Moonlight City

Forum RP Fantasy
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une nuit sans Lune [PV Josy]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Joséphine Du Barry
Eleve confirmé
avatar

Féminin Lion Dragon
Messages : 66
Date d'inscription : 03/07/2018
Age : 18
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 21 ans en apparence (400 ans)
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Une nuit sans Lune [PV Josy]   Lun 24 Sep 2018 - 7:06



Une nuit sans Lune...



Joséphine sourit, au regard de la “métamorphe” face à elle, cette dernière n’avait même pas tressaillit à l’idée d’aller se battre… avait elle autant confiance en elle que cela ? Intéressant… Finalement il n’y aurait pas que quelques pèlerins à l’égo fort pourvu ici. Cependant la crispation que cette dernière ressenti à l’idée de se battre l’une l’autre fut flagrante et accompagnée d’une boutade des plus attentionnée.
“Petite” ? “ingrate” ? Peut être. Surement même. Mais son ironie mal comprise lui apprit qu'à l’avenir, elle évitera de juste y repenser.

Coupée dans ses réflexions par le baiser de cette incendiaire, elle voulu y mettre fin, se retrouvant ainsi, dos au mur. Ou plutôt au balcon, avec en dessous… le vide.

Ce fichu vide qui depuis son arrivée n’avait fait que l’attirer.

"Puisque ma belle petite chose à si soif, allons donc te rassasier."

Mimant une moue outrée, elle n’eu pas le temps de répondre qu’elles se retrouvaient dans le vide.
Deuxième expérience des plus troublantes pour Joséphine depuis son arrivée. Non, voler n’était pas sa tasse de thé. Vraiment pas. Retrouver le plancher des vaches lui redonna son esprit.

Jetant un oeil autour de leur nouveau dancefloor, elle put voir que les loges comme celle où les deux femmes s’étaient installées étaient au nombre de 5. Le tout surplombant multiples gradins, mais celle où elles étaient… la plus haute.

A repenser à leur chute vertigineuse elle manqua de trébucher mais Joséphine est une lady et su garder son sang froid.

La voix nasillarde du commentateur la fit sourire. Et malgré le tonnerre assourdissant de ce dernier elle murmura :

J’aurais du parier… cela aurait fait monter le suspens.


Le sourire de Myryaluna réveilla les bas instinct de notre Fatale. Et la phrase qui suivit encore plus. Et tandis que le commentateur se déchainait toujours plus, Joséphine attrapa Myrya par le col ( de manière gentille je précise hein ):

Tu ne crois pas si bien dire Myrya…


Dans la fosse aux lions elles étaient tombées. Dans la fosse aux lions cette femme les avait plongées. Dans la fosse aux lions notre vampire allait montrer l’étendue de ses talents. Le regard de Josy était devenu tellement sombre que l’on aurait pu y voir quelque firmament.
La chaleur et l’enthousiasme qui déchaînait les foules fit rire Joséphine.

Autant de joie que pour une mise à mort. Parfait !


Tournant son visage de nouveau vers Myrya, elle lui répondit :

Je serais muette comme une tombe… promis.


Les secrets ? Légions dans l’esprit de la vampiresse, combien de pauvres fous avaient bien pu lui en donner en 4 siècles, bien trop. Et même si notre vampire était du genre peu recommandable, elle n’en restait pas moins une loyale. Le côté 15eme siecle sûrement.

Après tout, elle en avait bien plus qu'à son tour. Et il était temps maintenant de laisser place à quelque violence.
Joséphine ne vit rien de ce qui se passait entre le propriétaire du bar et Myryaluna, elle était trop concentrée sur les concurrents face à elles. C’était son épreuve du feu, le moment où elle allait asseoir sa position ici. “ Je ne suis pas qu’une nouvelle venue…” pensa t elle. Et sous cette nuit dans un ciel d’encre, son regard meurtrier criait “come on”.

Face à notre terrible duo, un trio des plus typiques. Deux hommes aux armes évidentes et une jeune femme, qui au vu de sa tenue, était plus du genre à manier les arcanes plutôt que de manier les poings. Au moins tombaient elle face à un groupe organiser.

Mais le doute était le rare sentiment qu’elle ne savait ressentir. Ainsi, elle jeta un regard vers Myrya tout en se rapprochant d’elle, comme pour se mettre au diapason avant de se lancer à corps et âme dans une lutte acharnée.

Murmurant à l’oreille de sa cavalière :


Montrant leur à quel point nous sommes de bonnes danseuses...


Pas besoin d’accord, Joséphine connaissait déjà l’issue finale de ce combat. Seul le déroulé restait à voir. Elle avait eu un aperçu des compétences de Myrya, mais qu’avait elle encore à montrer ?...

Disparaissant alors de la vue de tout le monde Josy se tourna vers le Trio qui eux, n’avait pris aucun instant pour se jeter dans l’action. Son invisibilité les fit quelque peu “réfléchir” mais ils n’avaient pas l’air de ce genre de jeu.

Que les jeux commencent ~



codage par Laxy Dunbar.



~~~~~~~~~~~~
The French are glad to die for love They delight in fighting duels But I prefer a man who lives
And gives expensive jewels




Personne ne touche à MON DRAGON, sinon, je mords !:
 



Si tu est intéréssée par les retrouvailles de Gaby et Josy c'est ici!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin Skirata
Victime du paranormal
avatar

Masculin Bélier Cheval
Messages : 250
Date d'inscription : 30/10/2015
Age : 28
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 169 ans, 20 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Une nuit sans Lune [PV Josy]   Lun 24 Sep 2018 - 12:20

Leur adversaires était finalement un trio, deux guerriers et une mage. Ces derniers ne semblait guère impressionant mais leur travail d'équipe semblait clairement être leur atout principal. Les deux hommes était formés pour se battre : un mètre quatre-vingt chacun, des muscles fort et développés, c'était là deux hommes qui vivaient clairement par les armes et leur corps. Et typiquement, le genre d'homme dont elle se passait. La mage n'était cependant guère mieux. Au vu des multiples cicatrices, la vie ne l'avait clairement pas épargnée elle non plus.

"Montrant leur à quel point nous sommes de bonnes danseuses..."

Et alors que le Trio leur fit fasse, se mettant en formation, ils n'allèrent guère loin avant que Joséphine ne disparaisse, les déroutant complètement. Myryaluna n'avait pas immédiatement compris car pour elle, Joséphine n'avait absolument pas disparu de son radar. Ce n'est que lorsque cette dernière entra dans son champ de vision qu'elle comprit : Joséphine n'était plus visible !

* Cette fille est une perle ! Mais qu'elle chance j'ai ce soir d'avoir trouver une telle compagne ! Décidément, cette nuit promet d'être un régal ! Si les combats sont aussi passionnant que je l'espère, je sens que le duel dans le lit en sera encore meilleur !*

Et regardant les deux hommes, elle se dépêcha d'aller les engager. Décidant de simplement les occuper, elle ne fut guère inquiété par leur lame : sa nature Elfique lui avait octroyé un corps naturellement souple et puissant, et ajouter à cela, elle avait densifier ses propres fibres musculaires. Le résultat : Myryaluna dansait LITTÉRALEMENT entre leur lame et leur épaules, se servant de l'un ou de l'autre comme un obstacle pour gêner leur mouvement tandis que la jeune mage se retrouvait impuissante face à une femme emmêler avec ses compagnons et une seconde maintenant invisible.

Et gardant un oeil de tant à autre sur Joséphine, elle lui souriait attendant patiemment qu'elle s'occupe de la magicienne avant de s'occuper des deux guerriers lui collant à la peau.

~~~~~~~~~~~~

Votre attention:
 

Merci de votre attention !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joséphine Du Barry
Eleve confirmé
avatar

Féminin Lion Dragon
Messages : 66
Date d'inscription : 03/07/2018
Age : 18
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 21 ans en apparence (400 ans)
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Une nuit sans Lune [PV Josy]   Mar 25 Sep 2018 - 21:58



Une nuit sans Lune...



Voyant une surprise non dissimulé à son petit tour de passe passe, Joséphine ne put que sourire. Cela faisait toujours cet effet…
Mais cela lui fit d’autant plus plaisir que son acolyte mit du temps à s’en rendre compte.

Le cerveau de Joséphine repassais en mode “ sauvage” ou “instinct de survie” si vous préférez.
Elle n’eut pas à choisir quand au fait que Myryaluna, dans son agilité des plus déconcertante, se dirigea vers les deux hommes aux allures de chiens méchants. Esquivant lames, poings, tout cela dans une réelle danse presque envoutante.

Prise dans la torpeur du moment, la mage était en proie à de nombreux doutes. Et serait la… proie de notre vampiresse.
Profitant de son désarroi, elle s’en approcha de maniere des plus discrète, même un bon observateur de verrai trace de son passage au sol. L’habitude et l’efficacité.

Ne pouvant rester sous sa forme de manière prolongée, Joséphine se posa derriere la mage, légèrement excentrée par rapport à ses coéquipier, et cela surement de manière à éviter de ne prendre un coup de massue par inadvertance. Joséphine réapparaît soudain.

Pour un peu, la mage serait tomber dans les vapes. Cette dernière reprenait un peu contenance tandis qu’elle allait commencer à psalmodier.
Mais la main de Joséphine s'abattit alors sur la bouche de cette mage, et sans faire durer trop le plaisir. Pointa le canon de son revolver sur son crâne.

Tuer n’était pas un réel problème pour Joséphine. Sa condition, sa vie des plus burlesques… Mais, il persistait une petite.. appréhension avant de tuer. Quelques secondes qui permirent à la mage un geste qui signa son arrêt de mort. Un simple coup de coude violent, qui fit souffler la vampire à l'électrochoc de douleur qui lui traversa le ventre.

Ainsi, elle n’attendit plus, et de ses crocs aiguisé, tua la sorcière en un coup. Rapide, efficace, et terriblement sanglant.
Et paf la sorcière.
Le liquide s’écoulait sur le sol dans un bruit des moins subtils. Notre vampire en était maintenant fort taché, et son regard n'avait décidément plus rien d’humain.
Après un regard vers Myrya, elle se mit en quête de la défaire d’au moins un des deux colosses. Le travail d’équipe. La meilleure façon de gagner.



codage par Laxy Dunbar.



~~~~~~~~~~~~
The French are glad to die for love They delight in fighting duels But I prefer a man who lives
And gives expensive jewels




Personne ne touche à MON DRAGON, sinon, je mords !:
 



Si tu est intéréssée par les retrouvailles de Gaby et Josy c'est ici!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin Skirata
Victime du paranormal
avatar

Masculin Bélier Cheval
Messages : 250
Date d'inscription : 30/10/2015
Age : 28
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 169 ans, 20 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Une nuit sans Lune [PV Josy]   Mer 26 Sep 2018 - 13:24

Voyant l'oeuvre de sa compagne, Myyryaluna était quelque peu déçu du manque de finesse et de l'arrogance dont elle avait fait preuve en réapparaissant, laissant le temps à son adversaire de riposter, mais le résultat finale était là. La mage n'était plus. Conservant ses forces, elle n'aurait donc guère à se fatiguer pour écharper les deux hommes qui n'arrivaient toujours pas à la saisir ni même la toucher.
Et voyant Joséphine de nouveau à la chasse, Myryaluna décida de son plan d'action. Un pas à droite. La lame qui aurait du lui trancher l'épaule ne fit que trancher le vide au ras de sa peau. Mais quelques millimètres ou quelques kilomètres, il n'y avait aucune différence : la lame ne la toucherai jamais. Demi-tour et alignement du dos avec la secondes armes. Impassible. L'homme commençait à s'y habituer. Il abandonnerait presque. Mais ils n'ont pas ce droit. Et d'un sourire cruel, la métamorphe porta sa première attaque depuis son arrivée - un puissant coup de pied en plein torse, le propulsant de dos vers Joséphine tandis que Myryaluna utilisait l'impulsion pour s'élever dans les airs. Et attérir sur les épaules du binôme sans défense. Ses ongles deviennent des griffes aussi acérées que des rasoirs. Et le corps tomba, mollement, tandis que la tête restait dans les mains de la Vampire. Qui but puis cracha.
Cela ne lui plaisait pas. Il n'en était pas digne. Le sang n'était pas à son goût. Le publique était libre de penser ce qu'il voulait. La réalité était là. Le dernier survivant n'avait aucune chance...

~~~~~~~~~~~~

Votre attention:
 

Merci de votre attention !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joséphine Du Barry
Eleve confirmé
avatar

Féminin Lion Dragon
Messages : 66
Date d'inscription : 03/07/2018
Age : 18
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 21 ans en apparence (400 ans)
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Une nuit sans Lune [PV Josy]   Jeu 27 Sep 2018 - 12:25



Une nuit sans Lune...



Joséphine soupira. L’odeur de sang était douceâtre à son odorat. Elle pu lire dans le regard de sa comparse une certaine… déception.
Haussant les épaules, la suite l'impressionne tout de même.
Le bruit des lames dans le vent était presque un requiem à ses oreilles. Le sourire meurtrier qu’elle possédait ne la quittait pas, tandis que sur sa peau, les taches carmines donnaient le ton.
Puis, l’action se passa, le jeu, la danse de Myrya était finie. Et dans un coup violent, un des homme vers notre vampire.

Du coin de l’oeil, cette dernière vit l’elfe dans les airs, une impulsion des plus puissante ayant presque fait trembler le sol.
Elle n’eu pas le plaisir de regarder plus longtemps, car déjà le mastodonte arrivait à son niveau, encore un peu Hagard. Si elle ne s’était pas décalée, elle se serait même fait écrasé par ce dernier, qui s'étale sous son propre poids, dû à une béquille bien exécutée.

Laissant cependant son arme à feu bien logée dans son étui, ne souhaitant toujours que conserver le mystère de ses capacités pour les prochains, elle le tua alors qu’il n’était même pas encore debout.
Après tout, ce n’était pas lâche, tomber dans une arène était presque synonyme à mourir simplement.
Ainsi, la dernière chose que l’homme vit avant de mourir fut le visage de Joséphine, son sourire, et sa vilenie.

Se redressant elle pu voir le carnage laisser par Myrya.
Alors que la foule était dans un délire mitigé, peu rassasié de leur violence de comptoir, joséphine s'approcha de myryaluna, dont le sang dégoulinant à sa bouche fut intercepter par une main des plus sensuelle :

j'avais donc raison quand a notre duo.


Amenant le sang à sa bouche elle lui fit un clin d'œil.
C'était un sang immonde. Des plus âpres et désagréable… Mais Myryaluna recouverte de sang par la bataille était une vision assez… Tentante.
Faisant un “graou” avec la main à sa comparse, la vampire reorienta son regard vers la foule.



codage par Laxy Dunbar.


~~~~~~~~~~~~
The French are glad to die for love They delight in fighting duels But I prefer a man who lives
And gives expensive jewels




Personne ne touche à MON DRAGON, sinon, je mords !:
 



Si tu est intéréssée par les retrouvailles de Gaby et Josy c'est ici!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin Skirata
Victime du paranormal
avatar

Masculin Bélier Cheval
Messages : 250
Date d'inscription : 30/10/2015
Age : 28
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 169 ans, 20 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Une nuit sans Lune [PV Josy]   Jeu 27 Sep 2018 - 17:45


Regardant la Vampire, Myryaluna retrouva le sourire et lui répondit plutôt :

"Ne te l'avais-je pas promis ? Mais attends donc que nous soyons sortit d'ici et nous trouvions un endroit plus...intime. Là seulement tu pourras comprendre à quel je suis fantastique..."

La phrase, à peine soufflée, fut accompagnée d'une douce caresse avant qu'elle ne se reconcentre. Mais sans le moindre doute, cette soirée serait la fraise sur la montagne de chantilly décorant le gâteau qu'était cette magnifique semaine sans Edwin. Tournant sur elle-même, elle regarda le publique hautaine et provocatrice, les bras ouvert, comme si elle leur demandait "Alors ? Vous en voulez plus ?" et alors que la foule se déchaînait de plus en plus elle les regarda et un immense sourire révélant satisfaction et excitation se fraya un chemin parmi ses traits. Et levant ses mains en rythme elle les fit crier de plus en plus fort. A un tel point que malgré toute l'aide de son micro avec sort d'amplification sonore, le commentateur ne parvint pas tout de suite à se faire entendre. La foule se calmant enfin, il put reprendre :

"Venant tout droit de vos pires cauchemars, des pires horreurs que l'humanité et le monde a à offrir, laisser moi vous présenter notre prochain participant : vous le connaissez et l'aimez comme rare l'ont été dans cette arène. Gagnants et perdant l'ont affronté et tous craignent sa morsure. Mesdames et messieurs, voici l'un de nos champion, Petranof, l'Exotark !"

Et alors que la foule en délire rugissait, sortant d'une des grilles qui venaient de s'ouvrir sortit une bête digne de l'introduction.


Mesurant presque un mètre quarante au garrot, c'était là un prédateur né. Mais ce que Myryaluna trouva encore plus vicieux encore fut la manière dont il avait été introduit. En parlant de sa morsure, le présentateur diminuait l'attention des combattants quand aux tentacules de la bête en leur suggérant que sa morsure était encore pire. Mais si sa morsure était certes dangereuse au point de réduire la tête d'un Troll en un tas de sang et d'os, le réel danger venait du poison imbibant les crocs de ses tentacules.

"Si tu n'y vois pas d'inconvénient, je vais m'occuper de celui. Ces attributs sont plutôt à ton désavantage ma chérie. Surtout ses tentacules. Restes en loin. Le poison n'est mortel que dans de rare cas, mais il est suffisamment fort pour nous faire regretter à toute les deux d'être ne serait-ce que rentrer en contact avec. En échange, je conterais sur toi pour le combat qui suivra."

Et avec un clin d'oeil, elle se retourna et se mit à marcher vers la bête. Agitant ses mains pour demander plus de bruit au publique, celui-ci s'y donna à cœur joie. Plaçant sa main droite dans son dos, elle rendit -pour la première fois en plusieurs mois- sa forme d'épée double à Sylnya. Faisant tourner la lame telle un moulin autour d'elle, elle se mit à courir sans la moindre peur vers la bête. Cette dernière agacée jusque là par le bruit de la foule se re-concentra immédiatement sur l'Elfe. Elle n'avait pas manger depuis des jours et ce n'était ni la première fois ni la dernière qu'elle chassait un de ces êtres bipèdes. Fouettant sa proie de ses appendices dorsaux, elle eu la douloureuse surprise de se rendre compte que cette chose longue pouvait actuellement la blesser. Rugissant de mécontentement, la bête bondit, bien décider de se venger pour cette douleur insupportable qui avait suivit la perte d'une des têtes empoisonnées. Se plaquant à la droite de la bête, Myryaluna ne s’arrêta pas pour autant. D'un autre coup, elle sectionna cette fois-ci la base de la tentacule, arrachant un cri déchirant au quadrupède. Elle donnait le spectacle. Plutôt que de taillader la bête, elle l'avait simplement meurtri, enrageant son adversaire avec succès. Elle se faisait remarquer. Une fois de plus. Elle utilisait son adversaire à son propre avantage. Les passes qui suivirent furent de plus en plus périlleuse mais à chaque fois la métamorphe échappait à la bête tout en la blessant. Pour le publique, la tension était palpable. Rare voyait à travers le jeu qui se retrouvait sous leur yeux. Ils ne voyaient que cette femme jouant avec la mort de plus en plus prêt. Le publique était près, hypé, et n'attendait plus que le faux-pas qui lui ôterait la vie. Mais quelques un virent à travers ce jeu. Les paris montait à l'encontre des concurrentes mais certains, contre toute attente, parièrent sur Myryaluna. Ils savaient. Ces personnes n'étaient pas dupes. Elles avaient reconnu là le talent de la "Vampire". Et ces personnes connaissaient déjà le résultat du match...


Ce qui, contre toute attente, ne tarda pas. Un coup salvateur, clair et net fit rouler la tête de la bête, qui tel un taureau enragé face à son toréador avait tout donné. Et c'est dans les exclamations d'incrédulité que Myryaluna re-transforma Sylnya en ornement dorsale et saisie la tête à ses pieds. Et soulevant cette dernière au dessus de la sienne, elle jeta un coup d'oeil à sa partenaire avant de boire goulûment le sang de la bête. Sucré. Douceâtre. Le liquide carmin coula le long de ses joues et de sa tenue tandis que la foule partait en délire, à la fois écœuré et hébété de ce qu'ils venait de voir.

Une des bêtes championne de l'arène venait de tomber et en peine huit minutes...

Retournant près de Joséphine, Myrya se jeta dans ses bras et l'embrassa passionnément par pur plaisir avant de lui dire :


"Prête pour gérer la suite ?"

~~~~~~~~~~~~

Votre attention:
 

Merci de votre attention !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joséphine Du Barry
Eleve confirmé
avatar

Féminin Lion Dragon
Messages : 66
Date d'inscription : 03/07/2018
Age : 18
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 21 ans en apparence (400 ans)
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Une nuit sans Lune [PV Josy]   Ven 28 Sep 2018 - 20:11



Une nuit sans Lune...



Un peu de son avec ceci ?:
 

Une promesse, futile petite chose dans l’abysse des choses que Joséphine ne tenait pas. Mais soit. Elle allait surement voir plus tard dans la soirée si la survie était de mise. Cela n’était pas infaisable, du moins c’est ce qu’elle pensait sur le moment.

Elle ne put s'empêcher de rire lorsque Myryaluna joua la chauffeuse de salle, elle avait un charisme à n’en point douter avec cette foule en délire qui ne demandait que du sang, du spectacle et de la magie.

Un sacré personnage, totalement mystique. Surement unique en cette contrée. Quelqu’un à avoir dans son cercle d’amis plutôt que d'ennemis… à n’en point douter.

L’orateur de l'arène commencera, avec un ton de mystère, à annoncer le prochain ennemi. Au nom, un frisson parcourut le dos de la vampire, il fut validé par l’apparition du prédateur.

Même si l’égo de la vampire et ses capacités étaient de taille, c'était clairement une bête mystique… Elle n'avait pour le moment rien vu d'étrange comme être sur cette terre qu’est Moonlight.
Ainsi cela devenait concret l’aspect Sauvage…


"Si tu n'y vois pas d'inconvénient, je vais m'occuper de celui. Ces attributs sont plutôt à ton désavantage ma chérie. Surtout ses tentacules. Restes en loin. Le poison n'est mortel que dans de rare cas, mais il est suffisamment fort pour nous faire regretter à toute les deux d'être ne serait-ce que rentrer en contact avec. En échange, je conterais sur toi pour le combat qui suivra."


On va faire comme cela… je crois.

Même si cela ne se voyait pas, Josy n’en menais pas large. Comme perplexe face à cette monstruosité…
Le combat fut à l'échelle de Myrya, de son talent, et des représailles de la bête. L’arme qu’utilisais la joueuse était si tranchante, si belle, que Joséphine aurait pu regarder ce combat pendant des heures. Mais… heureusement pour les 2 combattants, l’un d’eux ne durera pas des heures.
Endroit par endroit.

Josy se rendit compte que Myrya peinait parfois à éviter la bête, c’était un adversaire intelligent, qui apprenait et se venger entre chaque passe.


Puis la tête toucha le sol pour la dernière fois, en un râle affreux et perfide. Myrya avait vaincu.
Applaudissant avec la foule, Joséphine était perplexe et admirative.
Un peu comme la foule en fait…

Joséphine feula sous la pression qui envahissait l’air, déja dans les gradins les personnes se battaient pour les paris. Les perdants pleurant leurs pertes et les gagnants se galvanisant. Un spectacle pathétique et humain. Après tout chacun sa fortune.

Réceptionnant la métamorphe qui revint vers elle avec un baiser de victoire.

Tu ne connais pas encore tous mes talents ma chère… je suis coriace et toujours prête ! Je devrais m’en sortir… Profites en pour respirer un coup.

Sa voix s’était voulue presque chuchotée. Mais c’était surement du à la foule qui introduisit la voix du commentateur, annonça la prochaine épopée et clôturant le round.

“ C’était chaauuuuudd dans l'arène… Mais rien n’est terminé ! Les prochains à tenter de terrasser nos gagnantes ne sont pas des poids plumes !”


Joséphine s’inclina devant Myrya en une courbette exagérée et se rapprocha du centre de l'arène ou les gens tiraient avec peine le cadavre de l’Exotark sur le coté.

“Leurs traits sont d'une vierge mais ne vous y méprenez pas leurs griffes sont acérées… Telle des sirène elles ont éconduit  de nombreux adversaire entre nos murs…  “





Joséphine fut émerveillée par la vision de l’adversaire qui venait d’entrer en scène. Des Harpies. Oui… Des harpies.
Ces êtres mythologiques que l’on ne trouvait de nos jour que dans les récits antiques et certains jeux terrestres.
Immenses, et sublimes.
Mesurant bien 2.30m de haut, elles tournaient au dessus de l'arène comme les vautours dont leur corps étaient une illustration. Mais prendre Josy pour une simple carcasse était mal pensée.

Je suis peut être déjà morte les filles….mais vous ne me dévorerez pas ce soir…

Quelques secondes, l’action dura à peine quelques secondes. Les deux harpies avaient fondues sur la vampiresse sans un bruit, sinon celui de l’air. Mais elles ne toucherent même pas un de ses cheveux.
Sachant que Myryaluna savait “ percevoir “ son endroit, elle espérait simplement qu’elle ne laisserait pas les harpies la trouver de suite.
Pour dire, elle était à quelques cm de leurs corps luisant de puissance. Observant chaque détails, et soufflée lorsqu’elles retournerent dans les airs à la recherche d’indices pour la trouver.
On dit que les oiseaux sont des êtres intelligents, digne de détourner de nombreux subterfuges… Mais lorsque l’on mélange la génétique, on obtient des hybrides, mutations imperceptible et futile, parfois dégénérative.

Une des deux harpies lança un cri perçant et Joséphine manqua de perdre son invisibilité. Se troublant un instant et la voilà démasquée par les filles du typhon qui fondirent sur elle.

Mais elles furent stoppés dans leur plongeon. Comme arrêtées par quelque chose.
Ne pouvant tenir plus longtemps son invisibilité, Josy réapparu aux yeux de tous, les griffes de harpies étaient en réalité à quelques centimètres de sa peau naphtaline. Mais un air très mauvais au visage, aucune inquiétude.

Se désincarcerant de l’emprise qu’elles auraient eu sur son corps elle les fixa un moments, pour curiosité professionnelle et recula.
Une des caractéristique des harpies ? Leurs longues et acérées phanères. Délicatement la vampire arracha une plume à l’une des harpies, laissant des traînées de son propre sang sur le plumage de la victime.

Lâchant soudainement son pouvoir les deux harpies se rentrèrent dedans devant le regard amusé de la vampire et une acclamation ovationnelle de la foule qui avait jusque là retenu son souffle.

Joséphine avait fait naître la rage chez les deux harpies, qui s'élancèrent vers le ciel avant de retenter un plongeon.  Pendant ce temps la Joséphine jouait, elle avait trouver comment elle les tueraient… Alors elle mis un peu de provocation :


Veux tu toujours m'attraper ? En ce moment je me sens ignorée! Alors est ce que tu pourrais mieux essayer ? Je commence vraiment à m'ennuyer !


Cela dura quelques secondes avant que l'une des harpies ne tente sa chance à nouveau.
De nouveau figée dans son plongeon, Josy n’eut qu’un instant avant que la deuxième ne plonge. Le coup de feu eu un écho démesuré dans l'arène. Le cri de la seconde Harpie fit tourner le visage de la fatale vers Elle, qui eu le temps de voir la rage dans son regard avant de se faire soulever de terre.


J’en ai un peu marre des essai de vol.


D'abord le dragon, puis Myryaluna enfin la Harpie... Une vampire dans les airs, ce n'était pas trop son milieu...

La Harpie la lâcha. Comme elle aurait lâché une proie pour l'éclater en mille morceaux. Pensant déstabiliser la vampire, cette dernière eu juste à dans sa chute, orienter de nouveau le canon vers la Harpie. Qui tomba bien plus vite que la vampire au sol, rejoignant sa défunte comparse.

Se réceptionnant au sol avec le plus de grâce possible, Joséphine se redressa sous les vocifération de la foule.

MAis son regard se posta en premier sur Myrya.



Elle la rejoignit en quelques instants tandis que les paris fusaient par milliers auprés des courtier de l'arène.

Je crois que le jeu me plait un peu trop à mon goût…


Laissant tomber la plume de Harpie au sol, Josy passa une main dans ses cheveux pour y enlever quelques débris de batailles tandis qu’elle se lécha les lèvres. Le sang des harpies était aussi infâme que celui des oiseaux en général.
Haussant les épaules elle continua de sourire à Myrya.

Une nuit tranquille au début. Avec un gros carnage, la fête est bien plus folle….



codage par Laxy Dunbar.

~~~~~~~~~~~~
The French are glad to die for love They delight in fighting duels But I prefer a man who lives
And gives expensive jewels




Personne ne touche à MON DRAGON, sinon, je mords !:
 



Si tu est intéréssée par les retrouvailles de Gaby et Josy c'est ici!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin Skirata
Victime du paranormal
avatar

Masculin Bélier Cheval
Messages : 250
Date d'inscription : 30/10/2015
Age : 28
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 169 ans, 20 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Une nuit sans Lune [PV Josy]   Sam 29 Sep 2018 - 8:01

Les Harpies se prouvèrent être un parfait divertissement pour le public et Joséphine tandis que Myryaluna refaisait ses forces. Tout comme elle, la Vampire avait elle aussi un certain goût pour le spectacle et le publique ce soir en avait pour son argent. Le spectacle était de taille. Myryaluna n'y avait pas prêté réelle attention jusqu'ici, mais les gradins qui étaient peu rempli à leur arrivée était maintenant rempli au trois quart et certaines loges et balcons pour VIP révélait de plus en plus de têtes curieuses. Et au vu du bruit qu'elles causaient, Myryaluna se doutait que cela ne ferait que continuer. Regardant la loge du staff, elle fut forcé de constater qu'elle faisait leur bonheur bien contre son gré. Enfin, elle gagnait déjà l'occasion d'embrasser Joséphine et de se rassasier ensemble sans avoir à se préoccuper des répercussions. Ils pouvaient bien se remplir les poches du spectacle.
Se concentrant de nouveau sur la Vampire, il fut une fois de plus surprise par cette étrange pouvoir qu'était le sien. Cela ressemblait à une forme assez puissante de télékinésie ? En tout cas, c'était suffisamment puissant pour stopper deux harpies dans leur course. Et bientôt la première ne fut plus.
Il y avait dans cette femme un goût de mystère permanent des plus alléchant. Plus Myryaluna se concentrait sur elle, moins elle en savait. Mais le moment n'était pas aux question.
Joséphine était à présent en pleine chute après avoir été jeté par la Harpie. Devait elle intervenir ? L'Elfe hésita, puis voyant le cran et l'assurance de sa partenaire s'abstint. Si elle avait le cran de tirer sa proie, elle avait probablement déjà anticiper la suite. Ce qui se révéla être le cas.

Se redressant du mur contre lequel elle s'était adossé, Myryaluna alla à sa rencontre tandis que Joséphine faisait de même :


"Je crois que le jeu me plait un peu trop à mon goût… "

"Tu m'en voies ravie. En revanche il nous reste deux match avant de ne serait-ce pouvoir nous retirer de plein droit et ceux-ci vont être d'un tout autre calibre. Surtout que l'arène va enfin être activée !" Les yeux de l'Elfe pétillait, comme illuminés. Elle y prenait goût. Et le réel plaisir allait enfin commencer. Even her wings started to shiver as she looked at what was coming. This was going to be one hell of a night.

"Prête pour commencer la danse ? Parce qu'à partir de maintenant, ce n'est plus que toi et moi mon trésor. Et notre ticket de sortie sera la mort de tout ce qui pourra apparaître."

Et attrapant Joséphine derrière la nuque, elle l'embrassa fougueusement tandis que soudain, l'environnement changeait.

Et tout, autour d'elles, n'était maintenant plus que forêt. Relâchant Joséphine, Myryaluna se mit à rire, d'un rire cristallin et cria au publique :

"Que les jeux commencent, et puisse le sort vous être favorable !"

C'était là une certaine modification de la citation originelle, mais cela irait parfaitement avec la situation. Et se tournant vers Joséphine elle ajouta :

"Allons donc chasser très chère ! Il est temps que nous asséchions cette soif qui nous tenaille."

Et elle se mit alors à la recherche. La zone à couvrir était deux fois plus grande que la zone physique, mais cela ne la dérangeait pas. Ce qu'elle ne savait pas, c'était que leur adversaire était déjà présent, et était lui aussi en chasse tandis que le commentateur le présentaient. Mais le son ne rentrant pas dans la barrière, elles n'en avaient aucune idée:

"Nous venant tout droit des dresseurs Californiens, ce magnifique spécimen et l'une de nos plus belle pièces ! Mais ne vous y trompez pas ! Si il est plus petit que la moyenne, c'est simplement car son habitat naturel est largement composé de forêt ! Habituer à chasser plus petit que lui il fait preuve d'une incroyable agilité et son cracha d'acide est un allé simple pour l'enfer ! Allez-y pariez, et pariez vite, car le début des combats signera le début de la fin ! Venez ! Venez admirer la mise-à-mort digne des plus grande légendes !"


~~~~~~~~~~~~

Votre attention:
 

Merci de votre attention !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joséphine Du Barry
Eleve confirmé
avatar

Féminin Lion Dragon
Messages : 66
Date d'inscription : 03/07/2018
Age : 18
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 21 ans en apparence (400 ans)
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Une nuit sans Lune [PV Josy]   Sam 29 Sep 2018 - 16:26



Une nuit sans Lune...



Au mot “arène” et “activée” un frisson parcouru l’échine de la vampire. Déja lorsque le sol avait bouger sur la piste de danse elle s'était sentie des plus désemparée, voilà que toute l'arène allait être métamorphosée.

Le baiser passionnée de l’elfe l'empêcha de répondre à ses inepties. Mais il eu l’avantage d’éviter le malaise tandis que l’arène changeait tout autour d’elles.

La foret, et luxuriante qui plus est. “ Pourquoi faut il que ce soit une FOUTUE foret ? “. Joséphine avait garder pour elle sa réflexion. La vampire était une citadine, même si elle était née dans une campagne bien perdue, elle n'avait vécu que dans des endroits moins...Arbustif. Pour faire court la forêt n’était pas vraiment son environnement de prédilection.

Tant que ce ticket ne signe pas notre trépas… Tu ne vas pas mourir, je te l’interdis, d’accord ?  

La tirade de Myryaluna eut le mérite de lui faire de nouveau esquisser un sourire,d ‘où l’ironie de la vampire. Le sort était du côté des gagnants. A elles de faire en sorte d'être de ce coté la.


"Allons donc chasser très chère ! Il est temps que nous asséchions cette soif qui nous tenaille."


Hochant la tête, Josy tressa ses cheveux et glissa son arme sur sa cuisse.

En route alors, allons vers la mort Joyeusement et lui montrer...

Foulant les pas de la métamorphe, elle guettait chaque mouvement. Le problème de la forêt était bien sur le nombre impressionnant de détails, de mouvement et d’endroit d’où frapper. Quelque chose de malsain avait emprunt l’air de l'arène. Tout semblait plus que réel. Pendant les premiers instants, les deux pouvaient entendre les oiseaux, quelques bruissement de feuilles les….

Plus rien.

Tout c’était tut, et Attrapant le bras de l’elfe, Joséphine se figea. Un bruit de pas. Aucun des leurs, et bien plus sourds.
On attaquait bien un autre niveau, et dans la pénombre On pouvait distinguer de loin l'être à l’origine de ce pas. La vampire se doutait bien que l'elfe avait aussi vu, a peine à leur gauche, quelques centaines de mètres, assez pour sentir la mort planer au dessus de soi.

C’était un combat d'envergure digne des légendes. L’un dans l’autre, un des avantages des légendes, c’est qu’elles restaient dans l’histoire… en vainquant, ou en mourant.
Dans l’esprit de Josy beaucoup de choses se déroulaient, analysant l’endroit alors que la “chose” qui se mouvait semblait ralentir et une odeur de… poison, envahissait l’air.

Elles l’avaient chercher. Elles l’avaient trouver… maintenant il allait falloir. Survivre… et gagner.



codage par Laxy Dunbar.

~~~~~~~~~~~~
The French are glad to die for love They delight in fighting duels But I prefer a man who lives
And gives expensive jewels




Personne ne touche à MON DRAGON, sinon, je mords !:
 



Si tu est intéréssée par les retrouvailles de Gaby et Josy c'est ici!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin Skirata
Victime du paranormal
avatar

Masculin Bélier Cheval
Messages : 250
Date d'inscription : 30/10/2015
Age : 28
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 169 ans, 20 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Une nuit sans Lune [PV Josy]   Sam 29 Sep 2018 - 17:54


Myryluna tremblait d'excitation. Une Wyverne ! Ils avaient sortis une Wyverne rien que pour elles ! Combien de fois avait elle rever de mettre la main sur l'une de ces créatures pour s'en faire une armure ? En revanche, cela allait se révéler être un challenge de taille sans ses pouvoirs de manipulation. Il lui faudrait se contenter de sa télékinésie et de ses armes. Ce qui d'ailleurs allait l'amener à se tourner vers Joséphine : elle n'allait certaine pas lui prêter Sylnya, mais elle ne pouvait pas non plus la laisser sans défense - et surtout sans offense. Mettant un doigt devant sa bouche, Myryaluna dégaina sa paire de pistolet et les tendis sans à bruit à sa compagne de chasse. Modifiant les balles pour les rendre perforantes, elle lui remis ensuite les chargeurs pour un total de douze chargeurs de seize balles.
Pointant la bête, elle lui fit comprendre de viser les yeux, les ailes ou un point du torse. Elle espérait que la Vampire connaissait l'existence de l'écaille inverse. Lui faisant des mimiques elle tenta de confirmer mais le temps allait leur manquer retransformant Sylnya, elle la regarda extrêmement sérieuse et lui embrassa le front. Renforçant tout ses muscles, elle augmenta sa densité musculaire tandis qu'elle allégeais sa masse osseuse. Le combat promettais d'être épique. Déployant ses ailes, elle était prête.

Puis d'un bond spectaculaire elle se propulsa dans les airs et s'élança encore plus haut d'un battement de ses ailes. Trônant maintenant au dessus de l'arène avec un sourire presque psychopathe, elle rigola un bon coup. Etait-ce de la folie ? Peut-être. Pour beaucoup, devoir affronter une telle créature était synonyme de mort. Mais pas pour elle. C'était là un combat digne d'elle, qui lui offrait un challenge et un danger omniprésent qui lui donnerait toute l'adrénaline qu'elle voulait. Et quoi de mieux que de ramener la Princesse dans son château après avoir vaincu le Dragon. Voilà qui était réellement digne d'un conte de Légende. SA légende. Puis se reprenant, elle regarda le monstre qui la dévisageait surpris. Les Wyvernes n'avaient jamais été des créatures intelligentes, mais elles étaient dangereuse et convoitait l'or presque autant qu'un Nain, si c'était possible. Mais aussi stupide qu'elle pouvait l'être, c'était tout de même un prédateur Apex et elle ne tolérait pas l'attitude de cette impudente petite créature qui la surplombait sans la moindre crainte. Même ses geôlier, à l'exception de leur maître la craignait. L'idée qu'une créature de plus la surplombait dans la chaîne lui était insupportable. Elle allait la faire tomber immédiatement. Elle ne bougeait pas. Cela allait être facile. Redressant la tête, elle s'appuya sur ses pates arrière et cracha à quatre reprise.

Et heureusement pour Myryaluna elle n'attendit que les quatre projectiles soit propulsé pour commencer à éviter car leur vitesse était bien supérieur à ses estimations à telle point que son aile droite fut légèrement éroder par des goutes qui s'était dispersée du dernier tir. Et la douleur était à la hauteur de la bête. Immense. Se retenant d'hurler sur l'instant, Myryaluna fit volte face.


"Ok le lézard, tu veux jouer comme ça ?"

Métamorphosant Sylnya en exactement vingt projectiles, ceux-ci, se mirent à tourner sur eux même à une telle vitesse qu'ils commencèrent à émettre un son strident alors que l'air autour diminuait à cause de la friction. Et tendant sa main, les projectiles télékinétiques partirent sans la moindre pitié. Et L'aile droite de la bête fut transpercé de par-en-par. Suffisamment pour la gêner et réduire ses capacité de vol sans pour autant l’empêcher de voler. Et finalement enrager, cette dernière s'élança dans les airs. La bataille aérienne allait enfin pouvoir commencer. Espérant que Joséphine pourrait lui offrir le soutien approprier, Myryaluna se prépara à une danse endiablé, et elle ne fut pas déçu...

~~~~~~~~~~~~

Votre attention:
 

Merci de votre attention !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joséphine Du Barry
Eleve confirmé
avatar

Féminin Lion Dragon
Messages : 66
Date d'inscription : 03/07/2018
Age : 18
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 21 ans en apparence (400 ans)
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Une nuit sans Lune [PV Josy]   Dim 30 Sep 2018 - 14:52



Une nuit sans Lune...



Tenant toujours le bras de Myrya, Joséphine pouvait sentir l’excitation qui la parcourait, son pouls accéléré, ses yeux acérés. Comme quoi chacuns sa vision du monde… Et du monstre devant elles.

Le regard que cette dernière lança à la vampire eu le don de contrarier Joséphine. On pouvait lire dans le regard de la métamorphe un semblant de “compassion” que n’aimait pas vraiment notre vampire, où du moins son égo.



( on est d’accord, elles ressemblent peut être pas à ça, mais le gif est représentatif…)

Acceptant les armes à feu de cette dernière, Joséphine les fit rouler avec ces doigts. Aussi léger que efficace. Ce qu’elle pouvait apprécier ces armes. C’était un aspect qui l’avait dérouter sur Moonlight… le nombre insignifiant d’armes à feu. Joséphine avait su évoluer avec son temps sur terre, le mot évoluer étant bien sur faux, on devrait dire… adapter. Ces armes avaient une puissance telle qu’elle avais vite délaisser les vulgaires armes blanches dont elle s’était affublée. Bien sur en temps voulu, une petite dague empoisonnée… valait toutes les balles du monde.

Accrochant les chargeurs en lieu sûr, c’est à dire au côté de sa propre arme, clairement inefficace dans ce cas précis.

Tandis que Myryaluna s’agitait en tous sens, sûrement pour expliquer les endroits précis, logiques, où frapper, Josy hochait de la tête en silence. Chaque pas que réalisait la bête faisait vibrer le sol et faisait faire un bond au coeur arrêté de la vampiresse. Il s’approchait, et les avait clairement détectées. “ Pourquoi fallait il que ce soit une FOUTUE FORET, et un P***** de reptile volant…”

Josy eu à peine le temps de tourner le regard que Myrya s’était élancée dans les airs d’un bond. Trônant au dessus de l’endroit où allait se dérouler le carnage. Car au vu de la bête, cela allait forcement en devenir un.

Le rire qui émana de la jeune femme donna un frisson à Joséphine. Un rire des plus vils, des plus extatique. L’adrenaline, l’excitation, la rage, le sang. Le rire du combattant.

Graçe à cela, la wyverne leva ses yeux bête vers elle, ce qui permit à la vampire de s’en rapprocher sans être vue, escaladant un arbre pour être à peine en hauteur elle avais devant elle un spectacle des plus… épique.  

Chaque mouvement du monstre faisait trembler. Tout était sous le joug de sa geule, et fiere, Myryaluna la toisait. Et aux grondement de la wyverne, cela ne lui plaisait pas du tout.
Joséphine pouvait presque entendre le corps de cette derniere préparer son attaque, et la puanteur revint en force.

Se cachant le nez un instant, il fallut quelques secondes à Joséphine pour remonter les yeux vers la scène.
Un acide… Pas du feu comme certaines légendes, mais bien un acide. Une arme redoutable. Tellement redoutable que le peu qui toucha Myryaluna la fit rager. De la où elle était cela sonnait comme un murmure. Une simple phrase énoncée au vent. Mais au ton, on pouvait être sûre que cela n’était pas une blague.

Un sourire étira les lèvres de josy quand l’arme devint projectiles, le son strident lui donnait envie de se couvrir les oreilles. Même la Wyverne semblait destabiliser par ce simple son tandis que son corps était de nouveau prêt à attaquer.

Le cri guttural qu’elle lança à l’impact des premiers projectiles dans son ailes droites fit crisser les dents de la vampire. Un son venant des profondeurs, et mauvais présage.

Joséphine était à quelques mètre seulement du reptile, et même si la blessure était probablement douloureuse elle se doutait bien de la suite, anticipant en se tenant fermement elle fit bien car la bête pris, d’une impulsion, son envol.

Descendant de son perchoir, Joséphine avait une vue parfaite, tout comme les spectateur de l'arène sur le combat aérien qui se déroulait. David contre Goliath. Le dragon semblait avoir du mal à voler, mais sa puissance restait telle.

Ni quittant pas des yeux son intéressée, Joséphine ne sourcillait que lorsque la bête prenait un léger avantage. Mais Myryaluna était telle qu’elle récupérait l’avantage en quelques instant. Et tandis que le combat faisait rage, la vampiresse réfléchissait, évitant les quelques taches d’acides s'éparpillant dans les bois tandis que Myryaluna les esquivait avec souplesse.

Chaque mouvement de la métamorphe semblait calculer, tandis que la Wyverne ne faisait que répondre aux attaques de cette dernière. Clairement le jeu était menée par un des deux titans et pas forcément celui auquel on s’attendait. C’était une danse des plus violente. Ondulant entre attaque et riposte, attaque et contre attaque. Qui aurait dit qu’une personne aussi “frêle” que Myrya pourrait se débattre avec tant de puissance ? Clairement pas Joséphine, clairement pas l'arène.  

Profitant que le combat tourne énormément, Joséphine s’appuya sur ses pieds et visa. Il lui fallut quelques secondes pour verrouiller ses bras, et quelques nouvelles secondes pour assurer son tir. Elle n’allait pas rester planter là à ne rien faire et observer les deux se battres indéfiniment.

Pendant ses quelques secondes la Wyverne avait préparé son lancer. Mais lorsque la balle tirée par Joséphine atteignit son oeil droit, la trajectoire fut totalement déviée, évitant une douche acide à notre elfe qui avait anticipé un mouvement, heureusement pour elle du bon côté.

L’acide brûlait les arbres, clairsemant l’endroit où tous trois se situait il y avait peu et Joséphine esquiva quelques reliques.

Habituée à tuer en un seul coup, elle fut tout de même assez satisfaite de ton tir tandis que La Wyverne perdait un peu d’altitude, scrutant les arbres pour finalement croiser le regard de la vampire. Elle ne ratait jamais son tir. Joséphine était une tireuse hors pair, quelle que soit l’arme à feu qu’elle utilisait.

Deux insectes insignifiants. Voilà ce qu’elles étaient pour cette force de la nature. Mais aussi grande la bête était, gerer deux personnes devenait des plus compliqué. Surtout avec un oeil en moins.

Deuxième tir. Elle n’avais pas attendu longtemps, perforant l’aile gauche.
Un nouveau cri des plus strident. Mais la bête avait clairement l’avantage dans les airs, l’objectifs de la vampire ? La faire descendre. Et elle savait très bien que Myrya la suivrait dans son plan. Ainsi elle loga deux nouvelles balles, une par aile. Affaiblissant encore plus le vol stationnaire du monstre.

Cependant, la Wyverne ne resta pas sans défense contre Joséphine, laissant Myrya un instant pour inonder la forêt sous jacente d’un jet d’acide. Joséphine dut se déplacer vite. Heureusement pour elle c’était une vampire, invisible maintenant elle évita de peu l’acide qui n'eut l’effet que de lui laisser une trace brûlante sur un des bras. Se mordant la joue pour ne pas révéler sa position le regard de Joséphine était plus noir que l’encre. Et dire que Myryluana volait encore alors qu’elle avait pu goûter à cette douleur…

L’odeur de chaire brûlée. L’odeur de la guerre. Et c’était ici une guerre qu’il fallait gagner. Au moins sa compagne de chasse avait une fenêtre d’action des plus grande possible tandis que de son dernier oeil valide elle scrutait en contrebas.

L’adrénaline avait remplacer la dernière parcelle de peur chez la vampiresse. Elle était redevenue ce qu’elle craignait le plus avec la douleur. Une machine à tuer.






codage par Laxy Dunbar.

~~~~~~~~~~~~
The French are glad to die for love They delight in fighting duels But I prefer a man who lives
And gives expensive jewels




Personne ne touche à MON DRAGON, sinon, je mords !:
 



Si tu est intéréssée par les retrouvailles de Gaby et Josy c'est ici!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin Skirata
Victime du paranormal
avatar

Masculin Bélier Cheval
Messages : 250
Date d'inscription : 30/10/2015
Age : 28
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 169 ans, 20 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Une nuit sans Lune [PV Josy]   Jeu 4 Oct 2018 - 3:09


Joséphine s'était révélée bien plus redoutable que Myryaluna ne l'avait d'abord imaginé. Elle avait su, du premier tir, avec une arme inconnue, transpercer l'oeil d'une Wyverne en plein vol. Et avait enchaîné avec le second sans même broncher. Ce n'était pas là quelque chose que l'on voyait tout les jours. Abattre une cible fixe, tout le monde pouvait le faire. Mais toucher une cible mouvante ? Beaucoup plus dur. Alors toucher un billet de cinq, à cent mètres, en plein vol, avec des courants irrégulier ? Il fallait être un tireur né et sur-entraîner. Et ce n'était pas pour déplaire à l'Elfe. Toute ces pirouettes aérienne se révélaient coûteuses en temps et en énergie, et il lui fallait garder un maximum des deux afin de finir le dernier combat. Aussi l'initiative de la Vampire lui offrit-elle la fenêtre d'action dont elle avait besoin. Ne perdant pas un instant, elle se transforma Sylnya en une longue lance et se prépara. Il lui faudrait être radical. Faisant tourner l'arme de plus en plus vite, elle attendit d'atteindre la vitesse maximum avant de projeter l'arme sur la bête.

Et le résultat fut...relatif. Les écailles de la bête au niveau de sa tête se révélèrent bien plus résistantes que Myryaluna ne l'avait espéré. L'arme s'était donc retrouvé fichée mais non mortellement dans son crâne, assommant partiellement sa victime. Et si elle n'agissait pas bientôt cette dernière finirait par avoir raison d'elles. Choisissant de jouer le tout pour le tout, Myryaluna décida de faire quelque chose de complètement insensé, digne d'un livre de conte ou d'un manga pour jeunes garçon : se jetant sur la bête elle choisit d'enfoncer la lance elle même. Modifiant le bout de la lance en un disque, elle écrasa de tout son poids et tout son élan la lance dans la cervelle de la Wyverne, l'achevant finalement dans un (relativement parlant) magnifique drop-kick. S'écrasant de tout son long, la bête rendit son dernier souffle dans un râle guttural de haine et de bouillon de cerveau, un tressautement agitant son corps pour la dernière fois. Se rattrapant à sa lance, Myryaluna regarda le public, sincèrement heureuse d'être en vie. L'audience, venait de tomber dans un silence des plus profonds dû à l'hébétement qui les avait pris. Etait-ce possible ? Venaient ils réellement de voir une telle chose se produire ? Puis une femme se mit à applaudir. Puis une seconde. bientôt suivit par leur voisin. Et gagnant progressivement toute l'audience, l'arène, maintenant de retour sous sa forme initiale, fut ensevelie sous les applaudissement du public.
C'était là...un combat de Légendes ! Que dis-je une épopée ! Tous, l'histoire d'une nuit, venait d'assister à un combat dont ils se remémorerait pendant le reste de leur vie, et tous diront "J'étais là-bas." à leurs petits-enfants. Mais tout n'était pas si simple, et encore moins à Moonlight dans la rue de l'ombre. Car, si Myryaluna et Joséphine avait bel et bien survécu à une épreuve Herculéenne, d'autres s'était préparé en connaissance de cause pour affronter la bête. Et la perte de leur proie, de leur gloire et de leur statut rêvé n'était que la plus fade des émotions qu'ils ressentaient. Car en cet instant, c'était une haine viscéral qui les dévorait de l'intérieur, consumant leur être et leur âme. Certain avaient même vendu cette dernière afin d'obtenir le pouvoir nécessaire pour affronter la bête qui les mènerait vers de plus hauts cieux. Mais cette dernière gisait maintenant sans vie et leur sacrifice avait été rendu vain. Vengeance. Vengeance était due ! ILS étaient ceux qui s'étaient préparé ! Ils auraient leur gloire...

Il ne fallut guère longtemps pour que le groupe de combattants ne se presse à la loge du staff et ne se fasse entendre. Mais ils n'étaient pas fou. Ils savaient que les organisateurs n'avaient que faire de leurs plainte. En revanche, il n'était pas contre les règles que deux équipes de participants s'affrontes...Il n'avaient qu'à prendre avantage de la règle des cinq match et ils pourraient obtenir leur vengeance. En revanche les duels ne sont autorisé qu'à partir du 6ème round, si les participants venaient à le vouloir. Remplacer le cinquième round par un duel était une entorse même au règlement. Le staff ne pouvait prendre cette décision seul, et le propriétaire n'était pas quelqu'un que l'on pouvait bousculer.


Récupérant ces forces autant qu'elle le pouvait, Myryaluna venait de rejoindre Joséphine. Un sourire de satisfaction dansait dans ses yeux. Ses blessures se soignaient à vu d'oeil, même si l'acide se révélait tenace et gênait le processus. Jetant un coup d'oeil vers les gradins, elle observa avec curiosité la raison de la soudaine agitation du public : un groupe d'une vingtaine de guerrier s'agitait et semblait être des plus véhément. Puis, alors que le groupe insistait, elle vit un individu se démarquer du groupe. Que pouvait il bien vouloir ? Elle n'en savait rien, mais au vu de l'agitation, le patron n'allait pas tarder à agir. Mais la suite la fit grimacer.
L'homme qui s'était détaché du groupe, un Démon, venait de s'emparer du micro.


"Mesdames et messieurs bonsoir ! Excusez nous du dérangement, mais afin d'augmenter votre divertissement, ce soir, le cinquième match de nos magnifiques concurrentes serra face à un autre groupe de challenger ! Je vous prit de bien vouloir les accueillirs, mesdames et messieurs, voici les Atrocious Novel !"

Et sautant lui même dans l'arène avec l'ensemble de son équipe, vingt-huit personnes en tout faisaient maintenant face à notre duo de Vampire. Jetant un coup d'oeil vers Léon, Myryaluna constata que le propriétaire de l'établissement était hors de lui. Il était quelqu'un d’extrêmement fière et le fait que l'on passe outre ses règles l'enrageait. Mais Myryaluna n'était pas la seule à s'en être rendu compte, et le fauteur de trouble compris vite qu'il lui faudrait désarmer cette bombe au préalable s'ils voulaient avoir une chance de pouvoir tuer les deux Vampires publiquement.

"Mais d'abord, nous tenions à remercier notre hôte et le maître de cette établissement sans qui rien de tout ceci ne pourrait être possible : Léon Vermillon !" - et d'un même accord, tout son groupe s'inclina devant l'homme qui présidait maintenant au dessus de l'arène, un visage tendu qui essayait de rester le plus neutre possible. - "Mais ce soir, chère public, nous faisons une entorse au règlement. Alors nous comptons tous sur vous pour nous pardonner ! Est-ce-que ça vous dit ?! QUI EST PARTANT POUR LE DUEL ?!!!"

Et répondant, la foule émis une large clameur. Il avait réussi. Avec le public de son côté, ils pourraient au moins affronter les deux femmes. Certains d'entre eux mourraient probablement pendant le combat, et Léon ne manquerait pas de tuer quelques survivants pour l'exemple du respect des règles, mais s'il captivait le public suffisamment durant cette mise à mort, il était sur qu'il resterait en vie. Et c'était tout ce que le Démon espérait. Regardant les deux femmes de l'autre côté de l'arène, il était évident qu'elles avaient le poids des combats précédents sur le dos. Elles ne maîtrisaient que la télékinésie et probablement une forme de métamorphose. C'était déjà un miracle qu'elles aient survécu. Mais face à eux, elles n'avaient aucune chance. Leur groupe était composé de six sorciers se spécialisant dans des magies offensives, de huit fée se spécialisant dans le soin et les modifications de statut, de deux Lycanthrope spécialisé dans le combat au corps-à-corps, de quatre archers Elfes - des esclaves qu'ils avaient acheté pour l'occasion- de six guerrier de l'Association et de lui et un autre démon dont les capacités physiques et magiques étaient largement au dessus des normes au point ou rivaliser avec un Vampire ou un Elfe n'était pas un problème. Elles n'avaient aucunes chances.

Mais Myryaluna ne voyait pas les choses sous le même oeil. Regardant Léon, elle voulait s'assurer des conditions de ce duel.Hochant de la tête, ce dernier n'hésita pas deux secondes et l'autorisa. Ses pouvoirs étaient un réel problème, mais ses adversaires avaient dérogé au règles en premier, ce n'était plus son problème. Ils en paieraient le prix. Myryaluna demanda alors à ce qu'on lui amène un micro, ce qu'on fit sans tarder. C'est donc d'une voix suave qu'elle allécha le publique :


"Bien le bonsoir tout le monde. Je tenais à tous vous remercier d'avoir été un excellent publique ce soir. Il semblerait en revanche que nos jeunes amis soit d'humeur à écourté notre soirée. Alors j'ai une question, pour vous, Atrocious Novel : es-ce-que vous demander réellement à deux faibles femmes d'affronter vingt-huit vigoureux gaillards tel que vous ?"

Croyant que Myryaluna tentait de s'échapper de son emprise, le Démon rigola et coup et répondit :

"Voyons, je penses que c'est suffisant, madame. Nul besoin de vous sous-évalué. Nous avons tous pu voir avec quelle facilité vous avez pu tuer cette Wyverne ! Nous tenons à nos vies ! C'est là le nombre minimum de débutant qu'il faut pour vous affronter si vous voulez mon humble avis."

Le public rit à l'échange comique entre les deux groupes. Il était évident que ni l'un ni l'autre n'était ce qu'ils prétendaient être.

"Et bien, voilà qui serait presque flatteur. Puis-je assumer que vous nous laisserez au moins le coup d'envoie ?

"Si cela vous dit... répondit il. Cela lui coûterait sans nul doute un membre de son équipe, mais il savait que se ne serrait pas lui : elle voulait de l'attention. Elle avait montré dans les matchs précédents qu'elle était là pour ça. Elle ne tuerait donc pas le plus important en premier. Il en était certains...


---


Un cauchemar. Ce devait être un cauchemar. Il n'y avait pas d'autres explication. Comment pourrait il en être autrement ? Un tel monstre ne pouvait pas exister. Ce n'était pas possible ! Ce n'était pas possible !

Tout avait commencé au coup d'envoie. Il avait accordé le premier coup à la Vampire sans plus s'en préoccuper : les mages auraient probablement créer plusieurs barrières de protection avant même qu'elle n'est le temps de réagir. Mais la réalité avait été bien plus morbide : des vingt-huit membres, vingt-deux moururent sur le coup. Seul lui, les Lycans et trois fées avaient survécu. Mais ce n'était pas le pire : le sol lui même s'était retourné contre eux et avait empalé le reste du groupe sur des pieux. Les Lycans avaient esquivé mais furent bientôt dépassé alors que toute l'arène c'était retourné contre eux. L'un des mages avaient remodelé l'arène avec un sort de telluromencie initialement prévu pour les retenir, mais avec sa mort, le sort avait créer un ensemble rocheux disparate tel un ensemble d'arches sans la moindre logique. Il s'était caché derrière l'une d'elle tandis que les Lycans tentait de lancer l'assaut. Mais ce fut une boucherie. Il pouvait encore entendre leur cris et son rire tandis qu'elle les démembrait. C'était un rire de pur folie. Il ne savait pas ce qui passait par la tête de cette femme, mais elle ne pouvait pas être saine ! Finalement elle avait finit par les tuer avec leur propre tripes, les pendants comme de vulgaires pièces de viandes dans une boucherie. Les fées étaient elles aussi des esclaves, mais seule trois avaient survécu et avec leur maître mort, elles ne pouvaient plus bouger. La première fut offerte à la seconde Vampire tandis que la seconde servis de repas au Monstre. Il ne savait pas si elle l'avait tué ou pas, mais elle avait en tout cas transporter le corps vers une des portes de l'arène. Le sort de la troisième n'était pas mieux. Il avait entendu sa voix supplier, mais il ne crut pas une seconde qu'elle serait épargner. Ce qu'il ne savait pas cependant était que la supplication avait été bien différent de ce qu'il avait imaginé....





---

Le combat était finit. Regardant à droite et à gauche, Myryaluna était déçu et quelque peu écœuré. Elle avait laissé sortir l'un des bas-fond de son existence et n'en était pas fière. Lorsque vous faisiez la guerre, votre esprit devait en porter les conséquences et certaines atrocités vous déforment à jamais. Et une partie d'elle était née de ces choses. Lorsqu'elle snappait et se laissait aller, voilà ce qui arrivait : une boucherie sans nom. Les premiers morts avait été presque indolores, mais les Lycans n'avaient pas eu autant de chance. La seconde fée, bien que encore en vie, n'était pas dans la meilleur condition non plus. En revanche, elle ne s'était pas attendu à ce que la troisième la supplie de la laisser se venger de ses geôlier. Elle avait finalement accepter après avoir modifier son contrat d'esclave maintenant sans maître, faisant d'elle sa propriété. Elle ne savait pas ce qu'elle ferait d'elle, mais elle saurait en temps voulu. Elle l'avait donc laisser faire. Mais elle ne savait toujours pas si cela avait été son meilleur choix. Car la fée, dans un excès de rage avait plongé le Démon dans une illusion dont elle n'arrivait toujours pas à saisir les implications. Mais aux cris qu'il avait pousser et à ses plaintes, elle ne l'enviait pas. Finalement, il en était mort après plus de vingt minutes de torture continuel, son corps spasmant de plus en plus alors que le temps passait.
Le public avait d'ailleurs pour la quasi totalité quitté la salle après les trois premières minutes. Même pour la rue de l'ombre, ce qu'elle avait fait était...innommable.

Se tournant vers Joséphine, elle se demanda si elle allait l'abandonner elle aussi ou si la Vampire allait rester. Elle ne savait pas ce qu'elle comptait faire de la dernière fée, mais c'était la sienne et elle était libre de gérer ses possessions comme elle l'entendait.

~~~~~~~~~~~~

Votre attention:
 

Merci de votre attention !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joséphine Du Barry
Eleve confirmé
avatar

Féminin Lion Dragon
Messages : 66
Date d'inscription : 03/07/2018
Age : 18
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 21 ans en apparence (400 ans)
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Une nuit sans Lune [PV Josy]   Sam 6 Oct 2018 - 11:58



Une nuit sans Lune...



Pretty Little Psycho ~ :
 

Joséphine serra les dents un instant. Son regard se plongeant de nouveau vers le combat aérien soudainement plus équilibré, et il était plus que temps.
Lorsque l’arme de Myryaluna devint une lance, l’image était claire et nette. Une seule et dernière chance.

Et cette chance se passa trés, trés , trés vite.

La lance se planta dans la tête de la wyverne à une vitesse totalement folle mais cette dernière  ne broncha quasiment pas, si ce n’est qu’elle semblait… assommée et deux fois plus enragée. Un instant Joséphine se demanda pourquoi elle était venue ici ce soir si ce n’était pour signer son arrêt de mort prématuré. Après tout, 400 ans c’était déjà pas mal non ?
Un claquement de dent et un grondement de la bête fit vrombir toute l'arène. On aurait presque pu ressentir sa douleur dans nos propres os tant ce grondement était inquiétant…

Mais Myryaluna était pleine de ressources, Joséphine n’y pensais plus, surement du à la fatigue, mais cette dernière renversa la situation avec une aisance et un courage digne des héros.
Enfonçant la lame encore plus dans la boîte crânienne du dragon, la bête lâcha un hurlement de douleur guttural.
Les deux adversaires s’effondrerent dans l'arène dans un souffle.

Joséphine ne put cacher un sourire ravi, d’être en vie, et que celle de Myrya fut aussi épargnée.


Le public réapparaissait au compte goutte tandis que l'arène, dans un tourbillonnement incessant reprenait son allure classique. La vampire, perturbée dans sa vision par ce changement d’environnement du se retenir de tomber.
Que de magies puissantes sur Moon, mais celle ci était… perturbante au plus au point. A en devenir vaseuse la vampiresse inspira profondément. C’était là le résultat d’un trop plein d’adrénaline, voilà longtemps qu’aucune situation désespéré n’avait apporter cela.

Soudain le silence fut brisé par un. Deux. Puis trois. Puis toute une ovation.

Se redressant pour rejoindre Myryaluna, la vampiresse murmura à son oreille se tenant derriere elle :

Je crois que tu as gagné une place au panthéon des héros ma chère.

Sous ses doigts le corps de Myrya semblait des plus fiévreux. L'adrénaline n’était pas encore redescendue, et ce qui allait se passer expliquait alors la réaction.

Scrutant chaque endroit des gradins, la vampire eu presque envie de s’effacer. De disparaître de nouveau pour laisser Myryaluna savourer une victoire dont la vampire se désengageait totalement. La vedette revenait à cette étrange personne qu’elle était, actuellement les yeux dans le rêve et l’esprit dans la pâmoison total Joséphine ria doucement.

Un nouveau détail attira le regard de la vampire, et ses yeux mordoré se posèrent sur un attroupement d’hommes et de femmes prêt à en découdre qui soulevaient une agitation des plus… intense.

Avaient elle voler la gloire certaine de ces hommes. Après tout, elles avaient réalisé là un exploit tellement divin qu’il était normal de leur en vouloir. Les ennuis ne faisaient que commencer, c’était là la pensée de Josy.

Profitant du peu de répit que lui accordait la “bienséance” des manifestant, Joséphine passa une main sur la brûlure sur son bras. Cela guérira bien, elle le savait, mais cela laisserait une marque qu’elle mettrait du temps à faire effacer.

Reportant son regard sur Myrya qui affichait un sourire ravi et dont les blessures disparaissaient à vue d’oeil, Josy lui fit un clin d’oeil. Elle allait lui envoyer un petite réflexion bien pensée quand le grésillement du micro les fit grimacer.

Un regard assassin envahit alors le visage de Joséphine à chaque mot insolent prononcer par le démon. Le compliment sonnait comme un coup de feu, et chaque mot donnait des envies de meurtre à la vampiresse.
Même si elle était vile, Joséphine ne dépasse que très rarement les règles. Un peu comme un mantra personnel. Quitte à tuer, pourquoi ne pas le faire dans les règles?

Le regard de sa douce compagne se faufile vers l’homme aperçut un peu plus tôt sur la piste de danse. Le “parrain” de l’endroit semblait hors de lui, prêt à exploser. Et une petite voix au fond de Josy se dit alors qu’il était homme à ne pas énerver… Elle pouvait plus que bien le comprendre. Lorsque l’on tient une institution, le moindre grain de sable peut enrayer la machine, faire dérailler le train et faire exploser l’ensemble en un million de fragments. Ainsi le démon se tourna vers ce dernier, léchant les bottes sans vergognes afin de justifier leur geste non réglementaire.

Un rire nerveux emprunt la vampiresse :

Priez pour vos esprits bande de imprudents… la flatterie ne mène nul part.

Elle l’avait murmuré, comme une menace des plus silencieuse. Des flagorneurs sans intérêt, si ce n’est la vengeance. Dont le chef de cette “troupe” au nom bien sombre avait une langue d’or.

Levant les yeux au ciel, Joséphine lança un regards vers Myryaluna. Cette dernière ne semblait pour le moins du monde perturbé par l’intrusion. Pourtant rien n’était pour les rassurés car chaque membre semblait armé, ou magique, jusqu’au dents, jusqu'à la fourche de leur cheveux même.
La vengeance était un mobile qu’elle pouvait comprendre mais elle ne désirait pas mourir ce soir.

Un duel ? une mise à mort plutôt.

Mais la foule, bercée par tous les affrontement d’une longue soirée répondit présent. Et le “chef” des lieux ne broncha pas, même si son regard en disait long.

Reportant alors les yeux sur chaque membre de la team adverse, Joséphine était un peu perdue. La plupart lui semblait évident, comme les lycanthropes. Un petit sourire en coin, elle en avait connu des bien plus coriaces. Des démons, des elfes et des… fées.

Ces dernières intriguerent fortement la vampire. Autant les autres races présentes erraient encore un peu sur terre, autant les fées… restaient des mythes vivants.
Joséphine tapa du pied sur le sol, agacée par l’animosité qui montait dans l'arène pour des inepties telle que les règles qui venaient manifestement d’être réglées.

La voix de Myryaluna à ses côtés la faire sortire de sa petite rage intérieure. Sa voix était des plus charmeuse et ainsi le plan était à peu près clair dans l’esprit de Josy.

Le démon en face pensait avoir compris de même, mais non. Il ne pouvait l’imaginer, même pas une seconde. Et c’était peut être cela qui plaisait le plus à Joséphine dans sa triste et longue vie. L'imprévisible. Ce que l’on attendait pas, ce que l’on ne voyait pas et n’imaginait même pas dans nos pire cauchemar.

Le petit duel suave que le chef des Atrocious Novel et Myryaluna se lançait amusait Joséphine au plus haut point, et lui permettait de recouvrir ses forces, et son esprit acéré.
Mais elle, elle seule, n’aurait eu aucune chance…


"Et bien, voilà qui serait presque flatteur. Puis-je assumer que vous nous laisserez au moins le coup d'envoie ?”

Encore un frisson…. et il fut largement justifier.

Violence.

La violence à l’état pur et parfait. Comme le carbone, celui que l’on ne retrouve que lorsque les paramètres le veulent, celui qui par sa pureté donne le plus envie.

Rapide.

Tout se passa dans une rapidité des plus déconcertante, et enivrante.

Recul.

Un pas, puis deux. Tandis que les actes de Myryaluna faisait fuir chaque spectateur craignant pour sa vie, Joséphine elle, contemplait. Son regard toujours aussi sombre fixait chaque corps tombant en désuétude. L'arène se pliait sous son regard, sous chaque envie et mouvement de la métamorphe. Ainsi, plus les actes passaient plus Joséphine comprenait un peu mieux ce pouvoir.

Les adversaires ? Ils n’avaient aucune chance, et la plupart moururent tellement vite que sur leur regard se lisait toujours la haine. Et non pas la peur qui transit un mourant. Les mages eurent ensuite leur tour, chaque membre de cette équipe se retrouvait sous le joug de la violence de Myryaluna.

Les cris de douleurs avaient envahis l’endroit, le rire de Myryaluna était des plus ténébreux et morbide. Le grondement de l'arène était à côté, une symphonie douce.

La folie.

Oui. Joséphine le savait déjà, mais voir la folie d’un être poussée à son paroxysme est différent. Oui. Elle le savait, à côté de Myryaluna, elle n’était qu’un insecte insignifiant.

Interrompu dans sa contemplation de la violence, Josy intercepta la fée fluette que la métamorphe avait “envoyer”.
Son regard se perdit sur la beauté de la fée. Enivrante et hallucinante. Cette dernière était pétrifiée.

Prenant un instant pour la détailler elle ne put s'empêcher de toucher ses ailes si fines et luisantes. Et ce qu’elle vit l’impressionna au plus haut point. La poussière de fée aussi fine que volatile se déposait partout sur les mains de la vampire qui en usa alors.

Disparue.

La plaie d’acide avait totalement disparue.
La lueur qui passa dans dans le regard de la vampire était équivoque. Les fées étaient bien des êtres de mythes, de légendes, et d’utilité sans faille. La fée n’avait hoter son regard de ses camarades, l’une d’elle semblait morte, et enfin, la dernière agissait en… vengeresse.

Une magie illusoire, qui plongea le démon dans une mort atroce et douloureuse.

Reportant son regard sur la fée qu'elle tenait fermement par le poignet elle souris. Elle avait une idée en tête. Une atroce idée. Elle l’utiliserait à bon escient. La fée, elle, voulait juste vivre. Elle allait vivre. mais pas sans rendre de service.
Relâchant le papillon, Joséphine vit alors que Myryaluna la fixait.

La boucherie.

Regardant derrière cette dernière Joséphine, plus calme,surement dut à la fée, se rendit alors compte du carnage. L'arène, les gradins, la jeune femme. Tout était recouvert de sang. L’odeur du lieu était telle que Joséphine eu un soupire extatique.

Pourquoi me fixe tu ainsi ?

Joséphine n’aimait pas le regard que Myrya possédait sur l’instant. Comme si elle était… normale ? Semblable aux autres. Ou bien comme si elle allait fuir. Fuir l'endroit putride qu'était devenu l'arene. Mais Joséphine avait vécu plusieurs guerre, deux grandes guerres. Ce n'était pas son aversion, les champs de batailles, au contraire.



Un sourire des plus scandaleux orna alors ses lèvres tandis que la fée ne bougeait pas derriere elle, figée par Joséphine.
Se rapprochant de Myrya, elle arborait toujours son sourire.

Tu fais une tête d’enterrement. Je sais que c’est de circonstance, mais quand même…


S'arrêtant face à l’elfe, Joséphine croisa les bras. A quoi pouvait elle bien penser après un carnage tel ? Regrettait elle ? Ou bien au contraire voulait elle faire couler bien plus de sang ? Les deux seraient tellement valable que Joséphine en aurait eu le tournis. Oui, a sa place Joséphine serait surement par terre, entre vie et mort par trop d’endorphines. Mais Myrya était bien là debout devant elle.

De sa main elle fit faire un sourire à l’elfe.

Je préfère ce genre d’expression lorsque l’on me fixe voit tu. Même si je suis recouverte de sang, et que l’on vient de charcuter une harde de truands.

Se faufilant derriere l’elfe, Josy posa une main sur l’épaule de cette dernière. Sans mentir Joséphine n’était pas facilement impressionnée, et la on avait atteint une échelle si haute qu’elle ne pouvait s'empêcher de sourire.

Pardon. Que tu viens de décimer tout une horde de pauvre eres.

La faiblesse.

Joséphine avait beau faire la grande et belle, en quelques secondes, pour une parole mal placé elle pouvait être pulvérisée par la moitié des gens de cette ville. Alors être proche d’une personne comme la métamorphe ? Un atout sans fin.

Ou alors tu veux aussi me tuer pour que je ne parle à personne de ce soir ? Ce serait dommage non ?

Joséphine n’allait pas en parler. Elle était du genre… discrète malgré son personnage tout en exubérance. Mais c’était un tout autre sujet.
Elle fit un clin d’oeil à Myrya avant de lui tirer la langue et de lui envoyer un baiser de la main. La vampire adorait cette Dangerous Woman, vraiment. Puis elle jeta un oeil derrière elle. Le fameux “Léon” était descendu dans l'arène et fixait les deux jeunes femmes. Josy indiqua alors à Myrya cette présence sans un bruit, restant à côté d’elle.

Allait il tout détruire lui aussi ? Leur passer un savon ? Joséphine n’en savait strictement rien, mais son visage fermé et sans émotion était des plus effrayants. Après tout… L’endroit était à sac…




codage par Laxy Dunbar.

~~~~~~~~~~~~
The French are glad to die for love They delight in fighting duels But I prefer a man who lives
And gives expensive jewels




Personne ne touche à MON DRAGON, sinon, je mords !:
 



Si tu est intéréssée par les retrouvailles de Gaby et Josy c'est ici!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin Skirata
Victime du paranormal
avatar

Masculin Bélier Cheval
Messages : 250
Date d'inscription : 30/10/2015
Age : 28
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 169 ans, 20 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Une nuit sans Lune [PV Josy]   Dim 7 Oct 2018 - 7:44



"Pourquoi me fixe tu ainsi ? "

La remarque fit presque sursauter notre protagoniste. Elle avait eu droit à bien des réactions, mais c'était la première fois que quelqu'un lui posait là question.

"Tu fais une tête d’enterrement. Je sais que c’est de circonstance, mais quand même…"

Ne pouvant s’empêcher de sourire au trait d'humour de la Vampire, elle en était maintenant certaine : Joséphine était une perle unique au monde. Et étrangement, elle semblait faite du même moule que Myryaluna en bien des points. Elle ne s'inquiétait pas d'elle ou du carnage auquel elle venait d'assister mais seulement du regard inquisiteur que Myryaluna lui avait porté. Et la suite fut encore meilleur et hilarante lorsque la Vampire vint lui arracher un sourire.

"Je préfère ce genre d’expression lorsque l’on me fixe voit tu. Même si je suis recouverte de sang, et que l’on vient de charcuter une harde de truands.

...

Pardon. Que tu viens de décimer tout une horde de pauvre erres. Ou alors tu veux aussi me tuer pour que je ne parle à personne de ce soir ? Ce serait dommage non ?"


Ne pouvant cacher son hilarité plus longtemps, Myryaluna éclata de rire et attrapa la Vampire et lui offrit un French Kiss dont elle se souviendrait. Cette femme était tellement rafraîchissante et incongru qu'elle ne s'en lasserait probablement jamais.

"Ahaha, décidément, tu es un vrai trésor ma chère. Sais tu ne serais-ce le nombre de personnes prête à accepter mon existence ? Crois moi qu'elle sont suffisamment rare qu'une seule main me suffirait pour les compter. Et tu es à croquer, que tu sois couverte de sang ou pas. Alors te tuer ! Quelle gâchis ! Non, décidément, je compte bien te déguster pour le reste de la soirée. Et qui sait, peut-être qu'après t'avoir dévorée, tu voudras plus me quitter." dit elle toujours en rigolant, malgré le fait qu'elle pensait chacun de ses mots.

En revanche, Léon était presque arrivé, et il ne comptais pas perdre son temps à regarder les deux femmes s'embrasser.

"Humhum !" -Poussant un soupir, Myryaluna se retourna- "Que pouvons nous pour toi Léon ?"

"Et bien, on pourrait commencer par une longue série d'excuses pour avoir entacher le show de la soirée et avoir ruiné le final, mais malheureusement je ne les obtiendrais jamais de toi et ces bons à rien...disons simplement que même leur carcasses ne me rapporterons rien. Alors je me contenterais du fais que tu t'en tiennes à ne plus participer sans me prévenir, comme je te l'ai déjà dit ! Passe encore pour la plupart, mais la Wyverne m'a coûté et ce alors que j'espérais au moins te dissuader de participer sans tes pouvoirs !"

Prenant un faux air effarouché, Myryaluna s'amusa à ses dépends :

"Mais ce n'est pas de ma faute, elle a pas voulu nous laisser tranquille..."

"Suffit, arrête ta comédie." dit il en relâchant quelque peu sa propre aura, montrant qu'il n'était pas d'humeur pour les plaisanterie. Ce qui fit raidir Myryaluna instantanément.

"Excuses moi. Je te rembourserais pour la Wyverne. Je n'avais pas prévu de te dérangé mais ma compagne ici présente avait soif, alors on est venu casser la croûte..."

L'homme jaugea Joséphine de haut en bas sans un mot puis finit par répondre :

"Je m'en étais douté. Mais tu vas aussi me compenser pour les pertes de la semaine. Ta petite crise va me coûter chère en participation."

"Tu crois pas que t'abuses un peu là ?"

"Pardon ?"

"Bon, bon, d'accord, mais je ne te devrais rien après ça. Et pour ce qui est de l'arène..."

"C'est bon, je m'en occupes. Veille juste à payer ton du. Sur ce..."- et il se mit à marcher quant il s'arreta et dit : "Au fait, Madame la Comtesse, je vous recommanderais d'être prudente. Vos...penchants ne concernent que vous, mais ne vous jouez pas d'elle ou cette ville ne sera plus jamais sur pour vous. Et Myr, je m'occupes des papiers pour les trois Fées ainsi que du reste. Vous pourrez passer les chercher demain soir."

"Merci !"

Et se tournant vers Joséphine, Myryaluna lui demanda :

"Alors, qu'est-ce-que ce sera pour toi mon trésor ? Allons nous continuer de nous amuser dans cet établissement, ou veux-tu savourer quelque chose de plus...doux à mon appartement ?"

~~~~~~~~~~~~

Votre attention:
 

Merci de votre attention !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joséphine Du Barry
Eleve confirmé
avatar

Féminin Lion Dragon
Messages : 66
Date d'inscription : 03/07/2018
Age : 18
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 21 ans en apparence (400 ans)
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Une nuit sans Lune [PV Josy]   Dim 7 Oct 2018 - 10:58



Une nuit sans Lune...



La poutite mousique :
 

Cela avait fonctionné, d’abord un sourire, un peu timide. L’objectif était atteint. Et lorsque ce fut remplacer par un rire tonitruant, il fut juste complet. Joséphine sourit alors. Faire ce genre de tête n’allait que aux gens avec peu de foi, peu d’estime. Et elle l’avait bien vu, Myryaluna n’était ni l’un ni l’autre. C’était un jeu auquel elle savait jouer.

Le baiser qui suivit l’éclat de rire était à la hauteur des événements. Et Joséphine ne put s'empêcher de rire à son tour. C’était une femme explosive. Voilà le mot. Explosive, inattendu, et avec puissance. Et bien plus que ce que l’extérieur pouvait laisser penser. Une bombe silencieuse et… sadique.

La suite fit tourner le regard de Joséphine dans une incompréhension totale. Le nombre de personne prêtes à vouloir accepter l’existence d’un être comme elle. Cela la fit doucement rire. Tout de même.
La guerre, Joséphine en avait vu 2. Des gens méchants ? Elle en avait connu une pelletée. Ce qui c’était passer la ? Un quart de ce qu’elle avait pu voir dans les tranchées des guerres mondiales. Certes, le panache magique en plus, et la violence venant d'un seul être. Mais si nous laissions certains terrestres aux commandes des pays influents, c’était un peu pour éviter la guerre nucléaire. Et cela serait bien plus monstrueux que la.

Tu tient vraiment à te prendre une claque ? Sur terre on trouve bien des monstruosité bien plus… prenante.

Bien des crimes plus vils. Au final, un massacre reste un massacre propre et simple. Joséphine allait renchérir mais elle se retint. Elle risquai de s’enerver et vu la personne en approche cela n’était pas l’idée. Surtout pas.

La fin de la tirade de Myryaluna ? Elle l’avait bien sur entendu, et cela, elle s’y attendait bien plus. C’est ce pourquoi, même si le baiser était rompu elle était restée au contact de la métamorphe.

Le “Léon” était une sacré pointure, le genre d’homme avec qui la vampire aimait faire des affaires. Rien de saugrenue, sortez vos idées salace de votre esprit bande de petits êtres lubriques. Mais bien des affaires mélant argent et complots. Se notant cela dans un coin de son esprit, elle observa la discussion entre Myrya et cet homme d’un oeil concentré.

Repoussant Myryaluna lorsqu’elle mit toute la faute sur le vampire, Joséphine leva les yeux au ciel. Pourquoi tout le monde remettait la faute sur elle ? Avait elle la tête de l’emploi ? Oui.

Concrètement.

Joséphine était l’archétype de la Bad Girl, dans ses actes, dans sa manière de parler, et d’agir. Alors elle haussa les épaules et continua d’écouter.

Parlant argent, Joséphine se rendit compte que cela n’avait pas gêner sur cet aspect. Joséphine était du genre riche, mais voir des gens aussi riche autour d’elle cela la perturbe assez pour dire.

Le regard de Léon sur sa personne fit se raidir Joséphine. Et la notion de crise manqua de faire pouffer Joséphine, qui par bienséance et éducation parfaite, ne fit rien.

Le “pardon?” Une preuve même de la puissance de cet homme. Une aura à la hauteur du risque qui pesait sur l’endroit maintenant quasiment désert. Mais elle du se retenir de l’attraper lorsqu’il se permit une réflexion à sa personne. Ainsi ce fut dans son esprit que la rage s’écoulait. Une comtesse ? Vraiment ? Elle avait au moins le panache d’une princesse, voir mieux. Levant de nouveaux les yeux au ciel, elle se consola en imaginant un jour pouvoir faire affaire avec lui. Il comprendrait alors sa vrai valeur. Et ses penchants étaient très particuliers, cela, il avait raison. mais comment résister à la nouveauté ?  

Elle mit donc un peu de temps à répondre lorsque la métamorphe lui adressa de nouveau la parole. Son regard n’était plus amusé. Bien plus sérieux.

"Alors, qu'est-ce-que ce sera pour toi mon trésor ? Allons nous continuer de nous amuser dans cet établissement, ou veux-tu savourer quelque chose de plus...doux à mon appartement ?"


Elles n’étaient clairement pas invitée à retourner dans l’établissement présent. Cela, elle l'avait compris. Alors découvrir un nouveau lieu ? Well done, let's go.

Plus on s’éloignera d’ici, mieux ce sera pour tout le monde.

Tournant son regard doré vers Myryaluna elle la détailla un instant :

Cela nous changera un peu les idées après tout ca.

Elle avait balayé l'arène de la main. Certe, Joséphine aurait pu s'asseoir par terre et dormir la, cela ne l’aurais pas déranger, le moins du monde, elle n’était pas une princesse dans les agissement, seulement dans son petit esprit de vampire étriqué.


Je crois que cela arrangera tout le monde aussi.

La dernière fois qu’elle s’était battue en public, les représailles avaient été des plus violentes, et sans la présence du dragon elle aurait été totalement pulvérisée. Joséphine avait eu son compte en émotion fortes pour le moment.

Aller hop hop hop on y va on ne s’éternise pas ici, même si on as l'éternité devant nous.

Cependant en faisant cela. Alors La vampire intima la métamorphe d’initier le mouvement tandis que Joséphine jetait un dernier regard derriere elles ou gisait le cadavre de la Wyverne.  Imaginant un instant, qu’elle n’ai pas survécue.
Cela aurait été… très dommage. Pour plein de gens.



codage par Laxy Dunbar.

~~~~~~~~~~~~
The French are glad to die for love They delight in fighting duels But I prefer a man who lives
And gives expensive jewels




Personne ne touche à MON DRAGON, sinon, je mords !:
 



Si tu est intéréssée par les retrouvailles de Gaby et Josy c'est ici!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin Skirata
Victime du paranormal
avatar

Masculin Bélier Cheval
Messages : 250
Date d'inscription : 30/10/2015
Age : 28
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 169 ans, 20 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Une nuit sans Lune [PV Josy]   Lun 8 Oct 2018 - 5:41

Musica Maestro !:
 

La Vampire était étrangement encline à quitté le lieu ce qui surpris Myryaluna. Elle était clairement une meneuse, quelqu'un qui avait une grande fierté mais en cette instant, la Vampire avait simplement plié l'échine et semblait vouloir s’affranchir de tout autre compagnie que celle de notre protagoniste. Ce qui surprenait clairement cette dernière.

*Se pourrait il qu'elle craigne des représailles de la part de Léon ? Ou y a t'il autre chose ? Elle n'a certes pas notre niveau de magie offensive, mais ses talents sont certainement pas des moindres.*

Puis Myryaluna laissa tomber. Elle n'avait rien à gagner et beaucoup à perdre à s'engager dans une telle discussion. Son objectif était de partager la nuit avec la Vampire. Si cette dernière voulait s'ouvrir et lui parler d'elle tant mieux et Myryaluna l'écouterais, mais elle n'irait pas la forcer dans le cas contraire. D'une certaine manière, elle savait que les deux femmes se comprenaient : elles étaient des chasseuses, des prédatrices. A moins de trouver l'âme sœur, elle ne serait jamais satisfaite. Aussi préféraient elles ne jamais s'attacher à leur proies, même les plus juteuses et attrayantes. Car s'était prendre le risque de se perdre à nouveau dans les Abysses. C'était tout du moins là l'idée que l'Elfe avait là de leur situation à toutes les deux. Deux louves solitaires qui prendraient soin l'une de l'autre pour une nuit, un temps, puis qui repartirait chacune de leur côté.

C'est en pensant à tout cela qu'elle se décida et lui répondit :


"Mais oui, Princesse, j'arrive, je vais m'occuper de toi. Promis tu auras toouuutteee mon attention."

Et soulevant la Vampire dans ses bras, elle bondit et prit son envol rejoignant en quelques battement d'ailes leur loge. Se posant sur le balcon, elle ne laissa pas pour autant sa princesse mettre pied à terre. Reprenant son apparence et tenue de danseuse, elle mordilla quelque instant l'oreille de Joséphine avant de lui murmurer :

"Savoure ces quelques moment de repos pendant que nous nous rendons chez moi. Car je te promet qu'après il n'y aura plus que des étoiles dans nos yeux. Ou je l'espère en tout cas. Hihihi." -finissant sa phrase dans un petit rire tandis qu'elle caressais les courbes de la Vampire en se léchant les babines. Laissant cette dernière lui échapper afin qu'elle reprenne ses chaussures et tout autre chose qu'elle aurait pu, Myryaluna ne put s’empêcher de penser qu'elle voulait garder se joyaux pour elle même....

~~~~~~~~~~~~

Votre attention:
 

Merci de votre attention !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joséphine Du Barry
Eleve confirmé
avatar

Féminin Lion Dragon
Messages : 66
Date d'inscription : 03/07/2018
Age : 18
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 21 ans en apparence (400 ans)
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Une nuit sans Lune [PV Josy]   Dim 14 Oct 2018 - 12:10



Une nuit sans Lune...



I'm a Queen ~:
 

Joséphine pu voir l’étonnement sur le visage de Myryaluna. Avait elle été des plus équivoque ? Elle ne cachait rien aux gens. Mentir ? Pour les faibles. C’était bien un des dons que la vampire n’avait pas. Enfin, cela dépend le type de mensonge. Survivre aux siècles sans se faire fixer au pilori pour sorcellerie, demandait de l’astuce, et quelques petits mensonges, coups montés.

De plus, beaucoup trop d’émotions en peu de jours. Joséphine s’attendait à du changement en venant sur Moonlight, mais autant… pas encore. En quelques jours elle avait manqué de mourir plus de fois qu’en un siècle sur terre.

Un sourire sur les lèvres elle fixa la jeune femme qui semblait pensive elle aussi.

Princesse ? Seulement ? J’suis pas une princesse. J’suis plutôt… Reine de la nuit.

Une pauvre blague, une pauvre et inutile blague, mais qui eu le mérite de faire rire de nouveau la vampiresse avant que les deux prédatrices ne reprennent le chemin des airs pour rejoindre leur lieu de départ. La luxueuse loge.

Le murmure de l’elfe et son contact firent frissonner la vampire. Josy pouvait sentir la force que cette dernière mettait pour la maintenir dans ses bras. Une poupée, elle était comme une poupée.

Poétique en plus ? Après tout ça !

C’était particulier ce lien qui se créait entre les deux femmes. Joséphine la fixa un instant tandis qu’elle retrouvait sa liberté. La jaugeant. Son regard en disait long. Un regard… possessif.

Ne sois pas trop gourmande Myrya. Tu pourrais être déçue...

Ou pas. Joséphine était du genre confiante sur tout ce qu’elle entreprenait. Et vu la soirée celle la ne pouvait que finir bien. Ainsi dans son regard, une étincelle quelque peu machiavélique. Joséphine était un peu comme un chat, la souris pouvait avoir des griffes, du mordant ou de la répartie, elle attrapait. Mais la ce n’était pas une souris. Non. Plutôt un autre chat à l’appétit aussi féroce qu’elle même.

Parcourant l’endroit des yeux, la vampire retrouva ses chaussures abandonnées la quelques temps plus tôt. Allant les récupérer elle s'arrêta par la suite. L’endroit était tellement beau, la vampire l'imprimer dans son esprit. Elle avait largement les moyens. C’était une superbe découverte.

S’approchant de Myrya de nouveau, cette dernière ayant revêtu sa tenue des plus légère.

L’injustice...

Comparé à Elle, Joséphine ressemblait un peu moins à la Diva dont elle avait le comportement. Mais tant pis. Cela allait faire l’affaire. De toute manière, Joséphine ne perdait pas son panache pour autant. De plus, elle détacha ses cheveux, qui s’étalerent dans son dos en une cascade brune.

On y va ?

Passant sa main et son bras autour de la taille de sa cavalière, elle lui avait murmuré ses mots à l’oreille. Son assurance était toujours présente, à son paroxysme. La suite de la soirée allait être mémorable, peut être à peine moins que le fait d’avoir tuer un dragon, d’accord. Mais tout de même.

A moins que tu n'ai changer d'avis ? La nuit n'est pas pour autant finie...


Son ton c'était voulu mutin et... mystérieux. Un duo des plus adorable à l'oreille. Même si Myryaluna était une personne dont Joséphine continuerait de se méfier quelque peu... elle ne pouvait le cacher, c'était une personne des plus succulente.



codage par Laxy Dunbar.

~~~~~~~~~~~~
The French are glad to die for love They delight in fighting duels But I prefer a man who lives
And gives expensive jewels




Personne ne touche à MON DRAGON, sinon, je mords !:
 



Si tu est intéréssée par les retrouvailles de Gaby et Josy c'est ici!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwin Skirata
Victime du paranormal
avatar

Masculin Bélier Cheval
Messages : 250
Date d'inscription : 30/10/2015
Age : 28
Fiche de présentation : ICI
Fiche de relations : ICI

Identité magique
Age: 169 ans, 20 ans en apparence
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Une nuit sans Lune [PV Josy]   Lun 15 Oct 2018 - 14:53


"L’injustice..."

Le mot lui arracha un sourire. La Vampire ne pouvait simplement pas se contenter de ses propres atouts. Il lui fallait convoiter ceux des autres. Rigolant à plein poumon, Myryaluna récupéra grandement sa bonne humeur à ce simple mot. Décidément, qu'il était agréable de trouver quelqu'un aux ambitions et proportions si généreuses ! Infusant la tenue de sa compagne tandis qu'elle la caressait, prenant son bras, elle ne put se retenir de répondre aux avances cavalière de la Vampire :

"Seul les fous ne changent jamais d'avis. Mais cela ne m'empêchera pas de te dévorer. Ou peut être l'inverse. Mais il n'est pas questions de quitter la danse avant que je n'ai savouré le dessert. Et il y a plus d'un fruit dont je me régalerais ce soir..." souffla t'elle tandis que Joséphine se collait à elle. Et laissant sa langue courir le long de la nuque de sa partenaire, elle remonta de manière subtile et sensuelle jusqu'au lobe de son oreille. Et mordillant ce dernier, elle s'écarta soudain coupant tout contact si ce n'était la main de sa partenaire dans la sienne. Et avec délicatesse, elle fit tourner la vampire sur elle même. Sa tenue se mit alors à émettre de petite étincelle. Et après quelques tours rendant la beauté éblouissante, sa tenue en était complètement métamorphosée: la touche était subtile, mais doublée avec le corps et les proportions de Joséphine, le résultat alliait Provocation, Tentation et Mystère. Ses armes et effet personnels n'avait pas changé de place mais la Vampire n'aurait guère de mal à les re-dissimuler si c'était là son désir.

"Hmm, charmante. J'ai hésiter quelque peu avec quelque chose de plus...moderne, mais c'était définitivement le bon choix. Cela vous plait il, Impératrice ?" demanda t'elle un petit sourire en coin.

"Ou se pourrait il que ce ne soit pas à tes goûts ? Je peux corriger cela immédiatement si tu le veux. Après tout, cela ne rendra les choses que plus agréable lorsque je te déshabillerais...Le répi sera court."

Et répondant à sa demande vestimentaire - où en avait elle une ? - Myryaluna la guida ensuite en dehors de l'établissement. Se taillant sa place parmi la foule qui s'ouvrit devant elles, par respect, peur ou par force. Personne n'essaya réellement. Tous savait qu'en dehors de l'arène, les deux femmes étaient intouchable. Phantom régnait. Et les masques de renard aux murs le rappelait. Léon aurait tué quiconque essayant, mais les fantômes eux-même craignait le P trônant sur ces masques. Si bien qu'elles n'eurent pas le moindre problème. Payant d'une gemme pour la soirée Myryaluna sourit au portier qui lui remit sa cape et tint la porte. Les deux femmes quittèrent l'établissement dans un hébétement total. Mais, après tout, la nuit ne faisait que commencer...

~~~~~~~~~~~~

Votre attention:
 

Merci de votre attention !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joséphine Du Barry
Eleve confirmé
avatar

Féminin Lion Dragon
Messages : 66
Date d'inscription : 03/07/2018
Age : 18
Fiche de présentation : ICI

Identité magique
Age: 21 ans en apparence (400 ans)
Pouvoirs / Capacités:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Une nuit sans Lune [PV Josy]   Hier à 18:57



Une nuit sans Lune...



Le sourire de Myryaluna était tellement… tendancieux que la vampiresse ne pu s'empêcher de lever les yeux au ciel. Et c’était elle l’arrogante ? la proximité de cette dernière lui donnait des envies de meurtre. Mais elle avait eu assez de sang pour ce soir, voir…. un moment.

Ouuh….

La remarque de l’elfe avait eu le mérite de remettre Josy dans le même… longeur d’onde. Elle voulait la dévorer ? Il allait falloir la convaincre avant cela. Et alors que cette dernière la faisait frémir par des caresses, elle ne put s'empêcher de soupirer :

Qui à dit qu’il fallait quitter la danse ?


La suite fut beaucoup plus spectaculaire. Et clairement, la vampiresse était soufflée. Sans pour autant savoir comment, ses affaires disparurent et laissa place à une autre tenue des plus…

Equivoque.

Joséphine ne pouvait cacher sa… perplexité face à ce talent que possédait l’elfe face à elle. Elle n’avait rien senti, comme si rien ne l’avait touché si ce n’est que la main par laquelle Myrya la tenait.
C’était tout à fait sa cam. Clairement le genre de tenue qu’elle aurait porter sur terre, mais sur Moon elle avait eu tendance à faire… soft. Ainsi se revoir dans des tenues pareilles la firent sourire.


"Hmm, charmante. J'ai hésité quelque peu avec quelque chose de plus...moderne, mais c'était définitivement le bon choix. Cela vous plait il, Impératrice ?"


Impératrice. Peut être pas…. Mais le changement de grade dans les paroles de Myryaluna était… très agréable. Quoi que perturbant. Mais soit, elle était la pour s’amuser et rien ne l’en empêcherait, l’euphorie du meurtre, l’euphorie du sang, rien ne pouvait l'arrêter. Quoi que…

La réflexion qu’elle enchaîna fit se réveiller la tenancière de maison close.

Non, cela me sied à merveille… Enfin… comme à peu près tout. Je ne suis pas difficile en manière de… vêtements.

L’invitation à des activités beaucoup moins prudes dans un futur proche firent presque rire la vampiresse. Enlever des vêtements ? Un Don acquis. Quelle que soit la tenue, quel que soit la personne dans la tenue. Voulait elle jouer avec le feu ? Il fallait alors qu'elle soit prête à jouer avec le feu...

Quelle impatience…


Faisant un clin d’oeil à Myryaluna elle se détailla d’un regard intrigué.
Un rien l’habillait. Et son égo reprit un peu d’éclat, passé de loque recouverte de sang à femme fatale en quelques secondes, une capacité qui lui aurait permis tellement d'inconvenu.

Qui as parler de répi ? Les nuits reposantes ? Très peu pour moi.


Éclatant de rire, elle suivit la métamorphe, se taillant avec fluidité derriere chacun de ses pas. Mais étonnamment elles ne durent pas faire plus de simagrés que cela. Car les gens se poussaient, les évitait même.
Joséphine, elle, ne comprenait pas vraiment cette… peur qu’ils pouvaient avoir envers cette… entité qui régnait sur les murs.

C’était bien quelque chose de particulier, si ce n’est les regards indiscret envers elles, aucunes remarques élevée, aucun geste déplacés.
Le regard de Joséphine se posa alors sur Myryaluna. Avait elle un quelconque lien avec ces masques ? Peut être… Tant de choses qu’elle ne connaissait pas sur cet être, mais sa curiosité et son instinct l’intimait à aller plus loin, toujours plus loin.

Profitant d’être à nouveau dans les ruelles, la vampiresse tentait de remettre de l’ordre dans ses idées, après tout elle se laissait embarquer par la métamorphe sans broncher, avait elle besoin de retenir le chemin ? Peut être, mais elle était pour l’instant quelque peu retournée par la situation.

Lorsqu’elles sortirent de la bâtisse cette “sécurité” semblait soufflée. Et tandis que la métamorphe récupérait son bien auprès du Portier, Joséphine fixait les alentours. La vengeance? La mort ? Des représailles ? Ou juste le planning prévu par les deux sublimes créatures ?

Ces rues paraissent presques.. calmes après tout ca.

Et pourtant, cette partie de la ville était tout sauf calme. Ce genre de rue où aucune personne raisonnable ne songerait mettre son nez à cette heure la. Mais Josy et Myrya étaient elles raisonnable ? Pas du tout...
Parlant à haute voix la vampiresse tourna son regard vers son acolyte.

Une cape ? Vraiment ? De quoi te cache tu donc avec cela ? Ou alors as tu froid ?

Un sourire amusé au coin des lèvres la vampire était si prêt de la jeune femme qu’elle pouvait observer chaque détail dans son regard, espérant au fond d’elle qu’elle y verrait une émotion nouvelle, un nouveau secret à découvrir. Pinçant la joue de cette dernière de sa main elle soupira. Quel dommage que les gens soient si frileux, se cacher sous des tonnes de tissus, empéchant les regards indiscrets. Quel dommage.

Le froid n’était pas quelque chose qui dérangeait la vampiresse, peut être le côté mort vivant…

Ainsi elle prit le bras de Myryaluna dans le sien. La nuit n’était pas finie. Joséphine était de celles qui partent au petit jour… et ce dernier était encore loin.





codage par Laxy Dunbar.



~~~~~~~~~~~~
The French are glad to die for love They delight in fighting duels But I prefer a man who lives
And gives expensive jewels




Personne ne touche à MON DRAGON, sinon, je mords !:
 



Si tu est intéréssée par les retrouvailles de Gaby et Josy c'est ici!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une nuit sans Lune [PV Josy]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une nuit sans Lune [PV Josy]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Quand l'alcool coule a flot par une nuit sans Lune
» Quel triste paysage pour une nuit sans étoiles ...
» Sans rêve ni cauchemar [ PV : Petra Traümer ]
» Solitude sous la Lune (PV Miriane Lonira) [ ABANDON ]
» .:: Il était une fois... une Nuit?! la Lune?! un Enfant de la Lune?! ::. {Pv Matheo-san}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Moonlight City :: ~ In Moonlight City ~ :: Centre Ville :: Ruelles-
Sauter vers: