Moonlight City

Forum RP Fantasy
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sa tête de con \contenu explicite/

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lylianne Manuelle
Mage respectable
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 130
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 20
Localisation : De retour en Enfers
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Démone
Age: 25 ans
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Sa tête de con contenu explicite/   Ven 25 Mai 2018 - 19:00

Je sentais une rage folle bouillir en moi. Il était rare que quelqu'un soit autant capable de me choquer, mais à ce moment là, j'avais complètement perdu mon sang froid. Ma flamme intérieur s'était manifestée avec une violence telle que je n'avais pas été capable de me contenir, j'avais tout simplement éclaté. Cet homme ne savait pas à quel point la rage d'une reine pouvait être attroce, mais il allait le découvrir bien vite.

C'était un de mes conseiller au trône. La mi-vigtaine, les cheveux mi-longs couvrant complètement ses oreilles, il avait des yeux bruns plutôt ordinaires. Assez bien bâtis, les mouvements fluides et plutôt distingués, il était grand et habile. Aimant s'habiller avec des chemises surtout, vu son statut privilégié à la couronne, il était excessivement doué avec les poisons en tout genre. Il avait été un très important atout pour moi dans les derniers sept mois, mais il avait trouvé son temps révolu bien plus vite qu'il ne le pensait. Là, assise sur mon trône, observant les hommes discuter entre eux sur les projets d'après la conquête elfique, j'avais levé mon veto sur l'un de ses conseils. Cet abrutis, il avait oser me défier, me faire perdre mon temps et douter de ma grandeur devant mes subalternes. Cette personne ne tenait donc pas nécessairement à la vie, et elle allait très certainement la perdre.

Je n'avais rien dit sur le moment, me contentant de lui jeter un regard glacial et des plus entendu, tandis que la discussion reprenait. Mais à la fin de la réunion, je l'avais pris à part un instant. Son dernier où il avait vu la lumière de la liberté. À l'aide de ma magie, j'avais directement passé des liens à ses poignets, lui brulant par le passage cette petite peau qui couvrait ses os. Sous le coup de la douleur, il avait courbé le corps devant moi, s'inclinant si bas qu'il atteint mon nombril. Mais je ne le laisserait plus faire. Plus aucun de ses gémissements n'allait changer quoi que ce soit, comme si de toute façon, des gémissements ne m'avait déjà atteint. J'empoignais alors son menton dans mes mains et le forçai à relever la tête sous ma poigne de fer. Plantant mes yeux dans les siens sans aucune retenue, je dis simplement, d'un tond franc et dur:


-Ce sera la dernière fois que tu t'en prendras à une reine, Croisé.

Et alors, maintenant toujours son menton dans ma grippe de fer, je l'entrainai vers les cachots. Je ne ralentis même pas l'allure lorsque je passai devant mon trou à elfe, l'entrainant vers les escaliers afin d'atteindre le sous-sol. Ce qui s'y retrouvait était mon endroit préféré; ma salle de torture personnelle. Une foule de machine s'y retrouvait, toutes les plus attroces les unes que les autres et, comme une gamine allant enfin pouvoir utiliser ses jouets, mon regard se remplis d'une malice brillante. J'inspirai profondément avant de me tourner vers lui, tout sourire, pour regarder sa réaction. C'était un mélange de terreur, de culpabilité, d'épouvante. Il savait très bien que dans les prochaines minutes, il allait tout simplement regretter d'être venu au monde.

Je le fis se coucher sur ma table d'écartellement. C'était du dernier cris, avec des prises en cuir ceintrés de fer où j'attachai les poignets de l'homme, après lui avoir retirer ses liens. Il avait essayé de se débattre, de s'enfuir, de crier à l'aide, mais rien n'y avait fait. Dans ces moments-là, l'adrénaline me gagnait tellement que je n'avais aucun mal à maintenir mon emprise sur mes proies. Alors, lorsqu'il fut attaché et fin prêt, je donnai un premier tour au levier. Ses cris de détresses se transformèrent aussitôt en cris de souffrance, ce qui m'arracha un frisson glacé des plus agréables. Il était mien, et plus jamais il n'allait voir la lumière du jour, c'était terminé.

J'allai alors sur le côté de la pièce, dans les bacs de rangement, chercher un long instrument, ressemblant un peu à un fouet mais pourvu de pics. Je revins vers l'homme, un sourire carnacier sur mon visage, et avant même de donner un deuxième tour à la manivelle, je fis claquer le fouet sur sa chemise noire, la déchirant par le fait même, en plus de larges morceaux de peau qui partirent à la suite du tissus. Ce carnage, j'allais m'en rappeler longtemps. Ainsi, alternant coups de fouet et tours de manivelle, je réduis en charpie l'homme. Comme dans une transe, me délectant de chaque cris, chaque plainte, chaque supplication, je continuai l'activité sans même me rendre compte que l'homme était au bout de ses forces. Lorsqu'il en eut assez perdu pour arrêter de crier, je relevai le regard, un peu déçue que tout ceci soit bientôt terminé. Je grimpai alors sur la table, sans tenir bien compte de ma robe, puis me positionnai à califourchon sur le corps mutilé. Je capturai de nouveau son regard brun un peu trop commun, puis, tirant ma dague de son étuie, je me penchai sur lui afin d'accoter mon front sur le sien et ma lame sur sa gorge.


-Ainsi s'étteint un simple esclave. Tu n'auras pas de deuxième chance, malheureusement pour toi. Ni de dernière volonté. Car tu meurs à l'instant.

En prononçant ces derniers mots, je plantai ma daque au plus profond de sa trachée, la retirant immédiatement afin de profiter de la pluie de sang qui s'échappa de sa gorge et qui me recouvrit complètement. Ce liquide vermeille était mien, comme tout ce que ces enfers comportaient. Je restai ainsi là, plongée dans ce qui restait de ma jouissance de pouvoir, mon poid bien reposé sur le cadavre qui venait de perdre la vie. Il me faudrait bien un nouveau conseiller, mais au diable, je faisais bien ce que j'en voulais, de ces ingrats osant me défier.

Au bout d'un moment, je me levai et sorti de la salle, apostrophant une ghoule afin qu'elle aille faire le ménage, lui faisant par la même occasion bien comprendre qu'elle subirait le même traitement que l'homme s'il restait ne serait-ce qu'une goutte de sang. Non, une reine n'avait pas à nettoyer ses carnages, après tout. Je montai les escaliers quatre à quatre vers mes appartements afin de me nettoyer, le sang commençant à croutter sur moi de façon désagréable. Puis, me disant que je méritais bien un verre à l'air libre, je créai un portail vers la rue de l'ombre. Je marchai tranquillement dans ces dédales de ruelles avant de trouver un bar un peu moins mitteux que les autres, y entrai et prenai place au bar. Les regards se tournaient toujours sur mon passage, j'y étais habituée maintenant, mais j'étais un peu trop pimpante pour m'en préoccuper.


-Un gin tonic, et vite.

~~~~~~~~~~~~
I'm back, now...

She's mine...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Gabriel Du Barry
Mage respectable
avatar

Masculin Sagittaire Coq
Messages : 104
Date d'inscription : 06/05/2018
Age : 24
Localisation : Quelque part dans la nuit
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Vampire
Age: 25 ans, en apparence (300 ans)
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Sa tête de con \contenu explicite/   Sam 26 Mai 2018 - 10:48





Avec
Lylianne


Sa tête de con



Le vampire sorti de chez lui. Le frais lui fit du bien. Il avait besoin d’air, besoin de prendre un peu de recul. Besoin de boire. Tout simplement.
Il déambula en ville, croisant beaucoup de monde qui le saluaient ou l’évitait tout simplement. Il était habillé comme à l’accoutumé. Une chemise, une veste, un pantalon. Du noir, Du blanc.
Son cerveau était en ébullition. Il voulait être sûr que personnes ne rependait trop vite les déboires du bal. Il avait envie de profiter encore un peu de quiétude.

Sans crier Gare, un démon se rua sur lui. Bad Idea. Le vampire en fit de la charpie, il ne prendrait plus le risque de mourir. Un assaillant ? Il l’achevait, sans une once de remords. Il pensa à Haruka un instant. Espérant que durant son absence il ne lui arriverait rien. Il chassa bien vite cette idée de son esprit. C’était une tigresse, elle sait se défendre.
Il entra dans son bar de prédilection pour trouver des informations.
Lorsqu’il entra, les visages envinés se tournèrent vers lui.
Gabriel reconnu quelques convives du bal, mais pas ceux qui l’effrayait le plus. Il se posa sur une table dans un coin et observa.
Il n’eut même pas à commander un verre que le serveur lui apporta un verre de vin. Habitué des lieux ? Oui. Alcoolique ? surement.
Il regarda autour de lui. Beaucoup de discussion, très peu sur le sujet qui intéressait notre vampire. Il écouta de manière distraite. Se laissant aller à de belles pensées pour changer.

Ce qui lui fit lever les yeux de son verre ? Le silence.

Le silence qui s’installa brusquement.
Un sourire carnassier parcouru le visage du vampire. Enfin.
Il l’a reconnue tout de suite. Il ne l’avait jamais vu, mais son entrée théâtrale criait en lettre rouge “ It’s me”.
Il la dévisageait outrageusement. Depuis le temps qu’il souhaitait la rencontrer il était plutôt satisfait que cela soit aujourd’hui.


-Un gin tonic, et vite.

Gabriel observa le serveur, tétanisé par sa vision. Il lui servit en tremblant ce qui manqua de faire rire notre rouquin.
Il fallut bien attendre une dizaine de minutes avant que le brouhaha habituel du bar ne revienne.
Prenant son verre avec lui, le jeune homme alla sans ménagement s’assoir prêt de la reine des enfers.
Il regarda son verre puis lui pris la main ou il déposa un baisemain très protocolaire
.

• Bonsoir votre altesse.


Il avait énormément de respect pour cette femme qu’il n’avait jamais vu. Prête à tout, pour tout avoir. Elle siégeait auprès de Red sur ce merveilleux monde sombre auquel il appartenait à moitié.

Gabriel s’asseye à côté de la jeune femme. Il n’avait pas peur d’elle, enfin si, il la craignait. Mais il se montrait respectueux au possible.


• Cela fait longtemps que j'espère faire votre rencontre.

Allait elle savoir qui il était ? Sa réputation était-elle assez installée pour que à leur première rencontre elle sache à qui elle faisait face ? Peut-être.
Il but une lampée de vin et souri doucement à Lylianne. Il était assis à côté d’elle certes, mais à une assez grande distance pour ne pas lui “piquer son air”.

Après tout, si on vient boire dans un bar seul, c’est aussi pour qu’on ait la paix.




Codage par Libella sur Graphiorum


~~~~~~~~~~~~
RP en cours : Haby <3 ~ ~  With Lyli ~ ~ Alarick Chou~ ~ Aika & Kuro



Feelings I can't fight You're free to leave me But just don't deceive me and Believe me when I Say I love you ~

Haby Time <3 :
 


I'm the Red Jewel ~:
 


Dernière édition par Gabriel Du Barry le Lun 28 Mai 2018 - 15:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lylianne Manuelle
Mage respectable
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 130
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 20
Localisation : De retour en Enfers
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Démone
Age: 25 ans
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Sa tête de con \contenu explicite/   Sam 26 Mai 2018 - 19:47

Dans mon empressement à commander ma boisson, je n'avais pas remarqué que tout autour de moi, dans le bar, était devenu parfaitement silencieux. On me dévisageait de toutes parts, et même le tenancier avait eu de la misère à me servir, tremblant de tous ses membres tandis qu'il versait les liquides composant ma boisson dans le verre. Il le déposa, devant moi, sur une serviette, m'indiquant que c'était aux compliments de la maison dans une révérence très profonde, et recula dans son bar afin de me laisser savourer tranquillement. Au fil des minutes, les conversations commencèrent à reprendre, mais les regards tournaient toujours vers moi, guettant chacun de mes mouvements, comme si j'allais incendier l'endroit. Oh, j'en étais capable, mais je n'étais pas venue ici aujourd'hui pour cette raison. Alors je continuai de siroter mon breuvage tranquillement lorsque le premier assez courageux pour m'approcher se décida à venir me parler.

Il commença par déposer sur ma main un léger baiser, très protocolaire, me permettant de mieux l'observer. C'était un homme d'un certain envergure, le cheveux un peu plus longs que la normal, dans la mi-vingtaine. Ses yeux rouges minformèrent directement de sa nature, et son odeur me semblait particulière également. Lorsqu'il s'adressa à moi, ce fut d'un tond poli et distingué, me confiant qu'il espèrait ma rencontre depuis longtemps. Un fin sourire s'étira sur mes joues; s'il avait tant chercher à me rencontrer, il aurait pu directement se présenter en Enfers, au moment où je recevais les doléances, plutôt que d'attendre que je ne tombe magiquement, par hasard, dans un bar qu'il fréquentait. Mais j'étais d'humeur gentille ce soir, les événements de l'après-midi m'ayant apporté un certain contentement, ainsi, je me décidai à me montrer sympatique. Ce comportement était rare pour moi, il était mieux d'en profiter.

Il prit place à côté de moi, tenant son propre verre au liquide vermeille devant lui, mais gardant tout de même une distance assez respectable et polie. Cet homme semblait bien différent des autres, il émanait de lui une aura beaucoup plus distinguée et intéressante que la coutume, et cela m'intrigua tout de même assez. Les ragots voulaient qu'un homme de sa trempe se montrait particulièrement carnacier avec les démons ces temps-ci, mais comme ce n'était que des rumeurs et que je n'étais pas sûre que j'avais bel et bien affaires à cet homme, je chassai cette idée de ma tête. Il faut laisser la chance au courreur, comme on dit.


-Et puis-je savoir qui m'aborde ainsi, au milieu -je callai le liquide- ou plutôt à la fin de mon verre?

Faisant claquer la verrerie sur le comptoir de bois, je fis signe au garçon de m'en ramener un autre. La chaleur de l'alcool sembla lente à gagner ma tête, mais je la sentais s'en venir doucement, et il fallait avouer que la sobriété n'était pas mon moyen de rencontrer des nouveaux gens préféré. Lorsque le jeune homme apporta le deuxième verre, je pris la petite lime qui décorait le gobelet du bout de mes doigts et la fit rouler dans ma main pendant un moment. Puis, tout en jettant un regard au vampire, je l'écrasa entre mes doigts, ravie du petit effet que cela seulement apportait sur le tenancier, et sur les quelques autres curieux qui observaient l'échange de façon intriguée et craintive.

~~~~~~~~~~~~
I'm back, now...

She's mine...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Gabriel Du Barry
Mage respectable
avatar

Masculin Sagittaire Coq
Messages : 104
Date d'inscription : 06/05/2018
Age : 24
Localisation : Quelque part dans la nuit
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Vampire
Age: 25 ans, en apparence (300 ans)
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Sa tête de con \contenu explicite/   Dim 27 Mai 2018 - 18:20





Avec
Lylianne


Sa tête de con



-Et puis-je savoir qui m'aborde ainsi, au milieu ou plutôt à la fin de mon verre?

Ah quelle descente phénoménale. Gabriel sourit. Il ne répondit pas de suite, attendant que le misérable serveur apeuré réserve notre bien aimée reine.
Pendant un moment, il crut que ce dernier allait mourir de peur. Lorsqu’elle écrase avec véhémence la pauvre rondelle de citron qui ornait son verre.
Cela avait eu son petit effet sur toute l’assemblée qui les regardait. Mais notre vampire n’avait pas broncher, certe il préférait ne pas voir sa tête entre les mains de la jeune femme, bien sur ! Mais pour l’instant, c’était le sort réservé à ce pauvre citron.

Gabriel but d’une traite son verre. Comme pour se donner un courage inconnu, trouver au fond de ce dernier.


Pardonnez mon impolitesse.

Après une légère inclinaison de la tête, et un coup d’oeil vers le serveur il continua :

Gabriel Du Barry. Pour vous servir.


Le serveur revient, se tenant le plus loin possible de la reine noire. Et donna un autre verre au vampire.
Il observa un moment son verre et la femme en face de lui. Il avait tellement entendu parler de cette femme, qu’il était comme un gosse devant son idole. Fasciner, apeuré un peu, mais admiratif.


Il n’y as pas de meilleur moyen de libérer la pression que de boire un peu.


Il marqua une pause :


Ou tuer quelqu’un.

Il souriait un moment, buvant une lampée de son verre. Il buvait juste pour le plaisir, il n'avait pas eu de dure journée. Il ne jugeait personne, il serait bien mal placé. On ne venait pas dans un bar pour tuer, il ne s'inquiétait pas pour sa vie. Du moins pas tant que seuls les citrons l’était, eux.

Dure journée aux enfers  ?

Il n’avait jamais été aux enfers, cela ne l’inspirait pas, trop d'ennemis, trop de grands méchants. Trop sombre, trop…. trop tout. Le peu de bribe qu’il en connaissait était par les on dit. Cela parlait souvent de feu, de torture, de trou à gens méchants. Peu s'aventurent à parler des deux dirigeants, mais Gabriel n’en doutait pas, les deux ensemble devait être explosifs.
Il conversait avec elle comme si il l’avait toujours connu, tout en restant respectueux bien évidemment. Il ne s’attendait pas forcément à une réponse très positive de sa part, mais ne sait on jamais…




Codage par Libella sur Graphiorum


~~~~~~~~~~~~
RP en cours : Haby <3 ~ ~  With Lyli ~ ~ Alarick Chou~ ~ Aika & Kuro



Feelings I can't fight You're free to leave me But just don't deceive me and Believe me when I Say I love you ~

Haby Time <3 :
 


I'm the Red Jewel ~:
 


Dernière édition par Gabriel Du Barry le Lun 28 Mai 2018 - 15:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lylianne Manuelle
Mage respectable
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 130
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 20
Localisation : De retour en Enfers
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Démone
Age: 25 ans
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Sa tête de con \contenu explicite/   Dim 27 Mai 2018 - 20:16

Comme pour se donner du courage, le jeune homme cala son verre à son tour, ce qui étira mon sourire encore plus. Il y avait eu des déglutissements silencieux de part et d'autre du bar, tandis que l'homme avait de nouveau commander au tenancier, qui ne semblait plus vouloir m'approcher dutout. Alors il se présenta, et à ce moment, je fis l'association; Oui, c'était bien le jeune homme dont on parlait en Enfers. Sa réputation le précédait et cela me conforta; je n'avais pas de temps à perdre à discutailler avec n'importe qui. Il m'avoua qu'il n'y avait pas de meilleur moyen de relâcher la pression que de boire un verre, et j'acquiesçai silencieusement à sa remarque, tout en prenant une nouvelle gorgée du miens. Je soupirai de contentement lorsque la bouffée de chaleur caractéristique de l'alcool monta enfin à ma tête, puis tournai doucement une nouvelle fois la tête vers mon interlocuteur.

Tout en poursuivant sa lancée, il proposa que de tuer quelqu'un était également une façon satisfaisante de libérer la pression, et je laissai échapper un rire un peu carnassier, lui donnant ainsi raison tandis que pour ma part, je me remémorais mes déboires de l'après midi. Grosse journée? Plutôt, si on considère que la transe de pouvoir avait drainer l'énergie que je tentais de récupérer avec ce gin tonic pas assez fort à mon goût. Il me demanda, alors que je reprenais mon verre dans une longue gorgée, si la journée avait été bien dure en Enfers. J'hochai la tête sans déposer le verre, puis une fois qu'il fut vide, je le fis claquer de nouveau sur le comptoir dans un grand bruit de déglutissions. Enfin, le tournis me gagnait, cette sensation si ravigotante qui me plaisait tant.

Je n'avais absolument aucune raison de cacher le traitement que j'infligeais à mes subalternes, j'en étais même particulièrement fière; fière d'avoir enfin le pouvoir d'imposer ma volonté à qui que ce soit qui entravait mon chemin. Mais je ne tenais pas particulièrement à effrayer le jeune homme que je trouvais déjà fort sympathique, et qui ne me regardait pas avec la même crainte que tous les autres, ce qui faisait tout de même un changement un peu rafraichissant. Alors, pour répondre à sa question, et tout en commandant au jeune tenancier une bouteille d'eau, cette fois, je lui répondis sur un tond léger:


-Pour certaines personnes plus que d'autres, il faut dire!

C'était d'ailleurs peut-être le cas de mon interlocuteur, auquel je commençais à m'intéresser un peu. Il avait certainement réussi à piquer ma curiosité, avec sa tête d'aristocrate peu commune et son histoire de bourin de démons qui avait réussi à parvenir jusqu'à mes oreilles. Alors, j'ouvris ma bouteille d'eau et me tournai un peu sur mon banc afin de lui faire biais. Il y avait longtemps que je n'avais pas eu de conversation où la crainte n'était pas le seul sentiment dominant. Je me demandais bien ce qu'allait croire les personnes autour de nous; que j'étais tout de même facile d'approche ou bien que le jeune homme avait un courage exemplaire? Je préférais la deuxième option, bien entendu. Alors, d'un tond un peu désinvolte; je retournai la question au vampire:

-Et qu'en est-il, dans ce coin peu recommandable de la ville?

~~~~~~~~~~~~
I'm back, now...

She's mine...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Gabriel Du Barry
Mage respectable
avatar

Masculin Sagittaire Coq
Messages : 104
Date d'inscription : 06/05/2018
Age : 24
Localisation : Quelque part dans la nuit
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Vampire
Age: 25 ans, en apparence (300 ans)
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Sa tête de con \contenu explicite/   Lun 28 Mai 2018 - 14:00





Avec
Lylianne


Sa tête de con



Alors qu’il énonça son patronyme, une vague de tension monta dans la pièce. Oui, après toutes ces tueries tout le monde était effrayé.

Après ses remarques  la reine se mit à rire, au moins avait il comme base cette notion morbide qu’est l’humour.
Un rire carnassier, collant à la peau du personnage.
Gabriel fixait son verre, comme captivé. Lorsqu'elle claqua son verre sur le comptoir le vampire reporta son regard mordoré vers elle.
Un deuxième verre, et une sorte de gaieté s'imprégner du visage de la reine.
AH l’alcool, une des meilleures choses dans la vie, non c’est faux. Mais cela apaise tellement l’esprit. Une cure de jouvence.
Alors qu’elle demandait une bouteille d’eau, elle répondit sur un ton beaucoup plus doux.



-Pour certaines personnes plus que d'autres, il faut dire!



Comme toujours, c’est toujours la journée difficile de quelqu’un… surtout dans le monde obscure.

Il repensais aux derniers démons tuer. Peut être avait il juste eu une mauvaise journée eux aussi…
Il sourit à cette pensée. Dire qu’il n'aimait pas tuer serait faux. Mais ce n’était pas son passe temps favoris actuellement.
Il eu une pensée lascive pour Haruka. Il lui avait déjà montré sa jalousie. Mais que pensera t elle en le voyant ainsi discuter “joyeusement” avec la reine elle même ? Comme on dit, qui ne sais rien n’est pas un problème.
Il reporta son regard vers son verre qu’il avait vider d’une traite sans même se rendre compte. Un regard dédaigneux vers la bouteille d’eau qui était dans la main de Lylianne. Il avait besoin de quelque chose de fort.
Il claqua des doigts et demanda un verre de Bloody Mary.
Oui, vous pouvez rire. Un vampire qui boit cela ? Mais cela reste un très bon cocktail, assez sobre, et pas trop épicé pour garder l’esprit clair et affûté. Il connaissait sa façon d’agir lorsqu’il avait trop bu… ça finit généralement… Mal.

Il avait réussi à capter l’attention de la démone, elle se tourna vers lui. Et étonnamment, elle s'intéressa à lui.
Bingo.



-Et qu'en est-il, dans ce coin peu recommandable de la ville?

Un sourire étira les lèvres de Gabriel. Qu’en est il à la surface ? Il n’attendit pas longtemps pour répondre.

Comme aux enfers, chaque jour à son lot de personnes ayant une rude journée…


Il attrapa le verre que le serveur lui apporta et le porta à ses lèvres :

C’est le cas de beaucoup de monde ces temps ci. Je pense qu’il se passe des choses étranges.. mais bon.

Il avait toujours son sourire, il jubilait.

Je sais pas pourquoi, mais on trouve toujours un démon impoli à occir ces derniers temps.

Il jouait avec le feu. Mais il se doutait bien que ce n’était pas pour sa beauté de beau mal qu’elle s'intéressait à lui, clairement pas. Mais avant de faire apparaître la pancarte lumineuse “Kill Me” au dessus de sa tête il continua :

Vous devez connaître ça ma reine, des gens aux imprudentes paroles...

Il s’approcha un peu plus d’elle.

N’est ce pas ?

Il jouait avec les “décorations” de son cocktail, ne quittant pas des yeux la personne en face de lui. Il avait entendu dire qu’un homme affluent avait tenu tête à la jolie brune, il ne serait pas étonné qu’il soit retrouvé sous peau, plus mort que vivant.
Dans le bar ? tout le monde hallucinait. Il se tenait à côté de la reine, lui parlant comme s'ils s’étaient toujours connus, sans crainte. Il passait pour un fou, les quelques démon téméraire murmuraient même cette appréhension de folie. Un léger bruit de fond, comme les moustiques.
Qu’importe, Gabriel a un objectif, il ferait tout pour l’atteindre.






Codage par Libella sur Graphiorum


~~~~~~~~~~~~
RP en cours : Haby <3 ~ ~  With Lyli ~ ~ Alarick Chou~ ~ Aika & Kuro



Feelings I can't fight You're free to leave me But just don't deceive me and Believe me when I Say I love you ~

Haby Time <3 :
 


I'm the Red Jewel ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lylianne Manuelle
Mage respectable
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 130
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 20
Localisation : De retour en Enfers
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Démone
Age: 25 ans
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Sa tête de con \contenu explicite/   Mer 30 Mai 2018 - 5:09

L’homme commençait à prendre confiance, cependant, ce qui n’était peut-être pas très bon pour lui-même. Il m’avoua que plusieurs personnes se trouvaient à passer de mauvaises journées en ces coins sombres, plus qu’à l’accoutumé, puisqu’il semblait se passer quelque chose d’inhabituel. Et, dans une expression jubilatoire, il me dit simplement qu’il était facile ces temps-ci que de trouver quelque démons sur qui défouler sa rage. Ses mots me laissaient perplexe et firent quelque peu changer mon humeur; osait-il réellement me défier, ici, ainsi, devant cette foule de démons pour qui je n’avais qu’à lever un doigt qu’ils seraient tous à mes pieds, à supplier leur mercie? Osait-il réellement me défier, alors que la façon dont je traitais ceux qui osaient se mettre en travers de mon chemin n’était pas inconnue pour personne? Cette témérité n’était pas du tout la bienvenue et une bonne correction s’imposerait s’il dépassait les limites de ma tolérance.

Mais avant que je n’aie eu le temps de lui lancer un regard noir rempli d’entendus et de menaces, il changea de ton en me demandant si je connaissais bien cela, les gens aux imprudentes paroles. Douce ironie pour la personne qui se trouvait en avant de moi et qui s’approchait encore, malgré les regards presque réprobateurs des clients du bar. Néanmoins, j’eu la drôle d’idée de le laisser aller, afin d’attendre de voir jusqu’où son audace le pousserait. J’avais en tête les belles machines des sous-sols de mon cachot, celles que je n’avais pas encore utilisé même après aujourd’hui, mais j’avais également en tête le siège vide du conseiller qui venait de périre sous mes mains habiles. Seul le futur déterminerait le chemin que cette rencontre prendrait, seul le vampire déciderait où se trouverait son destin.

Alors je troquai ces yeux noirs pour un nouveau sourire doucereux que je lui adressai, cette flamme menaçante dansant toujours dans mes yeux. Qu’il ose me regarder directement pouvait déjà presqu’être considéré comme un affront en soit, il ne pouvait pas aller plus loin. Alors je secouai la tête avant d'apostropher le tenancier qui m’apportait déjà mon troisième verre, que je calai également d’un trait. Celui-là, par contre, plutôt que je le faire claquer sur le bois, je pris tout mon temps pour bien le déposer, lentement, tranquillement sur le comptoir, redressant légèrement mes épaules et relevant le menton légèrement, avant de lui adresser dans une voix cassante et un peu froide:


-Ne te méprend pas, jeune homme; ce ne sont pas que les démons qui ont la langue fourbe.

Ce n’était pas de la menace, plutôt un ton hautain qui m’avait gagné, comme si je commençais déjà un peu à perdre intérêt. J’étais curieuse de voir jusqu’où le vampire irait pour gagner ma sympathie; s’il voulait la gagner tout court. Une chose était sûre; il avait bien fait de se rattraper en retrouvant le respect qu’il me devait, puisque j’aurais pu m’énerver bien plus que cela.


~~~~~~~~~~~~
I'm back, now...

She's mine...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Gabriel Du Barry
Mage respectable
avatar

Masculin Sagittaire Coq
Messages : 104
Date d'inscription : 06/05/2018
Age : 24
Localisation : Quelque part dans la nuit
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Vampire
Age: 25 ans, en apparence (300 ans)
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Sa tête de con \contenu explicite/   Jeu 31 Mai 2018 - 2:04





Avec
Lylianne


Sa tête de con




Le vampire sentit comme un frisson glacé l’envahir. Il aimait jouer avec le feu, il adorait ça même. C’était sa marque de fabrique. Son audace était une caractéristique même de son charme.
Et ce frisson fut accompagné par un regard noir, dur et sec de la reine.
Il avait été trop loin ? Allait il mourir maintenant ? Peut être.
Il avait provoqué la reine, certains mouraient ou étaient torturé pour bien moins que cela. La torture, c’était une des choses que n’avait jamais vu, ou expérimenté le vampire. Il avait vu des condamnation à mort, des guillotines par exemples. Malheureusement il avait connus beaucoup de ces condamnés. Mais passons, cela fait parti de ces sombres moments passés, qu’il oubliait en buvant de nombreux cocktails.

Je ne descendit pas le regard, continuant de fixer la reine d’un oeil curieux. Mais le mouvement de tête qui suivit ma déclaration me fit déchanté. Cette fois ci l’eau claire fut remplacé par un nouveau verre, avaler d’un trait et reposer sur le bois à une lenteur extrême, une lenteur qui faisait que chaque centimètre rapprochait un peu plus le couperet du cou du vampire.

New game.

La reine reprit position, de manière beaucoup plus droite, tendue, hautaine.


-Ne te méprend pas, jeune homme; ce ne sont pas que les démons qui ont la langue fourbe.


Un sourire étira le visage de Gabriel. C’était le glas, sonnant pour son imprudence. Il devait rattraper le coup, maintenant, et rapidement.
Il répondit donc du tac au tac.


Je ne voulais pas dire cela, j’ai déjà connus des êtres se disant “ bons” qui avaient la langue acérés d’épines.

Au début de son vampirisme, le vampire se croyait du côté des gentils. Il avait rencontrer des elfes, quelques fées, beaucoup de sorciers. Il voulait montrer qu’il n'avait pas changé, qu’il était toujours ce gentilhomme. Mais il était brisés, et l’attrait de l’obscurité avait fait ce qu’il était devenu.

Au moins, avec les démons, les vampires, les déchus etc…

Il rinça son coktails, le finissant d’une traite.

On sait à quoi s’attendre. Ou presque du moins….

Son ton était très calme, il ne voulait plus agacé son idole, il ne voulais pas manquer ses chances de percer dans le milieu obscur. Mais surtout, il ne voulait pas mourir. Avant, peu importe, il n'avait pas demandé cette vie de vampire. Mais maintenant, il avait une seconde raison de vivre. Alors il décroise les jambes. Il ne recula pas, il avait osé cette proximité il fallait maintenant l'assumer.

Je ne suis pas fou vous savez.

Il avait relevé les yeux, et posé son verre. Seul son sourire était resté. Il n’allait pas faire la tête. L’entrée des enfers lui était inconnue et quasiment impossible sans aide. Et notre lonely Vampire était vraiment ravi de pouvoir juste partager ces verres sans prétentions.


Ou juste ce qu’il faut pour survivre dans ce monde de fou.

Il leva les yeux vers la populace présente. Il était agacé d'être observé comme un animal de foire. Ceux qui le craignait ainsi n’avaient pas assez de cran pour faire la moitié de ce qu’il avait osé en quelques instant.
Il appela un serveur, étonnamment, ce fut un nouveau, le petit qui les avaient servis avant avait disparu. Mort de trouille ? Peut être.

Majesté, si vous me le permettez, je vous offre le prochain verre, quel qu’il soit.

C’était une invitation au pardon. Une invitation pour exprimer sa gratitude de ne pas l’avoir incendié sur place. Il ne voulait pas qu’elle soit ivre, aucun intérêt. Mais il voulait juste ne pas amputé l’activité de la reine qui s’était déplacé dans ce bar, avec un objectif commun à Gabriel au final, respirer.





Codage par Libella sur Graphiorum

[/i]

~~~~~~~~~~~~
RP en cours : Haby <3 ~ ~  With Lyli ~ ~ Alarick Chou~ ~ Aika & Kuro



Feelings I can't fight You're free to leave me But just don't deceive me and Believe me when I Say I love you ~

Haby Time <3 :
 


I'm the Red Jewel ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lylianne Manuelle
Mage respectable
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 130
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 20
Localisation : De retour en Enfers
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Démone
Age: 25 ans
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Sa tête de con \contenu explicite/   Jeu 31 Mai 2018 - 20:40

Le sourire plutôt tendancieux n'avait pas quitté le visage de l'audacieux vampire, bien que celui-ci essayait de reprendre son impolitesse de façon un peu gauche. Il tenta de m'expliquer qu'au moins, avec les créatures du mal, on savait à quoi s'attendre, ce qui était tout de même bien vrai. Puis, il m'affirma qu'il n'était pas fou, ou à tout de moins, juste ce qu'il fallait pour survivre lorsqu'on est un être maléfique. Un sourire carnassier étira mes lèvres à ce moment-là. J'étais moi-même bien plus folle que ce qu'il fallait pour survivre en ce bas-monde, et c'était sans doute pourquoi je me retrouvais au sommet, même si en sois, je n'avais pas plus de puissance qu'un autre. Beaucoup moins que Red, en fait. C'était juste énormément de prétention, de folie et de décadence. Peut-être aussi un peu de chance. Mais juste ce qu'il faut de démence.

Une pensée soudaine attrapa mon esprit. Il était vrai que j'étais folle, mais à quel point, jamais personne n'en avait fait l'expérience encore. Ou à tout de moins, ceux qui en avaient fait l'expérience n'étaient bien plus là pour en témoigner. Peut-être était-il temps que je fasse courir une rumeur sur l'ampleur de la folie que je pouvais déployer, et peut-être ce vampire était il la bonne personne pour en être témoin. Alors, celui-ci demanda au tenancier de revenir, mais bien que ce n'était plus le même qu'au début, celui-ci semblait déjà dans le même état que le précédant. Peut-être l'autre avait-il été renvoyé chez lui à force de trembler, probablement que l'autre ne tarderait pas à aller le rejoindre. Mais malgré tout, le jeune vampire m'offrit un verre que j'acceptai dans un sourire. Je m'étais décidée à ne pas tenir longtemps rigueur de sa petite fuite de comportement puisque je voudrais très probablement en faire mon allié.


-Avec joie, mais ce sera le dernier. Un blood sucker pour moi.

J'avais toujours bien aimé le nom de ce cocktail, même si le goût était infâme. Celui-ci servirait bien à mettre le vampire dans l'ambiance de ce que je réservais pour lui. J'avais l'intention de lui montrer mes cachots, mais pour une première fois, j'avais l'intention de l'y amener comme observateur, peut-être même participant s'il se déridait un peu, et non comme victime. La seule autre personne qui n'y était jamais rentré sans en mourir était Red. Et je ne considérais pas les ghoules comme des personnes à part entière, simple peuple de racaille esclave et bons à rien. Le serveur apporta les breuvages en quelques instants, ce qui me ravit. Je n'avais pas l'intention de perdre mon temps bien plus ici. Alors, je retirai les décorations inutiles de cette chose avant de l'avaler d'un coup, dans un regard entendu au démon, puis je me levai du tabouret.

Autour de moi, les quelques conversations qui avaient repris s'était éteintes d'un coup. Dans le bar, il régnait une ambiance lourde d'anticipation, tous les regards fixés sur moi et le vampire, attendant impatiemment que je prononce ma sentence. Ce à quoi ces viles créatures ne s'attendaient sans doute pas, cependant, c'est que je me montre ouverte et encline envers le jeune homme qui était sans doute sur le point de vivre l'une des expériences les plus traumatisantes de sa vie. Alors, je tendis le bras et ouvrit un portail vers les Enfers afin que seulement deux puissent y accéder et, d'un tond entendu, je dis au vampire:


-Et si je te montrais l'étendue de ma propre folie?

Et alors je rentrai à la maison sans un regard en arrière, savourant déjà la deuxième jubilation que je m'offrais aujourd'hui. J'étais curieuse de voir jusqu'à quel point le vampire allait participer à ce massacre, et comment il pourrait supporter la vue d'être qui souffres. S'il était capable d'en prendre, il allait monter dans mon estime je croyais bien.

~~~~~~~~~~~~
I'm back, now...

She's mine...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Gabriel Du Barry
Mage respectable
avatar

Masculin Sagittaire Coq
Messages : 104
Date d'inscription : 06/05/2018
Age : 24
Localisation : Quelque part dans la nuit
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Vampire
Age: 25 ans, en apparence (300 ans)
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Sa tête de con \contenu explicite/   Ven 1 Juin 2018 - 0:40





Avec
Lylianne


Sa tête de con





-Avec joie, mais ce sera le dernier. Un blood sucker pour moi.

Le vampire hocha la tête. Au moins acceptait elle la galanterie de l’aristocrate aux dents longues.
Il sirota son verre tandis que le tenancier apportait le verre à la dame. Il n’était pas au goût du vampire, certe le nom était fabuleusement ironique mais il ne perdrait pas son palais pour autant, mais il avait lancé l’invitation.
Il ne savait pas ce qui se tramait, mais quelque chose avait changer dans le regard de Lylianne. Quelque chose de… mortel.  Comme pour effacer les sombres idées qu’il lui venait à l’esprit de sa mort imminente il se conforta en regardant les autres personnes du bar.
La plupart les regardaient en coin, comme en train d’attendre quelque chose. Certains déjà ivres morts étaient écroulés sur les tables, et d’autres les fixaient ouvertement.
“ Vraiment, serions nous des bêtes de foires?”

Il tenait le verre du sirupeux breuvage dans sa main, et de manière beaucoup moins rapide que la reine, il le bu d’un trait.

Gabriel fut surpris de la voir se lever. Pourquoi ? partait elle déjà ? L’entrevue était elle finie ? Il en était presque déçu.
Ou alors allais t elle le tuer ? Pendant un instant il était totalement figé sur son tabouret.

Tous les regards étaient braqués sur eux, et le brouhaha habituel avait laisser un silence où même les insectes n’osaient voler. Un silence glacial.
Il la suivait du regard, n’osant décrocher son attention de son interlocutrice. Et ce qu’elle fit l'émerveille.

Un portail pour les enfers.
Oui, seulement ça. Mais SURTOUT ca.

-Et si je te montrais l'étendue de ma propre folie?

Il dut réfléchir à deux fois, avait il bien entendu ? Une invitation aux enfers? Avec la reine. Cet endroit le plus sombre de Moonlight.

Je vous suis Majesté
.

Il se redressa doucement, lançant son dû au tenancier.
Gabriel se doutait qu’il ne devrait pas faire cela. Mais il fonçait tête baissée. La jeune femme était déjà parti qu’il lança un regard ravi vers les autres gens du bar.
D’une révérence il leur faisait un pied de nez et il traversa le portail.



La première chose qui lui arriva dessus était l’odeur.
Celle de la mort, la sombre et putride mort que subissait de nombreuses personnes en enfers.
A peine ses deux pieds touchaient le sol des enfers que le portails disparaissait. Maintenant, le vampire était livré aux peuples les plus démoniaques et vils.

Il avait  une vue sur le dos de la reine, qui revenue dans son royaume semblait bien plus détendue. Que lui réservait elle ?
C’était un honneur de rentrer aux enfers, et un privilège de pouvoir en ressortir, vivant, ou non.

Gabriel ne pouvait le cacher, une légère excitation l’avait envahi. Il avait tellement entendu parler de cet endroit, des activités si malfaisantes de ce lieu… il se sentait comme un enfant au parc d’attraction. Prêt à suivre partout la personne lui ayant ouvert les portes.

Merci de l’invitation, c'est un honneur...

Il jeta un oeil autour de lui, il faisait obscure mais ce n’était pas cela qui allait arrêter la vision de notre  rouquin. Il discernait cet aspect “cachot” très particulière, qu’il n’avais pas vu depuis une éternité.

J'aime beaucoup l'ambiance. C'est cosy.  

L'humour est une arme lorsque l'esprit est affûté.  Il avait hâte de voir ce que Lylianne lui réservait. Quoi que ce soit.





Codage par Libella sur Graphiorum


~~~~~~~~~~~~
RP en cours : Haby <3 ~ ~  With Lyli ~ ~ Alarick Chou~ ~ Aika & Kuro



Feelings I can't fight You're free to leave me But just don't deceive me and Believe me when I Say I love you ~

Haby Time <3 :
 


I'm the Red Jewel ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lylianne Manuelle
Mage respectable
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 130
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 20
Localisation : De retour en Enfers
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Démone
Age: 25 ans
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Sa tête de con \contenu explicite/   Sam 2 Juin 2018 - 0:47

Le jeune homme traversa le portail à ma suite, après quelques instants de ce qui me sembla être de l'hésitation. Ça commençait mal. Si le démon hésitait déjà, c'est qu'il hésiterait sans doute plus tard, peut-être même devant le corps, et ça, je ne pouvais le tolérer. Les objets de ma folie devaient être traités avec le plus grand soin qu'ils méritaient, et ce n'était pas de cette manière que j'allais atteindre le comble de la satisfaction. Je décidai tout de même de lui laisser une chance de m'impressionner (même si les risques d'une telle prouesse étaient bien faibles) et je poursuivi mon chemin vers les cachots de ma démarche puissante, rapide et sec. Les dédales de couloirs dans lesquels nous avions débouchés semblaient interminables mais nous en vînmes tout de même à bout, après de longues minutes. Un sourire me vint lorsque j'arrachai des mains de la ghoule de service les clés de mon aile des cachots, sachant exactement qui je venais chercher.

Sans ralentir la cadence, je parcourrai les étroits corridors de cellules desquelles on pouvait entendre de lourdes plaintes déchirantes. L’odeur était abominable ici plus qu’ailleurs; un infect mélange de putréfaction, de mort et de merde. Au fur et à mesure que nous avancions dans les cellules, les plaintes devenaient de plus en plus fortes, comme si ces ordures avaient compris que nous y étions. Je plissai le nez de dédain, jetant mes longs brûlés derrière moi sans accorder le moindre regard aux prisonniers. Nous arrivions bientôt aux larges grilles qui délimitaient l’entrée de l’aile des cachots m’étant réservé, et un frisson de plaisir me parcourait l’échine. Plus que quelques cellules encores et nous allions finalement tomber sur la personne que je cherchais.

Danael de la Croisée avait été l’un de mes conseillers pendant un bon moment. Il avait trouvé sa fin, plus tôt cet après-midi, après m’avoir défié. Cependant, cet homme avait été un être excessivement glauque, particulièrement intense dans à peu près tout ce qu’il entreprenait. Du genre à s’épuiser au travail et s’abrutir sur des substances comme on en trouvait souvent dans la ruelle de l’ombre, là où il avait sa petite réputation, il fallait le lui concéder. Tout de même, cet être n’avait jamais été réellement sain d’esprit, et il vint un temps où, pour essayer d’être plus efficaces dans ses projets et dans les magouilles qu’il décidait d’entreprendre, il avait tenter de se dédoubler physiquement. À l’époque, je n’avais pas été contre le projet, trouvant cette attitude particulièrement comique. Alors il avait mis son plan à exécution. Malheureusement pour lui, le corps qui était sorti de cet étrange rituel était fou à lier. Il avait pris tout les mauvais plis de sa copie originale, de son acharnement maladif au travail à sa manie de s’échapper sur des substances illicites par la suite. Et il était devenu bien vite hors de contrôle. La couronne avait donc dû prendre des moyens radicaux et enfermer cette expérience manquée, et je m’en étais personnellement occupée, ayant moi-même supporter le projet du démon.

S’il avait été enfermé et non tué sur le champ, c’était peut-être bien plus par valeur sentimentale qu’autre chose. Ou encore pour faire chanter l’autre, lorsque j’en avais besoin. Cependant, maintenant que l’original avait trouvé une fin abrupte à sa misérable vie, cette infâme copie ne servait plus à rien. J’avais donc décidé d’en faire notre apéritif, à moi et au vampire qui m’avait suivi dans ces cachots abominables. C’est ainsi que j’arrivai devant sa cellule et, dans un grand sourire dévoilant mes dents particulièrement blanches et alignées, ouvrit la porte pour aller lui enfiler une paire de menottes de fer. Évidemment, nous serions bien mal s’il tentait de s’échapper, je ne voulais pas devoir froisser ma robe à essayer de le rattrapper dans les corridors du château.

Et alors, j’entrainai mon prisonnier hors de la cellule, puis hors de mon aile, retournant dans le corridor principal qui s’enfonçait encore bien profondément. J’avais dû ralentir le pas un peu afin de m’assurer que le prisonnier ne tombe pas, alors nous avions mis un peu plus de temps à atteindre le trou à elfe, puis les escaliers se situant juste à leurs côtés. Sachant que l’homme ne pourrait pas s’enfuir une fois rendu en bas des marches, je le poussai sans ménagement en bas, afin de pouvoir descendre à sa suite tout à mon aise, presqu’en galopant. Franchement, lorsque j’étais sur le point de commettre ces atrocités, plus rien ne me dérangeaient. Je ne faisais que profiter du moment, me régalant déjà de ce qui allait suivre avec excitation. Une fois en bas des marches, je tirai notre prisonnier dans un coin de la pièce et, d’un claquement de doigts, allumait les torches qui éclairaient faiblement la pièce.

J’avais toujours eu des goûts de grandeur. Ces pourquoi cette pièce, je l’avais conçu à mon image. C’était une pièce ayant presque la même taille qu’une grande salle de bal, mais avec un plafond un peu plus bas, et les murs faits de pierre et de terre, comme tous les décors des enfers. Il s’y alignaient toutes sortes de machines toutes plus glauques les unes que les autres; des chaises électriques, des tables d'écartèlement, des roues de toutes sortes, des échafaudages et j’en passaient; tout, en matière de torture, s’y trouvait. J’avais même, sur le côté de la pièce, mon propre élevage de rats que je gardais délibérément affamés, pour le genre de tortures impliquant ces adorables petites bestioles. Il y avait également de grandes étagères sur les côtés de la pièce où je rangeais les plus petits instruments comme des fouets, des écrases-tête et des poires du papes (une sorte de petit instrument qui s’ouvrait sur lui-même à l’aide d’une manivelle et qui faisait exploser les entrailles ou la cervelle de ceux le subissant. À mon grand bonheur, la ghoule avait bien fait le ménage de l’entre comme je le lui avais demandé.

Le regard dans les yeux de l’homme était le même que celui dans les yeux de sa copie originale; un regard d’effrois, de terreur. Il était prêt à subir les supplices de la Reine, c’était définitif. Cependant, est-ce que le vampire qui m’accompagnait était réellement prêt à être témoins de ce genre de choses? Je n’en étais pas bien sûre, et c’est pourquoi, afin de m’assurer de sa bonne foi et volontée, je me tournai vers lui, un sourire mielleux au visage. Je me rapprochai de lui doucement, caressant son bras sur le passage et, tout en me penchant sur son oreille, je lui murmurai dans une voix suave:


-Alors, Gabriel, avec quoi penses-tu qu’il faudrait prendre soins de notre invité?


~~~~~~~~~~~~
I'm back, now...

She's mine...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Gabriel Du Barry
Mage respectable
avatar

Masculin Sagittaire Coq
Messages : 104
Date d'inscription : 06/05/2018
Age : 24
Localisation : Quelque part dans la nuit
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Vampire
Age: 25 ans, en apparence (300 ans)
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Sa tête de con \contenu explicite/   Sam 2 Juin 2018 - 16:31





Avec
Lylianne


Sa tête de con



De premier abord, les enfers n’était pas un endroit très… joyeux. Sombre, malodorant… Putride.

Gabriel n’avais pas le temps d’observer, la reine ne l’attendait pas et il se doutait bien que si il ratait un virage, il serait perdu à tout jamais dans les dédales des couloirs.
La longueur des tunnels était faramineuse, et le pas de la démone rapide et déterminé. Que mijotait elle.
On arriva dans une salle remplie de goules. Des êtres étranges que le vampire n’avait jamais vu, il était un peu mal à l’aise, mais rassuré de voir que l’on ne restait pas ici. Les clés dans la main de la reine tintabulaient clairement.
Gabriel avait vu le sourire aux lèvres de la reine, et un frisson lui parcourut l’échine. Autour d’eux, des portes, plus ou moins silencieuse, et plus ils s'enfonçaient dans les dédales plus la morbidité des cris et plaintes envahissait l’air.

Une légère nostalgie a envahit notre vampire. Il avait déjà vécu des scènes remplis d’hommes et femmes en douleur. La révolution avait eu son lot de cadavre. Mais une telle concentration en un lieu fermés comme les cachots des enfers rendait le tout pestilentiel.

Il fut plus impressionné lorsque des grilles se dessinent au loin, et dans son cerveau un tilt.
Il avait entendu parler de ces tendances particulière qu’avait la reine des enfers, son amour pour la ...torture.

Une lueur meurtrière traversa le regard doré du vampire. Une fascination extrême. Il n’aurait jamais pensé se retrouver là, et encore moins assister à ce genre de chose.

Lorsqu’elle s’arreta devant une grande cellule, il s’écarta pour entrapercevoir la victime du jour.
Un être assez intéressant, humain sans l'être. Qu’était ce donc ? La seule certitude de Gabriel en ce moment même était qu’il allait passer un mauvais quart d’heure.

La reine l’attacha à l’aide de menottes de fer, et le traîna derrière elle. Le rouquin se posta derrière les deux, et suivait tranquillement.
Quel convoi des plus étranges, la reine des démons et enfers, une sorte de créature purulente, et un vampire.
C’est ainsi que Gabriel se fit la réflexion qu’ils n'avaient croiser personne. Autre que quelques goules désolées et faisaient leur travail.
Quelques secondes d'inattention eut suffit à séparer notre vampire du reste.

Un peu plus loin, le prisonnier dévale un escalier en colimaçon de pierre, poussé brutalement par la brune. Cet acte fit sourire le vampire, un sourire méchant et cruel. Il avait déjà traiter des gens comme ca, la vermine.

Prenant la suite de Lylianne, il descendit les marches lentement, savourant chaque instant qu’il passait ici.
Il posa son pied sur la dernière marche, et comme par enchantement, les torches s'allumèrent.
La mâchoire de Gabriel se décrocha littéralement.
Jamais, au grand jamais, il n’avait vu autant de machines de tortures dans la même pièce.
Depuis plusieurs siècles, ils en avaient vu des machines de ce genre, des plus ou moins violentes, plus ou moins sanglantes.
Il parcourut la pièce du regard, comme noyé par tant d’informations.

Ouah….

Il aurait fallu plus d’une année pour tout voir. Tout était étincelant, comme briqué de la veille. Surement la pièce la mieux entretenue, surement la seule pièce entretenue d’ailleurs.
Il s’approcha de Lylianne, bien sur pas trop prêt. Cette dernière avait fait de même, comme pour vérifier qu’il était toujours là, présent parmi eux.
Elle passa sa main sur son bras, ce qui lui donna un frisson de nouveau, tout comme le murmure :

Alors, Gabriel, avec quoi penses-tu qu’il faudrait prendre soins de notre invité?

Un sourire carnassier étira les lèvres du vampire. Quel honneur, quel fulgurant honneur.
Il toisa l’homme qui allait souffrir. Il n'avait jamais torturé de personne. Il était plutôt pour tuer de manière nette, précise, et rapide.
Mais le regard d’effroi qu’il avait lui donna l’idée.

Et bien…


Il amena son doigt sous son menton, prenant une pose pensive. Mais il avait déjà vu ce qui m'intéressais le plus dans la pièce.
Gabriel était vieux jeu, il n’aimait pas les armes dépourvus de lames. Il éprouvait de grande satisfaction à jouer avec son épée sur ses victimes.


Je n’ai jamais utilisé ce genre d’outils. Je ne sais pas si mon choix sera judicieux.


Il s’approcha d’une machine qu’il avait déjà aperçue. Celle permettant l'écartèlement long, et douloureux de la personne accrochée.
Une longue planche, avec des menottes pour pieds et main, et des leviers pour chaque membres.

Si on veut faire durer le plaisir, et alterner entre différentes. Pourquoi ne pas commencer par cela ?

Étonnamment, aucune peur, aucune angoisse n'envahissent les expressions ou paroles du vampire. Il était calme. Pour l’instant, ce n’était pas lui qui était enchaîné. Pour l’instant, il n’éprouvait rien de plus qu’une excitation morbide, est ce que cela allait durer ?.





Codage par Libella sur Graphiorum


~~~~~~~~~~~~
RP en cours : Haby <3 ~ ~  With Lyli ~ ~ Alarick Chou~ ~ Aika & Kuro



Feelings I can't fight You're free to leave me But just don't deceive me and Believe me when I Say I love you ~

Haby Time <3 :
 


I'm the Red Jewel ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lylianne Manuelle
Mage respectable
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 130
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 20
Localisation : De retour en Enfers
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Démone
Age: 25 ans
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Sa tête de con \contenu explicite/   Dim 3 Juin 2018 - 17:37

Le vampire restait de marbre devant ma proposition, comme s'il n'était pas effrayé le moindre du monde. Cela me plaisait beaucoup. Il toisa les machines pendant un instant, m'indiquant qu'il n'avait jamais commis de tels supplices, mais se dirigea tout de même vers l'une de mes machines préférées, la même dont je m'étais servie la journée même. Mon regard se porta sur l'homme fou devant moi qui affichait un regard horrifié, désemparé, terrifié, et je lui souris doucement. Je m'approchai donc de lui et tirai sur les liens qui le gardait prisonnier. Le pauvre était tellement perdu dans ses propres sentiments de peur qu'il n'arrivait même plus à se débattre, et il me fut donc facile de l'amener sur la planche et de lui passer les poignets aux menottes. Je souris donc à l'homme qui avait la manivelle en main et lui indiqua qu'il pouvait débuter.

~~~~~~~~~~~~
I'm back, now...

She's mine...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Gabriel Du Barry
Mage respectable
avatar

Masculin Sagittaire Coq
Messages : 104
Date d'inscription : 06/05/2018
Age : 24
Localisation : Quelque part dans la nuit
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Vampire
Age: 25 ans, en apparence (300 ans)
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Sa tête de con \contenu explicite/   Dim 3 Juin 2018 - 19:07





Avec
Lylianne


Sa tête de con



Le vampire fut presque heureux de voir que son choix fut “approuvé” par la reine. Il la fixa accrocher le pauvre homme sur la table avec… habileté ? Elle faisait sûrement cela chaque jour que Dieu fait. Elle avait l’habitude et la méthode. La “victime” ne réagissais pas plus que cela, aucun bruit ne sortait de sa pathétique bouche.
La main du vampire était posé nonchalamment sur un des leviers, attendant de voir Lylianne commencer son chef d’oeuvre.
Mais étonnamment, la reine invita Gabriel à commencer, et son égo de fou furieux explosa.

Vraiment ? Trop d’honneur.


Il actionna la manivelle sans attendre. Il ne s'arrêta pas à quelques centimètres, le méchanisme roulait dans un bruit sinistre et le vampire s'arrêta lorsque l’os du bras craqua de manière sinistre. Arrachant un cri guttural et plaintif du torturé.
Gabriel avait un léger sourire, il enleva la main du levier. Observant le bras droit distendu du pauvre homme. Il n'avait aucune trace si ce n’est une énorme ecchymose au niveau du coude, preuve de sa future rupture.
Une jubilation totale emparait notre vampire. Accompagné la reine des enfers dans son passe temps favoris ? Plus qu’un honneur il s’en rappellera toute sa vie. Mais tiendra t il moralement jusqu’au bout ? Advienne que pourra.
Il remonta son regard mordoré vers la reine :

A vous majesté. Chacun son tour.




Codage par Libella sur Graphiorum





~~~~~~~~~~~~
RP en cours : Haby <3 ~ ~  With Lyli ~ ~ Alarick Chou~ ~ Aika & Kuro



Feelings I can't fight You're free to leave me But just don't deceive me and Believe me when I Say I love you ~

Haby Time <3 :
 


I'm the Red Jewel ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lylianne Manuelle
Mage respectable
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 130
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 20
Localisation : De retour en Enfers
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Démone
Age: 25 ans
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Sa tête de con \contenu explicite/   Dim 3 Juin 2018 - 20:49

Le vampire m'indiqua son honneur d'être laissé allé le premier sur le corps du malheureux tout en actionnant la manivelle. La machine écarta l'homme une première fois, lui créant une ecchymose bleue sur le corps. Cette douleur lui arracha un cri de lamentation et m'arracha à moi un soupire de jubilation. J'avais peur de me montrer trop pressée puisqu'une fois que je goûtais à cette excitation, je me laissais complètement envahir par cette transe qui me faisait perdre l'esprit. Cette fois, cependant, je voulais préserver mes moyens pour juger de la valeur de l'homme à mes côtés. Alors, lorsqu'il m'indiqua la manivelle pour que je l'actionne à mon tour, je lui répondis tout simplement:

-Attends, j'ai une meilleure idée...

J'allais ainsi sur le côté de la pièce chercher un petit instrument ressemblant à un crochet, puis, sans ménagement, embarquai debout sur la table de torture. Je pris ma dague et fis un petit trou sur ventre de l'homme, au niveau de ses intestins. Puis, j'en sortis un petit bout que j'attachai au crochet. Je reliai donc la corde à la poulie qui écartelait déjà l'homme, puis je redescendis, satisfaite de mon travail. Ce genre de torture était infâmement douloureuse, mais au combien efficace. Aucune chance de survie. Alors je m'approchai de nouveau de la manivelle et à mon tour lui donnai un petit tour, histoire de voir se bout de chaire commencer à s'élever et son bras déjà entamer céder.

~~~~~~~~~~~~
I'm back, now...

She's mine...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Gabriel Du Barry
Mage respectable
avatar

Masculin Sagittaire Coq
Messages : 104
Date d'inscription : 06/05/2018
Age : 24
Localisation : Quelque part dans la nuit
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Vampire
Age: 25 ans, en apparence (300 ans)
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Sa tête de con \contenu explicite/   Dim 3 Juin 2018 - 22:27






Avec
Lylianne


Sa tête de con



-Attends, j'ai une meilleure idée…

Cette phrase résonnait dans l’esprit du vampire. Qu’allait elle réservée à ce pauvre homme ? Qu’avait il fait de si odieux ?
Ce questionnement s’enfuya aussi vite qu’il était venu lorsqu’il vit approcher la reine avec un crochet.
Il l’observait faire, comme il avait observé son maître joaillier à l’époque de sa vraie jeunesse, avec minutie et attention.
Lorsqu’il la vit se pencher sur l’homme pour lui ouvrir le ventre à la dague il sentit comme la chaleur augmenter d’un cran. La vue du sang le mettait en émoi. Normal pour un vampire.
La reine s'accrocha à l’intestin ainsi découvert de la victime. Ce dernier était fichu, mort pour de vrai. Et la vue de l'intestin eu l’effet de faire sourire le vampire.
Pensait elle vraiment le dégouter avec cela ? Alors elle serait déçue car il en avait vu des atrocités.
Elle actionne la manivelle devant Gabriel, et le crack sourd qui se produisit eu pour effet, en plus de finir de détruire le bras, de tirer l’intestin en dehors du corps du macchabée.
Les yeux de ce dernier se révulsent, il avait devant lui ses propres entrailles tiraillées, en plus d’une douleur physique s’ajoutait une douleur mentale atroce que le vampire ne souhaitait qu'à ses pires ennemis.

Intéressant. Jouissif. Morbide.

Il avait énoncé comme cela les 3 adjectifs qui lui étaient venus à l’esprit. Et il restait 3 autres membres et de nombreux mètres de viscères.
Sans perdre de temps le vampire fit le tour de la table et actionna la seconde manivelle. Arrachant un nouveau hurlement au torturé.. Un sourire carnassier au visage.


Codage par Libella sur Graphiorum




~~~~~~~~~~~~
RP en cours : Haby <3 ~ ~  With Lyli ~ ~ Alarick Chou~ ~ Aika & Kuro



Feelings I can't fight You're free to leave me But just don't deceive me and Believe me when I Say I love you ~

Haby Time <3 :
 


I'm the Red Jewel ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lylianne Manuelle
Mage respectable
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 130
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 20
Localisation : De retour en Enfers
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Démone
Age: 25 ans
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Sa tête de con \contenu explicite/   Dim 3 Juin 2018 - 22:42

Le jeune vampire en voulait plus, ce qui m'enchanta. Il regarda les entrailles de cet homme sortir de son corps, qualifiant cette scènes de trois caractéristiques qui m'allaient également parfaitement bien pour décrire la situation. Ce qui me surprit, cependant, c'est qu'il vienne à une deuxième manivelle et l'actionne à son tour, étirant le deuxième bras du détenu et me donnant de l'inspiration pour une autre forme de torture particulière. Alors, je fis au jeune vampire un grand sourire avant de lui dire:

-Attend-moi de nouveau.

Allant toujours sur le côté de la pièce dans mes bacs de rangement, cette fois je sortis une espèce de poire suivie d'une corde. Celle-ci, à capacité maximale, pouvait étirer la bouche de mes suppliés tellement grand qu'elle leur explosait la cervelle. Alors, je retournai à la table, monta sur celle-ci une nouvelle fois et l'installa sur le jeune homme, la corde sur la deuxième poulie. Elle s'ouvrirait au même rythme que le vampire étirerait le bras du détenu. Sans débarquer de la table, je dis au vampire:

-Essaie celle-là encore une fois un peu, pour voir?

~~~~~~~~~~~~
I'm back, now...

She's mine...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Gabriel Du Barry
Mage respectable
avatar

Masculin Sagittaire Coq
Messages : 104
Date d'inscription : 06/05/2018
Age : 24
Localisation : Quelque part dans la nuit
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Vampire
Age: 25 ans, en apparence (300 ans)
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Sa tête de con \contenu explicite/   Lun 4 Juin 2018 - 8:46





Avec
Lylianne


Sa tête de con



-Attend-moi de nouveau.

Gabriel n’était pas au bout de ses peines. Il la suivait du regard, évitant bien sur de regarder le pauvre… homme?

Pendant le laps de temps où elle parti en quête d’un nouveau jouet mortuaire, le vampire laissa son esprit vagabonder. Une odeur de sang avait envahi l’espace. L’enfer était un sacré mélange, mais cette pièce, immaculée il y a peu, n’avait pas cette odeur qu’il avait identifié à leur arrivé. Juste celle du sang. Il se sentait comme un vulgaire prédateur, un lion, ou un requin, attiré par cette satanée odeur de sang. Un instant il se trouva pathétique, et le moment d'après il se rappela qu’il ne pouvait juste rien faire contre son instinct vampirique.

Elle revint avec une machine de torture  bien sophistiquée, à la vue de l’objet il ne savait pas trop quoi en dire, une sorte d’énorme outil en étain, sous forme de poire avec une corde.
La reine s’installa de nouveau sur la table pour affublé notre ami le torturé de ce nouvel outil, d’ou l’utilité éclata au visage du vampire.


Essaie celle-là encore une fois un peu, pour voir?

Gabriel regarda la reine des enfers un instant, comme impressionné devant tant de cran. Normal, pour une reine.
Et alors qu’il tira le levier devant lui, cette fois le ventre de notre supplique ne fut pas éviscérer mais à la même vitesse, sa bouche fut obligée de s’ouvrir. L'empêchant de hurler, tout en laissant un cri de douleur encore plus infâme que les précédents, il s'arrêta lorsque toutes les dents avaient éclaté, laissant un filet de sang écarlate dégouliner depuis ce qui était plus tôt sa bouche.


Moins pratique pour faire parler quelqu’un. Je suppose qu’il n’avais de toute façon rien à dire ?

Sur cette phrase il tira une dernière fois la manivelle. Juste d’un cran. Et la mâchoire craqua de manière très sinistre.

Non parce que la il ne peut plus rien dire. Désolé.  

Il esquissa un léger rictus malsain. Il s’y prenait à ce petit jeu. Certes, pas à 100% car il restait quelqu’un de propre sur lui, mais il appréciait ce moment presque, intime, avec la reine des enfers.


Codage par Libella sur Graphiorum


~~~~~~~~~~~~
RP en cours : Haby <3 ~ ~  With Lyli ~ ~ Alarick Chou~ ~ Aika & Kuro



Feelings I can't fight You're free to leave me But just don't deceive me and Believe me when I Say I love you ~

Haby Time <3 :
 


I'm the Red Jewel ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lylianne Manuelle
Mage respectable
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 130
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 20
Localisation : De retour en Enfers
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Démone
Age: 25 ans
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Sa tête de con \contenu explicite/   Lun 4 Juin 2018 - 10:36

Au craquement sinistre qui s'échappa de la bouche du malheureux détenu, je me rendis compte du traitement de faveur qu'on lui faisait; lui laisser la vie sauve plus longtemps qu'à l'accoutumé. Le vampire se désola, dans un sourir vicieux, que l'homme ne pourrait désormais plus rien dire, et je souris doucement. Il n'avait de toute façon jamais rien eu à dire d'intéressant, ni lui, ni sa copie originale. Toujours debout sur la table de torture, je regardais le misérable à mes pieds, la bouche complètement écartelé et le deuxième bras ayant prit la même teinte que le premier. Je sautai alors en bas de la table. J'aurais encore eu à aller chercher mille et un objet macabre afin de traiter cet invité avec tous les honneurs, mais celui-ci était presqu'au bout de sa peine. Parfois je regrettais presque de ne pas être capable de soigner mes victimes pour recommencer à nouveau, mais, tout en portant la main à mon cou, je me dis que cela arriverait sans doute un jour. Tant d'opportunités avais-je devant moi...

Alors je me rapprochais de la première manivelle et donnais un nouveau coup. Le bras de l'homme finit par céder et ses entrailles sortirent encore, la pauvre victime était sur le point de la crise cardiaque. Mais je ne voulais pas l'achever. Non, je voulais voir si Gabriel allait aller au bout de tout ça, s'il allait avoir l'esprit assez fou pour assumer sa position. Alors, je saurais qu'il était assez fort pour et prêt à n'importe quoi. Malheureusement, par contre, cette petite démonstration de folie n'avait pas réussi à me rassasier complètement et j'étais bien consciente qu'il faudrait une autre victime pour arriver à me contenter. Néanmoins, j'adressais à Gabriel, qui était de l'autre côté de la table:


-À toi l'honneur d'éclater sa sale tête. Mais t'inquiète pas, on n'aura pas fini pour aujourd'hui.

~~~~~~~~~~~~
I'm back, now...

She's mine...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Gabriel Du Barry
Mage respectable
avatar

Masculin Sagittaire Coq
Messages : 104
Date d'inscription : 06/05/2018
Age : 24
Localisation : Quelque part dans la nuit
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Vampire
Age: 25 ans, en apparence (300 ans)
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Sa tête de con \contenu explicite/   Lun 4 Juin 2018 - 11:52





Avec
Lylianne


Sa tête de con


Gabriel eu un rictus de douleur lorsqu’il vit la reine finir par arracher le bras du pauvre pauvre. Ses entrailles sortant avec éclaboussures.
Il se regarda, ses vêtements étaient tachés. Tant pis, ce n’était pas finis et son allure l’importait peu.
Tout ce sang, cette douleur, ce macabre. On était passé au stade au dessus et le vampire ne contrôlait plus tant les choses qu’il ne l’aurait espérer. Ce n’était pas un mal être, mais juste un aspect dérangeant. Il aimait savoir un tant soi peu ce qu'avait fait de mal les personnes qui passaient l’arme à gauche par sa main. Mais tant pis, une autre fois.


-À toi l'honneur d'éclater sa sale tête. Mais t'inquiète pas, on n'aura pas fini pour aujourd'hui.

Le vampire haussa les sourcils, que lui réservait cette déclaration ? Mais soat. De toute façon il ne pouvait sortir de ce trou sans le consentement de la femme en face de lui.
Il ne détourna pas le regard de cette machiavélique démone et fit avancer vers lui l’arme, ou du moins l’outil de son choix pour tuer l’homme qui, était près de la mort.

Notre vampire est très nostalgique, et en parlant de torture, il avait décidé de rester, pour l'achèvement, dans le classique de son époque. De plus, il avait vu dans l’arsenal ce qu’il cherchait.

Une guillotine, elle s’était déplacé dans un bruit de raclement, il n’arrivait jamais à comprendre comment son pouvoir pouvait permettre ce genre de mouvement, c’était tout à fait remarquable. Elle n’était pas grande, mais le vampire passa son doigt sur la lame, acérée. Parfait.

Vengeance personnelle, il avait fait en sorte que cette dernière sois non loin.
Gabriel attrapa les clés de la mains de Lylianne et détacha le bougre pour le trainer jusqu'à l’outil de mort. Son intestin continuait de dérouler, étalant une trace de sang entre les deux machines.
Quelque chose se brisa dans l’esprit du vampire. Il voyait ses scènes dans ses pires cauchemars. Toute sa famille, ses amis, tous y étaient passer. Et aujourd’hui c’était lui le bourreau.

Lorsque la lame s'abattit sur le maintenant défunt. Le bruit qu’elle fit grisa le vampire. Et il resta silencieux un instant. Court, mais un instant quand même.
Il était maintenant recouvert de sang, et le corps du guillotiné se gigotait dans un dernier élan nerveux.


Désolée. J’ai une quelque nostalgie de mes temps passés.

Il passa sa main le long de la guillotine, contre le bois sombre. Puis replongea son regard, toujours aussi sombre dans celui de la reine. Se demandant à quelle sauce il allait etre dévoré cette fois.


Codage par Libella sur Graphiorum





~~~~~~~~~~~~
RP en cours : Haby <3 ~ ~  With Lyli ~ ~ Alarick Chou~ ~ Aika & Kuro



Feelings I can't fight You're free to leave me But just don't deceive me and Believe me when I Say I love you ~

Haby Time <3 :
 


I'm the Red Jewel ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lylianne Manuelle
Mage respectable
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 130
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 20
Localisation : De retour en Enfers
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Démone
Age: 25 ans
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Sa tête de con \contenu explicite/   Mar 5 Juin 2018 - 0:25

Le malheureux trouvait ses minutes décomptées. De toutes façons, il n'y avait aucune chance qu'il ne se sorte de cette situation. Nos vêtements étaient tachés de son sang, plus que ce qu'un être humain normal pouvait perdre, et il en coulait encore. Alors, le jeune vampire s'éloigna dans la pièce, semblant avoir une idée bien précise en tête. Il rapporta une guillotine des fonds du cachot, et, tout en s'avançant vers moi, sembla vouloir prendre les clés des menottes gardant prisonier l'homme. C'est avec joie que je les lui tendis. Il s'en emparra donc sans ménagement avant d'aller détacher le malheureux, puis, tout en le trainant de la table à la machine, il semblait ne pas se préoccuper des entrailles qui coulaient toujours le long du chemin de croix. Un vrai désordre qu'il nous avait mis là, mais je ne pouvais m'empêcher de sourire. Et encore plus lorsque la manivelle tomba et que sa tête cèda, laissant s'échapper une vraie fontaine de sang qui nous couvrit tout les deux. Essuyant l'excédant qui était allé sur mon visage, je me rapprochai de l'homme qui me disait qu'il était un peu nostalgique de ses vieux jours.

-Tu pourras être nostalgique tout autant que tu le veux, à mes côtés, si tu le souhaite.

Cette phrase m'avait échappé. Non, je ne voulais pas parler de mon secret devant cet homme tout de suite, il avait encore beaucoup de preuves à faire. Mais, à mon avis, il serait un agréable bijou sur mon collier, et je ne pouvais m'empêcher à présent de le considérer comme tel. Ah, il y avait encore la chance qu'il me déçoive avant de passer le pacte, mais j'en étais de moins en moins sûre maintenant. Alors je lui pris les clés des mains à mon tour, puis, fis un sourire et lui pointai un doigt, lui signifiant de m'attendre ici pour le moment, puis je remontai les escaliers. Encore une fois, j'allais chercher un autre prisonier, mais cette fois, c'était surtout pour observer chez le vampire ce qui m'intéressait réellement; ses pouvoirs, ses capacités. À réalité, ce n'était pas n'importe lequel de mes prisonniers qui ferait un adversaire de taille, mais il y envait bien un qui pouvait se montrer particulièrement vicieux. J'approchai donc de sa cellule et ouvrit la porte avant de le trainer sans ménagement comme le précédant. Celui-ci semblait un peu plus terrifié à mon égard, dû au sang qui me recouvrait presque complètement.

C'était un homme d'une trentaine d'année peut-être, toujours un démon. Il avait une stature plutôt impressionnante, presque plus large que haut, bien qu'il était particulièrement grand. Les cicatrices peuplaient son visage comme une pluie d'étoiles filantes, signe manifeste qu'il était un adversaire redoutable. Celui-là, par contre, il aurait la chance de se battre pour sa survie. Alors, une fois en bas, je m'adressai au vampire d'une voix mielleuse:


-Cette fois, on pourrait voir comment tu te débrouilles face à un adversaire de ta trempe? J'ai beaucoup entendu parler de tes exploits, tu me fais une petite démonstration?

Puis je détachai les mains de l'homme et lui dit:

-Tu as la chance de te battre pour ta survie. Si tu remporte, tu es libre.

Puis j'allai m'assoir sur la table toujours couverte de sang pour observer le combat.

~~~~~~~~~~~~
I'm back, now...

She's mine...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Gabriel Du Barry
Mage respectable
avatar

Masculin Sagittaire Coq
Messages : 104
Date d'inscription : 06/05/2018
Age : 24
Localisation : Quelque part dans la nuit
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Vampire
Age: 25 ans, en apparence (300 ans)
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Sa tête de con \contenu explicite/   Mar 5 Juin 2018 - 14:44





Avec
Lylianne


Sa tête de con



-Tu pourras être nostalgique tout autant que tu le veux, à mes côtés, si tu le souhaite.

Un sourire fendit le visage du vampire. Il le serait même sans elle, que ce soit pour le travail, ou dans ces amours actuels. Mais cette phrase avait une saveur particulière aux oreilles du vampire, “à mes côtés”. C’était une porte d’entrée, une porte d’entrée aux enfers, un chance, une aubaine d’un jour y avoir une place importante et pourquoi pas même, on peut rêver, y régner.
Le corps du pauvre bougre, gisait, tout ce sang, il avait saloper la pièce pourtant si propre à leur arrivée, un moment il se sentit gêné d’avoir causé autant de bazar, puis il se rappela que c’était une salle de torture, elle en verra d’autre.

La reine repris les clés des mains de Gabriel, qui haussa un sourcil tandis qu’il le laissait seul dans la pièce. Enfin seul, avec le cadavre accroché de partout. Ses pas dans l’escalier s’éloignant l’empris un moment d’angoisse. Comme si chaque âme perdue ici le fixait. Comme si quelque chose de mauvais se préparait. Mais il ne resta pas seul longtemps, et au bruit qui se passait dans l’escalier, elle n’était pas seule.

Elle arriva la première, sa robe tachée de sang détonnant avec son sourire sadique. L’homme derrière elle, un démon imposant, semblait apeuré, mais moins mal en point que la loque qu’ils avaient torturés.
Le vampire prit un instant pour détailler ce démon. Il n’avait aucune idée de qui il était, mais son corps, et son visage, parsemés de cicatrices en tout genre, laisser à penser que c’était un démon redoutable.
A main nue, il ne faudrait au démon que quelques instant pour casser Gabriel en deux.Heureusement, notre rouquin n’est pas juste beau, il as quand même une force surhumaine et des capacités à revendre. Mais il aimait cette forme de danger, procurant, adrénaline et sensations fortes.


-Cette fois, on pourrait voir comment tu te débrouilles face à un adversaire de ta trempe? J'ai beaucoup entendu parler de tes exploits, tu me fais une petite démonstration?

Il manqua de s’étouffer et de rire. Beaucoup de mot dans cette déclaration sirupeuse le faisait réagir. Pour résumé, le fait qu’elle ai entendu parler de lui, cela, il n’en doutait pas, il avait tuer plus de démons en quelques semaines que depuis son arrivée à Moonlight. Ensuite, un adversaire de sa trempe ? Avait il la carrure de s’approcher d’un démon de 3m de haut (exagération quand tu nous tiens). ? Il n’en savait rien, mais il allait devoir faire ses preuves.
Cela conforta Gabriel, il en était persuadé, elle le testait. Pourquoi ? personne ne sait, mais il appréciait que les gens le juge à sa vraie valeur. Il était un très bon outil.


D’accord Lylianne. Promis je me battrait loyalement.

Il déconnait. C’est un fourbe, il n'aimait pas se battre à la loyale alors qu’il avait 100x plus de chances de gagner de manière non loyale.

-Tu as la chance de te battre pour ta survie. Si tu remporte, tu es libre.

Elle parti s’asseoir sur la table recouverte de sang, le regard concentré et avide. Le Laissant seul face à l’armoire à glace.

Gabriel usa de son plus beau sourire carnassier. Il aimait se battre, bien évidemment. Monter ses talents encore plus, impressionné quelqu’un, on atteint le jackpot.
Le démon, a l’idée de liberté pris une bouffée de courage, et il se jeta littéralement sur le vampire.
La masse du démon était impressionnante, mais le vampire n'eut pas de mal à se défaire, en un claquement de doigt il se téléporta sur le côté, laissant le corps du démon rencontrer le sol glacé.
Non, il n’aimait pas les combat loyaux. Mais il en fallait plus à l’armoire à glace, qui se releva et décocha un coup de poing sur la pommette du vampire. Cela fit un bruit sourd, pas un crack, mais sourd. Et le vampire au regard mordoré se retrouva avec un regard noir. Meurtrier.
Il allait devoir donner un peu plus de sa personne.
Il se retéléporta, derrière le démon, lui mettant un coup dans le bas du dos, ce qui fit plier le démon sous la douleur. Un coup bien placé était toujours plus efficace que la force. Le vampire n’avais pas envie. Alors autant se servir d’autre choses aiguisés. Non, pas ca coquin ! Ses crocs.

Il n’aimait pas s’en servir, il trouvait juste ca bestial, mais la douleur lancinante dans sa machoire lui enlevait cette capacité de “trop reflechir”. Il lacéra. Oui c’est le mot, il arracha un morceau de peau du bras du démon, qui malgré sa dureté, lacha un cri de douleur. Oui, les crocs de vampire ca fait mal. C’est un peu le principe.

Gabriel essuya le sang qu’il avait maintenant sur le visage, une moue de dégout. Le sang de démon, vraiment pas sa tasse de thé.



Codage par Libella sur Graphiorum









~~~~~~~~~~~~
RP en cours : Haby <3 ~ ~  With Lyli ~ ~ Alarick Chou~ ~ Aika & Kuro



Feelings I can't fight You're free to leave me But just don't deceive me and Believe me when I Say I love you ~

Haby Time <3 :
 


I'm the Red Jewel ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lylianne Manuelle
Mage respectable
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 130
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 20
Localisation : De retour en Enfers
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Démone
Age: 25 ans
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Sa tête de con \contenu explicite/   Mar 5 Juin 2018 - 19:21

Le combat débuta magnifiquement bien pour le jeune vampire qui semblait être en parfait contrôle de la situation. Le prisonnier était certe redoutable, mais le vampire usait de ses pouvoirs à son avantage, ce qui rendait le combat particulièrement intéressant. J’avais déjà remarqué un premier pouvoir de télékinésie en action lorsqu’il avait fait glisser la guillotine vers nous. Maintenant, il me démontrait ses habilités de téléportation dans toutes leurs splendeurs, et je portai un regard attentif sur ce spectacle en me passant mentalement une remarque: sa magie ressemblait beaucoup à la mienne. La magie de Lexie qui parcourait mes veines lorsque je l’invoquais m’était beaucoup plus étrangère, étant surtout lié à la nature; j’avais donc un peu plus de mal à l’utiliser pour le moment. Cependant, comme les pouvoirs du vampire s’apparentaient aux miens, il me serait sans doute beaucoup plus facile de m’y accoutumer. Alors je souris doucement, mes pensées à peine perturbées par la morsure du vampire dans le bras de son assaillant. Ce qui réussit à me tirer de ma rêverie, cependant, fut les actions suivantes.

Le vampire, dont on voyait maintenant la chaire à vif du bras recouvrir mollement ses os, semblait bien déterminé à gagner sa liberté. Alors il s’élança vers le vampire à son tour et saisit sa tête comme s’il voulait la broyer entre ses bras musclés, gagnant au moins le fait que le vampire n’arriverait plus à le mordre. Il envoya ainsi un coup de pied fulgurant au vampire, et sembla heureux de son petit effet. Alors il revint vers moi, esquissant une légère courbette, croyant à tort que la partie était gagnée.


~~~~~~~~~~~~
I'm back, now...

She's mine...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Gabriel Du Barry
Mage respectable
avatar

Masculin Sagittaire Coq
Messages : 104
Date d'inscription : 06/05/2018
Age : 24
Localisation : Quelque part dans la nuit
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Vampire
Age: 25 ans, en apparence (300 ans)
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Sa tête de con \contenu explicite/   Mar 5 Juin 2018 - 23:44





Avec
Lylianne


Sa tête de con




Bien sur, le démon n'avait pas apprécié se retrouver chaire à vif. Mais un animal blessé fonce, fait des erreures… Fatales.
En quelques seconde il vit la masse démoniaque se jeter sur lui et s’emparer de sa tête avec force. En quelques seconde il aurait pu lui broyer le crâne, en faire de la purée, de la chair à pâté, de la chair à canon. Il sentait sa mâchoire déjà douloureuse lui tirer, et le sang affluait à son visage.

Le coup qu’il prit ensuite lui coupa le souffle. Net, précis, puissant. Il aurait pu mourir sur place si il n’était pas déjà un écorché comme on dit. Une gerbe de sang avait jailli de ses lèvres tandis qu’il était au sol, sonné par le coup. Il mis quelques secondes à reprendre ses esprit. Rassurez vous, il ira mieux bien vite. C’est un dur à cuire, et cela, le démon ne le sais pas..
Il est vrai qu’il l'aurait fait à n’importe quel homme lambda, ce dernier serait en train de cracher ses viscères.

Gabriel se releva, une main tenant son ventre endolorI. Son sourire, maintenant ensanglanté était mauvais. Le démon lui tournait le dos, regardant la reine comme un chien attends sa récompense.
La seconde main du vampire se levait, mollement certes, mais se leva en direction de la guillotine.
Un soubresaut. C’est ce que l’on pouvait voir pour l’instant.
Le vampire fronça les sourcils, se concentrant comme il le pouvait. Ce qu’il allait faire, il l’avait fait que rarement. Mais aujourd’hui était le moment. Le moment de montrer jusqu'où il était aller dans ce don si étrange.



Le cadavre ensanglanté qui gisait au sol fut pris un nouveau violent soubresaut. Intense, et, comme par magie, il se releva. Bien sur si on met le bruitage, ce serait trés désagréable à entendre. Mais en quelques secondes, le cadavre immobile était devenu mobile. Contrôlé par les pensée de notre rouquin.
Un cadavre contre un colosse peut sembler inutile. Mais ce cadavre, était accrocher à de nombreux outils… douloureux.
En une fraction de seconde, sanglante seconde, le cadavre se retrouva sur le démon. Plus précisément dans son dos.

Le démon, fort surpris se retourna vers Gabriel. Qui leva la main au dessus de sa tête, un peu exagéré vous me direz mais la mise en scène donne l’allure.



Même les enfants le savent…

Il descendit son bras, et pendant ce temps, notre cadavre planta le crochet dans le cou du démon, oui, ce crochet qui maintenant jadis ses entrailles.

On ne tourne jamais le dos à son ennemi.

Lorsque son bras arriva en bas, la manivelle accroché à la table tourna violemment. arrachant un bruit visqueux au démon qui venait, d'un coup sec et très brouillon, de perdre la tête ainsi que tout le reste de son corps, arraché par la puissance du crochet.

Le cadavre contrôlé par le vampire avait quelque peu explosé dans l’action. Et si ils n’étaient pas déjà couverts de sang, ils l’étaient maintenant beaucoup plus, il y en avais littéralement partout.


J'espère que vous n’avez rien contre le sang, fit Gabriel en essuyant son visage.

Il n’en menait pas large. Il n’était pas en si piteux état, mais il n’était pas invincible. Son regard restait noir. Aiguisé par le sang.

Que vous ne teniez pas à ce démon aussi.

Il était quasiment recouvert de sang de démon, mais en plus ce cela, quelques “morceaux” de ce dernier avaient volé de ca et la. Il soupira et s'avança vers la reine.

Et ne me demandez pas de tout nettoyer, je le prendrais mal.

Il esquissa un sourire tout en passant une main dans ses cheveux pour y déloger des débris de l’affrontement. Il aimait le dramatique, la mise en scène, son côté… machiavélique surement. Pour l’atteindre il lui fallait une forte dose de sang et d’adrénaline. Bravo chère reine des enfers, vous avez réveillé le pire aspect de notre élégant vampire.


Codage par Libella sur Graphiorum


~~~~~~~~~~~~
RP en cours : Haby <3 ~ ~  With Lyli ~ ~ Alarick Chou~ ~ Aika & Kuro



Feelings I can't fight You're free to leave me But just don't deceive me and Believe me when I Say I love you ~

Haby Time <3 :
 


I'm the Red Jewel ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lylianne Manuelle
Mage respectable
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 130
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 20
Localisation : De retour en Enfers
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Race: Démone
Age: 25 ans
Pouvoirs / Capacités:

MessageSujet: Re: Sa tête de con \contenu explicite/   Jeu 7 Juin 2018 - 23:09

Mais biensûr qu'elle ne l'était pas. Le vampire pouvait bien être au sol, particulièrement ammoché, s'il n'était pas mort, la partie n'était pas gagnée. Et je n'eu même pas besoin de le faire remarquer au démon qui semblait prêt à me sauter au cou pour me lécher le visage. Le vampire s'occupa de se manifester derrière lui pour mettre fin à ce combat sanglant. Par contre, le moyen d'arriver à sa fin me laissa complètement sans voix, abasourdie, ce qui était excessivement rare chez moi puisque généralement, rien ne pouvait m'atteindre. Mais tout se passa si vite, je n'eu à peine le temps de réagir. Le vampire avait bel et bien usé d'un sors qui était excessivement rare, même en enfers. Le corps mort qui était resté sur le côté de la pièce s'était levé magiquement et, tout en prenant le crochet qui était resté accroché à ses entrailles, avait réussi à empaller le démon qui était finalement mort au bout de son sang.

J'avais eu du mal à me resaisir. Mais j'avais dû me forcer à retrouver une tête froide; une reine ne devait jamais se montrer impressionnée. Malgré tout, ça ne m'empêchait pas du tout de l'être, et ce, au plus haut point. C'était décidé, cet homme allait devenir ma pierre, j'en avais bien l'intention. Il me demanda si j'en avais contre le sang, et je souris doucement, sans répondre. Je me levai de ma table, enjambant le cadavre sans aucun regard. Je n'y tenais pas particulièrement, non, c'était tout de même un prisonnier comme un autre. Je n'arrivais pas à quitter le vampire des yeux, même avec ce visage impassible qui était mien, et je me rapprochai de lui, une nouvelle fois en vipère. Je me mis à lui tourner autour, un peu comme un prédateur autour de sa proie, peut-être un peu plus proche que ce que les normes sociales voulaient. J'aimais bien donner ce genre d'effets.


-Je dois admettre, ce petit numéro était très intéressant à regarder.

Et à ce moment, c'était à moi de le convaincre qu'il avait besoin de moi. Je n'avais pas vraiment eu besoin de cnvaincre Lexie à signer ce pacte avec moi, ayant user de force plus qu'autre chose. Mais cette pierre devait être traitée avec soins. Ce bijou devait s'associer à moi de pleine volontée, afin que ses pouvoirs soient complètement miens et que je n'aie pas de mal à les utiliser. Alors, je me montrais douce tout en tournant autour de lui, sussurant les prochains mots d'une façon agicheuse, presque sensuelle, tout en promenant mes doigts le long de ses bras musclés, de son corps de combatant.

-Tu as définitivement capter mon attention, vampire. Et cela se récompense. je pris une pause, avant d'enchainer: J'ai le pouvoir de faire de toi quelqu'un de très important et redouté, tu sais.

Il fallait jouer de prudence, tout de même, car s'il refusait, je ne voulais pas qu'il soit au courrant du pacte et du collier, qu'il puisse le répéter à tout le monde. Il fallait être sur qu'il accepte avant de m'avancer, et comme c'était la première fois que je m'avançais sur ce terrain, je devais user de ruse, frapper au bon moment, ce que je n'avais pas encore eu à faire durant mon reigne.

-Ce que je t'offre pourrait changer ta vie, jeune homme. Une liaison avec moi n'est pas la chose la moins dangereuse au monde, je dois te l'avouer. Par contre, cela peut t'amener beaucoup.

~~~~~~~~~~~~
I'm back, now...

She's mine...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sa tête de con \contenu explicite/   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sa tête de con \contenu explicite/
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Là-bas, au Connemara... [PV Maureen et /!\ Contenu explicite][Terminé]
» Site contenu cinématographique pour mumule :o
» [video] Contenu de la boite des miliciens de l'empire
» Contenu du forum
» remise en vente des maisons abandonnees

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonlight City :: ~ In Moonlight City ~ :: Centre Ville :: Ruelles-
Sauter vers: