Moonlight City

Forum RP Fantasy
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 When you don't know how to feel... [PV Haku]

Aller en bas 
AuteurMessage
Aika Mori
Enchanteur renommé
avatar

Féminin Cancer Chat
Messages : 87
Date d'inscription : 01/04/2015
Age : 19
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 22 ans
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: When you don't know how to feel... [PV Haku]   Jeu 1 Juin 2017 - 0:37

Rêve ou réalité ? Tout ce que je savais, c’est que je sentais une douce chaleur chaude et enivrante qui m’enveloppait. Cette chaleur frôlait  la fourrure de mes oreilles et ma queue, les points sensibles de mon corps, plus encore que les parties intimes. Je respirais rapidement, les yeux fermés, était-ce parce que je le voulais ou que l’on me forçait à les avoir ? Mais je ne pouvais m’empêcher d’apprécier d’avoir la position que j’avais en ce moment, j’aimais l’emprise que l’on avait sur moi, se sentir bloquée de tout mouvement et de tout sens, perdue, sans voir quel est le résultat de tout ce délice. La chaleur commençait à se faire tellement forte, que je sentais des gouttes de transpiration ruisselante le long de mon corps. Cette fois ci, cela allait plus loin, je sentais une main caresser, passant sur les courbes de mon corps et sans même avoir le temps de me délecter de tout cela, je ressentais des sensations humide sur le même chemin que celle qui avait été parcourus par les mains. Tout à coup, le trouble de mes yeux disparut et je pus apercevoir celui qui m’avait infligé ce plaisir. Ma perception revenait doucement… des cheveux noirs, des crocs, des yeux rouges… Lui.

Sensation froide sur la petite fourrure au-dessus de ma tête et je sortais doucement de mon inactivité, il me semble d’au moins une heure. Par réflexe et par la sensation désagréable d’humidité sur mes oreilles, je remis directement ma capeline à capuche pour protéger mes précieux petits membres. Je voulais me lever mais une boule de poils endormis sur mes genoux, m’en empêchait. Ma petite familière avait, elle aussi succombé, a un petit repos bien méritée. J’étais venu ici pour essayer de me ressourcer et rassembler de l’énergie positive. Cependant par la fatigue, je m’étais endormi et encore à nouveau, depuis quelques semaines, depuis notre dernière rencontre, j’avais encore fais ce même rêve, à chaque fois les mêmes étapes et cette même fin, où il apparaît. J’étais totalement perdue à l’idée d’avoir ce genre de pensée. Il n’y avait rien de pure, c’était du vice, de la fougue et de la luxure. Ça ne me ressemblait aucunement mais pourtant, c’était là, je le rêvais alors je ne pouvais pas nier que ces choses faisaient partit, à moitié de moi, de mon âme. Et même ce petit ruban plein d'anti-magie de charme ne pouvait rien y faire.Je voulais seulement essayer de savoir pourquoi, pourquoi ces sensations, pourquoi ce meurtrier ? Tout en caressant mon chaton, pour m’apaiser, je commençais à penser.

*Ce n’est vraiment pas clair…. Tout ce que je peux en conclure pour l’instant, après tous ces événements, c’est que la haine que j’ai pour le vampire est toujours présente certes… mais il y a autre chose qui est apparu, quelque chose de plus fort que la haine, quel sentiment… étrange et inexplicable…*

Tout en étant plongée dans mes pensées, je me demandais comment en une heure, il ne m’était rien arrivée, quand bien même cet endroit soit sacré, il n’était pas inconnu des personnes vivantes. Tout à coup, de mon ouïe développée, j’entendais les feuilles frémir sous les pas d’un être vivant, qui se rapprochait doucement mais surement de ma personne. Je regardais, droit vers l'endroit, d'où le bruit venait, prête à découvrir, qui me faisait l'honneur de sa présence en ses lieux.

~~~~~~~~~~~~

This is not just a temptation, it is more than what we can imagine !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haku Honne
Victime du paranormal
avatar

Féminin Poissons Rat
Messages : 435
Date d'inscription : 17/04/2010
Age : 22
Localisation : Dans un coin sombre, surement pas loin ...
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 20 ans
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: When you don't know how to feel... [PV Haku]   Jeu 1 Juin 2017 - 23:50

La neige recouvrait une nouvelle fois les terres de Moonlight...

Ce n'était pas un temps qui me déplaisait il fallait dire. Au moins, la nature était calme et les gens sortaient moins à cause du froid. Mais la neige me ramenait toujours à des moments récents que j'aurais préféré commencer à oublier. Puisqu'il neigeait, lorsque j'avais été rejetée par le premier homme que j'ai réellement aimé. Et aussi la dernière fois que je l'avais vu, pour l'anniversaire de ma petite sœur. Depuis, il était resté très silencieux, ne communiquant que rarement avec moi par messages de flammes. Je savais très bien qu'il s'occupait de sa sorcière et que je n'avais pas à me montrer tant qu'il ne me le demandait pas, mais je restais inquiète à de nombreux égards. J'ignorais par exemple si ses pouvoirs étaient revenus, et si ce n'était pas le cas, il fallait absolument trouver une solution à cela. Une autre de mes préoccupations était cet homme, ce vampire, Seth... Lui aussi provoquait en moi des choses que je ne pouvais contrôler. Bon, au moins, Hana était en forme dernièrement, mais je ne pouvais pas vraiment partager grand chose de mes inquiétudes avec elle. Je préférais lui réserver uniquement les bons moments.

Lors de ses derniers messages, Red m'avait expressément demandé de garder un oeil sur Lylianne, la succube qui avait pris sa place sur le trône des Enfers, et que je ne pouvais absolument pas voir en peinture, mais aussi sur une jeune femme présente à Moonlight, une certaine Aika, hybride tanuki avec des pouvoirs apparemment très grand et qui pourrait s'avérer problématiques si elle décidait de les utiliser contre lui. Comme j'en avais plus qu'assez de surveiller la démone six pieds sous terre, je m'étais donc mis en tête de retrouver cette hybride pour voir un petit peu à qui nous pourrions avoir affaire. Il m'avait fait parvenir une image mentale de la jeune femme pour que se soit plus simple de la retrouver.

Nous nous étions donc répartis différents endroits à survoler avec Kira, mon corbeau femelle et récent familier. Elle devait s'occuper de la ville et moi de la forêt. C'est après plusieurs heures de vol que j'aperçu une silhouette allongée contre un arbre, tout près de la chute d'eau enchantée au centre de Moonlight. Voyant au loin une longue chevelure rousse reposant sur la neige, j'avais donc décidé de me poser, en restant tout de même dissimulée dans un premier temps. Mon oiseau me rejoignit bien vite pour se poser sur mon épaule. La jeune femme semblait endormie, mais d'un sommeil assez agité. C'est au bout de quelques minutes que je vis ses paupières s'ouvrir et elle se redressa, relevant une capuche sur ses oreilles, prenant certainement conscience du froid. Un chaton blanc était posé près d'elle. Il fallait croire que je les attirais...


- La neige est surement confortable, mais ça m'étonnerait que dormir ici te soit profitable.

Je sortis à cet instant de ma cachette pour me diriger, non pas vers l'hybride, mais vers la chute d'eau. Je restais debout, immobile devant celle-ci, ne posant absolument pas mon regard sur la jeune femme qui était sur mon côté. Kira adopta la même attitude que moi, voire plus hautaine encore, en ne bougeant pas de mon épaule.

- Je suis déçue Kira. On dirait que la "princesse" n'est qu'une pauvre sans abris.

C'est ainsi que Red me l'avait présentée, et j'avais un peu envie de m'amuser. Ça faisait longtemps que je n'avais pas pu laisser parler mon côté acerbe, alors autant en profiter un peu quand j'étais libre de mes mouvements.

~~~~~~~~~~~~

Angel sorrow's :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moonlight-city.purforum.com
Aika Mori
Enchanteur renommé
avatar

Féminin Cancer Chat
Messages : 87
Date d'inscription : 01/04/2015
Age : 19
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 22 ans
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: When you don't know how to feel... [PV Haku]   Mar 6 Juin 2017 - 1:51

Un sentiment de vent glacial, plus froid que la saison elle-même, m’envahis, au moment où l’inconnu sortit enfin de sa cachette. Ou plutôt une jeune inconnue, avec de grandes ailes sombre, elle devait surement être une ange assez spécifique. Elle commença d’un pas décidé mais certainement pas vers moi, plutôt près de la chute d’eau, me tournant totalement le dos et comme si je n’existais pas. J’imagine que cela devait faire partie de son caractère, elle n’avait pas l’air très commode mais elle n’avait pas l’air très méchante non plus. En effet, malgré ce côté hautain, je me disais que ça ne pouvait pas être une mauvaise personne, je ne pouvais pas vraiment expliquer pourquoi mais mon instinct animal le sentais. Le jeune ange affirma que trouver le sommeil en ces lieux n’étaient peut-être pas la meilleure idée, ce qui me confirma qu’elle ne venait pas d’arriver mais qu’elle me surveillait déjà depuis un moment. Et qu’elle ne m’avait rien fais dans mon sommeil, juste observée, donc elle ne me voulait pas de mal mais elle était sûrement là pour une chose en particulier, je ne pouvais pas croire au hasard pour cette rencontre en tout cas.

Perdue dans mes pensées, tout à coup, je remarquais un oiseau sur son épaule, qui avait l’air lui aussi bien hautain, suivant l’attitude de sa maîtresse. L’atmosphère qui était offert par ce duo n’était pas vraiment très sympathique mais je ne ressentais ni peur ni crainte. Je suis plutôt très positif, je me dis souvent que toute rencontre a eu raison et est liée au destin, alors que me voulait cette ange sombre ? Je voulus prendre la parole mais elle enchérira sur ses paroles, en s’adressant cette fois ci à son corbeau et pas à moi. Elle s’avoua déçu et me nomma princesse, affirmant que je n’étais qu’une pauvre sans abris.

Je comprenais donc, qu’elle connaissait mon identité mais  peu de personnes la connaissaient. Elle avait l’air de vouloir me provoquer mais je possédais plus de jugeote qu’elle ne le pensait, et en me traitant de princesse, je savais qu’elle avait un lien avec d’ancienne rencontre que j’avais pu faire depuis mon arrivée dans la ville. Bien, il fallait juste que j’use d’un peu de ma réflexion maintenant pour trouver avec qui, elle serait liée. Je l’observais de la tête au pied, même si elle ne me voyait pas, je savais qu’elle pouvait sentir ce regard précis et vue la noirceur du personnage, je n’eus plus de doute sur le personnage qu’il aurait envoyée ici. Doucement, j’enveloppais Rubis dans mes bas et me levait doucement. Enfin sur mes deux pieds, je m’avançais doucement vers l’ange noir et prit doucement la parole de ma voix pure et douce :

- Je ne suis pas sans abris, je ne voulais seulement me ressourcer car je suis quelque peu perdue dans mes sentiments ces temps-ci. Enfin proche d’elle, je m’abaissais proche de son oreille, mais dis-moi, ne serait tu pas envoyer par le diable en personne,Red,pour savoir que je suis une princesse ?

Finissant mes paroles, je relevais ma bouche de ses oreilles, attendant la réaction de la jeune femme avec un léger rictus non habituel aux lèvres. Je pouvais sentir qu’elle voulait jouait un peu mais sous mes air de jeune femme pure, je savais très bien de quoi j’étais capable, j’avais réussis à me le prouver avec toute mes rencontres avec le vampire. Honnêtement, je me sentais plus vivante avec ce côté joueuse que je commençais à développer et que je n’avais pas avant… Était-ce une bonne chose ? Est ce que ce foutue vampire ne commençait pas à déteindre sur moi ? Je préférais ne pas y penser...


~~~~~~~~~~~~

This is not just a temptation, it is more than what we can imagine !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haku Honne
Victime du paranormal
avatar

Féminin Poissons Rat
Messages : 435
Date d'inscription : 17/04/2010
Age : 22
Localisation : Dans un coin sombre, surement pas loin ...
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 20 ans
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: When you don't know how to feel... [PV Haku]   Mar 6 Juin 2017 - 22:37

Trouble.

Alors que je venais de faire mes petites remarques à mon familier, en sachant très bien que l'hybride derrière moi entendrait tout, je sentis du mouvement dans mon dos, mais je ne bougeais pas. La jeune femme s'approcha à pas feutrés et affirma ne pas être sans abris, mais être venue ici simplement pour se remettre les idées en place. Elle disait ne plus parvenir à se retrouver dans ses sentiments, et je devinais une peine de coeur ou quelque chose dans le genre. Je pouvais un peu comprendre, ce que c'était, mais je n'avais honnêtement pas envie d'y penser à cet instant. C'est alors que me sortant de mes pensées, je sentis un souffle chaud dans ma nuque tandis que je frissonnai pour me déporter sur le côté d'un coup de mes ailes, par réflexe, et Kira poussa un croassement, mécontente également. Voilà une sensation bien désagréable que je n'avais que rarement ressentie.


- ...Tu penses m'effrayer ? Ne sois pas si familière.

J'étais assez contrarié pour le coup. Je n'aimais pas qu'une personne que je ne connaissais pas, et particulièrement une femme, se montre aussi proche de moi, comme ça, sans raison. Cette fille commençait déjà à m'agacer... Si bien que je ne tiltai que maintenant ce qu'elle venait de me souffler à l'oreille, à savoir que je devais être envoyée par Red, car il était le seul à connaître son rang de princesse. Je lui fis à nouveau face, en restant néanmoins à une distance raisonnable, et croisait simplement mes bras sur ma poitrine.

- Eh bien, on dirait que mademoiselle est plus perspicace qu'elle n'en à l'air.

Je voyais dans son regard et dans son attitude quelque chose d'étrange. Comme si elle essayait d'adopter un peu le même comportement que moi, et c'était franchement déplaisant. Mais bon, après tout, je l'avais cherchée, c'était moi qui était venue à sa rencontre, je n'allais tout de même pas la laisser en plan subitement, alors, jouons encore un peu.

- Il m'a parlé de toi comme une potentielle menace, mais j'ai franchement du mal à le croire.

Je me mis alors à la dévisager de bas en haut, brandissant mon regard le plus hautain et le plus dédaigneux. Elle voulait montrer son assurance, très bien, mais j'allais vite lui faire perdre ses illusions, et lui faire comprendre laquelle de nous deux avait le plus de pouvoir sur l'autre.

~~~~~~~~~~~~

Angel sorrow's :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moonlight-city.purforum.com
Aika Mori
Enchanteur renommé
avatar

Féminin Cancer Chat
Messages : 87
Date d'inscription : 01/04/2015
Age : 19
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 22 ans
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: When you don't know how to feel... [PV Haku]   Jeu 8 Juin 2017 - 13:43

A peine le temps de relever mes lèvres de ses oreilles, que la jeune ange s’était reculée d’un coup d’aile violent, pour ne pas être trop proche de ma personne. Ça allait être dure d’obtenir une certaine confiance avec ce genre personne, surtout que son corbeau était vraiment très désagréable, à imiter tous les faits de sa maîtresse. Mais je le savais tout rencontre ne pouvait pas être forcément d’une facilité déconcertante au début et que je n’avais pas du tout affaire à une jeune femme comme l’adorable Alissa. Elle pensait alors que je voulais l’effrayer et me reprochais ma familiarité, je ne voyais pas en qui j’offrais un sentiment de peur en lui parlant de cette manière, enfin je pensais à imaginer que les gens étaient de nature craintive dans cette ville. Il n’empêche que ce n’était pas forcément le sentiment que je voulais apporter en rencontrant de nouvelles têtes. Pour l’instant, j’avais seulement envie de détendre l’atmosphère car il était un peu froid pour deux pauvres jeunes femmes qui ne se connaissaient pas.

- Je ne voulais pas t’effrayer, ce n’était pas mon but en tout cas. J’aime tout simplement moi aussi m’amuser avec les gens, c’est quand même mieux que d’être froide et sèche.

J’avais essayée de rendre les choses un peu plus calmes, j’espérais que cela calmerait un peu la sombre femme, mais elle changea de position et commença à s’agacer quand elle me confirma les paroles à propos de Red. Donc elle était bien envoyée par celui-ci,  je ne voyais pas pourquoi mais je ne me prenais pas trop la tête avec cela puisque je pensais vite avoir les réponses à mes question. Elle répondit vite à mes attentes comme elle m’avoua que j’étais une menace aux yeux du diable, même s’il avait beaucoup de doutes sur cela. J’imagine, que je pouvais prendre cela pour une sorte de compliment vue que cela venait du diable en personne. Là encore, il y avait eu erreur sur la question, j’avais les mêmes pensées que l’ange, j’avais certes une certaine puissance mais de là à faire peur au diable, je ne pouvais pas vraiment le croire.

- Tu peux avoir du mal à le croire, je ne considère pas ce statut pour ma personne, encore moins envers le roi des enfers. J’ai juste révéler ma véritable puissance, du moins mon ultime, pour me sortir du pétrin dans lequel j’étais. Je ne cherchais pas du tout à y gagner quelque chose, de plus je pense qu’il te manque quelques informations. Je pense que le diable doit me considérer dorénavant comme une alliée, vue le service que je lui ai rendue. Encore là, je n’attends rien en retour pour cela, c’est tout simplement normal pour moi, d’avoir fait cette action.

Je sentais alors un regard peu commode sur ma personne, elle n’avait pas l’air de vraiment m’apprécier cette jeune femme. Elle avait l’air de vouloir m’intimider mais cela n’était pas vraiment très efficace, elle ne me faisait pas peur ni quoi que ce soit. Pendant qu’elle m’épais, je lui offris un grand sourire pour lui faire comprendre que cela ne servait à rien et qu’elle perdait juste son temps. Je voulais mettre les choses aux clairs avec elle, pour lui montrer que je n’étais pas néfaste pour sa personne.

- Tu sais, je ne cherche du mal à personne, sauf une, mais cela ne regarde que moi. Je sors de très longues années, à essayer de survivre avec le peu que j’avais. Maintenant que je suis enfin posée, que j’ai un toit et que je commence à vivre tout simplement, je souhaite juste de la tranquillité et de servir pour les personnes que j’apprécie. Mon pouvoir n’est pas là pour faire du tort. Je ne suis juste une jeune tanuki, ni plus ni moins, Aika Mori, humble héritière d’un peuple déchue mais j'imagine que tu le savais déjà. Et toi, quel est ton nom, jolie ange ? Et que vient tu faire ici, hormis par les causes du démon ?

~~~~~~~~~~~~

This is not just a temptation, it is more than what we can imagine !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haku Honne
Victime du paranormal
avatar

Féminin Poissons Rat
Messages : 435
Date d'inscription : 17/04/2010
Age : 22
Localisation : Dans un coin sombre, surement pas loin ...
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 20 ans
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: When you don't know how to feel... [PV Haku]   Ven 9 Juin 2017 - 22:51

Méfiance.

Alors que je venais de légèrement titiller la jeune fille sur son apparence, à savoir qu'elle n'avait absolument rien d'effrayant alors qu'il paraissait qu'elle possédait de grand pouvoirs, celle-ci expliqua calmement qu'elle ne voulait effrayer personne et qu'elle n'était même plus une princesse en fait, parce que son peuple avait disparu, de ce que je pouvais en comprendre. De plus, elle serait venue en aide à Red d'une certaine manière, à la suite de quoi le beau démon l'aurait considérée comme une alliée. il ne m'avait pas vraiment délivré les informations comme cela, et je me doutais que c'était parce qu'il mijotais quelque chose. Peut-être voulait-il lui faire croire qu'il était dans son camps, pour mieux s'occuper de son cas plus tard. Ça aurait bien été son genre... Je ne fis aucune remarque à ce sujet, entrant dans le discours de la jeune fille, et restant toujours sur mes gardes, sait-on jamais.


- Tu lui aurais rendu un service, vraiment ? Je serai curieuse de savoir ce que c'est, étant donné qu'il peut obtenir à peu près tout ce qu'il désire par lui-même.

Elle venait également de me dire qu'elle ne désirait qu'une seule chose, après avoir tenté de survivre pendant plusieurs années, c'était vivre sa vie comme elle l'entendait, en s'occupant des personnes qu'elle aimait, et sans causer de tort. Une cause tout à fait banale en somme, et une chose que je pouvais comprendre en un sens. Moi aussi je voulais protéger mes proches, même si ce n'était pas ce que j'avais toujours ressenti, mais ces derniers mois avaient chamboulé ma vie. Mon regard se détourna de la jeune femme pour se poser sur la surface de l'eau près de moi.

- La tranquillité de vie hein... J'imagine que c'est un peu ce que tout le monde recherche en venant dans cette ville.

J'écoutais quelques secondes les bruissements de l'eau, animés seulement par la magie que cet endroit abritait. C'était un son apaisant, que j'avais longtemps trouvé sans aucun intérêt, tout comme ce lieu en lui-même, mais désormais, il me semblait vraiment agréable. Mes yeux vermeils se fermèrent un instant tandis que je prenais une lente inspiration, comme pour réprimer une vague de sensations qui commençaient à monter en moi. Je ne devais pas montrer une once de bonté en présence de cette fille. Je ne lui faisais pour le moment pas assez confiance pour qu'elle voit cette facette de ma personnalité. Je repris alors une expression neutre.

- Haku, répondis-je simplement alors qu'elle me demandait mon nom. Et je suis ici justement pour ce démon. Je suis son bras droit, appuyai-je de manière à montrer que ma place était importante.

~~~~~~~~~~~~

Angel sorrow's :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moonlight-city.purforum.com
Aika Mori
Enchanteur renommé
avatar

Féminin Cancer Chat
Messages : 87
Date d'inscription : 01/04/2015
Age : 19
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 22 ans
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: When you don't know how to feel... [PV Haku]   Jeu 29 Mar 2018 - 22:04

La jeune femme sombre semblait toujours aussi méfiante envers moi, je ne ressentais aucune pitié, aucune empathie envers elle, et ce n'était pas ce que je recherchais. C'est juste que, quand je racontais mon histoire, on ressentait toujours de la tristesse et on s'excuser de mon sort, pourtant, je ne demandais pas cela. J'ai tiré un trait sur ce passé, parce que ce n'était pas non plus mauvais, peut-être que me sortir d'une île idyllique, que ce soit de manière violente ou non, n'était-ce pas un bon chemin pour mon destin ? Une route que j'essayais tant bien que mal de tracer. D'ailleurs, la confusion prit part un peu , chez l'ange quand je lui ai avouée que j'avais rendue un précieux service au roi des enfers, rétorquant qu'il pouvait obtenir tout ce qu'il veut, par ses propres pouvoirs. C'était ce, un peu près, qui me fit légèrement sourire, me préparant à répondre à la plume noire.

- C'était un service que ce démon ne pouvait obtenir par lui-même, quelque chose que l'on lui avait empêchée depuis son premier souffle. J'ai permis au Roi de pouvoir donner la vie. C'est une des plus belles guérisons de mon existence. Ma race peut effacer les souffrances de certaines personnes, c'est pour ca que je vivrais, pour que le pouvoir des tanukis vivent encore.

Le regard de la jeune femme se tourna vers l'eau, me laissant seul dans mes paroles. Je ne pus que lever la tête vers l'immensité bleu de ce monde, repensant à ma race, qui vivait surement là-haut mais je n'attendais rien d'eux, ni de fierté, ni de haine, je ne voulais pas les oublier mais je m'étais détachée, gardait en tête que j'étais la seule survivante, m'avais mis tellement de pression et de peur. Auparavant, dés que j'étais à l'extérieur, je me sentais si vulnérable, comme si, à n'importe quel moment, quelqu'un allait me chasser de nul part. Mais en arrivant en ville, en rencontrant Alissa, je savais que je pouvais au moins essayer de ne plus penser à cela. Je suis la dernière tanuki mais je suis,avant tout, une hybride, une hybride qui a le droit de dormir, de manger, de boire, de rigoler, de pleurer et de vivre des moments tout à fait normaux et comme tout autre personne.

-Je ne sais pas si c'est cette ville qui m'apporte cela, mais il y a un sentiment de sécurité, même s'il est léger, je me dis que je peux vivre normalement. Je ne veux pas que l'on se plaigne sur mon sort, je ne veux pas vivre cachée car je sais que mon existence est connue et que des personnes veulent la réduire à néant.

Je ne savais pas vraiment si la jeune ange m'écoutait vraiment mais je voulais qu'elle comprenne que je n'attendais rien d'elle, aucune demande, aucun marché, simplement de faire connaissance ou alors une simple rencontre d'un jour. Tout ce qui pourrait m'éloigner, de cette sombre âme qui occupe mes pensées depuis un petit temps. Je ressentis, à nouveau, enfin, la plume noire me regardait à nouveau, bien que ce soit sans aucune once de sentiments, au moins j'avais, sûrement l'honneur, d'avoir le droit à son regard. Elle me fit part de son identité et de son statut, peut-être pour me montrer, son importance pour ce fameux démon. Mais, ce n'est pas comme si ca avait eu l'effet inverse sur moi, mais en tout cas, pas celui qu'elle attendait sûrement

- Haku, voici un prénom que je peux rajouter dans cette petite liste de connaissance que j'ai pu me faire. C'est un jolie nom. Ta position ne changera pas mon regard sur toi, mais je pense que l'on peux très bien, arrivée avec une bonne entente, puisque je ne suis pas ton ennemie si tu es la seconde de Red, nous sommes plutôt alliés. Je pourrais bien lui rendre d'autres services, s'il en a besoin. dis-je simplement en souriant.

Ma pureté, était-t-elle, que mon aura s'était un peu amplifiée et un petit halo de lumière faisait le contour de mon corps, faisant flotter mes longs cheveux.

~~~~~~~~~~~~

This is not just a temptation, it is more than what we can imagine !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haku Honne
Victime du paranormal
avatar

Féminin Poissons Rat
Messages : 435
Date d'inscription : 17/04/2010
Age : 22
Localisation : Dans un coin sombre, surement pas loin ...
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 20 ans
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: When you don't know how to feel... [PV Haku]   Lun 2 Avr 2018 - 16:03

Alors que je me demandais bien ce que Red avait pu demander comme service à la jeune hybride, ce qu'elle me révéla me fit l'effet d'une petite bombe : elle avait guéri son incapacité à donner la vie. Autrement dit, il pouvait désormais avoir un enfant. Je savais que cela représentait quelque chose d'important pour le démon, il me l'avait confié une fois . C'était tout de même impressionnant de pouvoir régler un problème pareil... Et j'aurais dû être heureuse pour lui, mais quelque part, je sentis mon coeur se serrer. Son enfant, son héritier, sera aussi l'enfant de sa sorcière, c'était certain.

- Eh bien, je te félicite. S'il te l'a demandé et que tu as réussis, c'est une bonne chose, je suppose. déclairai-je plutôt froidement.

Je n'aimais pas cette idée, mais je devais me faire violence. Red avait sa vie et j'avais la mienne. Nous ne serions plus jamais proches comme par le passé, même si je lui serai toujours fidèle. C'est alrs que la jeune femme avoua se sentir en sécurité à Moonlight, malgré qu'elle soit recherchée par de mauvaises personnes, ce qui me sembla assez paradoxal. Un rictus un peu ironique se posa un instant sur mes lèvres.


- Si tu ne cherches pas les ennuis, théoriquement, ils ne viendront pas à toi. Sauf si tu manques de chance.

Mon visage se ferma alors complètement. Je repensais bien évidemment à toutes les choses mauvaises qui avaient pu m'arriver récemment, notamment la pire : lorsque j'avais été enlevée, torturée et abusée. Mon corps portait encore les marques des sévices que j'avais enduré, et les plumes que j'avais perdues ne repousseraient jamais... Un frisson parcourut mon échine alors que je refaisais face à ces souvenirs douloureux, puis Kira croassa, me sortant de mes pensées, et je lui caressais doucement la tête pour m'apaiser. Puis la tanuki exprima son souhait de me considérer comme une allié, puisqu'elle souhaitait à nouveau rendre des services à Red, ce qui me fit rire légèrement. Non mais elle se prenait pour qui celle là, à débarquer de nulle part et à vouloir tout s'accaparer ?

- Tu ne m'as pas encore prouvé que je peux te faire confiance, et ce ne sera pas chose aisée, princesse. dis-je sur un ton assez condescendant.

Ce n'était pas nouveau, j'avais toujours eu du mal à m'entendre avec les femmes, et surtout celles qui fouinaient un peu trop dans les choses qui m'intéressaient. Mais celle-ci... Je devais garder un œil sur elle, sait-on jamais. Je me rendis alors compte qu'elle faisait briller son Aura autour d'elle. Une aura d'une pureté déconcertante à laquelle je n'étais vraiment pas habituée à faire face, préférant la noirceur ou la magie plus douce de ma petite sœur.


- Et cesse d'appeler cette magie blanche, elle me met mal à l'aise. grimaçai-je en me tournant pour lui faire dos.

~~~~~~~~~~~~

Angel sorrow's :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moonlight-city.purforum.com
Aika Mori
Enchanteur renommé
avatar

Féminin Cancer Chat
Messages : 87
Date d'inscription : 01/04/2015
Age : 19
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 22 ans
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: When you don't know how to feel... [PV Haku]   Mar 3 Avr 2018 - 0:49

A la révélation du service que j'avais donné au roi des enfers, je vis la jeune femme sombre se refroidir plus qu'elle ne l'était déjà. J'avais l'impression que cette annonce n'avait pas vraiment enjouée plus que cela l'ange, elle me félicita simplement et déclara que si la guérison avait marchait, ça semblait être une bonne nouvelle, du moins c'était son hypothèse. Je me demandais, alors, si lui avoir révélée ceci, avait été vraiment une bonne idée de ma part, comme si elle en savait plus que je le pensais mais, après tout, je ne connaissais absolument pas cette femme. Elle m'avait bien dit, avant, qu'elle était le bras droit du démon, alors cette réaction ne devait pas vraiment être le fruit des hasards et mon intuition n'avait jamais été une erreur pour le moment.

- En tant que seconde, je pense que ce n'est pas vraiment une réaction très gentil de ta part. Je pense que ta relation avec le roi des enfers n'a pas était que simple bras droit, du moins jusqu'à ce que ça devienne sérieux, avec son adorable sorcière.

Je ne pouvais que faire apparaître un petit sourire en coin, après cette déclaration, la plume noir pouvait se rendre compte que je savais plus de choses qu'elle ne le croyait. Et surtout, vue sa mine déconfite, je pensais avoir visée bien juste. Mais je ne voulais pas lui faire du mal, bien au contraire, j'avais ce sentiment inexplicable et indescriptible, de devoir débattre sur les relations les plus fortes qui puisse excités dans ce monde, ces relations qui pouvait ne pas être nommés pour moi. Je sentis une certaine moquerie venant de la jeune ange, quand elle me dit que je n'aurais pas d'ennuis, appart si je les cherche ou si j'étais malchanceuse, ce dernier mot fut appuyée d'une certaine manière par la femme sombre, qui attaquais ma curiosité.

- De la malchance ? J'ai l'impression que ce n'est pas de simples paroles en l'air mais ça te regarde. Pour mon cas, je ne les cherche pas du tout mais hélas, le fait d'être la dernière survivante d'un clan, tuée par un seul et même vampire et savoir que notre mort vaut une bonne grosse somme d'argent, ça n'aide pas vraiment pour essayer de vivre tranquillement. Je dois juste éviter de vivre la nuit et ce n'est vraiment pas dans mon intérêt.

Je n'étais vraiment pas, ce genre, à jouer avec le feu, en sortant dehors la nuit, du moins c'est ce que je me forçais à croire mais j'eu soudain, une petite image en retour dans ma tête, de ma personne sur une table non peu connue, devant un jeune homme avec un énorme croix en cicatrice lumineuse, que j'essayais d'approcher. Mais ça n'avait rien à avoir, la jeune sorcière l'avait dit, c'était juste un sort d'envoûtement, rien d'autre... vraiment. J'entendis, alors le corbeau de la jeune ange croassait, ce qui m'aidé à me ressaisir et me re concentrer sur les derniers dires assez hautains de la plume noir, à propos d'une confiance que je n'obtiendrais pas si facilement.

- J'ai tout le temps qu'il faut pour te le montrer et j'aurais ta confiance quand toi, tu voudras me la donner. Je ne cherche pas à précipiter les choses, mais sache que je ne suis pas ici pour te faire face, pour me battre ou quoi que ce soit, qui irait dans ce sens.

Enfaite, si seulement je pouvais discuter de certaines choses qui me tracassaient, mais ces choses, fallait-il, que je les comprenne et que je discerne moi-même ce que c'était, ces sentiments, ces sensations inexplicables, qui avait commencée à naître par rapport à ce garçon aux yeux rouges écarlate. Est ce que la jeune ange noir pourrait m'aider, pourrait essayer d'analyser avec moi, ces choses ? Je pensais bien que ça serait une idée, qu'elle en serait sûrement capable. Il va falloir sûrement que je pousse un peu plus, en elle, pour casser la carapace qu'elle a formée contre moi, même si ça ne serait que quelques morceaux. Surtout qu'elle me fit vite comprendre que l'halo de lumière, que j'avais crée inconsciemment, autour de moi, était assez désagréable pour elle et je pus faire la rencontre avec sa sublime paire d'ailes de plumes noires... qui semble incomplète ?

- Excuse-moi, je ne voulais pas du tout créer cette lumière, des fois, mes sentiments parle d'eux même, dis-je sincèrement en mettant fin à la magie blanche autour de moi. Je n'ai jamais vue une paire d'aile d'anges, de plus noires, si proche de moi et si belle, j'avais déjà lue cela, dans des manuscrits cachés de ma ville. Tu voulais obtenir ma confiance ? Et si je te disais que je pouvais réparer cet acte irréversible, que l'on ta commis ? Enfin si je le ferais, ça ne serait vraiment pas juste pour une raison de confiance... je ne veux pas profiter, je n''attends pas un retour de ta part, je veux juste réparer ce que l'on ta enlevée.

Je m'approchais doucement d'elle, j'aurais vraiment voulu toucher ses ailes. Les plumes n'avaient jamais existé dans la ville de Gensokyo, et le soyeux qui ressortait dans mes yeux en regardant les plumes noires, j'avais l'impression que leur touchée serait sans aucun doute aussi doux que de la soie, ou tout ces tissus très luxueux. Apporté autant de magie, je ne savais pas si ça pouvais vraiment m'apporté du bien à moi mais si je pouvais effacer de grosses blessures à certaines personnes, ne serait-ce que les soulager, ça suffisait à mon bonheur et cette vie que je cherchais.

~~~~~~~~~~~~

This is not just a temptation, it is more than what we can imagine !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haku Honne
Victime du paranormal
avatar

Féminin Poissons Rat
Messages : 435
Date d'inscription : 17/04/2010
Age : 22
Localisation : Dans un coin sombre, surement pas loin ...
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 20 ans
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: When you don't know how to feel... [PV Haku]   Ven 6 Avr 2018 - 0:33



Alors que je l'avais pourtant félicité pour son oeuvre auprès de Red, la jeune tanuki se mit à critiquer ma façon de réagir, comme si je devais vraiment me réjouir, puis elle ajouta penser que ma relation avec le beau démon ne se limitait pas à être son bras droit, faisant même référence à la sorcière avec qui il était retourné. Un éclat sombre se refléta dans mes yeux rougeoyant tandis que je me retournais vers elle, les bras croisés sur ma poitrine, un air renfrogné inscrit sur mon visage de porcelaine!. Je ne savais actuellement pas comment je faisais pour garder mon calme. Dans la même situation, quelques mois plus tôt, je l'aurais déjà attaquée... Mais il s'était passé tant de choses et je ne voulais plus me battre pour des choses futiles. Je devais me préserver pour les combats qui le méritaient, et pour pouvoir continuer à tenir mon rôle auquel je tenais tant..


- Eh bien, on dirait que tu connais déjà toute ma vie. Ça ne te donne cependant pas le droit de faire de telles suppositions. Si tu crois que je vais me confier si facilement... laissai-je en suspens.

Déjà que j'avais du mal à parler de moi-même et de mes sentiments, je n'étais pas prête à en discuter avec la première venue, qui plus est une fouineuse dans son genre. C'était pile le genre de fille qui m'agaçaient au plus haut point. Elle s'était ensuite remise à déblatérer sur son propre sort, mais honnêtement, je ne l'écoutais pas. Je me fichais pas mal de ce qu'il pouvait advenir d'elle, ce n'était vraiment pas mon soucis.


- C'est mieux dans ton intérêt. Et de toutes façons, tu n'as aucune chance.

Je me montrais là peut-être un peu trop téméraire et provocatrice, mais je m'en fichais. Elle ne m'attaquerai pas de toutes façons, je le sentais et elle venait de me l'affirmer. Elle ajouta aussi qu'elle parviendrait à gagner ma confiance, ce à quoi je laissais échapper un petit rire ironique. Optimiste la petite... Puis au bout d quelques secondes, alors que je faisais quelques pas, lui faisant profil ou dos par moment, elle sembla remarquer quelque chose et me parla de mes ailes. et en approcha sa main dangereusement, ce à quoi je me braquai immédiatement et reculai d'un pas. Mon regard se fit menaçant à nouveau, comme si elle avait tenté de m'attaquer.

- Ne t'avises pas de toucher mes ailes. Mes cicatrices je les garde; elles font de moi celle que je suis, et je ne reçois de soins que d'une seule personne.

Bien évidemment, je parlais là de ma petite soeur qui avait une magie de guérison et qui m'aidait à développer la même magie s'étant éveillée en moi depuis peu, afin que je puisse m'occuper de mes propres blessures pour ne pas consumer de son énergie et ainsi, la préserver. La réaction que je venais d'avoir devait certainement paraître très excessive, mais à la base, et encore plus depuis les derniers événements, je détestais que l'on me touche sans que la personne y soit invitée, que se soit n'importe quelle partie de mon corps. Et mes plumes étant la partie de mon corps la plus sensible, je refusais particulièrement que quiconque y touche. J'imaginais que c'était un peu comme les attributs animaux des créatures hybrides, pour comparer.


~~~~~~~~~~~~

Angel sorrow's :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moonlight-city.purforum.com
Aika Mori
Enchanteur renommé
avatar

Féminin Cancer Chat
Messages : 87
Date d'inscription : 01/04/2015
Age : 19
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 22 ans
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: When you don't know how to feel... [PV Haku]   Dim 8 Avr 2018 - 21:54

Mon intuition n'avait pas raté, vue la réaction de la jeune ange, pas vraiment très sympathique, je ne pus confirmer mes dires. Elle se retourna vers moi, changeant de posture et un air très mécontente sur son visage si pâle. J'avais l'impression qu'elle se retenait de me sauter dessus mais on aurait dit que quelque chose lui empêchée de faire cela. Tant mieux pour moi, j'ai envie de dire mais j'étais surtout entrain de rendre la plume noire, assez remontée contre moi et ce n'était vraiment pas mon but. Elle me confirma, qui ne fallait pas que je fasse des suppositions si vite et que finalement, elle ne se confiera pas à moi si facilement. C'est sûre que je n'irais pas me confier à la première personne que je rencontrerais aussi. Il fallait vraiment que j'essaye de calmer l'atmosphère, du mieux que je peux, car cette discussion n'allait vraiment pas dans le bon sens.

- Pardon, je ne voulais vraiment pas te rendre comme cela, et surtout, je ne t'ai aucunement demander de te confier ou quoi que ce soit... Je crois que l'on est pas partis dans le bon sens toi et moi..., m'arrêtant, ne sachant plus trop quoi dire.

Je ne voulais vraiment pas que ca aille si loin, je pouvais sentir que la jeune femme sombre serait d'une grande aide dans ma lutte et dans la compréhension de mes sentiments pour l'homme qui hantait mes nuits. Mais pour l'instant, je sentais juste de l'ignorance venant de la jeune ange qui m'avait écoutée à peine ce que j'avais dis plus tôt, je n'étais pas vraiment vexée mais j'étais un peu désespérée du tournant que prenait la conversation. je n'avais pas forcément envie de répondre à une sorte de pauvre provocation, je voulais absolument lui montrer que je n'avais pas envie que ca aille dans son sens à elle et que je ne cherchais pas le conflit. D'ailleurs, je pus entendre un magnifique rire, sortant de sa bouche, quand elle entendit que j'essayerais d'obtenir sa confiance. Assez irritant mais encore une fois, je ne souhaitais pas aller dans son sens et fit mine de ne rien entendre.

Après avoir parlé de ses ailes et d'une guérison que j'aurais pu lui donner, elle se sentit agressée à mon approche et recula vivement, comme si je voulais l'attaquer.  Elle me lança un regard assez perçant, me menaçant de ne plus jamais toucher ces ailes et qu'elle ne se laisserait soigner par personne d'autre qu'une seule personne dans sa vie. La carapace allait être vraiment plus dure à briser que je le pensais. Mais je pense que la jeune plume noire avait sûrement toute ses raison de ne pas se laisser se toucher, ca sera sûrement un autre jour que je pourrais connaître le  toucher que l'on ressent en caressant des plumes. Ce n'était pas non plus mon objectif final mais je ne pouvais pas mentir sur le fait que leur beauté avait piquée ma curiosité. Puis je repensais au dernier dire de Haku, et si cette personne pouvait être ma porte de sortie pour adoucir la jeune femme sombre ? Je me reculais, m'asseyant sur un rocher non loin de moi, pour montrer à l'ange que j'avais compris ses dires et commença.


- C'est compris, je ne t'approcherais plus de la sorte. Je peux comprendre que ces ailes sont très précieuse pour toi, je suis sure qu'elles ont la même sensibilité que ma paire d'oreilles et ma queue, alors je ne tenterais rien du tout. Je sais bien que tu ne veux pas te confiée à moi, je l'ai compris. Tu as de la chance d'avoir une personne fidèle qui puisse te guérir, ce sont toujours des personnes à avoir de son côté. Bien que tu ne veuille pas de mon aide, si toi ou cette personne en avait besoin, je serais là. Dis toi que ca sera de quoi payer ma dette pour t'avoir énervée de cette manière.

Je n'avais pas envie de partir, car je savais que la discussion pouvait aller plus loin que je ne le pensais avec la jeune ange mais elle n'avait vraiment pas l'air ouverte pour quoi que ce soit. J'avais deux solutions qui se proposer à moi : soit je fais volte face et je m'en vais, laissant une ange énervée et avec des mauvaises pensées de moi. Soit j’irais au culot et je lui dirais sincèrement ce que je pense, peut-être qu'elle changerait alors ces pensées et même sa manière d'être. Allons bon, qui ne tente rien à rien, je ne cherchais pas à me faire des ennemis, bien au contraire.

- Tu sais, tu ne veux sûrement pas te confier à moi, mais moi, de mon côté, je le sens, depuis que je discute avec toi, que tu pourrais m'aider. Enfin, certes, tu n'as aucune raison de m'aider, c'est sure. Mais toute à l'heure, quand je te parlais du lien qui avait pu existait entre toi et Red, c'est parce que j'ai besoin de parler de sentiments, que je n'arrive même pas à comprendre moi-même. Haku, je voudrais simplement discutée avec toi, nous sommes vraiment partis sur de mauvaise base et la haine que tu es entrain de créer envers moi, n'a pas raison d'être. Crois-moi. Je n'ai pas de mauvaises intentions envers toi, je pense que tu es vraiment une bonne personne, si Red t'a choisis comme seconde. dis-je, avec la voix la plus pure et sincère qu'il soit.

Je pensais bien que la plume noire n'aurait sûrement aucune compassion envers moi, mais au point où j'en étais, je voulais juste être sincère et repartir d'une bonne base car je ne cherchais aucune nuisance à la jeune femme et j'aurais voulu pouvoir tisser un lien, aussi minime soit-il, si seulement, elle pouvait arrêter cette méfiance envers moi. S'il y a bien une seule personne au monde qui ne cherchait du mal à personne appart une seule, c'était moi. J'espérais, au plus profond de moi, que la discussion s'améliore, même un peu.

~~~~~~~~~~~~

This is not just a temptation, it is more than what we can imagine !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haku Honne
Victime du paranormal
avatar

Féminin Poissons Rat
Messages : 435
Date d'inscription : 17/04/2010
Age : 22
Localisation : Dans un coin sombre, surement pas loin ...
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 20 ans
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: When you don't know how to feel... [PV Haku]   Jeu 12 Avr 2018 - 23:34

La notion de Bien ou de Mal...

Finalement, ça dépend de quel côté de la balance on se trouve, n'est ce pas ? Je me mis à penser à cela lorsqu'Aika affirma que je devais être une "bonne" personne pour me retrouver en tant que seconde de Red, ce qui me fit légèrement sourire, mais cette fois, ce n'était pas un rictus ironique ou sarcastique. C'était un vrai sourire... Qui ne resta pas longtemps affiché. Cette notion de Bien et de Mal avait tellement évolué me concernant, ces derniers mois... J'étais passée d'une personne mauvaise et manipulatrice, à quelqu'un capable de ressentir des sentiments d'amour bien plus forts que je ne l'aurais cru. Mon coeur s'était grandement ouvert aux autres, même si ce n'était encore que pour très peu de gens, mais cela comptait pour moi. Et à chaque fois, c'est parce que j'avais choisi la personne en question, et non l'inverse. Si l'on me forçait la main, je me refermai totalement. Ce besoin de contrôle faisait partie intégrante de ma personne et ce n'était pas prêt de changer. Néanmoins, devant les dires de la jeune tanuki, je ressentis une sensation étrange. Elle voulait repartir de zéro, elle voulait une deuxième chance. Et je la comprenait. Elle en avait parfaitement le droit, elle ne m'avait finalement rien fait de Mal.Je me détendis alors un peu, décroisant mes bras pour poser mes mains sur mes hanches.


- Je me suis peut-être un peu emportée je te l'accorde. Reprenons du début.

Aika disait vouloir discuter avec moi, de sentiments qu'elle ne parvenait pas à comprendre. Je trouvais ça un peu étrange de vouloir discuter de ses sentiments avec une personne que l'on vient de rencontrer, même en la connaissant par l'intermédiaire d'une autre. C'était quelque chose que j'avais du mal à concevoir car ça ne me viendrait pas à l'esprit une seule seconde, mais j'allais faire l'effort de l'écouter. De toutes manières, cela me permettrait d'en apprendre plus sur elle et peut-être même d'obtenir des informations qui pourraient intéresser Red. Je m'approchais donc d'un rocher pour m'asseoir dessus, croisant une jambe sur l'autre et m'y accoudant en posant ma tête sur ma main.(/i]

- Alors, de quoi voulais tu donc me parler ? demandai-je simplement.

J’essayais de faire comme si rien ne venait de se passer de mauvais. Elle voulait repartir de zero, bien. Mais si elle faisait un faux pas ou qu'elle me forçait un peu trop la main, ce serait terminé. Je voulais bien faire des concessions avec les personnes qui m'étaient proches, mais elle allait devoir la gagner cette confiance si précieuse que je ne donnais que très rarement.

~~~~~~~~~~~~

Angel sorrow's :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moonlight-city.purforum.com
Aika Mori
Enchanteur renommé
avatar

Féminin Cancer Chat
Messages : 87
Date d'inscription : 01/04/2015
Age : 19
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 22 ans
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: When you don't know how to feel... [PV Haku]   Mar 24 Avr 2018 - 2:32

J'étais assez attristée par la situation, après ma dernière déclaration, je ne savais vraiment pas ce que je pouvais faire de plus, sûrement que si la jeune ange restée aussi bornée et sur la défensive, ça n'irait plus dans aucun de sens et je devrais partir, faute d'avoir pu vraiment avancer sur quelque chose ou quoi que ce soit. Tout à coup, à mes dires, la plume noir exquis un petit et fin sourire, qui disparus aussitôt qu'il était arrivée mais il avait été présent et pour moi, ce fut presque un miracle de voir cela de mes propres yeux. Moi, qui pensait depuis tout à l'heure que je n'aurais aucune gentillesse et compassion de la sombre femme, voici un retournement de situation plus qu'agréable. Elle avoua que son comportement était quelque peu dépassé et m'octroya une deuxième chance comme je lui avais demandée, je ne pouvais pas espérer mieux, d'autant plus que ses dires m'encourageait dans des pensées positifs envers l'ange, qu'elle avait vraiment ce côté bon derrière cette carapace, si dure à briser. Mais il était temps d'essayer d'entrevoir ce qu'il y avait derrière celle-ci, petit à petit.

- Je suis vraiment ravie que tu me laisse une seconde chance. Merci à toi, Haku.

Elle me demande alors de lui raconter ce que je voulais dire auparavant, avant que la discutions passe en passif agressif ou je ne sais quoi. Et là, les soucis commencent de mon côté, il fallait que j'arrive à expliquer à Haku, ces sentiments que je ne comprends même pas moi-même, il fallait que j'arrive à parler de choses dont je ne connais,même pas, moi l'existence. Faudrait-il que j'intègre ce rêve... ou plutôt ce cauchemar que j'ai fais pendant mon repos, ce qui passe pendant mon sommeil signifie toujours quelque chose, mais pourquoi CA avec LUI,  pourquoi ces pensées étaient arrivés à rentrer jusqu'à dans mon inconscient pour qu'il arrive à mon sommeil paradoxal. Tout état si floue dans ma tête, car je n'avais jamais ressentis cela, et c'était pour ça que c'était encore plus inquiétant pour moi.

- Je ne sais vraiment pas par où commencer. Tu vas sûrement me penser folle pour parler de cela avec toi, mais mes intuitions ont toujours été bonne et je sais que tes relations passés pourront m'aider. Je veux juste, sincèrement, que cela n'arrive pas dans l'oreille de n'importe qui. Mais red, ce me gêne pas, je lui fais confiance, je pense bien que ce n'est pas ce genre de chose dont il s'intéresse.

Il était vrai que ce que je m'apprêtais à raconter à la jeune ange, n'était pas le genre de choses que l'on raconte au premier inconnu. Cependant, j'avais des raisons qui me donnait confiance et en même temps qui ne me laissait pas trop le choix : oui, cet intuition que j'avais au niveau du passé de la jeune femme, j'en étais presque sure et certaine par ces réactions. Et en soit, c'est la première personne du "mal", du moins du côté des enfers que je rencontre et qui ne cherche pas spécifiquement ma mort. Pour finir, je ne connaissais pas vraiment plus de monde que cela pour m'aider dans ma compréhension. Je ne pouvais pas continuer à me sentir comme cela, je ne pouvais pas continuer à avoir ce genre de rêve/cauchemar- puisque rappelons le, je n'arrive pas à poser une définition dessus. Ça durait bien depuis des semaines et je ne pouvais pas avancer une vie tranquille dans cet état. Je devais me lancer, quitte à le faire, doucement mais sûrement.

- Commençons par le début, je ne sais pas vraiment si tu connais mon passé, mais pour faire simple, je suis la dernière tanuki existante sur terre, mais je t'en avais fais la remarque un peu plus haut. Cette race a été détruite par un seul et même vampire. Ce vampire que je n'avais pas revu, depuis l'âge de mes 5 ans, je l'ai recroisée peu après mon arrivée à Moonlight, 15 ans après donc. Il s'est passée pas mal de péripéties entre lui et moi et j'ai un problème. dis-je en reprenant un peu mon souffle. Je recommençais à parler avec une voix un peu hésitante et gênée, Bien que je veuille le tuer depuis 15 ans maintenant et que cet haine reste présente, un nouveau sentiment pour lui est apparus. Je commençais à coller mes bouts de doigts entre eux et tourner d'un sens puis d'un autre, un sentiment bien plus fort que la haine et indescriptible, pour ma part. De plus, depuis notre dernière rencontre en compagnie d'une amie, je n'arrête pas de faire le même rêve/cauchemar et il est vraiment pas très propre et morale, continuai-je en finissant presque en murmurant, assez chaud et lubrique.

~~~~~~~~~~~~

This is not just a temptation, it is more than what we can imagine !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haku Honne
Victime du paranormal
avatar

Féminin Poissons Rat
Messages : 435
Date d'inscription : 17/04/2010
Age : 22
Localisation : Dans un coin sombre, surement pas loin ...
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 20 ans
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: When you don't know how to feel... [PV Haku]   Mar 1 Mai 2018 - 14:28

Vampire.

Alors que je m'étais installée tranquillement pour écouter ce que Aika avait à me dire, elle commença par me demander de ne rien répéter à quiconque, sauf Red qui ne la dérangeait pas, et comme elle en fit la remarque, il avait d'autres chats à fouetter, surtout en ce moment. Puis si je lui parlais, c'en était pas pour lui raconter de telles banalités. Bref, elle enchaîna donc sur le coeur du problème : elle me parla d'un vampire qui a décimé son peuple il y a de cela 15 ans, et qu'elle se retrouvait dans une impasse le concernant, car il faisait naître en elle des sentiments qu'elle ne désirait pas. Elle le détestait au plus haut point, mais elle faisait un rêve récurrent, d'ordre "lubrique" selon ses dires, ce qui me fit légèrement sourire. Elle avait l'air assez gênée et c'était ça qui m'amusait.


- Tu es donc bien moins innocente que tu en as l'air.

Après tout, les désirs faisaient partie intégrante de chacun et régissaient nos vies. Seulement, certains les écoutaient plus que d'autres. J'ai longtemps vécu uniquement pour satisfaire mes désirs premiers et je pouvais donc comprendre que l'on en fasse de même; mais j'avais mûri et je savais qu'il était désormais plus raisonnable de se restreindre, pour mieux apprécier ce qui compte vraiment. Revenant aux propos de la jeune femme, je réfléchis quelques instants, mais il ne me fallut pas longtemps pour émettre une hypothèse. Les vampires étaient des créatures que j'avais l'habitude de côtoyer depuis ma plus tendre enfance et je savais comment ils fonctionnaient. Ils suscitaient d'ailleurs en moi une certaine admiration, mais je m'en méfiais beaucoup.

- Plus sérieusement. C'est un vampire, s'immiscer dans les pensées des gens, c'est sa spécialité. Ce ne serait pas étonnant qu'il t'ait envoûté exprès pour mieux te faire souffrir, ou juste pour son plaisir personnel. Il existe des charmes très puissants qui t'embrouillent le cerveau, c'est pour ça que tu ne comprends pas tes propres sentiments.

J'avais personnellement toujours fais en sorte de me protéger contre ce genre de magie, car je trouvais que c'était horrible de savoir que quelqu'un pouvait lire en moi, dans mes pensées les plus enfouies. C'était peut-être même pire qu'une agression physique...

- Ou bien, tu as développé une sorte de syndrome de Stockholm, et là, je ne peux pas faire grand chose pour toi. terminai-je sur une note plus légère.

~~~~~~~~~~~~

Angel sorrow's :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moonlight-city.purforum.com
Aika Mori
Enchanteur renommé
avatar

Féminin Cancer Chat
Messages : 87
Date d'inscription : 01/04/2015
Age : 19
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 22 ans
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: When you don't know how to feel... [PV Haku]   Mer 2 Mai 2018 - 18:02

L'ambiance n'avait vraiment plus rien avoir avec celle du début, j'avais l'impression qu'elle s'était plus adoucie qu'autre chose et ce n'était pas plus mal. La jeune ange avait écoutée, avec tranquillité, mon petit discours, sur ce qui me hantait en ce moment. A la sortie de mes derniers mots, elle exquis un petit sourire, que je ne pouvais absolument rater, vue à quel point il m'étais destinée. Elle me déclara, amusée, que je n'étais pas si angélique que j'en avais l'air et mes joues, alors, avait commencée à rougir à ses mots. J'étais assez gênée de l'image que je donnais, qui ne me ressemblait mais alors pas du tout. Mais après tout, je n'avais absolument rien pour me défendre, vue ce que je venais de lui avouer et je ne savais pas vraiment quoi répondre à cela. Mes oreilles se baissèrent doucement, continuant de me mettre dans un état de gêne désagréable.

- C'est la première fois que cela m'arrive... Je n'ai jamais pensée à ce genre de choses auparavant...

Je ne voulais pas en rajouter plus, pour ne pas aggraver mon cas. Je laissais la plume noir en réflexion sur mon problème, me laissant me replonger dans mes pensées. Tout ce que je savais, c'est que tout ce qui se passait dans mon sommeil n'était jamais sans conséquence dans la réalité, mes rêves/cauchemars avaient toujours du sens, que je le veuille ou non, est ce que je faisais semblant de rester inconsciente ? Pourtant j'avais beau réfléchir en vain le pourquoi du comment, ca ne venais pas, j'avais trop peu d'expériences sur ce genre de choses pour ca. La jeune femme sombre me sortit de mes pensées et émit une hypothèse sur le sujet. Pour elle, ca aurait été tout a fait normal que l'homme aux yeux écarlates m'ai simplement lancer une malédiction pour hanter mes nuits, que ca soit pour son bon plaisir ou me faire souffrir plus. Elle me confirma que les vampires peuvent très bien être capable de lancer des charmes d'une si grande puissante et que c'est pour cela que je saurais aussi confuse dans mes propres pensées. Même si ca me semblait être une bonne hypothèse, je ne souffrais pas, je me sentais même bien pendant ces nuits et je savais que l'amulette d'anti-charme que m'avait confectionnée Alissa pouvait me protéger de tels sorts. Je ramenais doucement une main vers mon ruban et caressait le ruban nouée de mes doigts fins.

- Je trouve que c'est une très bonne hypothèse, mais je dois t'avouer que ces nuits hantaient, que je passe depuis quelques semaines, ne sont pas si douloureuses que cela, dis-je tout innocemment, je dirais même qu'elle m'apporte du bien, je ne dis pas non plus que j'en demande plus mais cela... cela ne me déplaît pas. Ce qui rends encore plus fou mes sentiments. De plus, une amie proche a ensorcelée mon ruban de cou dans un sort d'anti-charme assez puissant donc je pense être protégée d'une telle puissance

Ce n'était pas comme si je voulais tout cela toute ma vie, mais j'avouais que ces nuits n'étaient pas si désagréable que cela mais c'était un problème. Pourquoi j'avais ce genre de sentiments envers ce vampire, dont j'éprouve de la haine, depuis bien des années ? Je n'avais pas l'impression que Haku se moquait de moi mais elle finit ses mots en me déclarant que j'avais peut être développée un "syndrome du Stockholm" et qu'à partir de ce moment là, elle ne pouvait plus rien pour moi. Un Syndrome du... quoi ? J'avais l'impression qu'il me manquait encore pas mal de vocabulaire et que j'avais besoin de m'instruire bien plus que je le croyais, dans de grandes bibliothèques de cette ville. Après tout, les livres de Gensokyo faisaient aussi partis du faux îlot paradisiaque et n'en disait sûrement pas assez sur toute les choses qui exister dans la réalité dont ce genre d'expressions. J'étais bien plus confuse que, quand elle était arrivée au début de notre rencontre.

- Je vais paraître un peu crédule mais cela fais sûrement moins de deux ans que je suis arrivée dans cette ville et ayant vécu très longtemps en dehors des villes, à survivre, il me manque pas mal de mots/expressions dans mon dictionnaire. Il y a quelques mois encore, je ne savais pas même pas ce que c'était de la neige. dis-je, pour lui situer un exemple et lui montrer où j'en suis exactement dans mon évolution moderne, alors j'ignore absolument ce que veux dire un " Syndrome du Stockholm ", désolé.

Et vue comment l'ange noir en avait parlée, je me doutais que ce n'était pas quelque choses qui irait dans le bon sens mais j'avais l'impression que cet expression était la solution à mon problème. Bien que je ne m'attendais pas à ce que celle-ci allait me révéler, que l'ennemie de ma vie ne l'était plus depuis peu et que je ne pourrais jamais réellement tenir ma propre promesse.

~~~~~~~~~~~~

This is not just a temptation, it is more than what we can imagine !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haku Honne
Victime du paranormal
avatar

Féminin Poissons Rat
Messages : 435
Date d'inscription : 17/04/2010
Age : 22
Localisation : Dans un coin sombre, surement pas loin ...
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 20 ans
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: When you don't know how to feel... [PV Haku]   Mer 2 Mai 2018 - 23:56



A ma remarque concernant son innocence, la jeune hybride s'empourpra fortement, affirmant que c'était bien la première fois qu'elle était confronté à ce type de pensées, ce qui me fit secouer doucement la tête en souriant. Elle devait avoir mon âge voire un peu plus, et j'avais beaucoup plus d'expérience qu'elle à ce sujet, et je savais que ce n'était pas qu'elle était prude, mais que j'avais vécu dans un monde où il état normal de faire ces choses là plus ou moins à tout va, donc parler de ce genre de choses ne me posait à vrai dire pas de réel problème, c'était même amusant. Puis à l'hypothèse que j'avais formulé, elle m'assura être protégé contre les charmes maléfique grâce un à sortilèges, soit. Mon idée tombait donc à l'eau. Elle précisait également que les choses qu'elle voyait en rêve et les sensation qu'elle ressentait ne lui paraissait pas du tout désagréable, bien au contraire, ce qui me fit lâcher un léger rire.


- Ca ne m'étonne pas, ainsi sont les choses de la vie. Le plaisir en fait partie jeune fille, tu l'apprendras bien assez tôt, enfin, je l'espère pour toi.

Une petite raillerie qui n'amuserait certainement que moi, mais j'étais ainsi, il fallait bien l'accepter. Mais je n'étais pas au bout de mes peines puisque la jeune fille m'avouait ne pas savoir ce qu'était un syndrome de Stockholm, et là, je laissais échapper un sourire tandis que je passais lascivement une main dans mes longs cheveux clairs.

- Bon sang, j'ai l'impression de donner un cours à une petite fille... Bon, grossièrement, c'est un terme utilisé quand une victime développe des sentiments amoureux pour son agresseur. C'est difficile à expliquer rationnellement, mais c'est une sorte d'attachement qui existe.

Et que je n'arrivais pas à comprendre personnellement, mais l'esprit et les sentiments sont des choses beaucoup trop complexes et irrationnelles. Mais pour moi, ce genre de sentiment, c'était purement et simplement du sadomasochisme. Même si je ne le dirais pas à haute voix pour ne pas empirer l'état de la jeune tanuki. Pourtant, j'avais bien envie de l'embêter encore un tout petit peu. M'accoudant sur ma jambe et posant ma tête dans ma main, mon léger sourire reprit place.

- Et je crois bien que la victime en question, c'est toi ma petite Aika. lâchai-je simplement.

~~~~~~~~~~~~

Angel sorrow's :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moonlight-city.purforum.com
Aika Mori
Enchanteur renommé
avatar

Féminin Cancer Chat
Messages : 87
Date d'inscription : 01/04/2015
Age : 19
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 22 ans
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: When you don't know how to feel... [PV Haku]   Mer 9 Mai 2018 - 23:27

J'avais absolument toute l'attention de l'ange, chose inespérée au début de notre rencontre, elle lançait des petits sourires à mes paroles, par ci par là, sans trop de sous entendus mais quand même un peu. Elle avait l'air de connaître bien ce genre de choses et franchement ca ne m'étonnais même pas, vue de quel monde il venait, si différent d'où je venais, moi. Soudain Haku se prit d'un petit rire, elle avait l'air de comprendre pourquoi ces nuits ne devaient pas être si douloureuses, elle ne tarda pas à déclarer que le plaisir sont ces choses de la vie, et que je l'apprendrais bien assez doux, du moins elle espérait pour moi. Je n'avais jamais vraiment eu d'explication sur le sujet, plus précisément que cela, mais si c'était comme les nuits que je passais, je ne dirais pas non pour tenter le coup.

- Ce n'est pas comme si c'était ce que je cherchais le plus au monde, mais si le plaisir est comme ces nuits, je pourrais réfléchir à y goûter...

Je parlais, toujours avec innocence mais on sentait un peu d'attirance dans ma voix, pas bien poussé, mais on pouvait y voir que quelque chose m'intriguée mais l'ange semblait un peu désespérée par ma dernière demande. Elle avait l'impression de donner une leçon avec une petite fille -sur le coup, j'appréciais pas trop mais bon elle n'avait pas tord, je ne savais vraiment pas assez de choses sur ce monde. Et là, je m'arrêtais tout à coup de penser, très choquée par ce qu'elle venait de me révéler, comme ca si je préférais n'avoir jamais entendu cela et en même temps, comme si je l'attendais depuis toujours. Ce n'était sûrement pas la solution à tout les problèmes mais cela pouvait être une réponse parmi tant d'autres. La plume noir savait qu'elle m'avait touchée, sûrement au plus haut point et se mettant dans une position amusée, elle en rajouta une couche, que c'était moi la victime de ce syndrome. Je ne savais pas exactement la nature de mes sentiments mais j'avais la sensation que je ne pouvais pas lui donner tord, même si j'étais légèrement agacée, ce n'était pas un mauvais agacement, juste que j'avais quand même une petite fierté, même si elle était minime.

- Des sentiments... amoureux ? Sa victime à ce ... vampire ? Je voudrais bien te dire que tu as tord mas je crois bien que je n'en suis même pas capable, c'est trop flou de toute manière mais merci... tu m'as quelque peu aidée... Je pense que tu m'en as dis bien plus que je ne le pensais. Je ne vais pas tarder il se fait tard et la nuit n'est pas un lieu de vie pour moi. J'espère pouvoir te recroiser un de ces jours, n'hésite pas à passer chez moi si tu as besoin de quelque chose, je te dois bien ca pour toute à l'heure.

Je lui notais mon adresse sur un bout de papier, comme j'étais vraiment dans une ruelle tranquille, l'accès y était très pratique même par la fenêtre. Je me levais, prenant rubis dans mes bras qui dormait à poings fermés et fit un en revoir doux de la main à Haku. Au final, j'avais eu raison, elle n'était pas si méchante qu'elle l'en avait l'air et je pourrais lui rendre un service sans le moindre problème. Je me retournais pour me diriger vers la ville, là où ma maison et la confusion dans mon lit m'attendait.

~~~~~~~~~~~~

This is not just a temptation, it is more than what we can imagine !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: When you don't know how to feel... [PV Haku]   

Revenir en haut Aller en bas
 
When you don't know how to feel... [PV Haku]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SOMETIMES I FEEL MY HEART WILL OVERFLOW ✗ le 30/03 vers 01h58
» Your worst battle is between what you know and what you feel ▬ Nolà&Lulla
» Rosemary > Can you make it feel like home ?
» Sahara ▬ I feel so close to you right now, it's a force feel [DONE]
» Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonlight City :: ~ Archives ~ :: Archives :: Les abords de la ville :: La chute d'eau enchantée-
Sauter vers: