Moonlight City

Forum RP Fantasy
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Au crépuscule apparaît les ténèbres [PV Honoo]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Honoo Kaseigan
Eleve confirmé
avatar

Féminin Gémeaux Buffle
Messages : 59
Date d'inscription : 22/05/2017
Age : 21
Localisation : Dans la forêt
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 20 ans
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Au crépuscule apparaît les ténèbres [PV Honoo]   Ven 18 Mai 2018 - 23:36

Honoo ne s’attendait pas à une réponse autant sincère de l’elfe, et elle fut surprise des mots qu’elle entendit de sa bouche. La profondeur de ce qu’il avait prononcé l’avait touché en plein cœur, comme s’il avait énoncé une promesse à la jolie fée. Elle en était ravie, au fond d’elle.

- Tu peux m’appeler Honoo.

La jeune femme avait prononcé ses mots tout simplement, avec un charme naturel involontaire dont elle avait le secret. Elle ne s’en étonna pas, les évènements précédents n’avaient pas été propices aux confidences, et la jeune femme était discrète sur sa vie. Elle ne se languissait que d’une chose, c’était de partir découvrir la ville et ses alentours, aux côtés de son elfe. Le fait d’avoir été retenue durant de long moments dans la forêt faisait qu’elle était avide de nouveaux lieux à découvrir, surtout en cette compagnie. Son regard croisant le sien, elle lui sourit.
Lorsqu’il la souleva, la jeune fée rougit instantanément. C’était la première fois qu’on la portait comme cela, c’était … inattendu pour elle. D’autant plus lorsqu’il se pencha sur elle ; Honoo se sentait complétement bouleversée par tant de contact en si peu de temps. Habituée à prendre soin d’elle toute seule, à se débrouiller sans aide, la voilà près d’un homme lui ayant promis de rester avec elle, et s’occupant d’elle. La jeune fée se trouvait toute gênée, mais ce n’était pas pour la déplaire. Qui pourrait se plaindre d’être dans les bras musclé d’un homme comme Somni ? Surement pas elle. Elle décida d’abaisser complètement sa garde et de se laisser emporter dans ce flot de sentiments de bonheur.
Joueuse, elle décida d’être encore plus audacieuse. Elle posa sa main sur sa nuque, approcha ses lèvres de l’oreille du bel elfe, et murmura :

- Dans un lit …

Elle ne put s’empêcher de lâcher un petit rire joueur. Prisonnière d’un enchantement, elle n’avait pas eu le choix que de dormir dans son propre lit, mais la jeune femme, désireuse d’aventure, n’avait jamais été répugnée par une nuit sous les étoiles, près d’un feu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Somni Het Leven
Apprenti attentif
avatar

Masculin Gémeaux Tigre
Messages : 33
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 20
Localisation : Proche
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 169 ans elfiques (18 ans en apparence)
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Au crépuscule apparaît les ténèbres [PV Honoo]   Sam 19 Mai 2018 - 0:27

Lorsque la jeune fille lui révéla son prénom, Somni eut l'impression d'entendre comme un hululement d'hibou, ce qui le charma complètement. Non seulement la jeune fille était adorable, son prénom l'était également. Il l'avait senti être déstabilisée par son contact mais elle s'était rapproché de lui en le prenant par la nuque pour lui murmurer qu'elle dormait dans un lit généralement, tout creux dans son oreille. Cette confidence arracha de gros frissons à notre bel elfe qui n'était pas habitué à ce qu'on joue de lui de cette façon. Il avait cependant bien peur de ne pas pouvoir offrir ce confort à sa petite flamme si elle-même n'avait pas un tel endroit à lui indiquer. Il n'osait pas non plus retourner se pauser en forêt, ne sachant pas nécessairement sur quel genre de créatures ils pourraient tomber.

Il n'y avait pas beaucoup d'options pour le pauvre jeune homme qui ne souhaitait que le confort de sa belle afin qu'elle puisse profiter d'une bonne nuit de sommeil. Mais quel genre de compagnon était-il s'il ne pouvait répondre à ses besoins? Il ne savait pas manier la nature pour la transformer en endroit confortable. Il ne connaissait pas non plus de chaumières où il pourrait l'y amener, les villages elfiques étant tous en état d'alerte à cause de la guerre ouverte contre les enfers. Donc, aucun moyen d'y amener une étrangère. Pas question non plus d'aller en ville; l'endroit rebutait trop notre pauvre elfe qui avait bien du mal à se retrouver au milieu de gens. Et qui savait combien de temps elle pouvait dormir; ils pouvaient tout aussi bien se retrouver le lendemain matin dans une marre de mon. À ce moment, c'était sûr, sa voix allait exploser!

Embêté, Somni croisa les jambes sous lui et s'assit par terre, tenant sa petite flamme toujours au creux de ses bras. Il soupira de mécontentement de ne pas pouvoir offrir cette simple demande à sa nouvelle compagne, se promettant de bientôt trouver un moyen d'acquérir un toit, afin d'éviter l'embarras si cette situation en venait à arriver de nouveau. Il espéra que sa chaleur allait être suffisante pour la belle jeune fille, puis lui confia, un peu honteux:


-Je ne crois pas être en mesure de t'offrir un tel confort ce soir, et tu m'en vois peiné.

Il se pencha alors sur le front de la jeune fille et, prit d'une inspiration soudaine, déposa un léger baiser sur son front. Le contact de ses lèvres sur son front accéléra en flèche son rythme cardiaque, si bien qu'il eut l'impression de voir des étoiles. Il se surprenait de l'audace qu'il prenait envers elle, qui n'était pas son habitude du tout. Mais malgré tout, il était bien. Il tenait dans ses bras sa porte vers une nouvelle ère de bonheur et il s'y accrocha solidement, espèrant qu'elle ne le quitterait plus jamais maintenant.

~~~~~~~~~~~~

Sister... water's sweet but blood is thicker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://afteryourlive.forums-actifs.com
Honoo Kaseigan
Eleve confirmé
avatar

Féminin Gémeaux Buffle
Messages : 59
Date d'inscription : 22/05/2017
Age : 21
Localisation : Dans la forêt
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 20 ans
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Au crépuscule apparaît les ténèbres [PV Honoo]   Sam 19 Mai 2018 - 1:48

La jolie fée se trouvait dans une situation tout à fait hors du commun pour elle. Somni était vraiment attachant, il semblait vouloir tout faire pour son confort, chose qui la toucha profondément. Comment un être comme lui pouvait autant lui faire éprouver de choses en si peu de temps, c’était une grande question. Elle sourit en voyant que l’elfe soupirait de mécontentement, il prenait vraiment à cœur le confort d’Honoo, elle ne pouvait qu’en être touchée.

- Une nuit à la belle étoile ne me dérange nullement, du moment que … tu restes près de moi.

Elle avait presque murmuré ces derniers mots, surprise de les avoirs prononcés à voix haute finalement. C’est alors qu’elle pensait avoir gagné ce petit jeu inopiné qu’elle senti les douces lèvres de l’elfe se poser contre elle. Instantanément, ses joues rougirent et gênée, la jeune femme blotti son visage dans le cou de Somni pour qu’il ne remarque pas ses joues écarlates. Étrange et douce sensation, elle senti alors le pouls du bel elfe s’accélérer. Lui aussi était-il dans les mêmes ressentis qu’elle ? Tout cela semblait irréel, tellement qu’elle en venait à se demander quand est ce qu’elle allait se réveiller, et se retrouver seule dans la forêt.

- On pourrait rester là, le temps d’une nuit. Ça ne t’embête pas de dormir dehors ?

La fée du feu avait doucement retiré son visage du cou du blond, pour le regarder. Il semblait vraiment s’attacher à elle, chose qu’elle ne pouvait s’empêcher d’apprécier, mais de redouter. Car elle aussi, s’attachait, et à une vitesse folle. Ce jeune homme prenait soin d’elle comme personne d’autres, Honoo ne souhaitait qu’une chose : lui offrir le bonheur. Elle ne savait pas comment, mais cet homme avait un grand cœur et méritait d’être heureux avec tout ce qu’il a dû endurer.
La flamme blottie alors de nouveau son visage dans le cou de son bel elfe, et ferma les yeux, bercée par les battements du cœur du jeune homme. Elle ne dormait pas, du moins pas encore, mais profitait du moment de bonheur apporté sur sa route. Un vent frais s'était levé, ce qui avait amené l'étincelle à se coller encore plus à lui. La chaleur de l'elfe lui procurait un bien fou, car débarrassé de son haut la chaleur se voulait plus douce, et la vue de la fée plus agréable.

~~~~~~~~~~~~


Ses ailes de feu et son arc elfique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Somni Het Leven
Apprenti attentif
avatar

Masculin Gémeaux Tigre
Messages : 33
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 20
Localisation : Proche
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 169 ans elfiques (18 ans en apparence)
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Au crépuscule apparaît les ténèbres [PV Honoo]   Sam 26 Mai 2018 - 4:21

Somni ne rêvait bel et bien pas, la jeune fille voulait vraiment qu'il reste près d'elle, et son coeur s'en retrouvait boulversé. Il ne savait pas décrire cette sensation; un mélange d'euphorie douce et d'excitation sincère. Il se demandait bien quand est-ce que son rêve allait prendre fin mais il savourait tous les instants qu'il pouvait, pour le moment. Sa petite flamme nicha alors son visage dans le cou de l'elfe, faisant monter sa température corporelle d'un cran. Heureusement, il commençait à être habitué à cette sensation, ses sens ne se mettant plus autant en alerte à chaque touché, heureusement pour les deux jeunes gens qui pouvaient profiter de ce doux moment sans interuption indésirée. La jeune fille proposa donc de rester à cet endroit le temps d'une nuit, demandant par la même occasion si cela n'embêtait pas le bel elfe que de dormir à l'extérieur. Mais Somni, en fait, ne dormait pas. Il n'en avait, à vrai dire, pas besoin. Il se souvenait de l'avoir fait par le passé, simplement pour le confort, mais il se retrouvait bien plus fatigué à son réveil qu'à son couché.

Alors il hocha doucement la tête, faisant ainsi comprendre à sa compagne qu'il n'en était pas le moindre du monde dérangé, puis ressera légèrement son étreinte sur elle afin de la maintenir plus proche. Se concentrant sur sa respiration, il la fit ralentir au maximum, ses sens étant la dernière capacité toujours en alerte dans son corps. Il était bien d'accord pour se reposer, mais pas au prix de leur sécurité, la forêt n'étant pas un lieu sûr. Honoo semblait également s'affaisser tout contre le corps de notre homme, et celui-ci pouvait humer son odeur si douce, un peu piquante, comme une vraie petite braise. On entendait à côté d'eux le remous des vagues se frappant doucement sur les berges du lac, mais rien ne semblait vouloir venir déranger leur quiétude.

Les heures passèrent ainsi sans que Somni ne les voient filer, et au bout d'un moment, les premiers rayons du soleil apparurent à l'horizon. Craignant de réveiller sa belle, Somni la déposa doucement sur le sol près de lui, puis s'élança dans la forêt afin d'aller chercher à déjeuner pour sa compagne. Il avait réalisé qu'il était pret à bien des choses pour elle depuis la veille, et réaliser son confort en faisait partie. Dans ces pensées, cependant, Somni n'avait pas réalisé qu'il s'était éloigné considérablement de sa belle, et qu'il était arrivé à ce qui semblait être un petit village elfique. En fait, ce n'était pas vraiment un village, plutôt un agroupement de quelques chaumières, quatre ou cinq au plus, et le village était encore dans une quiètude matinale des plus sereines. Malheureusement pour eux, malheureusement pour le bel elfe, malheureusement pour tout ce qui se trouvait dans un rayon de 10 mètres, on ne pouvait pas en dire autant de sa voix. Somni la senti, au plus profond de lui même, se réveiller et s'accaparer son esprit. Cependant, cette fois, c'était différent, elle n'allait pas faire le travail à sa place.


*Tue*

Le coeur de Somni ratta un battement. L'elfe savait qu'il ne pouvait pas résister à écouter sa voix, c'était plus fort que lui, elle le contrôlait de toutes part. Alors il espèra. Il espèra que le village était désert et qu'il ne trouverait rien pour contenter sa voix. Il espèra que sa petite flamme était assez loin pour ne pas être alertée par les bruits déchirants qui s'en suivraient. Il espèrait que cela ne prenne pas trop de temps. Mais ses espoirs étaient voués à la déception, et tandis qu'une fine larme roulait de son oeil à son cou, le bel elfe s'élança pour commettre un massacre.

~~~~~~~~~~~~

Sister... water's sweet but blood is thicker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://afteryourlive.forums-actifs.com
Honoo Kaseigan
Eleve confirmé
avatar

Féminin Gémeaux Buffle
Messages : 59
Date d'inscription : 22/05/2017
Age : 21
Localisation : Dans la forêt
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 20 ans
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Au crépuscule apparaît les ténèbres [PV Honoo]   Dim 27 Mai 2018 - 23:06

Le bruit doux des vagues et l’odeur des arbres bercèrent la flamme, qui dormait paisiblement. La jeune femme était complètement épuisée, sa journée ayant été mouvementée au plus haut point. Le monde n’était pas du tout comme elle l’avait imaginé, notre étincelle ne se doutait pas le moins du monde que de s’éloigner autant de sa malédiction l’amocherait autant. Mais elle ne pensait déjà plus à tout cela, ravie de savoir que cet arbre avait fini entre les mains d’un vampire qui en ferai une table surement. Pour tout dire, elle se délectait à imaginer que ce bois maudit brûle entre les flammes d’un feu de cheminé, ou qu’il serve de vulgaire bien. Honoo rêva même qu’armée d’une hache, elle découpait morceau par morceau cet arbre de malheur, aidée de son nouveau compagnon Kuro. Et comme la hache ne suffisait clairement pas, la fée rêva d’un immense brasier provoqué par ses flammes, avec comme combustible le bois maudit. Chose qui la faisait sourire en dormant.
Honoo se rendait compte qu’elle était différente des autres fées, si douces et subtiles. Elle avait bien en elle une grâce et une légèreté innées, liée à sa race, mais n’était pas aussi tolérance et pacifique qu’elles. Bien sûr qu’Honoo ne tuerai pas d’animaux, ne nuirai jamais volontairement à la nature ou à n’importe quel être vivant. Elle n’avait jamais eu – et n’aura jamais - un fond méchant, rempli de haine. Mais son tempérament, sa nature même et ce qu’elle avait vécu ont fait d’elle une valeureuse guerrière combative, mais surement la seule fée comme ça. Un sentiment profond de solitude la hantait, en plus de devoir restreindre et contrôler sa magie. Le feu qui bouillonnait en elle ne demandait qu’à s’échapper, tel un ouragan de flamme d’dévastant tout sur son passage. Ce n’était non pas de la haine qui l’habitait mais une colère brulante, mordante, à chaque fois qu’elle était légèrement titillée. Ce qui lui faisait peur, c’est que ce n’était pas une voix qu’elle entendait, comme elle avait pu le constater chez le bel elfe. C’était elle-même.

Le jour pointant le bout de son nez, un rayon caressa son visage et la réveilla. La jeune femme sortie de son rêve enflammé avant de regarder autour d’elle. De plus en plus haut dans le ciel, le soleil éclairait assez pour qu’elle puisse se rendre compte qu’elle était totalement seule. Intriguée, elle se releva doucement, observatrice, sentant de nouveau cette douleur aux jambes qui ne voulait pas la lâcher. Elle avait peut-être rêvé ? Non, elle apercevait au sol des traces de sa présence, qui s’éloignaient du bord de la rive en direction des bois. Est-ce qu’il avait eu un souci, ou était-il simplement parti, peut-être même définitivement ? Las des questions, la fée mis son arc dans son dos avec ses flèches et se mit à suivre les traces qu’elle percevait, s’enfonçant dans la forêt. Brindilles cassées, herbes écrasées, rien ne lui échappait, le temps qu’elle avait passé en forêt se révélait extrêmement utile en ce moment même. La belle flamme commençait à s’inquiéter de constater que les traces s’éloignaient considérablement de son point de départ, mais continua à s’aventurer sur les pas de Somni.

C’est ainsi qu’elle aperçut au loin une sorte de petit village. Honoo s’arma de son arc et d’une flèche puissante, prête à fendre les cieux à une vitesse folle. Elle avançait doucement en direction des habitations, jusqu’à la fin de la forêt. Il n’y avait aucun bruit dans ce rassemblement de chaumière, ni aucun habitant dans ce qu’on aurait pu appeler de « rues », surement que ceux-ci dormaient encore. Lorsqu’elle sortit complètement de la lisière de la forêt, la jeune femme se détendit légèrement en voyant Somni devant elle. Même si elle n’était que dans son dos, elle put constater qu’il n’avait pas l’air blessé ou souffrant, et s’approcha un peu plus de lui.
Mais alors qu’elle était presque à sa hauteur, elle vit l’elfe s’élancer dans le petit village. Elle vit une larme glisser sur sa peau. Elle comprit, et son cœur se serra. En une microseconde, son corps ressenti la douleur qui lui avait précédemment infligée, son esprit se remémorant sa puissance destructrice qu’il avait en lui et cette incontrôlable voix qui lui pesait. Il n’allait faire qu’une bouchée des innocents sur lesquels il se dirigeait, la flamme savait qu’ils n’avaient aucune chance. Toujours armée de son arc, elle déploya ses ailes flamboyantes et dans un violant coup d’aile, s’élança à la poursuite du jeune homme.
Sans perdre une seule seconde, elle tomba droite face à lui pour le stopper dans sa course. Honoo redoutait plus que tout d’avoir à faire face à son pouvoir, mais ne pouvait le laisser se détruire et détruire les autres sans rien faire. Elle leva les yeux vers lui, croisant son regard et constatant qu’il n’était pas comme la veille. Il ne semblait pas contrôlé par sa voix, mais plutôt pleinement conscient de ce qu’il s’apprêtait à faire. Et le cœur de la jeune fée se brisa, tout comme sa voix :


- Je t’en prie, ne fait pas ça Somni. Ces innocents ne te veulent pas de mal.

Comment de si beaux yeux pouvaient faire autant de mal ? La flamme tremblait légèrement, tenant son arc fermement dans sa paume. Elle était terrifiée à l’idée de devoir braquer son arc contre lui, et de devoir tirer pour le stopper. Mais encore plus d’avoir à subir son pouvoir. Elle s’accrochait à son arc autant qu’elle s’accrochait à un espoir, celui de voir l’elfe faire demi-tour et épargner ses pauvres gens. Celui de voir qu’enfin, l’elfe surpasserait sa voix. Honoo souhaitait lui dire tellement de chose, le prendre par la main et l’éloigner doucement de la violence à venir, le voir essayer de sourire piètrement ou pouvoir jouer et se jouer gentiment de lui. La peur, cependant, ainsi que la situation l’empêchaient de s’approcher plus de lui, craignant une manifestation immédiate de sa voix. Tandis que les vies en jeux la faisaient rester, se tenant vaillamment devant lui, comme la guerrière qu’elle était. La belle flamme réunissait tout son courage, et surtout un bon grain de folie, pour siéger devant son elfe. Mais la fée était toutefois prête à tirer si Somni continuait vers les villageois. Elle ne le voulait certainement pas, préférant arpenter joyeusement les sentiers en sa compagnie. Son regard trahissait tout ce qu’elle ressentait, mais l’heure n’était pas à un cache-cache de sentiments. Des vies étaient en jeu, et pas seulement celles des habitants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Somni Het Leven
Apprenti attentif
avatar

Masculin Gémeaux Tigre
Messages : 33
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 20
Localisation : Proche
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 169 ans elfiques (18 ans en apparence)
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Au crépuscule apparaît les ténèbres [PV Honoo]   Ven 1 Juin 2018 - 0:09

Au grand désespoir du bel elfe aux cheveux blonds, sa petite flamme était apparue devant lui. Il la regarda avec tristesse se poser devant lui et brandir vaillamment son arc dans une position un peu tremblotante. Avec les émotions qu'ils avaient partager la veille, il était bien normal qu'elle soit dans cet état, et cela attrista le jeune homme plus que son coeur ne voulait bien l'admettre. Elle était prête à se mettre au travers de son chemin pour défendre les habitants de ce petit endroit, et cette bonté faisait du mal à l'elfe qui se tenait devant elle, toujours des plus impuissant et des plus dépourvu. Mais il n'avait pas le choix. Il ne pouvait pas résister à sa voix, cela lui était tout simplement impossible, et il s'en voulait d'être aussi faible. Il s'en voulait d'être aussi incapable de se contrôler lorsqu'elle parlait et il s'en voulait de ne pas pas pouvoir offrir à la jeune fille quelqu'un de sain pour l'accompagner.

Il était simplement incapable de résister à cet appel. Alors il se concentra et figea le temps autour de lui pour s'approcher doucement de la jeune fille et le reparti lorsqu'il fut à son côté. Pour elle, elle n'avait même pas eu le temps de cligner des yeux que l'homme était arrivé auprès d'elle, lui arrachant des mains son précieux objet et le tirant au loin dans la forêt. Il ne pouvait supporter que quelqu'un se mettre en travers de son chemin lorsque sa voix avait parler, et il s'en voulait à mort. Il aurait préféré qu'elle soit capable de mettre fin à ses jours, de le retenir d'une quelconque façon, mais c'était absolument impossible et à ce moment, Somni essaya de retrouver ses esprits un peu, l'effort lui arrachant une simple larme qui parcouru sa joue dans une lenteur infernale, murmurant à la jeune fille:


-Je suis désolé...

Et il s'élança. Somni arriva dans la première maison où il trouva un couteau, à la cuisine, et sans bruit, se rendis dans la chambre des maitres. Il commença par tracer une longue plaie du cou de l'homme jusqu'à son bas-ventre, déchirant l'ouverture afin qu'en sorte ses entrailles. Il n'avait pas même eu le temps d'hurler, sa femme le faisait à sa place. Une grande femme aux cheveux longs qui lui évoquait un peu sa soeur, mais qu'il empoigna tout de même par les cheveux qu'il arracha, la scalpant au passage. Son cerveau ainsi exposé cessa de fonctionner dans la minute. Et alors, il traversa la petite habitation pour se rendre à la chambre de ce qui semblait être un jeune garçon âgé d'à peine une cinquantaine d'années elfiques. Il ne pouvait laisser aucun survivant, alors il se pencha également vers ce petit homme apeuré et planta le couteau dans sa poitrine et le retira immédiatement. Une mort sans douleur, c'était tout ce qu'il pouvait offrir à ce petit elfe qu'il se haïssait par dessus tout de tuer.

Puis, il sorti de la chaumière. Quelques curieux s'étaient attroupé au centre du village, alertés par le cris qu'avait poussé la jeune fille. Le pouvoir de douleur de Somni, qui était beaucoup plus fort lorsque c'était lui qui le contrôlait, les atteint tous. Ils se recroquevillaient de douleur au sol, laissant le temps à Somni de les passer un par un, plantant son couteau dans l'épaule d'un, dans le coeur de l'autre, dans le dos d'un autre encore, afin que ceux présents sur la place se vident de leur sang. Somni était prêt à attaquer le reste du village lorsqu'il vit, sur le côté, sa petite flamme. Sa vue ne pouvait le stopper, mais il continua sa ronde en pleurant à chaudes larmes, puisque pour la première fois depuis ses tout premiers massacres, il était complètement dégoûté de lui-même.

~~~~~~~~~~~~

Sister... water's sweet but blood is thicker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://afteryourlive.forums-actifs.com
Honoo Kaseigan
Eleve confirmé
avatar

Féminin Gémeaux Buffle
Messages : 59
Date d'inscription : 22/05/2017
Age : 21
Localisation : Dans la forêt
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 20 ans
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Au crépuscule apparaît les ténèbres [PV Honoo]   Mer 6 Juin 2018 - 2:37

Honoo ne comprit pas ce qui venait de lui arriver. L’elfe se tenait devant lui, et l’instant d’après, elle l’aperçut à côté d’elle. Un murmure se glissa au creux de son oreille, un mot d’excuse sincère et honnête emporté par le vent. La jolie fée n’eut le temps que de voir une petite larme briller que son précieux arc lui fut arracher des mains et envoyé dans la foret ; elle se précipita tout d’abords pour le récupérer, sans penser à ce que l’elfe allait faire. L’arc était tout ce qu’il restait de son père et de sa famille, c’était son bien le plus précieux. Elle avait grandi avec et ne souhaitait s’en séparer pour rien au monde. Bornée dans l’idée de retrouver son arc, elle ne s’aperçut pas du carnage en cours et ne revient à son point de départ qu’après avoir entendu une femme hurler. Les larmes aux yeux, la fée de feu couru de toutes ses forces vers le petit village, et vit l’elfe. Cet être si gentil avec elle était en train de massacrer devant ses yeux des innocents. Tous hurlaient de douleur, en attendant que l’elfe ne vienne les achever.

La belle jeune flame ferma alors les yeux, et se concentra pour utiliser son pouvoir d’illusion. Lorsqu’elle les ouvrit, elle tira une flèche enflammée qui vint s’abattre aux pieds de l’elfe et dans un nuage de fumée, l’illusion n’opéra que pour Somni. Lorsque la fumée se dissipa, elle avait recréé à l’identique le lieu où se trouvaient les jeunes gens, mais persuadait Somni qu’il était toujours en train de tuer les villageois. Apeuré de voir que l’elfe ne bougeait plus, aucun d’entre eux n’osaient se lever durant quelques secondes, se relevant doucement d’une atroce douleur et d’un violent choc. Honoo se précipita vers eux, aidant certains à se relever, et hurlait à plein poumons :


- Je vous en prie fuyez, je ne tiendrai pas longtemps ! Courez aussi loin que vous ne le pourrez !

L’urgence dans sa voix fit réagir tout le monde, qui se levèrent et s’enfuyaient loin. En moins d’une minute, tous avaient pris leurs jambes à leurs cous et ne tenant plus, Honoo arrêta l’illusion de l’elfe. Il n'y avait plus personne autour d'eux, seulement Honoo et Somni, face à face. Un mal de crâne apparut violement causé par l’utilisation de son pouvoir, cela faisait un long moment qu’elle n’avait pas eu à l’utiliser et se sentait rouillée. Mais quoiqu’il en soit, elle se tenait devant l’elfe plus forte et courageuse que jamais, sans craindre les moindres représailles et prête à l’affronter si elle devait se défendre. La flamme le regarda droit dans les yeux, déterminée :

- Si tu dois te défouler, prends-t’en plutôt à quelqu’un de ta trempe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Somni Het Leven
Apprenti attentif
avatar

Masculin Gémeaux Tigre
Messages : 33
Date d'inscription : 01/01/2011
Age : 20
Localisation : Proche
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 169 ans elfiques (18 ans en apparence)
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Au crépuscule apparaît les ténèbres [PV Honoo]   Sam 21 Juil 2018 - 21:33

L'homme reprit conscience soudainement, comme si les derniers instants n'avaient été qu'un rêve. Bien heureusement, le rêve avait tout de même eut pour effet de calmer sa voix qui s'était rendormie dans les confins de son esprit. Maintenant, ayant retrouvé ses esprits et le parfait contrôle de son corps, Somni pleurait. Il laissait ses émotions sortir sans aucune honte, complètement dévasté. Trop longtemps, il avait tenu cette carapace autour de lui, essayant de garder une certaine distance entre ses actions et son âme, qu'il ne voulait pas entacher de mal. Mais malheureusement, à se détacher ainsi, Somni s'était probablement tout simplement déshumanisé, il avait perdu le sens de la vie et il ne pouvait plus le tenir. Et tout ça à cause d'une petite flamme qu'il venait tout juste de rencontrer mais qui déjà, était venu le bouleversé jusqu'au plus profond de son âme et le faisait remettre ses actions en question complètement. À cause d'elle, Somni commençait à entrevoir à quel point sa voix faisait de lui un monstre.

L'elfe entendit d'ailleurs les paroles de la jeune fille au loin. Elle était devant lui et le pointait de son arc. Une fois encore, Somni n'attendait d'elle qu'un coup, qu'elle ne détende ses doigt et que sa flèche ne le fasse taire à jamais. Il était certain que de toute façon, c'était la meilleure option pour tous et il le voulait plus que jamais. De toute façon, il vallait mieux que ce soit elle que n'importe qui qui le fasse. Somni aurait peut-être la mince consolation d'être morte aux mains de la seule femme ne lui ayant jamais fait réaliser à quel point il était horrible. S'en prendre à quelqu'un de sa trempe? Il ne lui arrivait même pas à la cheville.

Il était tombé à genoux devant elle et il attendait son coup de grâce. Son heure qui aurait enfin sonné. Il aurait pu demander de l'aide à la jeune fille, l'aide afin de se débarrasser de cette chose qui le tenait depuis si longtemps. Mais même si elle ne le tuait pas, Somni savait qu'il devrait partir. Il ne voulait plus l'imposer à personne, il irait s'enlever la vie lui-même. Ces belles paroles de compagnon de voyage, Somni aurait tant aimé les croire. Somni aurait tant voulu la garder proche de lui pour toujours, continuer à sentir sa chaleur le protéger et le garder sur le droit chemin. Mais il sentait son cas perdu, et il était complètement désemparé. Personne encore n'avait réussi à le débarrasser de cette chose horrible, comment elle le pourrait-elle?


-S'il te plait, tue moi.

Il ne désirait rien d'autre. Il ne pouvait demander rien d'autre. Il voulait la laisser partir explorer d'autre comptée, visiter le monde, vivre des expérience. Il souhaitait pour elle la vie qu'il n'aurait jamais. Tomber amoureuse de quelqu'un comme elle, se marier et avoir tout plein de bébés fées. Mais si elle restait auprès de lui, il se demandait bien ce qu'il ne serait jamais capable de lui apporter. Sa vie ne serait que souffrance et désolation, le tout à cause d'une stupide voix qu'il ne contrôlait pas mais qu'il aurait tellement aimé tenir en laisse, ou à tout de moins, obtenir le contrôle. Il ne serait jamais capable d'être son compagnon de voyage et alors qu'il aurait aimé qu'elle le convainc du contraire, il savait que c'était bien impossible puisque jamais elle ne lui pardonnerait pour les attrocités qu'elle l'avait vu commettre devant ses yeux.

~~~~~~~~~~~~

Sister... water's sweet but blood is thicker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://afteryourlive.forums-actifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au crépuscule apparaît les ténèbres [PV Honoo]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au crépuscule apparaît les ténèbres [PV Honoo]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Power Down] La liberté s'allume dans les ténèbres...
» Au coeur de ces ténèbres-là
» [Quête] Une lumière dans les ténèbres
» L'héritier des Ténèbres || Forum RPG
» L'escadron des ténèbres !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonlight City :: ~ In Moonlight City ~ :: Les abords de la ville :: Le lac de Moonlight-
Sauter vers: