Moonlight City

Forum RP Fantasy
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

  La nuit, tous les mechants sont gris… [PV Aika et Kuro ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Gabriel Du Barry
Adepte du surnaturel
avatar

Masculin Sagittaire Coq
Messages : 161
Date d'inscription : 06/05/2018
Age : 24
Localisation : Quelque part dans la nuit
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 25 ans, en apparence (300 ans)
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: La nuit, tous les mechants sont gris… [PV Aika et Kuro ]    Dim 13 Mai 2018 - 15:30





Avec
Aika~Kuro


La nuit, tous les mechants sont gris…  



Le vampire se tenait sur les toits de la ville. Le vent soufflait et faisait voler tenue et cheveux. Il se sentait comme le roi du monde en ce moment.
Quelques jours plus tôt. Le vampire avait été contacté par un démon qualifié de Collectionneur. Il ne les appréciait pas plus que cela, avide de babioles sans intérêt, à trouver dans des lieux maussades.
Mais la mission qu’il lui avait confiée avait piquer la curiosité de Gabriel.
Non pas trouver une chose mais quelqu’un. Une hybride au nom d’Aika.
Il ne mit pas longtemps à avoir des informations sur cette dernière. Un genre d’hybride assez rare, les Tanukis.

De base notre vampire à rarement rencontrer des hybrides. Déjà parce qu’ils se trouvaient pour beaucoup loin de la ville et que Gabriel n’en sort que très, très, très rarement.

Cela serait une bonne première.
Sa mission ? Capturer la tanuki et la livrer, en vie, et entière, à son mandataire.
Pour trouver son logement, ce fut assez difficile. En effet il du mettre beaucoup de temps et d’Energie à la trouver. Ce fut finalement un des commerçants de la ruelle qui lui indiqua qu’il avait déjà vu la jeune femme de la photo.
Elle vivait dans un des lotissements de la ruelle, les plus haut de Moonlight. Il lui avait indiquer qu’elle vivait dans un des étages les plus élevé.

Génial. Pas du tout pratique.
Il se tenait donc sur le bâtiment face à celui d’Aika. Il visualisait face à la fenêtre non éclairée.


- Si elle dort, c’est encore plus facile…

Il visualisait une corniche entre chaque étage. C’était sa prochaine étape. Il était trop loin pour se téléporter directement dans l’appartement de sa victime.

En un claquement de doigt le vampire était sous la fenêtre. Il regarda en dessous. Gabriel n’avait pas le vertige, mais une chute de cette hauteur serait mortellement fatale.
Il leva les yeux vers la fenêtre. Elle semblait protéger magiquement. Si la barrière était trop puissante il se retrouverais projeter dans le vide.


« On va tenter hein, je ne suis pas venu pour rien… »

Il inspira profondément et se téléporta.

Réussite. Il se trouvait dans l’appartement.

Il se trouvait à coté de ce qui semblait être une cuisine. Silencieusement il se dirigea vers la pièce centrale.

Il vit alors une porte entrouverte. Surement la chambre, le vampire ouvrit la porte le plus doucement possible et tomba face au lit ou la tanuki dormais.

Gabriel sourit. La jeune femme dormait dans une tenue des plus légère. Elle semblait plonger dans un rêve agréable au vu de l’expression de son visage.
Alors qu’il se perdait dans la contemplation de sa victime, il sentit quelque chose prêt de ses pieds.

Un chat.
Un stupide Chat. Un familier ?

Le vampire l’attrapa. Ce dernier se défendait ce qui arracha à Gabriel des rictus de douleur. Des griffures, sans plus mais douloureuse. Il fit volteface pour l’enfermer dans la cuisine d’où il venait.
Il se dépêcha de retourner dans la chambre, l’expression du visage de la Tanuki avait un peu changer. Avait-elle été réveillée par le bruit ?
Pas le temps d’y penser.

Gabriel attrapa le Poignet de la jeune femme en douceur.
Mais pas assez apparemment, car les yeux de cette dernière s’ouvrirent avec un air de… panique.




Codage par Libella sur Graphiorum


~~~~~~~~~~~~
RP en cours : Haby <3 ~ ~  With Lyli ~ ~ Alarick Chou~ ~ Aika & Kuro

Si tu est intéréssée par les retrouvailles de Gaby et Josy c'est ici!




Haby Time <3 :
 


I'm the Red Jewel ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aika Mori
Enchanteur renommé
avatar

Féminin Cancer Chat
Messages : 87
Date d'inscription : 01/04/2015
Age : 19
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 22 ans
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: La nuit, tous les mechants sont gris… [PV Aika et Kuro ]    Lun 14 Mai 2018 - 1:20

Avertissement explicite:
 

C'était une long journée qui venait enfin de se finir pour ma petite personne, en effet j'avais été interpellée par une elfe qui ne me voulait pas forcément me causer de soucis mais qu'un collectionneur avait essayée tant bien que mal d'entourlouper et au final, le problème s'était régls, plus ou moins difficilement mais j'avais réussis à mettre les choses au clair. De toute manière, la personne qui l'avait mis en charge de cette mission lui avait tout simplement mentis, cependant je ne pensais vraiment pas que j'étais si connue auprès des mauvaises personnes jusqu'à venir me chercher en pleine rue. Je pensais que je pourrais peut-être mener une vie paisible mais vue ce que je portais sur les épaules, la tâche allait être bien plus compliqué que cela. Mais je le savais, après tout, je ne portais pas cette cape juste pour faire jolie, je me camouflais tout simplement, du mieux que je pouvais, de tout ces êtres qui me voulaient tant de mal.

Il était tard et j'étais littéralement assommée, par les actions du jour, je me débarrassais rapidement de mes vêtements pour enfiler, ce que je portais le plus souvent pendant ces soirs chauds d'été, une petite nuisette bordeaux, assez fine et recouvert de dentelle, au niveau de la poitrine, laissant une vision très transparente et sensuelle. Je détachais les longues mèches du devant de mes cheveux, de leurs brillants anneaux dorés et les posait sur ma coiffeuse, où je m'asseyais délicatement, pour les brosser de la racine aux pointes, les démêlants soigneusement. Je faisais toujours très attention à moi, sans vraiment le faire consciemment -dans le sens, que pour moi, je faisais juste attention à ma propreté-, je soignais chaque soir, cet air de pureté, que j'offrais au premier regard. Je me relevais, fit une caresse à rubis, déjà endormis au pied du lit et m'allongeais, doucement, dans le grand matelas douillet, que j'avais eu la chance d'obtenir. La fatigue était si forte, qui ne fallut même pas quelques minutes pour que je m'endorme et que je retombe dans ce rêve, inarrêtable mais si agréable, à la fois...

Et là, il était plus présent que jamais, le commencement du rêve était comme toute les nuits, j'étais emprisonnée, par de solides main, perdant tout mouvement et ma vue était camouflée, perdant mes sens, sans savoir où j'étais vraiment et cette chaleur reprenait, se faisant de plus en plus forte, les gouttes d'excitation coulaient très rapidement le long de mon corps, enfaîte c'est comme si peu à peu j'acceptais ce qui se passait dans ce rêve, comme si j'avais pris conscience que ce n'était pas juste un sort mais le fruit de toute mon imagination et alors, j'étais sûrement plus que la victime de ce vampire et pour le moment, je ne voulais rien d'autre. Je sentais ses mains me relâchaient doucement et elles commençaient à parcourir toute les courbes de mon corps, ne me laissant sans aucun reste. Il avait l'air si proche, j'étais prête a le voir, j'enlevais ce bandeau spirituel et je retrouvais ma vue, sans le flou habituel, je pouvais le discerner,
ses cheveux, ses crocs et ses yeux rouges, que je reconnaîtrais entre milles, comme au parc l'autrefois. Il me regardait avec un grand sourire, assez séduisant qui m'absorbait totalement, nos visages étaient si proche, j'étais prête a le refaire mais cette fois-ci, j'en voulais un véritable, alors j'approchais mes lèvres de ces siennes quand...

Je fus sortis de mon sommeil, d'une manière très peu agréable, tiraillée par les miaulements de mon chaton et je n'avais pas raté, le claquement d'une porte, très peu discrète. je commençais à prendre peur, cela faisait sûrement un peu moins d'un an que j'habitais dans cette ville et personne n'était rentrée, par effraction chez moi. Protégée par une barrière magique et étant dans un des plus haut bâtiments, je ne savais que cette personne n'aurait rien de bon à me donner et cela ne serait sûrement pas une visite de courtoisie. Je n'eu même pas le temps de me lever que je sentis une main entourée mon poignet, même à peine réveillée, je reconnus immédiatement l'aura de la race devant moi : un vampire, mais ce n'était pas
lui. Je me relevais, tirant mon bras pour me défaire de son attache et laissant le haut de mon corps, bien visible, perdant la couette qui le protégée. Je n'avais pas milles solutions devant moi, il fallait que j'essaye de me défendre comme je le pouvais et peut être donner envie de fuir au vampire, même si j'avais l'intime conviction, que ca ne serait sûrement pas suffisant. Je commençais à m'entourer d'une aura lumineuse, me préparant à tout moment pour incanter ma forme magique et je regardait le vampire, mes yeux,virant dorés avec la lueur de la lune. j'essayais de rester calme mais il faut dire que c'était la première fois que je faisais phase à ce genre de situation. Mon regard était dure mais quelque peu hésitant et je levais mes mains, prêt à le repousser avec ma magie de lumière, dès le premier mouvement ambigu.

- Sortez d'ici ou vous regretterez d'être entrée en ces lieux, buveur de sang. dis-je, nettement, me reculant doucement, marquant une distance entre cette homme et moi.

~~~~~~~~~~~~

This is not just a temptation, it is more than what we can imagine !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Du Barry
Adepte du surnaturel
avatar

Masculin Sagittaire Coq
Messages : 161
Date d'inscription : 06/05/2018
Age : 24
Localisation : Quelque part dans la nuit
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 25 ans, en apparence (300 ans)
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: La nuit, tous les mechants sont gris… [PV Aika et Kuro ]    Lun 14 Mai 2018 - 13:46





Avec
Aika & Kuro


La nuit, tous les mechants sont gris…  



Bien que Gabriel avait été prudent le réveil en sursaut de la jeune femme le laissa quelque peu déconcerté. Cela allait être nettement moins facile.
C’était une belle jeune femme, allant sans dire, elle se redressa soudainement en tirant son bras que le vampire lâcha volontiers.
Il contempla un instant la jeune femme, ses yeux devinrent doré et menaçant.

Alors qu'elle prenait une posture défensive le vampire la fixa. Il comprenait maintenant l’intérêt du collectionneur pour cette jeune personne. Une personnalité toute à fait remarquable il l'imaginais sans dire mais aussi le physique qui va avec.
Elle était peu vêtue, cela amusa le vampire. Il avait déjà vu beaucoup de femmes nues dans sa vie, ce n'était pas la vue d'un décolleté inattendu qui allait l'émouvoir mais il se demanda un instant ce pourquoi le collectionneur la souhaitait. Ses pouvoirs ? S'amuser avec elle ? Il connaissait son employeur pour aimer les femmes plantureuse comme notre Tanuki.

Elle n'avais pas l'air mauvaise, le vampire l'aurait croiser en temps normaux qu'il se serait juste retourner sur son passage pour la regarder, rien que ses oreilles le fascinait quelque peu. Il se sentait peiné pour elle, de lui faire cela.
Mais il avais une mission.


- Sortez d'ici ou vous regretterez d'être entrée en ces lieux, buveur de sang.


LE vampire esquissa un sourire acéré. Et la politesse alors ? il stoppa sa contemplation de la jeune femme.
Pas le temps de niaiser il se rapprocha vivement de la jeune femme, emprisonnant ses deux mains dans ses bras.


- C’est méchant de catégoriser tout les vampires mademoiselle.


Il resserra son emprise sur les bras de la jeune femme. Il devait trouver un moyen de l’assommer, de la divertir, le temps de la livrer à son commanditaire.
Il la plaqua sur le lit brutalement.
Il tenta vainement d’utiliser son charme vampirique sur sa proie, mais en effet, déjà un être de la nuit avait envoûté son esprit et Gabriel n’était pas de taille à lutter contre ce pouvoir.



- Je ne vous veux aucun mal vous savez ?


Il avait l’air peu crédible a l’instant alors qu’il la maintenait sur son lit. Bien sur la jeune femme se débattait et il maintenait sa pression comme il le pouvait.
Si quelqu'un entrait à ce moment, il se demanderais à quel genre de scène il pouvait assister. Pris hors contexte cela en devenait presque mal tourné.



Codage par Libella sur Graphiorum


~~~~~~~~~~~~
RP en cours : Haby <3 ~ ~  With Lyli ~ ~ Alarick Chou~ ~ Aika & Kuro

Si tu est intéréssée par les retrouvailles de Gaby et Josy c'est ici!




Haby Time <3 :
 


I'm the Red Jewel ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aika Mori
Enchanteur renommé
avatar

Féminin Cancer Chat
Messages : 87
Date d'inscription : 01/04/2015
Age : 19
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 22 ans
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: La nuit, tous les mechants sont gris… [PV Aika et Kuro ]    Mar 15 Mai 2018 - 3:50

Même si j'étais, intérieurement très peu rassurée par la situation, j'essayais de le montrer le moins possible, montrant une véritable détermination et un regard dure, aux yeux du vampire. Il me semblait me fixée, sans vraiment se gêner, si lui avait essayer d'être discret comme il le pouvait, cet homme là n'avait clairement pas peur de montrer son attention sur ma personne. Je ne pouvais que trouver cela un peu flatteur mais c'était franchement pas le moment de penser à ca, je voulais que ce vampire revienne vite d'où il venait. Je sentis, même pas une seconde, un regard de regret sur moi , qu'il se rapprocha, sans avoir eu le temps de me rendre compte de ces mouvements et de le repousser. Ses mains serrèrent, sans une once de gentillesse mes poignets, se collant entre eux et l'homme me lâcha un sourire, très dur, rétorquant que je n'avais pas le droit de mettre tout les vampires, dans le même sac. Il ne savait sûrement pas que les vampires avaient menés ma vie dure mais que c'était bien le seul, à s'être permis de venir directement me chercher.

- Vous êtes sûrement presque le pire que j'ai croisée, pour rentrer chez une jeune femme, de la sorte.

Cet air doux et pure que j'avais toujours, c'était transformée en une expression de colère et de mécontentement envers ce sombre homme, qui ne me laissait même pas souffler. Je ressentis son étreinte sur mes poignets, se faire plus forte, j’entrouvris légèrement la bouche dans l'espoir de pouvoir citer mon incantation quand tout à coup, je me retrouvais allongée, les bras au dessus de ma tête et au dessus, le visage du vampire. Il était quand même très rapide et je n'avais pas le temps d'anticiper les mouvements, mes sens n'étaient pas assez réveillées pour me faire réagir efficacement. Il plongea son regard dans le mien mais je ne ressentais, rien, absolument rien, il avait beau me fixer, il n'arrivait pas à m'atteindre. Un fin sourire, un peu moqueur, se dessina sur mes lèvres, à cette tentation ratée et il continuait quand même, d'affirmer, qui ne me voulait rien de mal. Il n'était absolument pas crédible et j'allais bien lui faire comprendre, débattant un peu mes bras comme je le pouvais, même si elle avait bien plus de force qu'il en avait l'air.

- Vous ne me voulez pas de mal alors que vous avez essayer de vous immiscer dans mon esprit. Mais désolé, votre magie ne me fais rien. J'en ai assez fais les frais, pour ne plus rien ressentir de la part des vampires. Maintenant, je vais vous faire comprendre pourquoi vous auriez du partir, puis d'un léger sourire, je pus enfin incanter, faisant trop la discussion pour que le vampire s'attende à cela, Specie Regii !

Une explosion de lumière m'entoura, aveuglant sûrement l'homme devant moi, mais la transformation était bien trop prématurée pour mon corps, pour être entière, en plein mi sommeil mi réveil. Moins puissante, elle n'éjecta pas le vampire comme je l'aurais voulu mais la lumière qui entourait tout mon corps devait être très désagréable pour ces yeux.Je n'avais, d'ailleurs, pas eu l'accoutrement habituelle -une sorte de soutien gorge culotte nacrée, entourée de quelques morceaux d'armures et de voiles- et ma nuisette était restée. Je n'avais obtenue, que le diadème royale, ornée de diamants et de rubis, les rayons lumineux entourant mes mèches, les tatouages lumineux, séraphiques nuancés vert sur tout mon corps et enfin, ma paire d'ailes spirituelles, transparente comme le corps d'un fantôme. Mais j'avais beau essayée, sans avoir la totale possibilité de mes moyens, je ne pouvais absolument pas maîtriser la lumière et donc me défaire de son étreinte. Je ne voulais pas que le vampire comprenne donc j'affichais un regard assurée et je le transperçais de mes yeux dorées brillants. Même si j'étais littéralement dans de beaux draps, n'ayant pas bouger de ma position actuelle.

- Voici la lumière qui va causer ta perte.

~~~~~~~~~~~~

This is not just a temptation, it is more than what we can imagine !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit, tous les mechants sont gris… [PV Aika et Kuro ]    Mer 16 Mai 2018 - 18:33

Deux bonnes semaines furent passé depuis ma rencontre avec la sentinelle enflammée et mon arbre magique. Celui ci que je travaillais jour et nuit pour le transformer en ce que je voulais. Mes servantes qui géraient mon domaine malgré ma présence dans le jardin commençaient à s’inquiéter sur ma santé mentale. Mon sommeil étais manquant mais je n'avais pas le temps pour ça, je n'avais seulement réalisé qu'une table brute et ornée d'anciennes écritures latines incrusté fait en or et argent. Je voulais faire bien plus, les feuilles me servaient à faire une pâte bourrée de magie sylvestre que j’intégrais a des bandages médicinaux les rendant très puissants, surtout sur les coupures de type "maudit" et aussi sur les poison. C'étais incroyable de voir leur absorption d'un venin ou d'une application manuelle de poison sur lame ou flèche. Possédant une immortalité de rang A, je testais tous les procédés sur moi pour l'écrire dans mes livres de recherches que j'avais laissé a la poussière pendant bien du temps. Il me restais beaucoup de bois que je pouvais utiliser pour faire d'autres meubles si je voulais et le nombre incroyable de racines et de branches qui reposaient sur le coté me faisait me questionner sur ce que j'allais en faire. J’hésitais à revendre les racines que l'on peut utiliser pour des potions et ingrédients d'alchimie en général, et utiliser les branches pour du feu de longue durée après les avoir séché. De nouvelles idées m'assaillaient tout le temps sur de nouvelles inventions et essais à faire. Cependant je me sentais mal à l'aise durant certaines périodes ou je travaillais mon magnifique bois. Des nausées, des mots de tête, des douleurs aux yeux suivant de petits piques au cœur. Je ne savais pas si c'était lié à la fin ou au manque d'hydratation, mais il me semblais impossible vu que dans ma vie que j'avais pu retraverser dans l'arbre je me souvenais de longues périodes de jeun, ce qui d'ailleurs m'appris à contrôler ma soif de sang dans ma jeunesse. Donc je pensais à autre chose, mais impossible de comprendre sur le moment.
La nuit était tombé, validant les 336 heures de travaux acharné sur ce bois. Je me redressais, tous les os de mon corps se mettaient à craquer d'une manière ou d'une autre, mes articulations se débloquaient petit à petit alors que je rentrais dans ma villa ou une de mes servantes me regardais choqué. Leur avais-je tant manqué que ça? Je faisais un signe avec un sourire pour montrer que j'étais rentré mais celle ci se levait en furie et se précipitait sur moi pour me prendre les épaules


- Maître! Que vous arrive t'il?! Comment allez vous?!

Je fus surpris par cette réaction soudaine venant d'elle, c'était la plus ancienne de toutes et la plus calme, je ne comprenais pas.

- Je vais très bien! Je dois juste avoir des cernes, pourquoi me regarde tu comme ça?


- Votre... Votre œil gauche!

Qu'est ce qu'il à mon œil gauche?

Questionné par sa demande je me dirigeais vers un miroir dans la maison. Face à lui je souriais bêtement alors que ma servante me regardais avec un air dépité. J'avais oublié que ma réflexion n'était pas possible dans un miroir standard car j'étais un vampire. Je riais doucement en me dirigeant vers un miroir magique dans ma chambre alors que ma servante me suivais troublée.
Face à celui ci je restait choqué sans bouger. Je m'approchais du miroir pour voir que ce n’étais pas des cernes en dessous de mes yeux, mais mon œil gauche étais devenu vert! Je restreignais ma soif de sang pour perdre mes yeux rouges brillants, mais seul mon œil droit changeait l'autre restait d'un vert feuille brillant. Tout ce faisait plus clair soudainement. Tous les maux que j'éprouvais durant le travail du bois était lié à ça. Une malédiction sylvestre m'avait été lancé. Probablement quand l'arbre avait lui même essayé de me tuer. Je riais face au miroir, cela faisait longtemps que je n'avais pas été maudit par autre chose que le vampirisme. Je regardais le sceau sur mon torse et je savais que cela serait réglé si mon sceau était détruit. Mais ce n'était pas le moment pour ça, il était trop tôt. Le deuil n'étais pas terminé. Je m'étirais à nouveau en rassurant ma servante que ce n'étais rien et je retournais dans la salle à vivre. Au même moment un frisson parcouru mon corps, il commençait de mon cœur et il se rependais jusqu'aux extrémités. Je sentais une aura que je n'avais pas senti depuis la destruction du village de gensokyo. Je tournais ma tête soudainement vers la provenance de l'aura et selon sa distance il me semblait que c'étais le centre ville. Pas de doute c'était le sang royal en activation. Pas très puissant mais bien présent.

Je prévenais soudainement mes domestiques que je quittais les lieux. Je sortais dans le jardin pour me transformer en foudre. La position se validais et je me préparais à partir. Un moment d'hésitation me stoppais. Pourquoi je réagissais au quart de tour? Pour elle qui plus est. Mes poings se serraient. Je ne voulais pas attendre. Dans un flash je partais en direction de cette aura. En quelques temps je détectais le bâtiment et l'étage d'ou la lumière provenais. Je voyais aussi une barrière qui protégeais l'endroit. Il y avait quelqu'un d'autre qu'aika dans cet habitat. Un autre vampire Je fonçais droit vers la fenêtre et cette barrière n'a pas pu résister mon passage détruisant la fenêtre et vaporisant la barrière. Je regardais la scène d'un homme sur elle, la plaquant. Si il n'avait pas été un vampire je n'aurais pas autant sur réagis probablement. Le noir ne faisait qu'accentuer mes yeux devenus vairon a cause de la malédiction de l'arbre. Dans une voix grave emplis de magie lié à ma transformation en foudre je dis:

- Qui ose toucher à ma proie?!
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Du Barry
Adepte du surnaturel
avatar

Masculin Sagittaire Coq
Messages : 161
Date d'inscription : 06/05/2018
Age : 24
Localisation : Quelque part dans la nuit
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 25 ans, en apparence (300 ans)
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: La nuit, tous les mechants sont gris… [PV Aika et Kuro ]    Jeu 17 Mai 2018 - 0:31





Avec
Aika & Kuro


La nuit, tous les mechants sont gris…  



- Vous ne me voulez pas de mal alors que vous avez essayé de vous immiscer dans mon esprit. Mais désolé, votre magie ne me fait rien. J'en ai assez fait les frais, pour ne plus rien ressentir de la part des vampires. Maintenant, je vais vous faire comprendre pourquoi vous auriez dû partir, puis d'un léger sourire, je pus enfin incanter, faisant trop la discussion pour que le vampire s'attende à cela, Specie Regii !

Gabriel n’eu pas le temps de comprendre ce qui se passait qu’il fut littéralement aveuglé.
Il du mettre ses mains devant son visage pour se protéger les yeux.
Quelle puissante magie était-ce là.
Il entrouvrit les yeux et observa qu’en plus d’une aveuglante lumière, la jeune femme semblait remplie d’assurance. Aucune once de peur. Quelle chose étrange. Il vit cependant un nouveau détail. Une merveille qui plus est. Un diademe, ornée de bijoux etincelants. Rubis et diamants, qui avec la lumiere produite par la jeune femme chatoyaient.
Se concentrant sur cela il vit aussi que des marques veinait sa peau, comme une sorte de tatouage magiques.

- Voici la lumière qui va causer ta perte.

Le vampire commençait à de nouveau voir clair. Quel était ce pétrin dans lequel il était tombé. Il allait reprendre ses esprits et son emprise sur la jeune femme lorsqu’il fut littéralement soufflé. Ce qui provoqua un recul de sa personne. Il ne maintenait plus aucune pression sur la jeune femme si ce n’est que ces jambes.
Un grand fracas, un grand bruit. Le verre vola partout dans la pièce.
Il mit quelques secondes de nouveau à reprendre ses esprits. Un autre vampire ? Il commence à comprendre le montant de la prime du collectionneur.
Notre nouvel invité était à peu près aussi grands que Gabriel, brun, habillé de noir. Son regard était d’un aspect étrange, un œil rouge, et un vert ? Une sorte de vairon ? Le Gabriel fut sorti de sa contemplation par l’agression suivante :

- Qui ose toucher à ma proie ?!

Il comprit soudainement pourquoi son charme vampirique ne fonctionnait pas. Elle était sous l’emprise de ce vampire qui venait d’entrer avec fracas.
Le vampire attrapa le poignet de la jeune femme de nouveau et se redressa pour faire face au vampire.

- Qui pars à la chasse perds sa place, on protège sa proie.


Il tira le bras de la tanuki, la forçant à se relever.
Il défiait son adversaire. Il ne s’était même pas présenté, et il ne supportait pas ce manque de courtoisie. Il avait une mission, il voulait la terminer




Codage par Libella sur Graphiorum


~~~~~~~~~~~~
RP en cours : Haby <3 ~ ~  With Lyli ~ ~ Alarick Chou~ ~ Aika & Kuro

Si tu est intéréssée par les retrouvailles de Gaby et Josy c'est ici!




Haby Time <3 :
 


I'm the Red Jewel ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aika Mori
Enchanteur renommé
avatar

Féminin Cancer Chat
Messages : 87
Date d'inscription : 01/04/2015
Age : 19
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 22 ans
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: La nuit, tous les mechants sont gris… [PV Aika et Kuro ]    Jeu 17 Mai 2018 - 2:48

Je ne pensais pas que même, avec une transformation à moitié réussie, je pourrais en tirer autant. Le vampire avait lâchée entièrement son attache et je pouvais bouger à nouveau mes poignets comme je le voulais. Même si le reste de mon corps, restait bloquée par le corps de l'homme sombre qui n'avait absolument pas prévue le coup. Il avait les yeux entrouverts il essayait seulement d'analyser, j'imagine, tout le pouvoir que je venais de faire exploser et je le savais dans cette forme, je passais de la gentille hybride pure et un peu innocente à une forte femme, affirmée et sûre d'elle même si cette forme, me pompait toujours autant d'énergie.Mais je sentais qu'a force de l'utiliser, je pouvais la maintenir un peu plus, c'était infime mais j'avais la sensation en moi. Alors que je me préparais à poser mes mains sur le torse du vampire, pour le repousser violemment avec ma magie lumineuse, la vitre de ma chambre explosa, laissant voler plusieurs morceaux de verres sur le sol et proche du lit. Heureusement, pas assez pour nous atteindre, je ne m'inquiétais pas du tout pour le vampire mais bien plus pour moi, qui ne pourrait pas autant supporter un morceau de verre dans ma chair que lui.

Quand l'homme sombre se retourna pour regarder, qui était le nouvel invité improviste qui entrait en mes lieux, parce que je ne me rappelais pas avoir envoyer de quelconque invitation pour que des gens viennent chez moi. Et ma barrière, qui n'avait encore, réellement servit à rien, il faudra vraiment que je pense à en renforcer le pouvoir de celle ci. Je me reculais délicatement de l'homme, trouvant l’occasion parfaite pour enfin, me libérer de son emprise et je savais  déjà, bien même avant de l'avoir vue, juste au moment, où il avait brisée la fenêtre, qui il était. Car personne n'avait une aura comme lui et je n'avais connue personne, qui maîtrisait aussi bien cette magie, surtout dans une forme spécifique. Les éclairs avait rendue l’atmosphère assez électrique, sans mauvais de jeux de mots. Mais pourquoi lui ? Comment pouvait-il se trouvait là ? Je sentais, comme une sorte de frisson me parcourir le corps, dès que j'avais croisée son regard mais ses paroles d'entrée m'avait quelque peu refroidie mais il avait cette même présence, de sa voix grave foudroyante, il avait fait monter la pression dans la pièce.

Alors que j'avais, peu de temps, pour le regarder un peu, je voyais que ses yeux avaient changés, une iris verte avait fais son apparition, et j'étais quelque peu, questionnée, sur la raison de pourquoi son œil avait changée de couleur. Je me dis que je l'avais fixée, peu mais bien trop longtemps, pour la situation, en ce moment même. Un vampire avait essayée de me capturer et maintenant un autre vampire était arrivée. D'ailleurs, il n'était pas question de lui laisser l'autorisation de me donner, encore une fois, un nouveau pseudonyme, je m'apprêtais à rétorquer au vampire de foudre quand soudain, je sentis à nouveau la main du vampire brun, reprendre mon poignet, il me tirait vers lui et se redressa, fièrement, en lançant une expression et encore ce vilain pseudonyme, que le vampire de foudre avait lancée. Il continuait à tirer sur mon bras, ma force, avec mon sang royal à moitié en ébullition, ne pouvait rien contre sa force et il essayait de m'obliger à me lever. Je le voyais clairement, qu'il provoquait le vampire à l'oeil rouge vermeil mais moi, je n'allais pas continuer, à le laisser faire tranquillement, maintenant que j'avais enfin, un peu plus de liberté et au moins un bras.


-Que nous soyons clairs, vampires, je ne suis la proie de personne et encore moins la tienne, Kuro !

Sur ces mots, je faisais monter en puissance mon aura, pour que de petites particules brillantes commence à m'entourer le long du corps et lancer alors, une forte explosion, qui éjecta les deux vampires, chacun, assez éloignées de moi, le vampire de la foudre, assez éloignée du lit, s'explosant contre la porte de l'ouverture de la chambre et le sombre homme, dans les morceaux de verres, mais il était bien plus proche de moi, que l'autre vampire. Moi, je sentis mon corps se paralysée, doucement, comme si ce que je venais de faire, était bien trop puissant, pour cette forme qui était à moitié réveillée, comme toute ma magie. Je me sentais, alors tombée, les tatouages commençant à s'évaporer doucement et ayant perdue l'équilibre, à cause du vampire que j'avais fais me lâcher soudainement. Je tombais de mon lit et dans ma chute, je sentais un des débris de verre perforer un côté de ma nuque.

* C'est pas... C'est pas vrai...  Je ne peux presque plus bouger... *

Je savais que je n'allais pas m'évanouir, mais je ne pouvais, même pas me faire oublier un peu la douleur, ma magie de guérison inutilisable à cause de cette trop grosse puissance utilisé. Au final, mon geste à été vain mais je ne voulais pas blesser quelqu'un dans la pièce et peut-être, que cette personne m'avait quelque peu, sans que je me rende compte, fait réagir au quart de tour. Je tournais ma tête doucement, sentant mon sang couler doucement le long de mon cou. Mes oreilles étaient baissées au maximum, car le seul que je voyais en ma direction, c'était le vampire brun, qui commençait déjà à reprendre ses esprits. J'avais peur, peur de ce qu'il pouvait m'arriver, ma blessure, placer au pire des endroits .... Même si le vampire de foudre était dans la pièce, était il vraiment là pour me protéger ? Je n'arrivais même pas à y croire, il n'avait sûrement aucune raison de le faire, du moins c'est ce que je pensais...

~~~~~~~~~~~~

This is not just a temptation, it is more than what we can imagine !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit, tous les mechants sont gris… [PV Aika et Kuro ]    Mar 29 Mai 2018 - 20:14

Après cette entrée fracassante, je me redressais. La lumière qui jaillissait de mon corps et celui d'aika me permettais de voir le vampire présent dans la pièce. Il semblait jeune, brun avec des yeux de même couleur. J'étais en garde car il tenait les bras de la survivante la forçant à être levée devant lui. Avant de regarder la tanuki je continuais à analyser le vampire. Il était de taille moyenne mais plus grand que la victime qu'il avait entre les mains, paraissant fin mais des traces de musculatures, il ne semblait pas si jeune mais plus que moi toujours. Ce qui me faisais penser que je ne réagissais pas si sagement malgré ma vieillesse. Il était correctement habillé. Enfin, plus que la demoiselle qu'il tenait dans ses bras. Celle ci d'ailleurs qui utilisais son sang royal pour se transformer, mais elle ne semblait pas comme celle que son père avait utilisé il y à plus de quinze ans. Je l'épiais de haut en bas et je trouvais qu'il manquais d'habillage son pouvoir n'était pas complet, était-elle si mauvaise que ça ? Les provocations de la dernière fois n'étaient que divagations alors. Le vampire parlait enfin ce qui m'horripilait un peu plus. Protéger sa proie ? Quelle blague. Je serrais légèrement le poing en me déplaçant un peu. Ce qui fut une erreur car au moment ou je m’arrêtais, la demoiselle s'enrageait un peu plus et elle se proclamais de l'appartenance de personne.

Après ces mots, elle chargeait son aura de manière fulgurante j'eu à peine le temps de fermer les yeux et de me protéger le visage que la lumière s'intensifia d'un coup projetant le vampire et moi dans la salle. Par malchance je ne restais pas dans la chambre mais plutôt je traversais la porte qui m'amenais dans un salon. J'étais par terre avec quelques brûlures légère aux bras et je souriais. Ses pouvoir n'étaient pas si faible que ça après tout. Un bruit après notre expulsion, celui d'aika qui tombait au sol après avoir tout lancé, ses pouvoirs s’éteignaient et son aura s'affaiblissait. Et soudain, une odeur. Une odeur qui me paralysais assis la ou j'étais, celle ci que j'avais senti durant le génocide. J'avais appris a vivre dans la faim depuis très longtemps, même à la contrôler le malus étaient mes yeux flamboyant rouge qui révélaient mon identité en permanence. C'était une des raisons de pourquoi Moonlight fut mon choix d'aménagement.

- Aie Aie Aie... Un peu trop de choses d'affilé la.

Trop d'images me revenaient en tête, et pour aider le tout, mon œil se mettait à faire des sienne avec mon estomac et le reste. Je me relevais avec difficulté, les brûlures faisaient un peu plus mal que d'habitude. Cet arbre m'avait bien fait quelque chose et cela me dérangeais. Enfin debout, je maintenais ma forme de foudre en cas d'attaque surprise et je restais en garde contre tout ce qu'il pouvait arriver. J'étais dans un endroit inconnu pour moi. Je titubais un peu pour revenir dans la chambre pour voir ce qu'il s'y passait à nouveau et voir comment allait la tanuki.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Du Barry
Adepte du surnaturel
avatar

Masculin Sagittaire Coq
Messages : 161
Date d'inscription : 06/05/2018
Age : 24
Localisation : Quelque part dans la nuit
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 25 ans, en apparence (300 ans)
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: La nuit, tous les mechants sont gris… [PV Aika et Kuro ]    Jeu 31 Mai 2018 - 0:55





Avec
Aika & Kuro


La nuit, tous les mechants sont gris…



Le regard de la Tanuki en disait long. Elle connaissait le nouvel arrivant, il en était certain. Cela allait compliquer les choses. Un amant ? un Ami ? un ancien ennemi ? Il ne saurait le dire.
Gabriel se mit alors à dévisager l’entrant aussi. Un oeil vert, un oeil rouge. Étrange.


-Que nous soyons clairs, vampires, je ne suis la proie de personne et encore moins la tienne, Kuro !

Ah, donc l’autre vampire est Kuro. Ce nom lui disait quelque chose, et lorsque Gabriel se rappelait d’un nom cela ne valait rien de bon.
Le vampire fut rapidement de nouveau attiré par “sa proie”. Qui n'abandonnent malheureusement pas. L’explosion propulsé par l’aura de la jeune femme les envoya au tapis.
Les morceaux de verres se plantèrent dans le corps du vampire et il grogna de douleur. Décidément cela ne sera pas une partie de plaisir, cette mission.
Gabriel entrouvrit les yeux de nouveau, il ne distinguait pas l’autre vampire, ou avait il été propulsé ?
Epuisée par sa propre magie la jeune femme s'effondra de nouveau de son lit, recouvert de bout de verres.
L’odeur du sang titilla les narines de notre rouquin. Elle s’était couper et son sang magique avait une odeur toute particulière.

Je m’approchais doucement, essayant de voir ou était mon second ennemi dans cet appartement. La porte donnant vers le salon était tout autant explosé. D’accord, il était là bas… Il n’avait donc pas subi cette assaut de lumière d'aussi proche, rien que d'y penser ses bras le brulait.
Profitant des quelques secondes de répit que lui offrait le futur retour de “Kuro” il s’approcha de l’évanouie. Se penchant au dessus d'elle.
Non il ne se repaîtrai pas de son sang, il n'avait pas le droit de toucher à la marchandise. C’était dur de se retenir, il faut l’avouer que la tentation était forte. Très forte…
Il eu finit par se laisser tenter, il passa sa main sur la légère plaie formé par le bout de verre et porta le sang à sa bouche.
Ce fut comme prendre une nouvelle drogue, comparé à tout ce que le vampire avait pu tester c’était… royal. Un énergie nouvelle l’envahissait, un regain. Il pourrait la vider de son sang instantanément, la tout de suite. Mais il tenta vainement de ne pas succomber, et cette volonté fin du fin fond de son esprit.

Tu es vraiment une fleur rare. Je te garderais bien pour moi si je pouvais.

Il releva les yeux, alors qu’il pensait avoir encore un peu de temps, il vit dans l'entrebâillement le retour du vampire. Une énorme énergie émanait de cette personne, ce qui exacerba mon agressivité. Était ce pour ce sang si... attirant qu'il était la ? Un autre chasseur de prime ?

C’est pour cela que tu la protège n’est ce pas?

Gabriel se redressa doucement. Méfiant devant tant d'énergie. Il en était sûr, c’était pas un vampire comme les autres. Il semblait aguerri et… vieux.
En d’autres conditions il aurait pu apprendre de ce vampire surement, en faire un allié, un mentor potentiellement. Oui notre vampire a un petit complexe d’infériorité.
Il n’avait aucune chance de survivre à une attaque frontale avec ce Kuro.


Je n'abandonnerai pas.


Gabriel pouvait paraître fou à défier le vampire, mais il était prêt à dégainer son épée au moindre geste du fulgurant vampire.




Codage par Libella sur Graphiorum




~~~~~~~~~~~~
RP en cours : Haby <3 ~ ~  With Lyli ~ ~ Alarick Chou~ ~ Aika & Kuro

Si tu est intéréssée par les retrouvailles de Gaby et Josy c'est ici!




Haby Time <3 :
 


I'm the Red Jewel ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aika Mori
Enchanteur renommé
avatar

Féminin Cancer Chat
Messages : 87
Date d'inscription : 01/04/2015
Age : 19
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 22 ans
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: La nuit, tous les mechants sont gris… [PV Aika et Kuro ]    Sam 2 Juin 2018 - 19:48

Si j'avais su que ma nuit ressemblerait a cela, je me serais bien plus protégée, mais il était bien trop tard pour penser cela. J'avais bien l'impression que j'aurais beaucoup de mal à bouger, je ne ressentais que très peu d'énergie dans mon corps, comme s'il m'avait quittée en très peu de temps, je ne pouvais absolument rien faire vue mon état, ni attaquer, ni me soigner, ni me défendre, je n'avais rien. C'est là, que le sombre vampire, avait commencée à bouger de là où il était retombée et se rapprochait doucement de moi, j'essayais de reculer comme je pouvais mais je n'arrivais même pas à faire ce mouvement là. Il s'était penchée au dessus de moi et me fixait du regard, je pouvais bien apercevoir ces yeux, qui brillait rouge, comme tout ces infâmes êtres. Et il ne s'était pas gênée, au diable cette race qui se croyait tout permis, non, je ne voulais pas qu'il me touche, ni même qu'il me goûte, mais je ne pouvais même pas le repoussée, avec quel puissance ? Elle était inexistante.

A quoi bon parler, le mal était fait et cela n'allait rien changée. Il avait glissée sa main sur mon cou et s'était imprégnée de mon sang, ces êtres ne savaient même pas se contrôler, même pas pour un peu de sang qui coule et c'était quelque chose qui me dégoûtée au plus haut point chez eux. Le vampire qui se tenait en face de moi ne valaient pas plus que tout ceux que j'avais pu rencontrer depuis, surtout qu'il ne se retenait même pas de dire ce qu'il pensait. J'avais envie de me recroqueviller sur moi même mais je ne pouvais même pas le faire, j'étais écœurée par la manière qu'il m'avait définis et comment ca, il ne pouvait pas la garder, mais pourquoi ce foutue vampire avait décidée de lui pourrir la vie, en venant directement la cherchée chez elle. Je ne devais qu'être une marchandise à ses yeux qu'il devait ramener quelque part, mais alors, il s'était quand même permis de s'abreuver de mon sang, quel profiteur.


- Si... Si tu ne peux pas me garder, pourquoi tu as fais cela... Tu es un homme dégoûtant, va au diable, toi et celui qui ta demandée de me trouver... Je ne suis pas une pierre précieuse, qui se passe de mains en mains... Pitié, laisse moi vivre tranquille, c'est tout ce que je demande moi.

J'avais trouvée l'effort de parler à cet être abjecte devant mes yeux, je le détestais au plus haut point. Il lâcha mon regard, quelque chose revenait au niveau de la porte de ma chambre, porte qui n'était plus vraiment, sérieusement, j'espérais pouvoir faire payer à ces vampires, tout ces dégâts dans ma maison et  en espérant, qu'il n'en aurait pas plus. Le vampire de foudre commençait à revenir, il passait la porte de chambre, je pouvais voir qu'il avait du mal à marcher, du moins de là où j'étais, je ne voyais que ses pieds et pas grand chose d'autre. Le vampire roux, lui, ne semblait pas vraiment rassurée par le retour du vampire de mes cauchemars et il s'adressa à lui, quelque peu méfiant, mais je pouvais le comprendre, vue que comment était arrivée Kuro, je ne savais pas du tout ce que serait sa réaction. Mais le sombre homme se trompait, je pouvais être certaine que le vampire de foudre n'était pas là pour ce qu'il pensait, je n'en étais pas sure mais il n'était pas chasseur et il n'avait surtout jamais goûté à mon sang, c'est même plutôt moi qui ai pu goûter au sien, dans un mouvement de provocation, à nos retrouvailles.

- Pourriture, si tu crois que tout le monde est comme toi... Il n'y a pas que le goût du sang dans la vie de votre race... Tu as même pu goûter avant lui... tu te trompe totalement sur qu'il est vraiment..

Le vampire roux se redressa, observa un peu le vampire et se mit, devant moi, pour l'empêcher de m'approcher. Cependant, il n'avait aucune idée de qui était Kuro et moi je le savais, plus que quiconque en ce monde, et vue comment il restait sur ses gardes, il n'avait pas l'air de taille à l'affronter, autant que ma maison qui ne supporterait pas ce qui pouvait arriver. Mais pourquoi le vampire de foudre ferait quelque chose pour moi, si là, il se battait pour me récupérer du vampire roux, quel sens ca aurait ? S'il n'était pas là mon sang, puisque je le savais, pourquoi était-il venue, si je n'étais qu'une proie banale, il ne saurait pas revenue à la porte et surtout, il ne dégagerait pas autant de pression que ce qu'il dégage maintenant....

Je commençais à perdre doucement conscience, la seule chose que je pu faire, me reprenant un peu et de monter mes mains à ma nuque et de bloquer le sang qui coulait de ma nuque.J'arrivais à émettre un peu de ma magie de guérison, mais elle était très faible, elle ne me soignait pas mais je ressentais moins la douleur qu'auparavant. Je ne savais pas du tout ce qu'il allait suivre mais je n'avais pas envie de mourir, pas ce soir, pas devant lui, il y avait tellement à clarifier, je ne voulais pas partir sans pouvoir lui dire tout ce qu'il me faisait sans être là, tout ce que je ressentais et qui restée enfouis au fond de moi, cela devait sortir d'une manière ou d'une autre.... Mais je ne pouvais que comptée sur lui, pour le moment, il avait d'une certaine manière, ma vie entre ses mains.

~~~~~~~~~~~~

This is not just a temptation, it is more than what we can imagine !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La nuit, tous les mechants sont gris… [PV Aika et Kuro ]    

Revenir en haut Aller en bas
 
La nuit, tous les mechants sont gris… [PV Aika et Kuro ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La nuit, tous les chats sont gris. Qu'en est-il des tigres ? [Raphael Mercury]
» La nuit, tous les chats sont gris - Acte I
» La nuit, tous les chats sont gris...[pv A.M.E.]
» La nuit, tous les chats sont gris... Sauf moi, je suis rose! (terminée)
» La nuit tous les chats sont gris...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonlight City :: ~ In Moonlight City ~ :: Centre Ville :: Ruelles-
Sauter vers: