surface de son épiderme.


- Oui j'ai vu meleth.

Le jeune elfe faisait tout pour rester calme, mais à vrai dire, il avait senti un frisson lui parcourir l'échine. Il ne comprenait pas ce qu'il venait de voir, c'était trop bizarre. Il hésita, puis finalemeny, posa une main sur le ventre de sa belle. A nouveau, il sentit un mouvement et sursautau. Elle avait quelque chose dans le ventre. D'où cela pouvait-il venir ? Il réfléchit un instant puis percuta l'évidence. S'il avait raison, sa vie allait totalement changer et dans très peu de temps.

- Il faudrait en parler à une guérisseuse, je n'en suis pas encore sûr ...

Il se redressa alors et pris la jeune fille dans ses bras. Il la serra fort sans pour autant lui faire mal. Il ne savait pas s'il devait prendre cela pour une bonne ou une mauvaise nouvelle, car après tout, sa compagne était quand même malade. Mais c'était un effet secondaire tout à fait normal, enfin, il le suposait. C'était la première fois qu'il était confronté à cela. Mais c'était avec la seule et unique femme qu'il avait jamais aimé, alors il était quand même heureux.

- Je crois que nous sommes sur le point de fonder notre propre famille ... lui intima-t-il à l'oreille.

~~~~~~~~~~~~

~ Elfe de la lune ¤

Love is hard to find, love is hard to keep, but love is in me, like the moon in the sky ... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfée Manuelle
Victime du paranormal
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 272
Date d'inscription : 22/06/2010
Age : 20
Localisation : Proche des arbres...
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 200 ans elfiques, 23 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Quand, toute seule, la vie est rendue trop lourde a porter [PV Dagnir]   Lun 13 Oct 2014 - 16:46

Le mouvement se répéta. Et puis encore. Il y avait bel et bien quelque chose en moi, et ça commençait à ne plus vraiment ressembler à une maladie. Lorsque Dagnir aquiessa qu'il avait bel et bien vu quelque chose bouger aussi, j'eu au moins la confirmation que je n'étais pas folle, ce qui était en sois un bon départ. Mais il me dit que nous aurions à parler à une guérisseuse et c'est là que la pannique me prit.

Au départ je ne laissai rien paraitre, surtout lorsqu'il sembla heureux que nous allions former notre propre famille. Tout pour le rendre heureux, bien entendu, mais les complications que cela laissait entendre étaient extrèmement lourdes. Si nous avions tout les deux raison, je portais l'enfant de Dagnir. Je portais l'enfant de l'homme qui avait tuer Lylianne. Bien entendu, ce détail en soi ne me changeait plus grand chose, mais cela allait amener encore plus de problème que nous n'en avions déjà.

Autre chose, la "maladie" - devenue maintenant un enfant - ne grandissait que lorsque j'étais en transe, transe qui me tirait toute énergie vitale. Qu'est-ce que cela impliquait? Comment allais-je acoucher pendant une transe? Et puis après, allais-je être capable d'assumer mon rôle de mère? Et si je n'étais pas assez capable de l'aimer? Le poid du monde sembla soudain encore plus lourd qu'il ne l'avait été, jusqu'à ce que..

Jusqu'à ce qu'il bouge encore. C'est à ce moment qu'une chaleur nouvelle m'envahit pleinement. Tout les problèmes s'évanouirent comme ils étaient nés. Il n'avait plus rien d'autre que moi et mon enfant. Dans cette bulle, bien qu'étroite, il ne restait de place que pour Dagnir, mais le reste ricochait sur ces parroies comme un galet sur l'océan. C'était ça, une famille. Le petit n'était même pas encore née que je le voyais déjà habiter avec nous, apprendre à chasser avec son père et revenir tresser des panniers d'osier avec moi lorsque le soleil se lèverait. Je le voyais courir dans la forrêt de ses toute petites pattes en attrapant des papillons de ses toutes petites mains. Je le voyais nous rendre heureux.

Et de nouveau, une transe m'absorba, transe dans laquelle je mis tout l'amour que j'avais déjà pour cette nouvelle vie à naitre. Je lui passai le plus d'énergie possible afin qu'il soit en santée et qu'un courant de chaleur le berce pour qu'il se sente aimer, peu importe qui il était. Les deux mains accrochées à mon ventre, je l'aimais, comme jamais je n'avais aimer personne d'autre au paravant. Je n'allais jamais le laisser tomber. J'allais m'occuper de lui comme ni ma mère ni mon père n'avait sut le faire pour moi. J'allais renoncer à tout pour lui. Et j'allais demander de l'aide. J'allais le rendre heureux.

En sortant de ma transe, une larme perla sur ma joue, larme qui contenait un tas d'émotions différentes. La joie d'une nouvelle mère mêlée à la peur -qui allait devenir omniciente- de perdre la nouvelle chose qui comptait le plus à mes yeux.
Et mon regard se porta sur celui qui m'avait donner ce magnifique trésor. J'avais l'impression que mon coeur allait exploser sur cette nouvelle surdose d'amour, mais ce sentiment était vraiment très agréable. Je n'avais aucun doute que cet homme était le meilleur père que je n'aurais pu choisir pour mon enfant. Je savais que Dagnir allait apprendre à aimer cette nouvelle pouce comme il avait apprit à m'aimer d'un amour inconditionnel.
Mes mains se reportèrent à mon ventre, et lorsque je le tatai, je me rendis compte qu'il avait alors commencer à s'arrondir. Tout allait si vite...


-Il grandit à une vitesse incroyable...

Une guérisseuse serait en effet requise, et vite maintenant. Sauf que lorsque j'essayai de me lever, je n'en fut pas capable. C'était l'énergie que j'avais mis dans ma dernière transe qui m'avait tant épuiser. Je ne serais pas capable de marcher...

~~~~~~~~~~~~

Une nouvelle pouce de vie ~



Love is hard to find, love is hard to keep, but love is in me like stars in the sky...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagnir D'al Senir
Victime du paranormal
avatar

Féminin Poissons Rat
Messages : 256
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 22
Localisation : Errant à travers Moonlight ...
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 150 ans elfiques, 19 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Quand, toute seule, la vie est rendue trop lourde a porter [PV Dagnir]   Lun 13 Oct 2014 - 17:15

Quand la joie fait place à l'inquiétude.

Dagnir ne voulait plus lâcher sa belle de ses bras. Il la serrait comme le plus précieux des trésors. Il était heureux, et en même temps assez anxieux. Serait-il un bon père pour cet enfant ? Il s'affirmait intérieurement qu'il ferait de son mieux pour veiller au bon équilibre de ce petit ou cette petite. Puis, se serait très certainement le seul enfant qu'il aurait, puisque chez les elfes, il était rare d'avoir plusieurs enfants par couple : soit c'était des jumeaux, soit il fallait attendre de nombreuses années car le corps des femmes subissait de fortes pressions lors de leur grossesse.

La jeune Elfée sembla d'ailleurs se sentir mal. Elle lui intima que le bébé grandissait à une allure folle. Dagnir en avait entendu parler. La grossesse des elfe était très rapide -entre 3 et 4 mois- et les jeunes mamans devaient beaucoup se ménager car l'enfant puisait dans leur force vitale pour permettre sa croissance. Le jeune homme remarqua que sa belle ne parvenait pas à se lever et il la souleva, une mains sous ses jambes et l'autre dans son dos. Il déposa un baiser protecteur sur son front.


- On va aller voir une guerisseuse, il y en a une dans ce village.

Le beau jeune homme sortit alors de leur petite chaumière et se dirigea vers une autre maisonnette. Un symbole en forme de caducée ornait la porte, symbole de la médecine. Il fit sonner la petite clochette à l'entrée et entra. Une femme d'apparence juvénile mais qui laissait deviner tout de même une certaine expérience, les accueillit et les mena à la salle de diagnostic. Dagnir déposa sa douce sur un lit au centre de la pièce et la jolie elfe vint l'osculter. Elle commença tout de suite par toucher son ventre, comme si elle avait senti la raison pour laquelle le couple était venu.

- Vous allez avoir un bébé, et vous en êtes déjà à un mois. Il semble très vivace, alors je vous conseille de rester couchée le plus possible, sinon vous allez vous épuiser.

Soudain, Elfée sembla ressentir une forte douleur, et la guerisseuse afficha un visage inquiet. Les petits mouvements sur le ventre de la jeune fille n'était, à l'évidence, pas normaux. La guerisseuse regarda alors gravement la future maman, et Dagnir déglutit en tenant la main de sa compagne :

- Cet enfant grandit trop vite, c'est dangereux. Il risque de vous retirer toute votre énergie.

~~~~~~~~~~~~

~ Elfe de la lune ¤

Love is hard to find, love is hard to keep, but love is in me, like the moon in the sky ... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfée Manuelle
Victime du paranormal
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 272
Date d'inscription : 22/06/2010
Age : 20
Localisation : Proche des arbres...
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 200 ans elfiques, 23 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Quand, toute seule, la vie est rendue trop lourde a porter [PV Dagnir]   Lun 13 Oct 2014 - 18:39

Je me sentis soulevé lorsque je partis de nouveau en transe et ne retrouva mes esprits que lorsque je fus assise sur une chaise de diagnostique, me demandant bien entendu ce qui était arrivé pendant ma transe. Une guérisseuse oscultat mon ventre qui avait de nouveau grossit et m'annonça que j'étais à un mois de grossesse, confirmant bel et bien que j'étais enceinte.
C'est alors qu'une douleur incroyable s'empara de moi. Je crois que mon enfant avaiteffleuré un organe interne alors je n'en fit pas grand cas, me ramenant sur mon ventre et chuchotta pour que personne ne m'entende:


*Hey, Bébé, fait attention à Maman...*

La guérisseuse afficha alors un visage inquiet, ce qui me referma encore plus sur mon ventre, et annonça que mon enfant grandissait trop vite, qu'il risquait de me retirer toute mon énergie vitale. Mais je m'en balançait. Ma santée me parraissait secondaire comparé à mon trésor, à mon tout petit. Il allait devenir la plus belle chose au monde et si je n'étais plus sur terre pour le voir, je le regarderai grandir d'en haut en l'aimant tout autant, et j'apprendrais à le connaitre d'en haut même si lui ne me connaissait pas.

C'était peut-être ça qui était arrivé à ma propre mère, finalement? Peut-être que j'avais grandit exactement comme mon petit et je lui avait retiré toute énergie vitale, ce qui l'avait tué? Je compris que ma mère m'avait sans doute fait passer avant, comme j'allais faire avec mon petit aussi. Car à la différence de ma mère, ce qui poussait dans mon ventre avait un père, qui l'aimerait et qui prendrait soins de lui.

Une nouvelle transe me gagna, et je la laissa arriver comme un bain d'eau chaude qui me submergeait, avec mon petit, et qui me faisait me sentir bien, comme j'avais compris ce qui se passait. Lorsque j'en émergeait, j'étais radieuse, ce qui contrastait complètement avec les visage des personnes autour de moi.
D'abord, ce n'était plus une guérisseuse, mais bien des guérisseurs qui s'affairaient autour de moi. On prenait mon rythme cardiaque et tout pleins de renseignement de santée.


-Ce bébé grandit lorsque cette jeune femme perd conscience. Il faut à tout prix essayer d'espacer ces transes le temps qu'elle retrouve de l'énergie.

On me faisait manger et boire, on ploguait des fils un peu partout sur mes bras et on pausait des sondes froides sur mon ventre, ce qui me fit extrèmement peur, car la paranoïa que ces sondes tue mon bébé m'embrumait la tête.

~~~~~~~~~~~~

Une nouvelle pouce de vie ~



Love is hard to find, love is hard to keep, but love is in me like stars in the sky...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagnir D'al Senir
Victime du paranormal
avatar

Féminin Poissons Rat
Messages : 256
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 22
Localisation : Errant à travers Moonlight ...
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 150 ans elfiques, 19 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Quand, toute seule, la vie est rendue trop lourde a porter [PV Dagnir]   Lun 13 Oct 2014 - 20:13

Un sacrifice bien trop grand.

Dagnir était mort d'inquiétude, d'autant plus que sa belle retomba dans une transe et ne sembla pas prête d'en ressortir. La guerisseuse appela très vite d'autres elfes qui vinrent et déplacèrent Elfée dans une autre pièce munies de multiples installations, parce qu'apparemment, le bébé grandissait pendant les transes et il fallait réduire leur fréquence pour ne pas épuiser Elfée. Le jeune elfe n'avait même pas le droit de rester aux côtés de sa chère et tendre, il dû se contenter d'un coin de la pièce d'où il la voyait, respirant avec peine, alimentée en nourriture et en eau par d'autres elfes. Il était en train de culpabiliser de l'état de sa belle, parce que finalement, il était un peu fautif dans l'histoire.


- Courage Meleth, tiens bon ...

Le jeune elfe priait pour que sa belle s'en sorte. Il ne voulait pas qu'elle risque sa vie pour un bébé. Des petits, ils pourraient en avoir d'autres, mais son amour, il ne le retrouverait jamais plus. Il essaya de s'approcher de sa belle, mais les elfes tournaient sans arrêt autour de la table d'opération, affolés, comme si le cas de la jeune fille était extraordinaire.

Finalement, la guerisseuse administra à la jeune fille un sérum qui sembla l'apaiser. Son corps cessa de bouger, mais elle était toujours lucide. Dagnir pu enfin s'approcher d'elle et pris vite ses mains dans les siennes.


- Dis moi que tu vas bien ...

Le bel elfe embrassa sa belle puis la serra contre lui. Il n'avait jamais eu aussi peur, sauf peut être le jour de l'incendie de son village. Il attendit plusieurs secondes avant de regarder à nouveau Elfée.

- Ne te sacrifie pas pour cet enfant, je ne veux pas te perdre de cette manière ...

~~~~~~~~~~~~

~ Elfe de la lune ¤

Love is hard to find, love is hard to keep, but love is in me, like the moon in the sky ... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfée Manuelle
Victime du paranormal
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 272
Date d'inscription : 22/06/2010
Age : 20
Localisation : Proche des arbres...
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 200 ans elfiques, 23 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Quand, toute seule, la vie est rendue trop lourde a porter [PV Dagnir]   Mar 14 Oct 2014 - 2:35

Je ne voulais rien entendre de ces calmants. Je voulais donner à mon bébé ce dont il avait besoin pour être en santé et rien de moins. On me l'administra cependant de force, et même si mon inquiétude ne fit qu'augmenter, je me sentis tout de suite moins agitée, dans un état second qui n'avait pas du tout rapport à une transe nécessaire à mon enfant. Quand je fus dans un état stable, les guérisseurs se dispersèrent et Dagnir vint près de moi. Il semblait mort d'inquiétude et me demandais de lui dire que j'allais bien, pourtant il ne savait pas à quel point j'étais l'elfe la plus heureuse en ce monde. Ma nouvelle raison de vivre bougeait encore, mais moins, ce qui me laissa croire qu'elle s'était endormie. Dagnir me prit dans ses bras et me supplia de ne pas me sacrifier pour cet enfant, qu'il ne voulait pas me perdre de cette manière, mais dans ma tête ce ne faisait aucun sens.

-Dagnir, c'est ton enfant...


Il ne pouvais pas me demander de rester en vie au dépend de cette merveille... c'était son bébé, au même titre que le miens. Il devait l'aimer plus que tout et penser à lui avant tout comme je le faisais...

-Ne t'inquiète pas pour moi, c'est lui qui est important maintenant.

Je ponctuai cette affirmation d'un sourire tendre destiné à la future relation que j'imaginais entre le père et sa fille. Cette pensée me donnais le courage de continuer et j'étais prête à porter cet enfant au monde, coute que coute.
La guérisseuse du début revint et comme elle considérait sans doute que je n'étais pas en positions de prendre des décisions éclairée -bien que je l'étais, mais je n'avais pas envie d'argumenter-, elle fit part des résultats de santé à Dagnir.


-Nous pouvons contrôler les transe de notre patiente pour que le bébé grandisse sécuritairement mais on ne peut garantir l'état de la mère lorsque ce processus sera terminé.

~~~~~~~~~~~~

Une nouvelle pouce de vie ~



Love is hard to find, love is hard to keep, but love is in me like stars in the sky...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagnir D'al Senir
Victime du paranormal
avatar

Féminin Poissons Rat
Messages : 256
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 22
Localisation : Errant à travers Moonlight ...
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 150 ans elfiques, 19 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Quand, toute seule, la vie est rendue trop lourde a porter [PV Dagnir]   Mar 14 Oct 2014 - 10:49

Une peur viscérale.

La jeune elfe aux longs cheveux blonds était sereine malgré son état, elle ne cessait de dire à son amant de penser au bébé avant tout, avant elle. Mais Dagnir en était incapable. Il ne pouvait pas se projeter sans elle, et il devait lui faire comprendre. Le tact n'était pas son point fort, alors ses mots seraient dur à entendre, elle lui en voudrait à coup sûr, mais tant pis. Il ne voulait pas prendre le risque de la perdre, sous aucun prétexte.


- Non, ne me force pas à le choisir à ta place, tu n'as pas le droit ... S'il te fait du mal, je n'en veux pas meleth ...

Bien évidemment, si la jeune femme venait à mourir en mettant l'enfant au monde, Dagnir ne l'abandonnerait pas et l'élèverait comme il se doit, mais il préférait éviter cette situation. Il ne se voyait pas devenir père tout seul, il n'en avait pas le courage, malgré sa force phénoménale. Son cœur battait à tout rompre tant il avait peur, et c'est alors que l'elfe guérisseuse lui expliqua pouvoir contrôler les transes de la jeune fille, mais qu'il y avait de grands risques pour la mère. Dagnir sentit alors ses mains trembler.

- Assurez la sécurité de ma compagne, je vous en prie ...

Dagnir était effrayé, il avait même envie de pleurer mais se retenait. Il ne pouvait plus imaginer une vie sans amour, plus maintenant qu'elle lui avait enseigné ce sentiment si fort. Son cœur était prêt à bondir de sa poitrine, il avait si mal. Si cela avait été possible, il aurait bien voulu mourir à sa place ...

~~~~~~~~~~~~

~ Elfe de la lune ¤

Love is hard to find, love is hard to keep, but love is in me, like the moon in the sky ... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfée Manuelle
Victime du paranormal
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 272
Date d'inscription : 22/06/2010
Age : 20
Localisation : Proche des arbres...
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 200 ans elfiques, 23 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Quand, toute seule, la vie est rendue trop lourde a porter [PV Dagnir]   Mar 14 Oct 2014 - 16:41

L'euphorie d'être mère me montait à la tête et j'en oubliais tout, ou je rejetais tout qui pouvait être en conflit avec le fait que je porte un enfant, incluant ma sécurité. Pourtant il fallait voir l'évidence, si on ne faisait rien, c'en était fini pour moi. Dagnir n'en voudrait pas si il me faisait du mal. Mais le fait qu'il allait me faire du mal était évident, car toute mère a mal lorsqu'elle endosse ce rôle, que ce soit mentalement ou physiquement. J'étais donc déchirée entre l'amour pour mon enfant et l'amour pour Dagnir, et je n'étais pas prête à prendre cette décision. On ne pouvait garantir mon état, mais si mes transes étaient assez espacées pour me permettre de me protéger en aidant mon bébé à grandir, il devait y avoir une chance pour qu'on s'en sorte tout les deux.

Et enfin, elle vint. Le courant me remporta pendant un temps que je ne pus compter, mais je me concentrai afin de passer le plus d'énergie possible à mon enfant tout en gardant le stricte minimum pour revenir à moi après la transe. Lorsque j'en émergeait afin, j'étais faible, mais assez forte pour affronter tout ce qu'on pouvait me dire, sauf peut-être...


-Le bébé est presque arrivé à maturité, on ne peut plus l'avorter.

C'est à ce moment que j'eu peur. Je n'avais même pas eu le temps de prendre une décision, il allait arriver lors de ma prochaine transe. Je n'avais pas la force de passer au travers d'un accouchement, on devait m'aider à ne pas sombrer tout de suite.

-Retardez-la le plus possible, je vais me préparer
-Nous pouvons la retarder pour maximum une heure.


Et il en fut ainsi. Je m'installai confortablement dans la chaise où je me trouvais et fermai les yeux afin de tenter de me reposer, sans grand succès cependant.
Lorsque j'ouvris les yeux, je remarquai que la guérisseuse était en grande conversation avec Dagnir et me jettais de fréquents coups d'œil inquiet. Je tentai de me concentrer sur ma respiration pour éviter de m'en inquiéter.

~~~~~~~~~~~~

Une nouvelle pouce de vie ~



Love is hard to find, love is hard to keep, but love is in me like stars in the sky...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagnir D'al Senir
Victime du paranormal
avatar

Féminin Poissons Rat
Messages : 256
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 22
Localisation : Errant à travers Moonlight ...
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 150 ans elfiques, 19 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Quand, toute seule, la vie est rendue trop lourde a porter [PV Dagnir]   Mar 14 Oct 2014 - 19:21

A chaque problème, il y a une solution !

Le jeune elfe était un peu rassurée que sa belle ait un peu de répit avant une nouvelle transe, mais quand une crise fit à nouveau surface et que la guerisseuse expliqua que le bébé était bientôt arrivé à maturité, Dagnir s'affola totalement. C'était bveaucoup trop tot, il n'avait même pas eu le temps de réaliser qu'il allait être père, et voilà que son petit allait arriver.


- Ce n'est pas normal, pas si vite ...

La soigneuse acquiessa ses dires, il y avait quelque chose d'anormal. Mais Elfée revint alors à elle et demanda de retarder la venue du bébé le plus possible, pour qu'elle puisse se préparer mentalement. La jeune femme lui expliqua pouvoir tenir une heure de plus avec les médicaments, puis elle lui administra le sérum et la jeune maman s'évanouit dans le monde des songes.

Dagnir se dépêcha de parler avec la guérisseuse qui lui expliqua qu'il pourrait partager le mal de sa belle grâce à un sort : il pourrait donner également de son énergie vitale, ce qui soulagerait grandement la jeune femme aux longs cheveux blonds. Le bel elfe approuva immédiatement et le sort fut lancé, tandis qu'il tenait la main de sa compagne entre les siennes. Cette denrière ouvrit finalement les yeux une heure plus tard.


- Respire bien meleth, ça va bien se passer, je te le promets. Je suis là ...

Il déposa un baiser sur le front de sa belle tandis que les contractions commençaient déjà à arriver. Mais une lueur entoura les deux amoureux, et Dagnir sentit que son énergie vitale était aspiré hors de son corps. Il avait chaud, puis froid, puis à nouveau chaud, mais il tint bon jusqu'au bout. Il devait rester fort, pour sa fiancée, et pour son bébé.

~~~~~~~~~~~~

~ Elfe de la lune ¤

Love is hard to find, love is hard to keep, but love is in me, like the moon in the sky ... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfée Manuelle
Victime du paranormal
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 272
Date d'inscription : 22/06/2010
Age : 20
Localisation : Proche des arbres...
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 200 ans elfiques, 23 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Quand, toute seule, la vie est rendue trop lourde a porter [PV Dagnir]   Mer 15 Oct 2014 - 2:51

Une heure qui passa beaucoup trop vite s'était écoulée et j'émergeais de mon sommeil, espérant être assez reposée pour l'épreuve que je m'apprêtai à vivre. Je ne savais dans quelle condition j'allais sortir de ce processus, mais j'étais confiante et j'espérais, ce qui, dans toute forme de magie que je connaissais, était la base fondamentale.

Mon ultime transe avant l'accouchement arriva. Je donnai à mon bébé tout ce que je pouvais, mais... on aurait à présent dit que je pouvais en donner encore plus, deux fois plus. Lorsque j'émergeai de ma transe, je n'eu le temps que de remarquer qu'une lueur m'enveloppais avant que les contractions commence. Je sentais une nouvelle énergie plus puissante que la mienne se propager en moi et entre deux contractions, je remarquai que Dagnir était dans une état second, enveloppé de la même lueur que moi, tout collé contre moi.

Je compris tout de suite que c'était son énergie que je ressentais. Comme ça, nous allions vivre, à deux, la naissance de notre enfant. Cette pensée me remplit de bonheur tandis que la douleur était insupportable dans mon ventre. Je poussai, lorsqu'on me dit de pousser. Je respirai comme on me dit de respirer. Et je me concentrai, comme je pus, afin que mon enfant vienne au monde.

Je n'avais pas eu le temps de me préparer du tout au fait que j'allais être mère. Pourtant je sentais qu'en moi, j'avais la force nécessaire. Je savais que j'étais née pour ça et que peu importe ce qui arriverai, je serai là. Et alors que je criai de douleur atroce, on vit apparaître une minuscule tête, qui fut suivi de minuscules bras et d'un minuscule corps. Mais je ne perdais que peu d'énergie, car à deux, nous fournissions le nécessaire à un accouchement. J'ignorais si le sort dont nous avait envelopper la guérisseuse transmettais de ma douleur à mon amour -je ne l'espérais pas-, mais je n'avais pas le temps de m'en inquiéter.
Au moment ou notre enfant fut né, le sort se brisa et je retombai sur ma chaise, épuisée.


-Cest une fille!

Au même moment, mes pouvoir revinrent d'un coup, tout ceux que j'avais perdus lors de ma grossesse, comme si une vague de magie me déferlais dessus. Si intance qu'elle me fit prononcer un nom, qui m'échappa. Dagnir et moi n'avions pas eu le temps d'en discuter, bien évidement, mais il me semblait évident qu'elle devait porter ce nom.

-Meril...


~~~~~~~~~~~~

Une nouvelle pouce de vie ~



Love is hard to find, love is hard to keep, but love is in me like stars in the sky...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dagnir D'al Senir
Victime du paranormal
avatar

Féminin Poissons Rat
Messages : 256
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 22
Localisation : Errant à travers Moonlight ...
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 150 ans elfiques, 19 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Quand, toute seule, la vie est rendue trop lourde a porter [PV Dagnir]   Jeu 16 Oct 2014 - 22:06

Quelque chose de précieux ...

La jolie elfe blonde ressentit une grande douleur malgré la participation de Dagnir, mais il serra fort sa main pour la soutenir. Il n'avait pas mal comme elle, il se contentait de lui passer son énergie, mais il la soutenait totalement. Le bébé ne tarda pas à venir, et lorsqu'il quitta enfin le ventre de sa mère, cette dernière se laissa tomber en arrière, épuisée, tandis que Dagnir la tenait toujours tout contre lui. La guerisseuse leur affirma qu'il s'agissait d'une petite fille, et tout de suite, Elfée prononça un mot, un prénom : Meril. Dagnir la regarda, interrogateur.


- Tu veux l'appeler comme ça ? Pourquoi pas, c'est joli Meril.

Le jeune elfe sourit tendrement à son amoureuse et, une fois le bébé nettoyé, la guerisseuse le ramena aux jeunes parents. Dagnir hésita un instant puis pris la petite, emmitouflée dans un linge, dans ses bras, avant de retourner près de sa douce. Il s'assis sur le lit où elle se trouvait, de manière à ce qu'elle puisse voir le bébé elle aussi.

- Bienvenue parmi nous petit trésor.

La petite avait quelque cheveux blonds comme sa mère et des yeux gris profonds comme son père. Un mélange harmonieux qui la rendait déjà magnifique. Dagnir ne s'y attendait pas, mais il était déjà attaché à cette petite chose entre ses bras, qui le regardait de ses yeux ronds sans faire de bruit. Pas de pleurs, pas de cris, juste des regards curieux de découvrir le monde.

~~~~~~~~~~~~

~ Elfe de la lune ¤

Love is hard to find, love is hard to keep, but love is in me, like the moon in the sky ... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfée Manuelle
Victime du paranormal
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 272
Date d'inscription : 22/06/2010
Age : 20
Localisation : Proche des arbres...
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 200 ans elfiques, 23 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Quand, toute seule, la vie est rendue trop lourde a porter [PV Dagnir]   Lun 20 Oct 2014 - 20:18

Mon cher et tendre approuva le nom que j'avais trouver pour notre fille, et l'amena à moi dans son petit linge de soie. C'était la chose la plus magnifique au monde. Ses traits étaient déjà fins malgré ses petites pommettes joufflues et ses magnifiques yeux gris me scrutaient, voulant déjà découvrir ce qui était autour d'elle. Je m'étais battu pour ça, et ça avait valu la peine. Elle était tellement jolie...

Dagnir lui souhaita la bienvenu parmi nous, et je souris, car c'est à ce moment que je compris où était ma vraie famille. La chaleur qui émanait de notre petit cercle était si douce, si réconfortante et si vraie, jamais je n'avais vécu ça au par avant. Peut-être que ça aurait été comme ça, si ma mère était restée en vie et nous avais prit dans ses bras, moi et Somni.

Je me sentais parfaitement reposée, car cette chaleur me remplissait d'une énergie nouvelle, une confiance et une force indescriptible. La force d'être mère. La force qu'il me fallait pour prendre sous mon aile ce petit bout de vie nouveau que j'avais créer.

Après quelques instant - comptables en heures il me sembla - les guérisseurs revinrent nous voir pour me donner mon congé. Je pris donc ma petite famille et les ramenai à la maison. Bien sûr, nous aurions tout plein de problèmes à régler dans les prochains jours. À commencé par mes sœurs, et à finir avec le peu de place que nous procurait notre petite chaumière. On prendrait du temps à installer une dynamique à trois, mais on allait s'y faire. On finirait toujours par s'y faire.

~~~~~~~~~~~~

Une nouvelle pouce de vie ~



Love is hard to find, love is hard to keep, but love is in me like stars in the sky...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand, toute seule, la vie est rendue trop lourde a porter [PV Dagnir]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand, toute seule, la vie est rendue trop lourde a porter [PV Dagnir]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» moi j'préfère rester toute seule ~ lys&lloyd
» Ayaka, toute seule Ô_o[Libre]
» Il ne faut pas faire traîner les angines [Livre I - Terminé]
» C'est mon trésor ! [PV Larynda]
» La découverte du canyon toute seule, enfin je crois...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonlight City :: ~ Archives ~ :: Archives :: Les abords de la ville :: La forêt :: Les villages elfiques-
Sauter vers: