Moonlight City

Forum RP Fantasy
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Terminé] Sa tête de con \contenu explicite/

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Lylianne Manuelle
Adepte du surnaturel
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 162
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 20
Localisation : De retour en Enfers
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 25 ans
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: [Terminé] Sa tête de con \contenu explicite/   Sam 25 Aoû 2018 - 1:39

Finalement, tout compte fait et à ma plus grande joie, le mariage n'était peut-être pas fait pour moi. J'avais écouter le beau vampire raconter que son mariage à lui n'avais pas nécessairement été des plus idéals, puisqu'il avait réussi à enjoliver ses sentiments, les amplifier même, et je comprenais ce qu'il voulait dire. Comment aurais-je réagi réellement si mes sentiments envers Tatiana s'étaient multipliés? Déjà qu'ils avaient été les plus forts que j'avais ressentis de toute ma vie, en aurais-je tout simplement perdu la tête? Je l'avais imaginer dans une belle longue robe blanche, ses cheveux blonds noués en couronne sur sa tête sous un voile qui trainait à ses pieds, un maquillage léger mais discret comme seule elle en avait le secret, s'avançant vers moi sous une pluie de pétales de rose, puis j'avais réalisé à quel point je me faisais du mal et à quel point c'était absolument ridicule de m'émouvoir pour cette garce et j'en avais secoué la tête. Beurk, vraiment, ce que les sentiments pouvaient faire vivre à la fin.

J'en avais un peu perdu le fil de la discussion, mais je n'étais pas la seule. Je voyais bien Gabriel sombrer également dans ses sombres pensées, et les ombres sur son visage me confortait dans cette idée que lier ma vie à celle de quelqu'un d'autre - par amour bien sûr, autre que mes pierres -, était une idée parfaitement horrible. Avoir ce genre de chose dans la vie était une faiblesse. Tatiana était une faiblesse. Aujourd'hui, est-ce que j'en étais libre? Je n'en étais pas sûre. Pas complètement. Je réussissais à me distraire mais je savais que je n'en étais pas complètement sortie. Pas encore. Un lourd et long processus qu'était celui de retirer cette immondice de ma tête mais j'y arriverais. Bien sûr que je le ferais.

La dernière phrase de l'homme me ramena bien à lui, et comme il regardait ailleurs, j'en profitais pour étirer un sourire satisfait sur le coin de mes lèvres. Vulnérabilité après vulnérabilité, il allait tout me révéler de lui et ce serait si facile de l'avoir dans ma poche par la suite... Il venait de dire qu'il avait fait une erreur, et bien que je ne savais pas de quoi il en retournait exactement, je pouvais comprendre qu'elle lui pesait lourdement sur le coeur et j'en était plutôt curieuse. Alors je me rapprochai de lui encore et, faisant disparaitre ce sourire pour prendre un air compréhensif qui m'était complètement étranger, je pris son menton entre mes fins doigts pour lui faire tourner la tête vers moi. Dans un souffle, puisque nous n'étions finalement plus si éloignés que cela, je lui dis:


-Quelle erreur? Tu peux me dire, tu sais...

Je n'avais pas vraiment l'habitude de me montrer douce et compréhensive, ce n'était aucunement moi, mais pour avoir accès à ce qu'il était et de meilleurs moyens de le tenir sous mon joug, j'étais prête à tout. Je déposai donc ma deuxième main sur sa jambe et je passais doucement le bout de mes doigts sur sa cuisse. Il avait déjà repoussé mon contact une fois, mais c'était avant notre rituel et je me demandais si l'idée allait lui traverser l'esprit encore. Malgré tout, en tant que mon objet, il devrait s'y habituer; le contact physique était l'une des meilleures façons de créer des liens et je m'en jouais comme je le voulais bien.

~~~~~~~~~~~~
I'm back, now...

She's mine...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Du Barry
Adepte du surnaturel
avatar

Masculin Sagittaire Coq
Messages : 161
Date d'inscription : 06/05/2018
Age : 24
Localisation : Quelque part dans la nuit
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 25 ans, en apparence (300 ans)
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: [Terminé] Sa tête de con \contenu explicite/   Sam 25 Aoû 2018 - 16:51





Avec
Lylianne


Sa tête de con



Alors qu’il expliquait tout cela, il sentait sur lui le regard de sa Reine, sans avoir aucune idée de ce à quoi elle pouvait penser. Cependant, il imaginait bien que cette question, pas du tout fortuite, exprimait un manque d’amour dans sa vie, ou bien… une déception récente. Cependant le vampire ne tentera pas d’en savoir plus, d’abord car cela ne le concerne pas, et qu’il avait bien compris, tout au long de la soirée, le rapport de force entre eux deux n’était pas équitable…

Malgré la nostalgie qui l’envahissait, il se sentait calme et posé. Qui aurait cru que ce genre de sentiments pouvait exister dans ce lieu de mauvaise facture?

Il s’y attendait. Le sourire de Liliane permettait à Gabriel de lire comme dans un livre ce qu’elle pensait. Ses faiblesses, voilà que depuis des heures il les étalait sur un plateau d’argent. Il n’était pas pour autant un vampire fou. Ses faiblesses ? il les connaissaient. Sa vulnérabilité ? Il avait appris à vivre avec. En parler ne changeait rien pour lui, de toute façon, il était soumis à elle par ce pacte, un peu plus un peu moins. Gabriel avait signé de son plein gré, et il ne retournerai en arrière pour le moins du monde.

Ainsi lorsqu’il parla de Josy, cette dernière repris un air moins… sadique, moins calculateur. Dissocier le vrai du faux n’était pas son fort, lui mentait tellement qu’il avait tendance à mélanger son propre passé.
Le contact des doigts brûlants sur la peau glaciale de Gabriel lui extirpa un frisson. Elle voulait tout. Tout de lui, tout savoir, chaque parcelle de failles qui traverse l’esprit et le corps du vampire.
Et il allait lui donner. Car… même si cela paraît insensée, pour une fois, il pouvait en parler sans jugement. Aller raconter à n’importe qui que vous avez tué votre femme et mis fin à vos jours sans qu’il ne vous prenne pour un fou…

Puis, suite à sa question, elle repris le contact encore plus intensément, juste une main sur la jambe du vampire, mais cela ajoutait une certaine pression, une présence lui exprimant que la fuite était impossible.

Je menais la même vie qu’aujourd’hui. Beaucoup d’alcools, de fêtes oisives… de femmes…

Un Don Juan. Qui lui coûtera tout.

Même marié vois tu, j’était volage… et pas qu'un peu. Cependant… ma femme n’en avais cure, je pense qu’elle l’était bien plus qu'à son tour. Nous étions heureux. Mais l’alcool a ses travers, et un soir bien trop aviné, je l’ai tuée.

Dans l’esprit du vampire, chaque seconde de ce moment lui revenait comme si c’était hier, alors que cela se comptait en siècle.


C’est rare que j’ai l’alcool mauvais… je suis déjà pas très bon de nature. Mais ce soir là… sans que je sache pourquoi… On c’est disputé et…


Il s'arrêta. Son regard devint très sombre, comme si la colère y logeais :

J’ai pris un de mes rifloirs
rifloirs:
 
et lui ai planter dans la poitrine…. Y avait du sang partout. Une vraie plaie à nettoyer soit dit en passant.


La scène dans son esprit, paraissait moins horrible que l’époque. Peut être le fait que le sang soit maintenant … sa nourriture.

Et je suis devenu un beau mâle veuf, et puis j’me suis tuer.

Il balançait ca comme ca. Passant nonchalamment sa main sur son torse où trônait l’immense cicatrice. Si elle lui demandait comment il ne savais pas vraiment si il pourrait lui dire... peut etre n'aurait il pas le choix, aprés tout, elle voulait tout savoir de lui et... c'était ce qui faisait ce qu'il était aujourd'hui.
Son regard n’avais plus rien de noir et il souriait avec franchise à la démone. Il lança un regard vers le bijou à sa main. Il en était si conquis qu’il en oublierait presque le pacte allant avec.

Ca va pas trop déçue ? lui dit il avec un clin d’oeil.

Aujourd’hui ? Il tuait sans vergogne, buvait sans être saoul au premier verre… avais multiplier les conquêtes. Tous ses vices étaient presques… normaux.






Codage par Libella sur Graphiorum


~~~~~~~~~~~~
RP en cours : Haby <3 ~ ~  With Lyli ~ ~ Alarick Chou~ ~ Aika & Kuro

Si tu est intéréssée par les retrouvailles de Gaby et Josy c'est ici!




Haby Time <3 :
 


I'm the Red Jewel ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lylianne Manuelle
Adepte du surnaturel
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 162
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 20
Localisation : De retour en Enfers
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 25 ans
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: [Terminé] Sa tête de con \contenu explicite/   Dim 26 Aoû 2018 - 17:21

Une vie de fête... un idéal que j'avais bien tenté d'atteindre dans mon quotidien aux enfers, mais qui, malheureusement, n'était pas possible aux vues de toutes les responsabilités qui m'importunaient. De quoi aurais-je l'air, si absolument toutes les fois où je rentre dans cette immense salle, pour m'assoir sur mon trône et gouverner, je le faisais en lendemain de veille? Je perdrais sans doute toute crédibilité et ça, c'était absolument hors de question. Maintenant, souvent, les fêtes pour moi étaient synonyme de rencontres politiques, de tâches, de doléances, de tout ce qu'une reine doit accomplir en tant que souveraine puisque Red n'était presque jamais là. Tenir le fort était un privilège, bien sûr, mais la quantité de travail que cela amenait était plus qu'absurde. Je ne me souvenais pratiquement plus de la dernière fois où j'avais pu prendre du temps de qualité afin de me ressourcer et de prendre soin de moi. Ou enfin. Peut-être que je ne me souvenais plus de cette dernière fois puisque je l'avais noyé dans une quantité abominable d'alcool.

Un mariage dans lequel le couple était ouvert. La société, malheureusement, n'avait jamais vraiment cautionner de telles pratiques. Par contre, lorsque les deux partis sont d'accord, pourquoi pas? De mon côté, je ne savais pas réellement si j'aurais été la candidate idéale à de telles pratiques. Peut-être que je ne me serais jamais gênée à aller voir ailleurs, mais aurais-je tolérer que ma partenaire trouve du réconfort auprès de quelqu'un d'autre que moi? J'en doutais fort. Lorsque quelque chose m'appartient, il est mien et c'est tout, mais je n'appartenais à personne d'autre qu'à moi et c'est sans doute pour ça que je ne laissais personne prendre les dessus lors de rapports sexuels. En fait, ça s'appliquait partout dans ma vie, ça allait beaucoup plus loin que la chambre à coucher.

Et il révéla alors son erreur. En tant que tel, tuer n'était pas un problème en soit, mais si il aimait sa victime, cela pouvait causer énormément de douleur et de détresse psychologique. Ce qu'on pouvait faire sous l'effet de l'alcool parfois dépassait l'entendement, dépassait notre vouloir de façon horrible, j'avais bien vu ça en oeuvre. J'avais mis fin aux jours de grands conseillés car ils avaient dépassé leurs pensées lors de soirées bien arrosées, et un sourire en coin un peu déplacé se forma sur mes lèvres à l'évocation de ce souvenir. On ne me changerait pas, j'adorais la torture, c'était l'une de mes activités préférée. Mais là n'était pas la question et l'homme continua sur sa lancée en me racontant le désordre que tout ça avait créer dans sa maison, et je pouvais facilement me l'imaginer. Puis, il était devenu un beau (ne l'était-il pas déjà?) veuf et avait fini par mettre fin à ses jours. Et le voilà qui était vampire, apte à tout me raconter. Mais une question me vint en tête, car un détail ne m'avait pas échapper lors de notre rituel.


-Et le nom qui est gravé sur toi, c'est le sien? C'est en sa mémoire?

Les erreurs de peines d'amour pouvaient être énormes. J'avais eu la chance de n'en causer aucune jusqu'à maintenant, mais faire tatouer le nom de sa défunte sur sa fesse, suivit d'un petit coeur, en mon sens c'en était une. Il criait au monde sa peine et certains pouvaient s'en servir. Certaines personnes mal intentionnées. Moi? Absolument, mais je n'avais peut-être même pas besoin de plus que ce qu'il m'avait déjà révélé. Pourtant, j'allais continuer à gratter, puisque je trouvais excessivement intéressant ce qu'il me racontait. Et, bien malgré moi, il arrivait à faire sortir de ces émotions que je tentais de garder terrées au plus profond de moi. Peut-être allais-je enfin réussir à les faire disparaitre après les avoir fait remonter ainsi et par la suite, je serais réellement invulnérable.

~~~~~~~~~~~~
I'm back, now...

She's mine...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Du Barry
Adepte du surnaturel
avatar

Masculin Sagittaire Coq
Messages : 161
Date d'inscription : 06/05/2018
Age : 24
Localisation : Quelque part dans la nuit
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 25 ans, en apparence (300 ans)
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: [Terminé] Sa tête de con \contenu explicite/   Mar 28 Aoû 2018 - 10:14





Avec
Lylianne


Sa tête de con



La nostalgie était un sentiment courant chez notre vampire. Il n’était pas rare que cela vienne l’importuner en tout moment. Il n’en démordait pas, son passé avait fait de lui l’homme qu’il était maintenant.

Et ce fut presque ce qu’il lut sur le visage de la reine lorsqu’il parla de ses activités oisives. Il pensa alors que c’était étrange, une fête de reine devait valoir le détour… mais l’image est importante ainsi le changement de sujet fut “appréciable”.

Même si, parler d’alcool, lui donna envie de boire.

Il s'attendait à une pluie de remarque, comme les gens lambdas, après tout, un mariage libertins, opportuniste générait le plus souvent des hordes de remarques sur le fait que l’amour est unique, on ne peut aimer qu'une personne, que fumer tue, et boire aussi. De plus, la reine ne semblait pas se fourvoyer… mais au final le vampire n’eut qu’une question des plus… caucase.

-Et le nom qui est gravé sur toi, c'est le sien? C'est en sa mémoire?


Un rire lui échappa.

Oh non, sa mémoire est gravé dans un lieu bien plus… important.

Oui, notre vampire est un peu fleur bleue, un peu beaucoup. Mais il se devait de répondre quand à l’objet de la question de Lylianne.

C’est le nom de ma présente…. amour. Celle qui as capturer le faible battement ici.

Il passa sa main sur la poitrine en faisant un clin d’oeil.

- La raison de sa présence est que... j’était bien trop entourée au bar un soir… Ainsi elle à marquer son nom, et tuer ses femmes, et mis à sac le bar...

Une soirée mémorable… enfin… de ce qu’il se rappelait. Car cette fois là, il avait beaucoup bu, c’était beaucoup battu…
Le programme habituel de Gabriel en somme.

Je suis du genre… faibles face aux femmes. surtout celles ayant dû caractères.

Tout est meilleur avec caractère, surtout les bonnes choses. Et les femmes l'aimaient généralement tout autant.

Voilà, vous savez tout ce que j’ai de plus sombre en moi, il souris, et sur moi. Allez vous me tuer pour ces informations ?

Bien sur que non. Mais il ne pouvait s'empêcher ce trait d’humour. Sans mentir, il aurait aimé questionner LA Dame des Enfers sur ce genre de sujet, mais la curiosité est un bien trop vilain défaut. Le vampire avait beau etre un vilain, il ne chercherais pas les noises avec cette démone.







Codage par Libella sur Graphiorum


~~~~~~~~~~~~
RP en cours : Haby <3 ~ ~  With Lyli ~ ~ Alarick Chou~ ~ Aika & Kuro

Si tu est intéréssée par les retrouvailles de Gaby et Josy c'est ici!




Haby Time <3 :
 


I'm the Red Jewel ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lylianne Manuelle
Adepte du surnaturel
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 162
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 20
Localisation : De retour en Enfers
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 25 ans
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: [Terminé] Sa tête de con \contenu explicite/   Ven 14 Sep 2018 - 23:15

L'histoire du jeune vampire tira bien sûr un rictus amusé de mes lèvres. Cette jeune Haruka semblait avoir énormément de caractère, peut-être me ressemblait-elle un peu en fait? Il faudrait bien que je la rencontre, ne serait-ce que pour garder la poigne sur cet homme un peu plus. Pourtant, c'était une pensée qui était de plus en plus loin dans ma tête. Je m'aventurais par delà les limites de son intimité bien allègrement mais plus les minutes passaient et plus cela me distrayait. Comme si j'avais là quelque chose qui pouvait ressembler à un ami, peut-être, quelqu'un qui prendrait le temps de partager et de se laisser aller à une relation plus intime avec quelqu'un d'un peu, il fallait l'admettre, épeurant, comme moi. Par contre, une pensée un peu déraillé me passa en tête. Comment aimer une personne qui s'impose autant, de là à tatouer son nom elle-même sur sa personne? Comment aimer une personne prenant autant de place et de dessus? Dans ma tête, la soumission était bien plus importante, mais peut-être que je le prenais à sens inverse...

-Pas tout de suite, tu peux être sans crainte, lui répondis-je dans un clin d'oeil.

Franchement, l'amour restait un mystère. Non sans blague, on aurait dit qu'à force de parler à l'homme, je comprenais que ce n'était pas quelque chose de particulièrement désirable dans une vie. J'en étais à assouvir mes passions là où elles me portaient dans mes moments les plus sombres, et j'étais bien ainsi. Non? Et c'est là qu'une vision me frappa en plein fouet. Elle n'était plus rentrée dans ma tête depuis quelques heures mais là, ainsi, parlant de pulsions, de femme et d'être farouche, elle s'imposait dans ma tête de toutes ses forces. Elle et ses stupides cheveux rouges, ses stupides yeux émeraudes et ce stupide petit sourire de garce que je voulais écraser entre mes doigts et juste...

Juste quoi? Que ma tête était mélangée. Que tout se bousculait à une vitesse vertigineuse. Pour la première fois depuis que j'étais revenue à la vie, on aurait dit que j'avais besoin de m'ouvrir à quelqu'un afin que ce flux de pensées se déverse et que j'en sois enfin libérée. C'était si dur à porter et entretenir, tout le temps croire qu'une reine devait être fermée et endurer ses pensées d'elle-même. Tout le temps se montrer inébranlable afin que personne ne pénètre cette barrière et ne viennent m'attaquer. Pourtant, j'avais le pouvoir maintenant, et si cet homme avait de mauvaises intentions, il me serait extrêmement facile de le retrouver et mettre un terme à ses simagrées. Alors je tournai le regard vers lui, lui qui venait de tout me donner sans rien attendre en retour. Serais-je même capable de faire une chose pareille? Je n'en savais rien. Mais je voulais essayer.


-Maintenant que je sais tout de toi... n'y a-t-il rien que tu aimerais savoir de moi?

Bien sûr, il y avait le risque qu'il prenne cette question pour un piège dans lequel il ne voudrait certes pas s'embarquer. Mais il semblait ouvert, alors je me décidai à reprendre contenance et le fixer jusqu'à ce qu'il pause une question. N'importe laquelle. Posant le bout de mes doigts sur ma dague et caressant le rubis qui en ornait la poignée, me rassurant que peu importe ce qui arriverait, je garderais le dessus. S'ouvrir aux autres faisait peur mais j'avais pris ma décision et la tiendrait coûte que coûte si cela pouvait enfin décharger une partie de ce qui se tramait dans ma tête et dans mon coeur.

~~~~~~~~~~~~
I'm back, now...

She's mine...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Du Barry
Adepte du surnaturel
avatar

Masculin Sagittaire Coq
Messages : 161
Date d'inscription : 06/05/2018
Age : 24
Localisation : Quelque part dans la nuit
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 25 ans, en apparence (300 ans)
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: [Terminé] Sa tête de con \contenu explicite/   Jeu 27 Sep 2018 - 21:26





Avec
Lylianne


Sa tête de con




Le rictus de la reine était d’une noirceur… qu’il compris plus que bien. Il livrait ses secrets, comme si il était déjà ivre, mais ce n’était pas l’alcool, pour sûre il n’en avais pas bu assez ce soir pour être ivre.
Cependant malgré cet air toujours un peu calculateur sur son visage, Gabriel, tandis qu’il parlait pouvait voir dans le regard de sa reine qu’il se passait quelque chose. Elle était dans ses pensées… Qu’avait il dit qui pouvait envoyer réfléchir aussi loin ? A quoi pensait elle ? Avait elle connu un amour assez fort pour s'en rappeler ?

Le clin d’oeil voulait tout dire, faire attention, mais pas trop, et cela suffit à rassurer Gabriel.

Mais l’alternance d’émotions que laissait filtrer la démone était totalement… troublant. La curiosité du vampire piquée à vif, il n’en cru pas ses oreilles...



-Maintenant que je sais tout de toi... n'y a-t-il rien que tu aimerais savoir de moi?


“Oh...siiii”
pensa le vampire.  Il voulait tout savoir d’elle, ses moindres secrets. Pour pouvoir manipuler la reine ? Non, juste la connaitre, en faire une aliée de taille, avoir des dossiers sur elle pour lui montrer qu’il n’était pas si faible, et simplement car il appréciait les personnes comme elle, qui ne se laissent pas démontée, qui se laisse à leur projet de vie.  Peut etre était ce une ruse, mais l’esprit du vampire ne pensais plus complot à ce moment. Pour dire vrai… la fatigue commençait presque à le gagner, ou alors était il juste apaisé…


Ma reine, si vous vous sentez prête à me montrer une parcelle de votre vie se serait avec plaisir que je m’y insérerai sans vergogne, je mentirais si je disais que ma curiosité n’était pas à la hauteur de ce moment.

Lui lançant un sourire des plus véridique et charmeur il s’affala confortablement, plongeant son regard mordoré dans celui de Lylianne :

En parlant de sentiments, je serais curieux de savoir si quelqu’un possède votre esprit alors que nous en parlons. Votre visage montre quelque chose de particulier à ses mots… C’est très indiscret, ne m’en voulez pas mais je ne peux résister de poser la question... sans aucune arrière pensée, je tient à préciser.

Allait elle lui parler de l’homme, de la femme qui hantait ses nuits ? Ses rêves ? Ses moments de joie ou de peine qui lui faisait imaginer une parcelle de bonheur tardive ?
Se rendant compte, une fois avoir réfléchi il continua :

Non. Vous savez quoi ? En fait ne répondez pas, cela est surement bien trop indiscret… Dites moi plutôt comment vous en êtes arriver la !

Si elle ne répondait à aucune des deux, il serait bien fort déçu, si elle daignait répondre à une des deux il serait satisfait, et si elle répondait aux deux ? Il aurait alors tout gagner..
Cette femme était quelqu’un de magistrale alors qu’elle était si jeune. Il en était presque Jaloux. Il voulait connaître ses secrets. Ainsi, il ressemblait à un enfant pret à écouter un conte...





Codage par Libella sur Graphiorum


~~~~~~~~~~~~
RP en cours : Haby <3 ~ ~  With Lyli ~ ~ Alarick Chou~ ~ Aika & Kuro

Si tu est intéréssée par les retrouvailles de Gaby et Josy c'est ici!




Haby Time <3 :
 


I'm the Red Jewel ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lylianne Manuelle
Adepte du surnaturel
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 162
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 20
Localisation : De retour en Enfers
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 25 ans
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: [Terminé] Sa tête de con \contenu explicite/   Dim 30 Sep 2018 - 17:34

Bien sûr, la première question à poser était bien la plus difficile à répondre. Le vampire me demanda si il n'y avait pas quelqu'un qui occupait mon esprit de la même façon, mais semblait si apeuré de ma réaction qu'il se confondait déjà en excuse d'avoir demander. Je secouais la tête, et à mon tour, relâchai la pression de mes épaules. Pour la première fois depuis longtemps, il fallait dire, et cette perte de tonus déchargea littéralement une vague d'émotion sur moi qui me fit perdre toute contenance. Il n'était pas digne d'une reine que de relâcher à ce point la pression, pourtant cela faisait un bien fou, plus encore que je n'aurais pu l'imaginer. Et alors, probablement pour l'une des premières fois dans ma vie, de l'eau se mit à couler de sur mes joue, cette eau qui contenait toutes les émotions que je gardais au fond de moi depuis trop longtemps et qui les relâchaient tranquillement. Complètement prise au dépourvu par cette réaction physique inusitée, je me levai d'un bond pour faire dos au vampire afin que celui-ci ne remarque rien, essayer d'éviter de paraitre faible même s'il avait définitivement réussi à briser une barrière tout au fond de moi.

Pourtant, ce n'est pas l'ange aux cheveux blonds qui passait dans ma tête à ce moment. Moi qui avait été longtemps habituée à garder pour ma soeur ces sentiments les plus profond, voilà que j'avais cette stupide chevelure rouge qui ne quittait définitivement pas ma tête. C'était nouveau, inusité, mais on aurait dit qu'elle avait prit toute place le moindrement importante dans ma tête, balayant le reste d'un coup de... d'un coup de quoi en fait? Peut-être que c'était tout simplement la conquête des elfes qui prenait toute la place, en réalité? Que cette petite saloperie ne faisait que me rappeler ce projet que nous avions à la couronne et qui occupait beaucoup plus de place dans ma vie que ce que je pouvais bien imaginer? Ce ne pouvait être que ça, alors je concentrai mon esprit sur l'ange afin de répondre au vampire, puisque j'allais le faire, j'en étais bien décidée. Mais alors, si cet homme était mon ami, pouvais-je lui confier cette apparition étrange dans mes pensées?

Mais je n'eu même pas le temps de répondre. Déjà, ce dernier me demandait de ne pas me préoccuper de cette question, me disant que ce devait être trop indiscret, et e demanda plutôt comment j'en étais arrivée là où j'en étais, c'est-à-dire deuxième au trône et reine de légions aux enfers. Il me semblait que cette question était bien insignifiante comparée à la première, mais en même temps, j'avais l'impression que les deux étaient intimement liées, qu'elles tournaient toutes deux autour de ma mort et de ma résurrection. Alors, dans ma tête, j'assemblais les morceaux l'un à la suite de l'autre. J'étais bien décidée à tout raconter, c'était les coulisses de mon ascension au pouvoir mais ce n'était pas quelque chose qu'il fallait garder absolument secret. La seule partie un peu plus sensible était bien sûr mes sentiments pour Tatiana, mais celle-ci m'avait bien éjecté hors de sa vie, alors peu m'importait. Qu'on la retrouve et qu'on s'en serve contre moi ne m'affecterait pas. De toute façon, il y avait à présent bien des gens pour la protéger.


-Je viens d'une confrérie de quatre jeunes filles maitrisant chacune un élément, et c'est ce qui nous a rapproché à la base. commençais-je, toujours dos au beau vampire. Je suis une démone et je maitrise le feu, comme tu peux bien le savoir. Ma première soeur est une ange qui maîtrise l'air. La deuxième, une saloperie d'elfe de la terre, et la dernière, une bien insignifiante petite sirène jouant avec l'eau.

À m'entendre, on pouvait bien sentir tout le mépris que j'avais accumulé pour Elfée et Ukia dans les derniers temps. Mépris qui aurait dû tomber sur Tatiana également, mais je n'en étais tout simplement pas capable. Enfin, à tout de moins, ces trois filles avaient bel et bien marqué ma vie, et même si je me souvenais de ce temps comme un temps de liberté brimée et intériorisation d'instincts non assouvis, il y avait eu un temps où je les avais bel et bien considérées comme ma famille et je les avais aimé pour ça. J'avais été bien sotte par le passé, et elles m'avaient bien sûr trahis à la première occasion. Comme quoi il ne fallait faire confiance à personne, surtout pas aux gens proches qui peuvent rentrer trop loin et causer des dommages irréparables. Dans un soupir, je m'assurai que mes yeux avaient retrouvé leur état normal et secs avant de me retourner vers le vampire et poursuivre sur cette lancée qui me ramenait dans des souvenirs qui deviendraient bien vite douloureux.

-Nous nous sommes adoptées dès notre plus jeune âge, apprenant la maitrise de nos éléments respectifs ensemble et en harmonie. Elles m'ont cadrées dans un rôle qui ne m'appartenait pas, c'est-à-dire petite bonasse humble et sans prétention. Longtemps j'ai gardé ce rôle, mais un jour, nous avons entrepris un voyage vers Moonlight et nous l'avons fait chacune séparées. Pendant ce voyage, ce qu'il y avait en moi a commencé à se réveiller, et arrivée sur l'île, je ne pouvais tout simplement plus me contenir.

Je me souvenais de cette époque comme si c'était hier. Lorsque cet assassin d'elfe avait fait son entrée dans la vie de ma soeur et qu'elle s'était mise à y penser jours et nuit, de façon absolument atroce et agressive. Ukia l'avait tout de suite vu et s'était dépêchée à nous en informer, et oh! combien il aurait fallut que je trouve ça mignon et heureux. Mais le mal était fait, et même si j'avais essayer de peine et de misère d'entrer de nouveau dans ce moule, rien n'y avait fait. Je souris doucement aux souvenirs de ce moment juste avant ma mort, moments que je regrettais amèrement. J'aurais dû suivre mes instincts à la base, ça m'aurait éviter une lourde perte de temps. Mais j'aimais toujours autant cette ange de malheur, et j'aurais tout fait et tout donner pour elle, alors j'avais essayer et essayer et encore essayer, jusqu'à ce que je réalise qu'avec ce que j'avais en moi, je pouvais lui offrir plus, et mieux. Je pouvoir lui offrir un monde meilleur, je pouvais prendre le contrôle de bien plus, et j'avais décider de le faire, tout bonnement.

-Alors, j'ai commencé à attirer l'attention des hauts dirigeants, puisque je déchargeais mes pulsions et mes envies de façon propre mais agressive. Et à un moment, c'est Lord Red lui-même qui est venu me trouver pour mesurer de quoi j'étais capable et me prendre sous son aile.

Certainement l'un des plus beaux moments de ma vie, cette rencontre. C'était quelques temps après ma résurrection, alors que je venais tout juste de toucher aux flammes des Enfers de nouveau, et que j'avais commencé à élaborer maintes plans pour récupérer ma soeur du Manoir Manuelle. Red était tout simplement apparu dans ma vie et avait tâcher de m'apprendre bien des choses. Il avait vite vu ma valeur et m'avait considéré comme son atout bien tôt dans notre relation, surtout à cause de ce lien si spécial et magique qui nous unissait, lien que je voulais bien sûr partager au vampire afin qu'il comprenne réellement pourquoi j'étais là et comment j'étais la seule à pouvoir occuper ce poste auprès du roi démon, poste que je ne donnerais tout simplement pas même en échange de ma propre vie.

-Red s'est alors aperçu qu'un lien spécial nous unissait, et que sa magie était décuplé lorsque j'étais dans les parages. Alors j'ai gagné son respect, puis sa confiance, et à son plus vulnérable, il m'a confié le trône avant de s'exiler pendant un long moment. Il est revenu par la suite mais ne m'a jamais retirer de mes fonctions. Aujourd'hui, il va et viens dans les enfers, s'occupe des affaires qui l'importent et qu'il juge au dessus des autres, mais il me consulte très souvent et me laisse gouverner le reste.

Et pourtant, même après ce récit, on aurait encore pu penser que mon coeur était fait de marbre et qu'aucune émotion ne le traversait, ce qui était absolument faux. Une nouvelle fois, la chevelure enflammée de la petite garde revint danser sous mes yeux, me narguant presque, sachant pertinemment qu'elle avait pris bien plus d'importance qu'elle n'aurait dû dans ma vie. J'avais envie de la posséder, maintenant et à jamais, en faire le bien le plus précieux que je possédais et que je ne posséderais jamais, faisait de ses yeux mes trésors et de sa férocité mon arme. Tout ce que je n'aurais jamais donner à Taty, voilà qu'elle semblait toute désignée pour le reprendre, et cette constatation me donna à nouveau un certain tournis d'une réalisation improbable que j'aurais voulu nier au plus haut point. Alors je fermais les yeux pendant un moment et soupirai, puis lorsque je les rouvris, je les plantai dans ceux de l'homme me faisant face tout en lâchant d'un coup:

-Quant à la première question que tu m'as posé, eh bien... j'ai longtemps été amoureuse jusqu'au plus haut degré de ma soeur de l'air. Mais aujourd'hui, il semblerait bien qu'une saloperie d'elfe ait pris sa place.

~~~~~~~~~~~~
I'm back, now...

She's mine...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Du Barry
Adepte du surnaturel
avatar

Masculin Sagittaire Coq
Messages : 161
Date d'inscription : 06/05/2018
Age : 24
Localisation : Quelque part dans la nuit
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 25 ans, en apparence (300 ans)
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: [Terminé] Sa tête de con \contenu explicite/   Dim 30 Sep 2018 - 19:08





Avec
Lylianne


Sa tête de con






Gabriel ne savait plus où se mettre, la réaction fut aussi violente que inattendue. Il avait vu chaque muscle de son corps se détendre, comme si continuellement son corps était tendu. Cela expliquait pas mal de choses pensa le vampire.
Cependant, les larmes…

Ce fut aux muscles de Gaby de se tendre. Faire pleurer les femmes, il l’avait fait souvent. Mais rare étaient les moments où il le voyait. Pour autant, il n’était pas la source de ses larmes, et il le savait, mais elles semblaient si douloureuse. Voir la reine dans cet état de fragilité lui fit ravaler ses pensées précédentes. Il restait une part d’humanité chez cette démone. Une infime, peut être, mais une parcelle quand même.

Ainsi il laissa le silence envahir l’endroit, combler les vides douloureux, laissa le temps trouver les mots qu’ils faudrait à la reine pour répondre à ses questions. Allait elle répondre aux deux ? Peut être, sûrement. Les larmes trahissaient un besoin de parler tellement évident que Gabriel voulait juste prendre Lylianne dans ses bras.

Lorsque sa voix, tremblotante, repris le contrôle de l’endroit, Gabriel écouta attentivement. Chaque mot, chaque intonation. Elle répondait ainsi à la deuxième question.
Un rictus amusé étira les lèvres du vampire, il avait rêvé qu’elle réponde à la première.

Une fois qu’elle se fut retournée le vampire attrapa le manteau de la jeune femme dans ses mains, plongeant son regard dans le sien :

Séchez vos larmes ma reine. Une telle famille ne mérite pas d'insérer de telles émotions sur votre visage.


La famille. Un fléau, dont c’était bien vite débarrasser le vampire. Parfois, lors des nuits solitaires à déambuler dans les rues il y repensais. Si il n’avais pas eu Joséphine dans sa vie, si il n’avais pas somber, si il n’était pas mort. Peut être aurait il fondé cette famille. Aurait il eu une famille normale ? Sûrement pas. Un point qui n'avait changé ? Lui. Il était homme à loisirs et non pas homme à pouponner. Même si, comme tout homme, la question se posait à lui de temps à autres.

Tenant toujours Lylianne de cette manière très sentimentale il continua alors :

Et, de vous à moi… à choisir un éléments. Autant prendre celui qui illustre le mieux votre caractère…

Tout de flammes, et de passion. Une passion dévorante, un être dévorant. Il comprenait mieux la suite du récit. Et tandis qu’elle parlait de Red, il enleva sa main. S’installant encore un peu plus.
Lord Red. Il le connaissait. L’avait déjà vu, une fois. Avait travaillé pour lui, une fois. Mais n’avait pas eu l’occasion. A certains ouï dire, ce dernier avait quelques… soucis familiaux. On en revient toujours à la famille… source de problèmes somme toute.

C’est une ascension fulgurante… je dois dire. Mais je comprends mieux votre regards. Vos actions.

Ils n’étaient pas aussi différents qu’ils pouvaient le penser.  En d’autres lieux, d’autres temps, ils auraient pu se trouver bien des points communs et une alliance cordiale. Mais le coeur du vampire avait beau avoir fait souffrir de nombreuses promises, il ne pouvait avoir la place pour une femme de cette ampleur. Pour le moment.

La suite étonna le vampire, qui se déléctait déjà des informations que venait de lui donner Lylianne. Répondant à la première question…
Mais le regard avait changé, un mélange entre… haine… et… désir. Ce regard que l’on pouvait retrouver chez de nombreux prédateurs pour leur proie. Ne détournons pas les choses, mais quand il s’agit d’amour, c’est une chasse, chasse ou le coeur décide, le corps agit, et les pensées scellent.

Le fait qu’elle ai aimer sa sœur, cela ne choqua pas plus Gabriel. Un sentiments fort ne se contrôle pas, qu’on soit reine, femme de chambre, ou simple paysanne. Mais une curiosité dévorante l’envahit alors, à quoi pouvait ressembler cette jeune soeur maîtrisant l’air. Dans un coin de son esprit il se promit alors de se rencarder sur cette femme. Si il sortait d’ici vivant.

Pourtant je croyais que ces derniers avaient tous flambés sous votre main…

Il avait eu vent de cet acte des plus flambant. Il avait déclaré cela avec ironie mais cela aurait bien arrangé notre vampire. Les elfes ? La pire espèce, et mortelle en plus.

Mais ne réprimez pas. Lorsque quelqu’un nous entête, obtenez le… c’est pour de bonnes raisons. Et quoi de mieux que quelque chose que l’on déteste pour cela… Ne dit on pas que cela nous tombe dessus sans crier gare ?...

Qui aurait pu croire qu’il aimerait une ange ? Un mec aussi peu droit que lui… Et bien si, finalement. Le coeur a ses raisons que la raison ignore. Cette phrase paraissait désuète mais tellement réelle.

Après… je ne suis pas dans votre esprit. Mais avouez que j’ai raison. On adore parfois ce que l’on déteste. Sans savoir pourquoi.

Se redressant le vampire montra d’une main tout ce qui les entoure sur l’instant :

Vous pouvez avoir en un claquement de doigt tout ce qui vous entoure… pourquoi votre coeur voudrait de cela ? Alors qu’il peut vous faire désirez ce que vous n’avez pas…

Il fixa la reine. Dans le regard du vampire, beaucoup d’émotions contradictoire passaient. Gabriel n’était pas une bonne, ni une mauvaise personne. Il ‘était du genre à écouter son “coeur”, à suivre ses envies, ses instincts, comme ce qui avait conduits la reine ici, il était là aujourd’hui, à moitié nu devant la reine des enfers, qui lui confiait sur l’oreiller bien des choses qu’il n’oublierait jamais.


Je vous conseillerais des plus vivements de ne pas réprimez cela… vous l’avez dit plus tôt. Réprimer ce que vous êtes ne pourra que vous enterrez plus vite… Cela vaut il le coup de refaire la même erreur deux fois ?...


Fixant la bijou à sa main, un sourire immense scinda son visage :

Aucun regret… quelle que soit l’action.

A demi mot, avouer qu’il avait fait tout cela en connaissance des risques, de ce à quoi il avait signer. Il n’était pas homme à avoir des regrets, des remords déja plus. Mais rien dans son passé ne pouvait revenir le hanter, donner quelconques billes à cette femme qu’il aimait d’une façon bien particulière. Il lui donnait tous ses pouvoirs, son esprit. C'était une preuve des plus intense qu'il n'avait fait dans sa misérable et longue vie.
Une révérence plus tard il tendit sa main vers Lylianne :

Etes vous du genre à regretter vos actions où as en faire des armes acérées ma reine ?




Codage par Libella sur Graphiorum


~~~~~~~~~~~~
RP en cours : Haby <3 ~ ~  With Lyli ~ ~ Alarick Chou~ ~ Aika & Kuro

Si tu est intéréssée par les retrouvailles de Gaby et Josy c'est ici!




Haby Time <3 :
 


I'm the Red Jewel ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lylianne Manuelle
Adepte du surnaturel
avatar

Féminin Gémeaux Tigre
Messages : 162
Date d'inscription : 20/06/2010
Age : 20
Localisation : De retour en Enfers
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 25 ans
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: [Terminé] Sa tête de con \contenu explicite/   Dim 30 Sep 2018 - 20:25

Ses doigts froid sur mon menton avaient tout de même comme effet de m'apaiser, de calmer un tant soit peu le tumulte d'émotion qui faisait bouillir ma tête de passion. Non, en effet, cette famille n'avait été rien de plus qu'une erreur de parcours qui m'avait rendu faible, m'avait fabriqué des attaches mais de laquelle aujourd'hui, je pouvais à loisir dire que j'étais débarrassée. L'homme m'avoua enfin mieux comprendre d'où je me tenais et pourquoi je faisais ce que je faisais, et à vrai dire ça me combla. Enfin quelqu'un pour voir d'où je voyais et comprendre ce qui me poussait à agir. J'en avais tellement besoin. Celui-ci ne tilta même pas lorsqu'il appris mon homosexualité, ce qui me rassura tout de même légèrement. En fait, ce qui le fit réagir, c'est surtout de savoir qu'une des représentante du peuple que j'oppressais avait trouvé son chemin vers cet endroit froid et austère qu'était mon coeur, et cela me surprenait aussi moi-même. De quel droit se permettait-elle, en fait? J'en étais complètement dégoûtée.

Pourtant, le vampire se tourna en mode conseil pour me presser d'aller la chercher et de la faire mienne. Un rictus amusé prit place sur mes lèvres. S'il s'imaginait que ce n'était pas déjà fait, il en avait encore beaucoup à apprendre sur moi. Lorsque mon coeur désirait, mon coeur obtenait, et ça avait été vrai pour tout, sauf pour cette misérable garce qui m'avait servit de soeur. Mais à présent, elle m'avait tellement fait mal qu'elle me dégoutait, et je croyais bien ne plus jamais vouloir la revoir de toute ma vie. J'en étais donc parfaitement débarrassée, prête à obtenir beaucoup plus que ce dans quoi elle m'avait confiné presque toute ma vie. Aujourd'hui, ma flamme était l'une de mes femmes de chambre, une petite bonne farouche mais au moins, je savais où aller pour la voir. Et les gens, lorsque j'allais la voir, se montraient bien respectueux sur mon passage plutôt que je n'aie à me cacher, faire aucun bruit de peur qu'on me chasse. Me chasser de ma propre maison en plus, ce qui était parfaitement grotesque.

"Aucun regret... quelle que soit l'action"... Oui, c'était exactement mon moto depuis que j'étais revenue à la vie, et aujourd'hui, j'avais la couronne, le titre, et tout ce que cela impliquait. Des légions à mes ordre, la moitié du monde me craignant et l'autre me détestant tout en m'enviant. C'était précisément ce que j'avais toujours désiré et voulu, et tout ce que j'avais fait pour me retrouver ici, je ne regrettais absolument rien de tout cela. Au contraire, si tout avait été à refaire, je l'aurais fait sans hésitation. Mais la petite attrape dans tout ça, c'était que j'étais loin d'avoir fini. Il restait, à mon cou, 5 pierres à infuser, le reste des villages d'elfes à décimer, et de grandes menaces arriveraient dans nos vies à tous, je pouvais le sentir. Le travail qu'il restait à accomplir était énorme, mais je m'étais fait, en cette soirée, un allié de taille et ça, j'avais bien espoir que cela allait enlever bien du poids sur mes épaules. Après tout, si je pouvais me confier à lui comme je venais de le faire, si les émotions qui me rendaient humaine et faible pouvaient être déchargées et enlevées en toute sécurité, j'avais gagné beaucoup.

Le contact du vampire était pour moi libérateur, rassurant. C'était un contact emplis d'affection comme j'avais rarement eu dans ma vie, sans arrières pensées, sans quoi que ce soit pour le compromettre. Il s'était livré à moi et j'avais choisi d'en faire de même, choix qui aurait très bien pu mal tourné mais qui ne l'avait pas fait, ou à tout de moins, pas encore. J'avais l'urge de me blottir tout contre lui, oublier pendant un instant tout ce que je venais de lui raconter et être une fille, être une simple mortelle pendant que je le pouvais. Et alors qu'il me conseillait de faire de mes actions des armes acérées, je pris la décision de répondre à cette demande que me suppliait mon corps et mon esprit. Je n'avais pas l'intention de prendre la place de cette Haruka auprès de lui, mais j'avais besoin de tout ce qu'il pourrait me donner et pour une fois, je le prendrais avec gratitude et enchantement.


-Mes actions sont celles d'une reine. Précise, acérées, impitoyable.

Et alors que j'étais blottie contre son torse, pouvant humer son odeur et sentir de nouveau son coeur battre, mais cette fois d'une façon excessivement plus affectueuse, je me retrouvais dans un confort comme j'avais rarement trouvé avant. Il me pressait d'ajouter quelque chose, ajouter une partie de ma faiblesse à cette oeuvre que nous avions créer dans la soirée et qui dépeignait une alliance de passion et de feu qui allait nous tenir immensément longtemps. Il avait vu à quel point j'étais sans pitiée, mais il avait aussi eu accès à mes profondeurs de façon exclusive et sans précédent. Et à l'inverse, je semblais avoir percé bien des secrets de sa vie, mais contrairement au début de la soirée, m'en servir contre lui maintenant me paraissait... déloyal. Maintenant, tout ce qu'il me restait à lui dire, c'était ceci:

-Mais j'aurais bien besoin de quelqu'un comme toi pour me rendre un tant soit peu.... d'humanité.

~~~~~~~~~~~~
I'm back, now...

She's mine...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Du Barry
Adepte du surnaturel
avatar

Masculin Sagittaire Coq
Messages : 161
Date d'inscription : 06/05/2018
Age : 24
Localisation : Quelque part dans la nuit
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 25 ans, en apparence (300 ans)
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: [Terminé] Sa tête de con \contenu explicite/   Dim 30 Sep 2018 - 23:07





Avec
Lylianne


Sa tête de con



Un corps si brulant comparé au défunt vampire à la peau gelée. Était ce un frisson ? Ou un signe visible d’un apaisement à son contact. Quel qu’il soit, le vampire avait été entendu et n’était pas foudroyé sur place pour son geste.

Ce contact visuel qu’ils avaient traduisait tellement de choses. Rêvait il quand à ce lien ? Il avait certe son but, son objectif final, mais il ne le voulait pas forcément des plus sanglants. Une alliée… une… amie ? Il n’en savait rien, et Gaby n’était pas du genre à faire des plans sur la comète.

Son petit speach avait eu l’effet escompté, du moins il n’avait pas été interprété de manière négative. Le doute ne planait plus pour Gaby, ses chances de survie auprès de la reine étaient devenues plus importantes que les chances de se faire poignarder et vider de son sang, la maintenant sur le sol froid des enfers.

Attention, le vampire ne la considère pas pour autant son égale. Son éducation très aristocratique fait qu’il la considère comme une personne à qui il dédierais sa vie, présentement son service, son corps, ses pouvoirs… oui toute sa vie. Tel un chevalier. Elle était sa reine, qui le rendrait potentiellement roi, seigneur ou tout autre rôle aux pouvoirs immenses, assez pour nourrir son égo dévorant.

Mais la reine démoniaque et froide était loin, Gabriel avait devant lui la versionne humaine de Lylianne, celle qui se cachait la nuit, dans ses doutes, devant le miroir quand vient la solitude. Ce rôle de confident, il le ferait à merveilles, les secrets ? ils les emmeneraient avec lui dans sa tombe. De toute manière, ce lien restera secret. Personne ne serait au courant de tout ce qu’il faisait pour elle. Ce serait leur petit secret, la chose à défendre, à protéger comme un bijou.


-Mes actions sont celles d'une reine. Précise, acérées, impitoyable.

Le vampire ferma ses bras autour de Lylianne, sourire aux lèvres.

Comme toujours.


Cela lui avait échappé, mais n’était ce pas là la parfaite description de notre bien aimée reine des enfers ? Celle qu’il avait convoité de trouver pour en faire une alliée dans son plan fou. Toute l’affection de ce geste était sans équivoque, il l’avait bien compris et c’était d’autant plus clair pour lui alors que son coeur battait de retrouver Haruka. Si elle avait vent d’une seule petite once de tout ce qu’ils avaient fait ce soir, il pouvait commencer à creuser sa tombe de suite…
Il allait devoir tout raconter à Alarick.
Pourquoi venait il de penser à ca ?... aucune idée. Comme si son confident à lui était ce sorcier au pouvoir destructeur… Voilà que Gabriel changeait. Finit le coeur de pierre… Retrouvait il aussi une part d’humanité qui avait disparue..


-Mais j'aurais bien besoin de quelqu'un comme toi pour me rendre un tant soit peu.... d'humanité.

Un petit rire échappa au vampire qui repoussa gentiment la démone pour prendre un air des plus sérieux :

Un vampire rendant son humanité à une démone, nous aurions pu faire la blague que personne ne nous croierait. Mais soit. Je vous vois d’un oeil bien trop bienveillant pour vous mentir que je vous trouve bien plus humaine que ce que vous pensez…

Plus humaine que lui. Voilà des siècles que la vilenie coulait dans ses veines. Mais ce qu’il ne sait pas, c’est que tout allait changer très rapidement. Ce pacte qu’il venait de sceller allait changer sa vie, sa manière de voir les choses et de concevoir le monde.

Je suis votre sombre chevalier, la pour les basses besognes et à votre service…. 24h/24h.


Une manière humoristique de parler du pacte. A part ce qu’elle avait dit, il n'avait aucune foutue idée de ce qu’il en advenait. Il ne pouvait quitter des yeux le collier de la reine et sa propre chevaliere ( je trouve ca drole de dire que c’est un chevalier puis de parler de chevaliere, je le précise la). Aussi éclatant et sanguin que les deux protagonistes. Une alliance était née dans le sang, de leurs ennemis, et le leur.




Codage par Libella sur Graphiorum


~~~~~~~~~~~~
RP en cours : Haby <3 ~ ~  With Lyli ~ ~ Alarick Chou~ ~ Aika & Kuro

Si tu est intéréssée par les retrouvailles de Gaby et Josy c'est ici!




Haby Time <3 :
 


I'm the Red Jewel ~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Terminé] Sa tête de con \contenu explicite/   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] Sa tête de con \contenu explicite/
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Là-bas, au Connemara... [PV Maureen et /!\ Contenu explicite][Terminé]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonlight City :: ~ Archives ~ :: Archives :: Centre ville :: Ruelles-
Sauter vers: